Magnétorésistance géante

11 views
Skip to first unread message

Fabrice Bourges

unread,
Nov 2, 2007, 12:25:07 PM11/2/07
to FuzzMeasure-Fr
Bonjour,

Comme on le sait, la plus grande source de non linéarité d'un HP (a
part la membrane et sa suspension) est le manque de linéarité du
champs magnétique et la tenue en puissance de la frêle bobine mobile.

La solution pourrait venir alors de la magnétorésistance géante,.

Pour rappelle: "La magnétorésistance géante (...) se manifeste sous
forme d'une baisse significative de la résistance observée sous
l'application d'un champ magnétique externe"

Si on pouvait remplacer la bobine mobile et son support par un
cylindre avec une fente sur son flanc, pour que les électrons aille du
- au +, qui aurait des caractéristiques de magnétorésistance géante;
on résoudrait d'un coup le problème de la linéarité du champs
magnétique en fonction de l'excursion de l'équipage mobile.

En plus on pourrait sans doute augmenter la capacité de dissipation
thermique de cette "nouvelle bobine mobile".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Magnétorésistance_géante

Fabrice Bourges.

yannig

unread,
Nov 3, 2007, 5:09:23 AM11/3/07
to FuzzMeasure-Fr
J'avoue que je ne saisis pa bien le fonctionnement

Quel est la grandeur variable ?

Sur nos chaînes habituelle, on a une tension ( plus rarement un
courant ) comme grandeur disponible.

Il faudrait ramener ça à un champ magnétique variable ?

j'ai alors l'impression que cet effet physique "redresse", et qu'il
faudrait fonctionner autour d'u polarisation magnétique continue, ce
qui engendre forcément un limite.


me goures-je ?

y.

Fabrice Bourges

unread,
Nov 3, 2007, 5:45:43 AM11/3/07
to fuzzmea...@googlegroups.com
Bonjour,

Le 3 nov. 07 à 10:09, yannig a écrit :

> me goures-je ?

Je ne sais pas je n'ai pas compris grand chose.

Ce que moi j'ai compris du phénomène, c'est que c'est un matériau qui
une fois placé dans un champs magnétique devient conducteur.
Donc j'ai pensé qu'on pourrait changer la bobine par un cylindre de ce
matériau, avec une fente pour la polarité (+/-).

Pour rappel: on utilise se matériau sur les têtes lectrices des
disques dur récent.

Fabrice Bourges.

yannig

unread,
Nov 4, 2007, 4:07:05 AM11/4/07
to FuzzMeasure-Fr
"La magnétorésistance géante (...) se manifeste sous
forme d'une baisse significative de la résistance observée sous
l'application d'un champ magnétique externe"

ça ne dit pas si le phénomène est réversible.

Si ce n'est pas le cas, ça va être difficile de réaliser un
transducteur électrique --> acoustique

Tous les transducteurs ne sont pas réversibles, l'AMT ( ou ESS ) par
exemple, n'est pas utilisable en microphone.


y.

adem

unread,
Nov 4, 2007, 4:55:44 AM11/4/07
to FuzzMeasure-Fr
La magnéto-résistance géante est un phénomène quantique et ne se
manifeste que dans des couches de matériaux extrêmement mince
typiquement de l'ordre de quelques atomes d'épaisseur.

D'autre part le flux des aimants actuels est très stable et le
problème vient plus de la compression thermique (variation de la
résistance du fil de la bobine mobile avec sa température).
Depuis quelques années le système de ventilation des bobines des H.P.
de grave professionnel a fait d'énorme progrès a permis de repousser
les limites de puissance de manière considérable.
Ces haut parleurs sont complètement ignorés dans le monde grand
publique et c'est bien dommage car dans un usage HiFi haut de gamme
leurs prix n'est pas rédhibitoire.
Ce ci est vrai pour toute les bande de fréquence il existe des moteurs
Aiguë qui sont de véritables merveilles et ce en dehors des éternels
TAD.
Les puissance admissible et les rendement sont tellement gigantesque
pour un usage domestique que le niveau d'utilisation rejette loin
toute forme de distorsion thermique et harmonique et permet une
dynamique proche de la réalité.
Il est bien évident que la mise en oeuvre de ces transducteur est
crucial pour un résultat optimal et en particulier dans le grave ou la
rigidité des ébénisteries représente un véritable challenge en regard
des pressions générées, et le fait de travailler avec de grosse
épaisseurs n'est pas suffisant pour neutraliser les déformations mais
des solutions existent.

Fabrice Bourges

unread,
Nov 4, 2007, 6:29:40 AM11/4/07
to fuzzmea...@googlegroups.com
Bonjour,

Le 4 nov. 07 à 10:07, yannig a écrit :

> ça ne dit pas si le phénomène est réversible.
>
> Si ce n'est pas le cas, ça va être difficile de réaliser un
> transducteur électrique --> acoustique

Je vois pas pourquoi, tant qu'on a un courant qui traverse un champs
magnétique, on a une force résultante (force de Laplace), dans le cas
de la magnétorésistance géante, on applique un deuxième phénomène qui
rends conductrice la partie qui se trouve dans le champs.

A priori c'est sans doute pas réversible, car c'est comme si cette
nouvelle "bobine mobile" était justement immobile même quand la
membrane bouge, ce qui fait qu'on ne pourrait pas en faire un micro...
Mais peu importe, puisque le principale avantage de ce dispositif
c'est d'augmenter la tenue en puissance, car justement plus les
excursions sont grandes plus les pertes par effet joules sont
rapidement dissipées car le courant ne passe que par intermittence
dans la partie conductrice.

En fait, plus l'entrefer serait court, moins la position de repos
naturelle serait sollicité en température, alors qu'avec les
dispositif normaux on cherche plutôt le contraire pour le même effet.

Autre avantage, on aurait plus de problème de valeur inductive de la
bobine mobile, ce qui veut dire que ça descendrait et ça monterait en
fréquence.

Fabrice Bourges.

Fabrice Bourges

unread,
Nov 4, 2007, 6:48:04 AM11/4/07
to fuzzmea...@googlegroups.com
Bonjour,

Le 4 nov. 07 à 10:55, adem a écrit :

> La magnéto-résistance géante est un phénomène quantique et ne se
> manifeste que dans des couches de matériaux extrêmement mince
> typiquement de l'ordre de quelques atomes d'épaisseur.

C'est en effet le principale problème, cependant aucune technique ne
bute sur des compromis a un moment ou un autre, dans le cas d'un HP
courant c'est l'emploi de la bobine.
Rien n'empêche pour résoudre se problème de multiplier les couches
pour avoir une épaisseur de matériaux non rédhibitoire vis a vis de la
puissance injectée.


> D'autre part le flux des aimants actuels est très stable et le
> problème vient plus de la compression thermique (variation de la
> résistance du fil de la bobine mobile avec sa température).

J'ai sans doute trop mis l'accent sur le champs magnétique alors que
c'est essentiellement la bobine mobile qui pose problème.

Fabrice Bourges.

Ghhhh

unread,
Dec 31, 2007, 6:44:51 AM12/31/07
to FuzzMeasure-Fr
Bonjour,

L'idée est très intéressante et digne d'un brevet !

Il reste un obstacle tout de même : la bobine mobile est elle-même
génératrice d'un champ magnétique ... Lorsque la bobine se déplacera,
la partie qui serra entrain de quitter l'entrefer induira un champ
électromagnétique qui risque de maintenir cette portion de bobine
conductrice même une fois sortie de l'entrefer !

La question mérite débat !

- Ghhhh

Fabrice Bourges

unread,
Dec 31, 2007, 7:53:23 AM12/31/07
to fuzzmea...@googlegroups.com
Bonjour,

Le 31 déc. 07 à 12:44, Ghhhh a écrit :

> La question mérite débat !

Je suis bien d'accord!

> Il reste un obstacle tout de même : la bobine mobile est elle-même
> génératrice d'un champ magnétique ... Lorsque la bobine se déplacera,
> la partie qui serra entrain de quitter l'entrefer induira un champ
> électromagnétique qui risque de maintenir cette portion de bobine
> conductrice même une fois sortie de l'entrefer !

J'ai pas bien compris l'explication, mais c'est parce que pour moi il
n'y a justement pas de bobine (enfin tout juste moins qu'un tour).

Pour moi, schématiquement, ça ressemble plutôt a un empilement de
feuilles métalliques rectangulaire (propre au phénomène de
magnetoresistance géante et pour tenir la puissance) dont:

1) ... la longueur correspond a juste un peu moins a la circonférence
de l'entrefer (pour que ça rentre dedans une fois enroulé et pour
avoir la place de souder les bornes + et - sur les tranche formant
ainsi une fente)

2 ) Dont la largeur correspond a un plus du Xmax mécanique (pour
pouvoir atteindre ce Xmax)

3) Dont l'épaisseur correspond a juste un peu moins de l'espace qui
sépare les deux plaques de champ (pour pas que ça bloque)


En fait, moi j'y vois plus un condensateur qu'une bobine, les deux de
faibles valeurs a mon avis.

Fabrice Bourges.

Fabrice Bourges

unread,
Jan 5, 2008, 3:29:00 AM1/5/08
to fuzzmea...@googlegroups.com
Bonjour,

Un petit lien qui montre en gros comment je vois ça;

http://big.chez-alice.fr/thend/DSCN1943.JPG

Le + et le - sont branchés sur la tranche du rouleau, ainsi les
électrons vont d'un pole a un autre, mais uniquement au niveau de
l'entrefer, créant ainsi la force F.

On a F, on a B, on a priori I mais il manque L. (F=BLI)

Et la oui il n'y a pas de secret il faut enrouler, ou alors on peut
séparer par un film isolant les couches métalliques permettant le
phénomène de GMR, ça fait autant de longueur de fil qui augmente la
force F.

Fabrice Bourges.

Ghhhh

unread,
Jan 6, 2008, 5:50:55 AM1/6/08
to FuzzMeasure-Fr
Le L est limité à un tour, mais il est bien réel.

Le tout est que tel que tu l'as représenté, la valeur de Re et donc
l'impédance serra extrêmement faible. Il serra préférable d'enrouler
le film comme on le fait dans les condensateurs.

Dans tous les cas, ça ne change rien à le FEM et à le FCEM...

A+,
- Ghhhh

Fabrice Bourges

unread,
Jan 12, 2008, 9:11:12 AM1/12/08
to fuzzmea...@googlegroups.com
Bonjour,

Le 6 janv. 08 à 11:50, Ghhhh a écrit :

> Le L est limité à un tour, mais il est bien réel.

C'est vrai, j'ai tendance a penser que le BL n'a aucune importance
qualitative sur le fonctionnement du HP.
Mais depuis peu je pense qu'il a sont importance par rapport a
l'environnement sonore, c'est a dire que le son arrivant (avec du
retard) d'autres enceintes peut mettre a mal les BL un peu faible
(sachant qu'on entend par BL; BL fois 1 Ampère), c'est la même chose
avec un baffle qui vibre.

C'est donc surtout vrai pour les forts niveau sonore, c'est a dire la
sono.

Mais sachant qu'avec ce système de GMR on peut obtenir un entrefer
court et donc ,sauf erreur de ma part, un champs magnétique fort, on
compense par B ce que L n'a pas, c'est a dire une forte valeur.


> Le tout est que tel que tu l'as représenté, la valeur de Re et donc
> l'impédance serra extrêmement faible. Il serra préférable d'enrouler
> le film comme on le fait dans les condensateurs.

D'après le peu que je sais de la GMR, il est possible en fonction de
la qualité des couches et des matériaux utilisés, d'obtenir des
résistance relativement élevées, bref d'avoir un matériau GMR d'assez
mauvaise qualité (résistance forte) et d'éviter d'enroulé pour avoir
une plus forte valeur ohmique.

Fabrice Bourges.

Ghhhh

unread,
Feb 15, 2008, 12:40:11 AM2/15/08
to FuzzMeasure-Fr
On ne cherche absolument pas a augmenter la résistivité du conducteur
composant la bobine...
Il faut un matériau ayant la meilleure conductivité possible et faire
autant de tours que nécessaire pour obtenir la bonne Re. Ceci permet
d'avoir une grande valeur de L. On choisi alors le bon système
magnétique pour obtenir la bonne valeur de B et donc le bon facteur B
x L ... Il ne s'agit que d'un moteur en fait !

Et pour parler de BL, ce n'est pas un paramètre étranger aux autres
paramètres... Il est directement lié à Qes dont dépend l' accord
membrane/enceinte. Il est aussi lié à le sensibilité...

Ce serrait bien que tu comprennes bien comment fonctionne le hp...

A+,
- Ghhhh

Fabrice Bourges

unread,
Feb 15, 2008, 2:39:59 AM2/15/08
to fuzzmea...@googlegroups.com
Bonjour,

Le 15 févr. 08 à 06:40, Ghhhh a écrit :

> On ne cherche absolument pas a augmenter la résistivité du conducteur
> composant la bobine...

Je pense que tu n'a pas compris ce que je voulais dire...

> Il faut un matériau ayant la meilleure conductivité possible et faire
> autant de tours que nécessaire pour obtenir la bonne Re. Ceci permet
> d'avoir une grande valeur de L.

Dans un premier temps mon approche n'est pas celle ci, je pensais
plutôt a mettre en // de nombreux conducteur de valeur relativement
élevée même en présence du champs magnétique.

Puisqu'il sont nombreux et en //: on a L et une impédance nominal
normal (il faut évidemment qu'il soit séparé par un isolant ce que
j'ai deja mentionné dans un autre message).
Tout ceci a pour intérêt de justement évité un bobinage.

Après je ne dis pas que c'est parfaitement possible a réaliser et ton
approche plus traditionnelle serait alors peut-être plus réaliste.


> On choisi alors le bon système
> magnétique pour obtenir la bonne valeur de B et donc le bon facteur B
> x L ... Il ne s'agit que d'un moteur en fait !
>
> Et pour parler de BL, ce n'est pas un paramètre étranger aux autres
> paramètres... Il est directement lié à Qes dont dépend l' accord
> membrane/enceinte. Il est aussi lié à le sensibilité...
>
> Ce serrait bien que tu comprennes bien comment fonctionne le hp...

C'est justement parce que ce n'est qu'un moteur en somme, que je ne
m'occupe que de BL, car Qes ou le rendement sont dépendant d'autres
facteurs qui n'ont rien a voir avec l'eletromagnetisme et la puissance
de ce moteur, puisque la GMR n'intervient uniquement que dans ce
domaine.

Parler d'autres facteurs est hors sujet...

Fabrice Bourges.

Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages