The risk of childhood cancer is growing near a nuclear power station

0 views
Skip to first unread message

news.omega

unread,
Dec 9, 2007, 2:53:31 AM12/9/07
to freepa...@googlegroups.com, partei-...@googlegroups.com
Thnx to Bernard B for sharing this item.

Teresa Binstock

- - - -

Translation from the French by:
http://www.google.com/language_tools <http://www.google.com/language_tools>

The risk of childhood cancer is growing near a nuclear power station

AP-December 8, 2007 - BERLIN-Children under five years of age residing
in the immediate vicinity of a nuclear power plant at risk much higher
statistical probability of cancer, reveals a study published Saturday by
the German government.

According to the study conducted by the Federal Office for Radiation
Protection, from statistical data covering the period 1980-2003 in areas
adjacent to 21 reactors and former German reactors, the risk of cancer
increases by 60% when the children living within 5 km of a central, and
even 117% if one takes into account only leukemia.

To achieve these results, the authors compared the number of cancers
identified in areas near power with the number of healthy children
living in these same areas, and with the frequency of pediatric cancers
at the national level.

According to the Süddeutsche Zeitung newspaper which revealed
information, "one of the strengths of this survey is that the distance
between home and the nuclear plant for sick children as for healthy
children, has been determined at 25 meters."

Result: in the areas in the immediate vicinity of power plants (less
than 5 km), 77 cases of cancer were identified among children under five
years, a figure 60% higher than they should have been found by applying
to these statistics zones national averages. For leukemia, 37 cases were
counted, instead of 17, or 117% more than normal.

"I have instructed the Commission for Radiation Protection of a detailed
study of these results ... and the question of a possible relation
between cause and effect" between the cancers and the proximity of
power, stated in a press release the Minister of the Environment, Sigmar
Gabriel.

The minister, however, stated that "in the present state of scientific
knowledge, the rise seen cases of illness can not be explained by
exposure to radiation of a nuclear reactor." Indeed, according to Mr.
Gabriel, "to explain the increased risk of cancer, it would be necessary
for the population is exposed to radiation at least 1,000 times higher
than those derived from German nuclear power plants."

---------------------

*Le risque de cancer infantile augmente près d'une centrale nucléaire*

AFP - 8 décembre 2007 - BERLIN - Les enfants de moins de cinq ans
résidant à proximité immédiate d'une centrale nucléaire courent un
risque statistique nettement plus élevé de souffrir d'un cancer, révèle
une étude publiée samedi par le gouvernement allemand.

Selon cette étude réalisée par l'Office fédéral de protection contre les
radiations, à partir de données statistiques portant sur la période
1980-2003 dans les régions proches de 21 réacteurs ou anciens réacteurs
allemands, le risque de cancer augmente de 60% lorsque l'enfant habite à
moins de 5 km d'une centrale, et même de 117% si on prend en compte
uniquement les leucémies.

Pour arriver à ces résultats, les auteurs ont comparé le nombre de
cancers recensés dans les zones proches des centrales avec le nombre
d'enfants sains vivant dans ces mêmes zones, et avec la fréquence des
cancers infantiles au niveau national.

Selon le quotidien Süddeutsche Zeitung qui a révélé l'information, "une
des forces de cette enquête est que la distance entre le domicile et la
centrale nucléaire, pour les enfants malades comme pour les enfants
sains, a été déterminée à 25 mètres près".

Résultat: dans les zones à proximité immédiate des centrales (moins de 5
km), 77 cas de cancer ont été recensés chez les moins de cinq ans, soit
un chiffre 60% plus élevé que celui qu'on aurait dû trouver en
appliquant à ces zones les statistiques moyennes nationales. Pour les
leucémies, 37 cas ont été comptés, au lieu de 17, soit 117% de plus que
la normale.

"J'ai chargé la Commission pour la protection contre les radiations
d'une étude détaillée de ces résultats (...) et de la question d'un
éventuel rapport de cause à effet" entre les cancers et la proximité des
centrales, a indiqué dans un communiqué le ministre de l'Environnement,
Sigmar Gabriel.

Le ministre a toutefois précisé que, "dans l'état actuel des
connaissances scientifiques, la hausse observée des cas de maladies ne
peut s'expliquer par l'exposition aux radiations d'un réacteur
nucléaire". En effet, selon M. Gabriel, "pour expliquer ce risque accru
de cancer, il faudrait que la population soit exposée à des radiations
au moins 1.000 fois plus élevées que celles issues des centrales
nucléaires allemandes".

Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages