CFP Stories : La place/le rôle du récit dans l’entreprise, les médias et la vie politique - université Paris Dauphine-PSL

44 views
Skip to first unread message

Elodie EDWARDS-GROSSI

unread,
Mar 31, 2022, 6:43:42 AMMar 31
to AFEA Messagerie, diff...@listes.ancmsp.com, sociologuesdelens...@googlegroups.com, rt2...@gmail.com, lettreinfo...@gmail.com, hg...@groupes.renater.fr, ahc...@groupes.renater.fr, Cas Diffusion, message...@groupes.renater.fr, ethno...@ehess.fr
Chères et chers collègues,

Vous trouverez ci-après un CFP pour une JE organisée à l’université Paris Dauphine-PSL le 10 novembre prochain. N’hésitez pas à la faire circuler.

Bien cordialement,

Élodie Edwards-Grossi


Appel à communications pour une journée d’études à l’Université Paris-Dauphine,  le 10 novembre, 2022    

   

« Stories : La place/le rôle du récit dans l’entreprise, les médias et la vie politique. »    
 Cette journée d’études se propose d’explorer l’interface et les relations qui existent entre narratologie et concepts du storytelling dans la communication d’entreprise, dans les médias et au sein de la vie politique contemporaine.     
On analysera les modalités évolutives à l’œuvre dans l’élaboration de récits situés hors de la sphère fictionnelle – qu’ils participent à la stratégie d’entreprise et soient conçus en amont par des experts en communication, ou qu’ils soient construits, à l’autre bout de la chaîne, par les utilisateurs de médias, consommateurs et autres partenaires de l’acte de communication.    
Si les communicants restent attachés au récit qu’ils jugent susceptible d’améliorer leur rapport de confiance avec le public, force est de constater que le déclin du modèle télévisé et radiodiffusé de communication s’accompagne d’un essor parallèle des médias sociaux ou numériques et de l’émergence d’une nouvelle économie du discours qui incitent les spécialistes en communication d’entreprise à remettre en cause l’efficacité et la pertinence du storytelling. Sur le terrain politique, la prolifération des récits, ainsi que la politique post-vérité et « post narrative » de Donald Trump, les auraient dévalorisés au point que Christian Salmon a pu récemment déclarer que « l’ère du storytelling s’achève » (L’Ère du clash, 2019).    
Le récit joue un rôle moteur dans les coulisses du champ médiatique (télévision, films, plateformes de streaming) tandis que les documentaires et les journaux télévisés façonnent souvent l’information en une chaine causale signifiante. « Nous établissons une distinction aussi fausse que simpliste entre les récits qui se réfèrent au réel et ceux qui s’appliquent à la fiction » déclare Stuart Hall, à propos des journaux télévisés. Dans un contexte où les options communicationnelles abondent, si l’attrait que représente une bonne histoire risque de s’avérer insuffisant voire inopérant, il n’en demeure pas moins que les récits, grâce à leur capacité de transcender un médium unique pour se déployer au sein d’un univers trans-médiatique, conservent plus que jamais le pouvoir de retenir l’attention. Quant aux innovations technologiques, elles favorisent le développement et le déploiement des histoires tant sur le plan visuel que sur le mode collaboratif pratiqué par Twitter.    
Les interventions traitant de ces sujets – exemples spécifiques de storytelling dans la communication d’entreprise et la communication politique, approches théoriques du récit dans le storytelling des médias et réseaux sociaux – seront les bienvenues et permettront, nous l’espérons, d’établir un dialogue entre les approches critiques et pratiques des usages du récit dans ces différents contextes.    
Des propositions de communication, en français ou en anglais, de 300 mots environ, accompagnées d’une courte notice biographique, doivent être envoyées à Deirdre Gilfedder (deirdre....@dauphine.psl.eu) et à Maurice Cronin (maurice...@dauphine.psl.eu) pour le 20 juin 2022.    

 

 

 

 

Comité scientifique :  
Waddick Doyle (Communications, American University of Paris); Sonia Ledunois (Université Paris-Dauphine PSL); Anne Caudal (Université Paris-Dauphine PSL) ; Deirdre Gilfedder (paris-Dauphine) ; Marita Sturken (Media, Culture and Communicaiton ; New York Univerity Steinhardt) 

 

Stories: Narrative in business, media, and politics 
Université Paris-Dauphine, 10 Novembre 2022. 

 

Participants in this one-day conference are invited to address the interface and relations between the study of narrative and concepts of storytelling in corporate communications, the media and politics today. The seminar will examine the changing ways in which stories get crafted outside of fiction – whether they be instituted strategically by corporations and communication experts or constituted at the receiving end of the message by media readers, consumers or other stakeholders in the communications act. 

 

Although stories continue to be seen by many as an indispensable resource for communicators to develop proximity and trust with their addressees, the ongoing decline of the broadcast model of communication and the corresponding rise of digital and social media have seen the recent emergence of a new economy of discourse, which has led specialists in the fields of business, corporate communication and management to question the effectiveness and relevance of storytelling. So too, in the political domain, the proliferation of stories, and the so-called post-truth, “post-narrative” politics of Donald Trump, can be seen to have diminished their value, prompting commentators like Christian Salmon to argue recently that in political communication “the era of storytelling is coming to an end” (L’Ere du clash, 2019). Yet, narrative remains one of the driving forces behind media business - television and film, streaming platforms - while documentaries and the news also often rely on the construction of information as a causal chain that makes sense. Stuart Hall famously claimed when speaking of television news, “we make an absolutely too simple and false distinction between narratives about the real and the narratives of fiction”. In a context in which the range of communicational options is expanding, having a good story may no longer be sufficient or even necessary to attract attention, but stories, with their capacity to transcend a single medium and thrive in a transmedia world, are arguably more than ever key to retaining attention, especially when they are underpinned by powerful narratives. New generations of technology offer new ways of developing and deploying narratives, such as visually or in a collaborative fashion as with Twitter.   

 

 

Papers that cover any of these areas – specific examples of corporate and political storytelling, theoretical approaches to narrative in the media, social media storytelling – are welcome, with a hope that a dialogue can be set up between critical approaches and practical approaches to the uses of narrative in these spheres. 

 

Please submit an abstract of around 250 words and send it to the following addresses for the 20th June. 2022. 

 





Elodie Edwards-Grossi
MCF en études anglophones et sociologie
IRISSO (UMR 7170-1427, CNRS, INRAE)
Université Paris Dauphine

Bureau B415bis
Tél (bureau) : +33 1 44 05 46 55

Elodie Edwards-Grossi, Ph.D.
Associate Professor in American Studies and Sociology at Université Paris Dauphine
Member of IRISSO (UMR 7170-1427, CNRS, INRAE)


Appel à communications STORIES.pdf
Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages