Tenemos Derechos / indemnicazion total possible/ Corbier

2 views
Skip to first unread message

peter toth

unread,
Sep 15, 2008, 2:32:43 AM9/15/08
to naufragio armas
hola todos

Tenemos al mejor 3 avocados: una de Francia (estoy preguntandola), uno
de Bilbao y uno de Alemania. Es muy claro, que no vamos nunca llegar
con avocados de Canarias, muy dificil con avocados de España. Hay
mucho corupcion...
lo mando un parte de la pagina de Isabelle Corbier, qien es un
excelente Avocado . Ella esta specialisada por le question de
responsabilidad/ limitation de indemnizacion.
(es in frances- disculpa que no puedo traducir la, por el momento yo
stoy en conversation con institutiones de UNO , EU, ITF, IMO y mucho
mas, en ingles, frances, aleman, español y no puedo mas traducir. Al
mejor connoscen alguno, que puede ayudarles. Tambien pueden llamar me
o escrivi en mi email, si tiene preguntas):

saludos y Corage!, Pedro

http://coordination-maree-noire.eu/spip.php?article4866&var_recherche=avocats&lang=de


 Isabelle Corbier défend une des parties civiles

info Coordination marée noire

Freitag 20. April 2007
statut de l'article : archive payante
citations de l'article provenant de : Le Marin



Associée à Me Philippe Valent, Me Isabelle Corbier est l’avocate de la
Coordination marée noire, une des partie civiles.
« Ma vocation d’avocat ? Un film sur l’affaire Dreyfus quand j’avais
10 ans. » Isabelle Corbier n’en a jamais démordu. Alors, elle a fait
ce qu’il fallait, lycée Henri IV et droit à Paris I -Tolbiac. Dès la
licence, elle suit les cours publics du professeur de droit
international René-Jean Dupuy au collège de France. « Il avait une
façon incroyable de raconter la convention de Montego Bay », sourit-
elle. « Je suis allé le voir pour qu’il me conseille. Je voulais
travailler sur des grands espaces, soit extra-atmosphériques, soit
maritimes. »
Ce sera la mer, « pour cette image incroyable de liberté ». Une
maritimiste passionnée, « mais vue du rivage seulement », confesse-t-
elle.
...
Elle y tient à la spécificité du droit maritime. « La mer est un
milieu hostile, pas maîtrisable. Les règles s’y appliquant sont
forcément spécifiques et les terriens ne veulent pas le comprendre et
essaient d’anéantir de ce droit. »
Le principe de liberté des mers, la limitation de la responsabilité,
autant de droits hérité d’une tradition d’aventure maritime. « Si on
ne justifie pas les raisons de cette spécificité, le droit maritime va
disparaître. »
Elle y applique les grands moyens. Elle va sur place pour se rendre
compte et parle aux professionnels. Elle revient juste du Pakistan, où
elle a visité les chantiers de démolition.
Son enthousiasme est rare dans le milieu feutré des prétoires. « Les
femmes sont confrontées au sexisme des avocats, beaucoup plus que dans
le monde institutionnel ou de l’entreprise. On doit toujours être au
mieux pour être considérée comme tout juste pas mal. Notre façon de
travailler est différente. Et surtout nous avons moins d’ego que les
hommes. » Et de conclure dans un grand éclat de rire, « nous sommes
peut-être moins coqs et plus (mère) poule ! ».
...
Caroline Britz, Le Marin N° 3119

Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages