Ami Fragile. "Amico fragile" in francese.

15 visualizzazioni
Passa al primo messaggio da leggere

Riccardo Venturi

da leggere,
22 mar 2001, 08:47:5522/03/01
a

AMI FRAGILE

Évaporé dans un nuage rouge,
dans une des mille fentes de la nuit
avec un besoin d’attention et d’amour
trop "Si tu m’aimes, pleure donc"
pour qu’on le partageât,
valait la pein’ de vous amuser, dans les soirs d’été,
tout simplement avec un "je me rappelle"...
Pour vous regarder louer un kilo d’herbe
aux paysans retraités et à leurs femmes
et offir à pleines mains des océans,
et encor’ d’autres vagues aux mâtelots en service
jusqu’à découvrir, une par une, toutes vos cachettes
sans regretter ma crédulité:
car, dès la premièr’ tranchée,
j’étais déjà plus curieux que vous,
j’étais déjà bien plus curieux que vous.

Et puis, suspendu entre vos "Comment ça va",
étonné par des lieux moins communs et plus féroces
du typ’, "Comment vas-tu, ami, ami fragile,
si tu veux, une heure par mois je pourrai m’occuper de toi",
"Vous savez que j’ai perdu deux enfants?"
"Madame, vous êtes plutôt étourdie..."

Encore, tué par votre courtoisie
à l’heure où un de mes rêves,
danseuse de deuxième rang,
ell’ agitait, je n’sais pour quel avenir,
son présent fait de gros seins,
sa césarienne récente,
j’pensais, il est si beau que, là où mes doigts terminent,
une guitarre commence, de quelque façon.

Et puis, assis entre vos au revoir,
j’me sentais moins fatigué que vous,
j’étais beaucoup moins fatigué que vous...

J’aurais pu picoter l’inconnue sur son pantalon
jusqu’à la voir rester bouche bée,
ou demander à un quelconque de mes fils
qu’il dise encor’ du mal, et à voix haute, de moi,
ou troquer ma guitarre, mon heaume contre
une boîte en bois qui dit "nous perdrons".
J’aurais pu vous demander le nom de votre chien,
quant au mien, y a du temps qu’il s’appelle "Libre",
J’aurai pu engager un cannibale par jour
Pour qu’il m’enseigne combien je suis loin des étoiles,
ou traverser de litres, de litres de corail
pour parvenir à un lieu qui s’appelle "au revoir"...

Et non, au grand jamais, je n’ai pensé
Que j’étais plus ivre que vous,
Que j’étais beaucoup plus ivre que vous.


*Riccardo Venturi*
*Er muoz gelîchesame die leiter abewerfen
*So er an îr ûfgestigen ist (Vogelweide)
*_______________________________
*Via Garibaldi 41, 57122 Livorno
*0586-885875 / 0340-2461874
*ven...@couriermail.de
*r_ve...@couriermail.de
*http://utenti.tripod.it/Guctrad/index.html
*http://utenti.tripod.it/Balladven/index.html


Joėlle

da leggere,
22 mar 2001, 12:07:2022/03/01
a
Chapeau, je n'aurais jamais osé me lancer là-dedans !

Joe.

Riccardo Venturi

da leggere,
22 mar 2001, 13:12:2622/03/01
a

>Chapeau, je n'aurais jamais osé me lancer lą-dedans !
Maintenant je vais me lancer dans "La domenica delle salme"...argh!

Bisou

*Riccardo Venturi*
*Er muoz gelīchesame die leiter abewerfen
*So er an īr ūfgestigen ist (Vogelweide)

Rispondi a tutti
Rispondi all'autore
Inoltra
0 nuovi messaggi