Controverses vaccinales - Soutenance de thèse de Jérôme Gaillaguet - le 7 décembre 2023

37 views
Skip to first unread message

Jérôme Gaillaguet

unread,
Nov 27, 2023, 4:22:53 AM11/27/23
to vie-scientifique, sociologuesdelens...@googlegroups.com, ANCMSP, li...@groupes.renater.fr
Chères et chers collègues, 

J'ai l'immense plaisir de vous convier à ma soutenance de thèse qui aura lieu le 7 décembre 2023 à 14h, à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), au 54 boulevard Raspail, 75006, à Paris.

Ma thèse s'intitule : Des controverses vaccinales aux expériences ordinaires. Une sociologie des appuis critiques dans les trajectoires de santé (Résumé ci-dessous).
Elle sera soutenue en salle BS1_28 + BS1_05 (un charmant nom de salle), qui se situe niveau -1 du bâtiment de la Maison des sciences de l'Homme, à côté du réfectoire. Une signalétique sera prévue afin d'éviter que vous ne soyez pris, contre votre gré, dans une recherche interminable (même si l'endroit s'y prête). 

Le jury sera composé de :
- Madeleine Akrich, sociologue, École des Mines (Examinatrice)
Janine Barbot, sociologue, INSERM (Examinatrice)
Christian Bonah, historien, Université de Strasbourg (Examinateur)
Francis Chateauraynaud, sociologue, EHESS (Directeur de thèse)
Laurence Kaufmann, sociologue, Université de Lausanne (Rapportrice)
Patrick Peretti-Watel, sociologue, CNRS (Rapporteur)
Jeremy Ward, sociologue, INSERM (Examinateur)

Après la soutenance, un pot vous sera proposé dans les locaux de l'EHESS. Puis, pour les plus téméraires, la soirée se poursuivra dans un bar proche de l'EHESS (à définir). 

Pour celles et ceux qui souhaiteraient assister à la soutenance à distance, voici le lien pour la visioconférence : https://bbb.ehess.fr/b/fra-p4v-5kg-nne 
Par souci d'organisation, je vous serais reconnaissant de bien vouloir me confirmer votre présence par retour de mail. 


Résumé de la thèse : 

Depuis la fin des années 1990, plusieurs controverses autour de la vaccination se sont développées, favorisant la diffusion de réticences, de doutes ou de résistances au sein de la population. Cependant, les logiques propres à ces attitudes et l’expérience qui en découle sont peu connues. À partir d’un corpus d’entretiens longitudinaux et d’une analyse sociohistorique des controverses vaccinales, cette thèse s’intéresse à l’expérience critique de citoyens lambda, et à ses liens avec une longue histoire de la médecine et des critiques qui en découlent. En prenant pour point de départ l’expérience des acteurs, pensée comme une trajectoire dynamique et soumise à l’influence de multiples processus collectifs, cette thèse explore ainsi les ressorts de l’attitude critique et de la prise de décision. Il s’agit d’analyser ce que sont les phénomènes de défiance ou d’hésitation vaccinale en pratique, dans l’ordinaire de la vie sociale. Concrètement, la thèse explore la manière dont des individus peuvent être amenés à ouvrir un questionnement critique autour de la vaccination, et à douter de l’efficacité, de l’innocuité, ou de la pertinence d’un ou plusieurs vaccins. Elle porte l’attention à la fois sur l’expérience de l’information médiatique en régime de controverse, sur les capacités critiques des acteurs interrogés, et sur leur circulation au sein de constellations d’acteurs, d’arguments, de savoirs et de pratiques. Par ailleurs, ce travail s’intéresse aux mises à l’épreuve de l’attitude critique au cours du temps. Il s’attache à décrire la manière dont des situations ou des contextes, individuels et collectifs, comme la pandémie de Covid-19 ou l’accès à la parentalité, contribuent à façonner des attitudes sur le long court et à justifier des processus de prise de décision. En définitive, cette thèse constitue un effort pour comprendre comment des attitudes conçues par les acteurs comme singulières sont travaillées par des processus sociaux dynamiques et en constant devenir.


à très bientôt, 

Jérôme Gaillaguet 



Jérôme GAILLAGUET
Doctorant au Groupe de Sociologie Pragmatique et Réflexive
EHESS – École des hautes études en sciences sociales
06 63 26 83 58
 jerome.g...@ehess.fr
54 Boulevard Raspail 75006 PARIS
       


From: "Jerome Gaillaguet" <jerome.g...@ehess.fr>
To: "doctorants-cermes3-request" <doctorants-ce...@services.cnrs.fr>
Sent: Sunday, 26 November, 2023 23:11:50
Subject: Soutenance de thèse de Jérôme Gaillaguet - le 7 décembre 2023

Chères et chers collègues, 

J'ai l'immense plaisir de vous convier à ma soutenance de thèse qui aura lieu le 7 décembre 2023 à 14h, à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), au 54 boulevard Raspail, 75006, à Paris.

Ma thèse s'intitule : Des controverses vaccinales aux expériences ordinaires. Une sociologie des appuis critiques dans les trajectoires de santé (Résumé ci-dessous).
Elle sera soutenue en salle BS1_28 + BS1_05 (un charmant nom de salle), qui se situe niveau -1 du bâtiment de la Maison des sciences de l'Homme, à côté du réfectoire. Une signalétique sera prévue afin d'éviter que vous ne soyez pris, contre votre gré, dans une recherche interminable (même si l'endroit s'y prête). 

Le jury sera composé de :
- Madeleine Akrich, sociologue, École des Mines (Examinatrice)
Janine Barbot, sociologue, INSERM (Examinatrice)
Christian Bonah, historien, Université de Strasbourg (Examinateur)
Francis Chateauraynaud, sociologue, EHESS (Directeur de thèse)
Laurence Kaufmann, sociologue, Université de Lausanne (Rapportrice)
Patrick Peretti-Watel, sociologue, CNRS (Rapporteur)
Jeremy Ward, sociologue, INSERM (Examinateur)

Après la soutenance, un pot vous sera proposé dans les locaux de l'EHESS. Puis, pour les plus téméraires, la soirée se poursuivra dans un bar proche de l'EHESS (à définir). 

Pour celles et ceux qui souhaiteraient assister à la soutenance à distance, voici le lien pour la visioconférence : https://bbb.ehess.fr/b/fra-p4v-5kg-nne 
Par souci d'organisation, je vous serais reconnaissant de bien vouloir me confirmer votre présence par retour de mail. 


Résumé de la thèse : 

Depuis la fin des années 1990, plusieurs controverses autour de la vaccination se sont développées, favorisant la diffusion de réticences, de doutes ou de résistances au sein de la population. Cependant, les logiques propres à ces attitudes et l’expérience qui en découle sont peu connues. À partir d’un corpus d’entretiens longitudinaux et d’une analyse sociohistorique des controverses vaccinales, cette thèse s’intéresse à l’expérience critique de citoyens lambda, et à ses liens avec une longue histoire de la médecine et des critiques qui en découlent. En prenant pour point de départ l’expérience des acteurs, pensée comme une trajectoire dynamique et soumise à l’influence de multiples processus collectifs, cette thèse explore ainsi les ressorts de l’attitude critique et de la prise de décision. Il s’agit d’analyser ce que sont les phénomènes de défiance ou d’hésitation vaccinale en pratique, dans l’ordinaire de la vie sociale. Concrètement, la thèse explore la manière dont des individus peuvent être amenés à ouvrir un questionnement critique autour de la vaccination, et à douter de l’efficacité, de l’innocuité, ou de la pertinence d’un ou plusieurs vaccins. Elle porte l’attention à la fois sur l’expérience de l’information médiatique en régime de controverse, sur les capacités critiques des acteurs interrogés, et sur leur circulation au sein de constellations d’acteurs, d’arguments, de savoirs et de pratiques. Par ailleurs, ce travail s’intéresse aux mises à l’épreuve de l’attitude critique au cours du temps. Il s’attache à décrire la manière dont des situations ou des contextes, individuels et collectifs, comme la pandémie de Covid-19 ou l’accès à la parentalité, contribuent à façonner des attitudes sur le long court et à justifier des processus de prise de décision. En définitive, cette thèse constitue un effort pour comprendre comment des attitudes conçues par les acteurs comme singulières sont travaillées par des processus sociaux dynamiques et en constant devenir.


à très bientôt, 

Jérôme Gaillaguet 


Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages