Spéculation

1 view
Skip to first unread message

Guigui

unread,
Jan 26, 2002, 10:00:59 PM1/26/02
to
On vient de m'affirmer sur fr.soc.politique la chose suivante :
"par la confrontation de l'offre et de la demande la spéculation financière
(=anticipation du prix p à un instant t) dans son ensemble est une force
stabilisatrice puisqu'elle permet d'obtenir le prix du marché."

On se paye ma tête ? Ou bien quelqu'un pourrait-il m'argumenter une thèse
pareille siouplait. Je ne demande qu'à apprendre

--
"Je suis anarchiste au point de toujours traverser dans les clous afin de
n'avoir pas à discuter avec la maréchaussée."
Georges Brassens

http://www.lsijolie.net


SM

unread,
Jan 27, 2002, 8:29:58 AM1/27/02
to
Guigui wrote:

> On vient de m'affirmer sur fr.soc.politique la chose suivante :
> "par la confrontation de l'offre et de la demande la spéculation financière
> (=anticipation du prix p à un instant t) dans son ensemble est une force
> stabilisatrice puisqu'elle permet d'obtenir le prix du marché."
>
> On se paye ma tête ? Ou bien quelqu'un pourrait-il m'argumenter une thèse
> pareille siouplait. Je ne demande qu'à apprendre

c'est mal dit.
l'idée est que les spéculateurs, anticipateurs professionnels,
accélèrent les ajustements des prix nécessaires.
d'une certaine manière, il y aurait des "bons" et des "mauvais"
spéculateurs.
les bons sont ceux qui perçoivent les changements fondamentaux avant les
autres et passent rapidement des ordres d'achat-vente, ajustant ainsi
offre et demande de sorte que l'équilibre final apparaît plus vite.
et puis il y a les "mauvais". ceux-là au lieu de stabiliser accentuent
les déséquilibres. ils achètent (ou vendent) lorsque le prix monte
(baisse), en anticipant une hausse (ou baisse) suppoosée à venir. mais
contrairement au 1er cas, ce qu'ils attendent là, n'est pas que le prix
se fixe à un niveau "normal", c'est simplement que le mouvement se
poursuive. et s'ils sont suffisamment nombreux à agir ainsi, il se
poursuit (au moins un certain temps). c'est là qu'apparaissent les
bulles spéculatives. et dans ce cas, lorsque l'ajustement intervient, il
est violent. ils sont déstabilisateurs.
voilà en quelques mots l'idée.


> --
> "Je suis anarchiste au point de toujours traverser dans les clous afin de
> n'avoir pas à discuter avec la maréchaussée."
> Georges Brassens

sm
--
http://www.econoclaste.fr.st
et si ça marche pas :
http://www.multimania.com/econoclaste

Guigui

unread,
Jan 27, 2002, 8:33:39 AM1/27/02
to
Et dans les faits, lesquels sont les plus nombreux ?
De plus, comment lutté contre les "mauvais" spéculateurs ?

--
"Je suis anarchiste au point de toujours traverser dans les clous afin de
n'avoir pas à discuter avec la maréchaussée."
Georges Brassens

http://www.lsijolie.net
"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message de news:
3C5400D6...@no.no...

SM

unread,
Jan 27, 2002, 8:52:03 AM1/27/02
to
Guigui wrote:

> Et dans les faits, lesquels sont les plus nombreux ?


en fait, n'importe qui qui intervient sur un marché est l'un ou l'autre
à tour de rôle ou presque.


> De plus, comment lutté contre les "mauvais" spéculateurs ?


à vrai dire, si vous considérez que les marchés financiers ont une
utilité, y a pas vraiment à lutter contre eux.
il faut organiser les marchés de sorte que ces comportements ne puissent
pas engendrer des crises graves.
comment faire ? ça c'est un vaste programme. vous pouvez réglementer le
fonctionnement des organismes financiers pour qu'ils ne prennent pas
trop de risques, vous pouvez limiter les possibilités de transactions
(taxes par exemple), vous pouvez aussi vous contenter de prévenir les
vagues de panique (en assurant que les autorités feront quelque chose si
ça va mal).
c'est compliqué. en tous les cas, si vous cassez brutalement les
"mauvais" spéculateurs, vous entravez l'action utile des "bons". et
comme je vous disais, ce sont souvent les mêmes personnes.

vc

unread,
Jan 27, 2002, 9:44:23 AM1/27/02
to
Non, ce qui suit n'est pas un devoir à la maison. Juste un sondage pour voir
l'étendue de la créativité des
honorables membres de ce forum et démentir ceux qui estime que l'économie
sert à critiquer plus qu'à construire.

Lâchez-vous :

Imaginez-vous dans la tête du conseiller économique du futur président.
Quel serait votre programme sur les ujets économiques, sociaux et
internationaux ???
Que proposeriez-vous pour à la fois répondre aux aspirations des français et
"rendre le monde meilleur" ???

M F

unread,
Jan 27, 2002, 9:41:12 AM1/27/02
to

"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message news:
3C5400D6...@no.no...

> c'est mal dit.
> l'idée est que les spéculateurs, anticipateurs professionnels,
> accélèrent les ajustements des prix nécessaires.
> d'une certaine manière, il y aurait des "bons" et des "mauvais"
> spéculateurs.
> les bons sont ceux qui perçoivent les changements fondamentaux avant
les
> autres et passent rapidement des ordres d'achat-vente, ajustant ainsi
> offre et demande de sorte que l'équilibre final apparaît plus vite.
> et puis il y a les "mauvais". ceux-là au lieu de stabiliser accentuent
> les déséquilibres. ils achètent (ou vendent) lorsque le prix monte
> (baisse), en anticipant une hausse (ou baisse) suppoosée à venir. mais
> contrairement au 1er cas, ce qu'ils attendent là, n'est pas que le
prix
> se fixe à un niveau "normal", c'est simplement que le mouvement se
> poursuive. et s'ils sont suffisamment nombreux à agir ainsi, il se
> poursuit (au moins un certain temps). c'est là qu'apparaissent les
> bulles spéculatives. et dans ce cas, lorsque l'ajustement intervient,
il
> est violent. ils sont déstabilisateurs.
> voilà en quelques mots l'idée.

Si je comprends bien les bons spéculateurs ne spéculent pas pour gagner
du fric mais simplement pour assister le marché dans son rôle de
régulateur. Et ça existe ça ?

--
M.F.
Site : Le Grand Guignol:<http://perso.wanadoo.fr/marcel.fray/>

Partition musicale, le choix : Ou laisser jouer la concurrence
ou nous jouer du pipeau

Anaximander

unread,
Jan 27, 2002, 12:03:15 PM1/27/02
to

"vc" <v...@bo.dy> wrote in message news:a313l7$t5h$1...@wanadoo.fr...

> Imaginez-vous dans la tête du conseiller économique du futur
président.
> Quel serait votre programme sur les ujets économiques, sociaux et
> internationaux ???

Politique de l'emploi:
- abrogation de la loi sur les 35 heures, remplacee par une loi sur
le temps de travail maximum mais sans duree legale obligatoire;
- reforme du SMIC et instauration d'un systeme d'impot negatif;
- reforme du licenciement (pour le rendre plus facile tout en
apportant le meme type de garanties aux salaries);
- reforme de l'ANPE;
- extension du PARE;
- suppression progressive des emplois jeunes et contrats aides,
reorientation des fonds vers des formations ciblees;
- incitations a la mobilite des travailleurs.

Politique fiscale:
- baisse de la TVA (bas de la fourchette communautaire);
- reforme de l'impot sur le revenu (prelevement a la source,
simplification, allegement des taux, extension de l'assiette);
- diminution de la CSG (en fonction des progres dans la reduction
des depenses de l'Etat et la reforme de la securite sociale).

Politique budgetaire:
- reduction des depenses pour compenser la perte de recettes de la
reforme fiscale: diminution du nombre de fonctionnaires, diminution
des depenses consacrees a la politique de l'emploi, a la politique
industrielle, a la politique agricole, a la culture. Augmentation du
budget de l'education et de la recherche;
- retour a l'equilibre budgetaire (ou niveau des stabilisateurs
automatiques si situation de recession).

Politique sociale/securite sociale:
- reinstauration du paritarisme dans la gestion de la securite
sociale;
- mise en concurrence et decentralisation de la gestion des caisses;
- reforme du systeme de retraite instaurant une retraite a la carte
(rapport Taddei).

Politique (economique) internationale:
- Appui au niveau de l'UE a une reforme de la PAC favorisant les
consommateurs;
- Reglement des differends commerciaux avec les Etats-Unis;
- Appui avec l'UE a un nouveau round de negociation a l'OMC
poursuivant la liberalisation des echanges;
- Augmentation de l'aide au developpement (retour a 0.7% du PIB).

Ca fait un bon debut! :-)

Anaximander.

M F

unread,
Jan 27, 2002, 12:14:38 PM1/27/02
to

"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message news:

3C5400D6...@no.no...
> c'est mal dit.
> l'idée est que les spéculateurs, anticipateurs professionnels,
> accélèrent les ajustements des prix nécessaires.
> d'une certaine manière, il y aurait des "bons" et des "mauvais"
> spéculateurs.
> les bons sont ceux qui perçoivent les changements fondamentaux avant
les
> autres et passent rapidement des ordres d'achat-vente, ajustant ainsi
> offre et demande de sorte que l'équilibre final apparaît plus vite.
> et puis il y a les "mauvais". ceux-là au lieu de stabiliser accentuent
> les déséquilibres. ils achètent (ou vendent) lorsque le prix monte
> (baisse), en anticipant une hausse (ou baisse) suppoosée à venir. mais
> contrairement au 1er cas, ce qu'ils attendent là, n'est pas que le
prix
> se fixe à un niveau "normal", c'est simplement que le mouvement se
> poursuive. et s'ils sont suffisamment nombreux à agir ainsi, il se
> poursuit (au moins un certain temps). c'est là qu'apparaissent les
> bulles spéculatives. et dans ce cas, lorsque l'ajustement intervient,
il
> est violent. ils sont déstabilisateurs.
> voilà en quelques mots l'idée.

Si je comprends bien les bons spéculateurs ne spéculent pas pour gagner

tijluilenspiegel

unread,
Jan 27, 2002, 12:02:51 PM1/27/02
to
c'est idylique, en fait il suffit de tuer les mauvais et alors le marche
serait
courbe plate comme le sol d'un polder.mais alors on n'aurait plus besoin
de speculateurs.donc en fait les mauvais font vivre les bons?ou l'inverse?
j'en perds la tete.tijl

"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message news: 3C5400D6...@no.no...
>
>
>

tijluilenspiegel

unread,
Jan 27, 2002, 12:05:15 PM1/27/02
to
pas de pardon evidement.sus aux mauvais
speculateurs qui anticipent que les conneries de leurs petits camarades, au
lieu de regarder la realite en face.
c'est trop drole!tijl
"Guigui" <gaillard....@ec-lille.fr> a écrit dans le message news:
a30voi$vpd$1...@netserv.univ-lille1.fr...

tijluilenspiegel

unread,
Jan 27, 2002, 12:07:13 PM1/27/02
to
oui toujours le probleme du bon grain et de l'ivraietijl
"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message news: 3C540603...@no.no...

tijluilenspiegel

unread,
Jan 27, 2002, 12:12:47 PM1/27/02
to
ce n'est pas ce que j'avais compris,tout le monde doit vouloir gagner du ble
,faisant par la le bonheur de l'humanite.ne pas vouloir en gagner est
immoral.mais les uns veulent les euros de suite,et les autres a plus long
terme quand l'euro remonte et que les poules auront des dents.tijl
"M F" <Marce...@wanadoo.fr> a écrit dans le message news:
a314gv$lr8$1...@wanadoo.fr...

tijluilenspiegel

unread,
Jan 27, 2002, 12:14:47 PM1/27/02
to
est-ce compatible?tijl
"vc" <v...@bo.dy> a écrit dans le message news: a313l7$t5h$1...@wanadoo.fr...

Marcel Leclerc

unread,
Jan 27, 2002, 12:55:10 PM1/27/02
to

"Anaximander" <anaxi...@email.com> a écrit dans le message de news:
u58cmbf...@corp.supernews.com...


> > Politique de l'emploi:
> - abrogation de la loi sur les 35 heures, remplacee par une loi sur
> le temps de travail maximum mais sans duree legale obligatoire;

___________________
C'est à dire ? Donnez une petite idée de ce qui pourrait être un temps de
travail maximum. Tiendrait-il compte de la pénibilité de la tâche ?
=================


> - reforme du SMIC et instauration d'un systeme d'impot negatif;

___________________
Qu'entendez-vous par réforme du smic ? Garantissez-vous un salaire minimum ?
Celui-ci serait-il à hauteur suffisante pour assurer une vie décente
(logement, besoins quotidiens et minimum de loisirs) ou aboutirait-il à plus
de "travailleurs pauvres" ?
=================


> - reforme du licenciement (pour le rendre plus facile tout en
> apportant le meme type de garanties aux salaries);

___________________
Comment voyez-vous la chose ? Comment rendre plus facile le licenciement
sans augmenter la notion de précarité qui pèse déjà très lourd sur le mental
des salariés ? De quelles garanties parlez-vous ?
=================


> - reforme de l'ANPE;
> - extension du PARE;

___________________
Que voulez-vous dire par "extension du PARE" ?
=================


> - suppression progressive des emplois jeunes et contrats aides,
> reorientation des fonds vers des formations ciblees;
> - incitations a la mobilite des travailleurs.

___________________
Comment incitater à la mobilite des travailleurs sans augmenter la notion de
précarité qui pèse déjà très lourd sur leur mental ?
Par exemple, imaginez-vous l'importance qu'accordent les français à leur
maison ? Ils mettent 15 ou 20 ans à la payer, plantent des arbres, etc... et
vous voulez les inciter à larguer tout du jour au lendemain pour les
besoins des employeurs ? Difficile, très difficile !!!
=================

> Politique fiscale:
> - baisse de la TVA (bas de la fourchette communautaire);
> - reforme de l'impot sur le revenu (prelevement a la source,
> simplification, allegement des taux, extension de l'assiette);

__________________
Vous voulez encore transformer les employeurs en percepteurs ?
================


> - diminution de la CSG (en fonction des progres dans la reduction
> des depenses de l'Etat et la reforme de la securite sociale).

__________________
Pourquoi vouloir toujours diminuer les dépenses de l'Etat ? Mieux contrôler
la façon dont l'argent est utilisé, d'accord. Mais diminuer les dépenses
alors qu'il y a tellement de besoins non satisfaits et qui ne pourraient
l'être par le privé, c'est encore augmenter le différentiel entre les
catégories de la population.
Quelle réforme de la sécurité sociale ? Pas les assurances privées, quand
même ? Il n'est pas besoin d'intermédiaires pour se sucrer sur le dos des
cotisants.
================


>
> Politique budgetaire:
> - reduction des depenses pour compenser la perte de recettes de la
> reforme fiscale: diminution du nombre de fonctionnaires, diminution
> des depenses consacrees a la politique de l'emploi, a la politique
> industrielle, a la politique agricole, a la culture. Augmentation du
> budget de l'education et de la recherche;

_______________
Vous voulez diminuer le nombre de fonctionnaires alors que nous en manquons
dramatiquement !!!
Commençons par mieux les distribuer dans les différents secteurs.
=============


> - retour a l'equilibre budgetaire (ou niveau des stabilisateurs
> automatiques si situation de recession).

> Politique sociale/securite sociale:
> - reinstauration du paritarisme dans la gestion de la securite
> sociale;
> - mise en concurrence et decentralisation de la gestion des caisses;
> - reforme du systeme de retraite instaurant une retraite a la carte
> (rapport Taddei).

>__________
De prime abord, l'idée d'une "retraite à la carte", émise par d'aucuns, au
premier rang desquels figurent la CFDT et, d'un certain point de vue, le
PCF, peut paraître séduisante. ne donnerait-elle pas plus de liberté aux
salariés que le système qui fixe le droit à la cessation d'activité à un
même âge légal pour tous, 60 ans en règle générale, et garantit alors une
retraite à taux plain à ceux qui ont cotisé le nombre d'années requis ? Ne
présente-t-elle pas bien des charmes pour ceux qui, ayant commencé à
travailler à 14 ou 16 ans, ont cotisé plus que le nombre de trimestres
nécessaire mais n'ont pas encore atteint l'âge légal de départ en retraite
et ont donc l'impression de "cotiser pour rien"? N'offrirait-elle pas aux
autres un choix qu'on peut, en simplifiant, présenter ainsi: vous pouvez
aller cultiver votre jardin plus tôt en acceptant de disposer, toutefois,
d'un revenu moindre que celui auquel vous auriez eu droit en patientant, ou
encore travailler plus longtemps avec, en contrepartie, la garantie de
toucher une retraite plus importante ?
Sauf qu'à l'examen, la belle idée l'est beaucoup moins qu'on pourrait le
penser. D'abord parce qu'elle individualise, elle s'en vante, un système
jusque là collectif et égalitaire. En d'autres termes, elle substitue une
logique d'assurance, assimilable au bonus-malus des automobiles, une logique
d'accumulation, à un système fondé sur la solidarité entre générations.
Ensuite parce qu'un tel système faciliterait grandement la tâche des
entreprises, qui trouveraient là le moyen d'éviter de s'engager dans des
systèmes de préretraites qu'elles jugent trop coûteux, et permettrait de
pousser des salariés vers la sortie sans tenir compte des conséquences sur
le montant de leur retraite.
Enfin, la proposition du PCF d'autoriser les salariés ayant cotisé le nombre
de trimestres requis, mais n'ayant pas encore l'âge légal de départ à la
retraite, à cesser de travailler s'accommode trop facilement de la fin de
l'ARPE, qui subordonne un tel départ à l'embauche d'un jeune, et donc
remettrait, là encore, en cause la solidarité entre générations. C'est enfin
reconnaître que la référence aux 60 ans disparaîtrait au seul profit de la
durée de cotisation, une manière d'allonger pour beaucoup la durée de vie au
travail, au point que le passage de 39 à 35 heures serait annihilé dans le
temps. Au prétexte de favoriser une génération, dont les effectifs vont par
définition décroître, on pénaliserait surtout les générations montantes,
dont celles qui galèrent entre chômage et précarité.
==============

> Politique (economique) internationale:
> - Appui au niveau de l'UE a une reforme de la PAC favorisant les
> consommateurs;
> - Reglement des differends commerciaux avec les Etats-Unis;
> - Appui avec l'UE a un nouveau round de negociation a l'OMC
> poursuivant la liberalisation des echanges;

_________________
Je suis foncièrement contre le terrorisme d'une part et l'extrémisme d'autre
part. Votre désir de toujours plus de libéralisation s'apparente à de
l'extrémisme. L'extrémisme entraine toujours des désastres, du sang et des
larmes.
===============

vc

unread,
Jan 27, 2002, 2:26:06 PM1/27/02
to
Je ne sais pas si je voterais par Anaximander, mais il a en tout cas un
programme qui couvre un champ large...
(cf la suite pour réactions ponctuelles)

>
> "Anaximander" <anaxi...@email.com> a écrit dans le message de news:
> u58cmbf...@corp.supernews.com...
>
>
> > > Politique de l'emploi:
> > - abrogation de la loi sur les 35 heures, remplacee par une loi sur
> > le temps de travail maximum mais sans duree legale obligatoire;

C'est déjà la cas la durée maxi est de 1730 heures environ pour une grande
entreprise
(35 heures/sem + 130 heures sup).

> > - reforme du SMIC et instauration d'un systeme d'impot negatif;

Quelle réforme ? L'impôt négatif existe déjà : la prime pour l'emploi..

> > - reforme de l'ANPE;
> > - extension du PARE;
> ___________________

Le PARE touche tout le monde : de quel extensions parle-t-on ?

> > - suppression progressive des emplois jeunes et contrats aides,
> > reorientation des fonds vers des formations ciblees;
> > - incitations a la mobilite des travailleurs.

Même aux USA, il y a des emplois aidés. Les études sont consuelles sur le
fait
que c'est une "brique" nécessaire dans un programme d'aide au retour à
l'emploi...

> > - retour a l'equilibre budgetaire (ou niveau des stabilisateurs
> > automatiques si situation de recession).

C'est déjà prévu dans le programme de stabilité déposé par la France il y a
qques semaines.

> > - Augmentation de l'aide au developpement (retour a 0.7% du PIB).

C'est dans le programme PS !!


oscar.nugel

unread,
Jan 27, 2002, 2:43:27 PM1/27/02
to
"Anaximander" <anaxi...@email.com> a écrit dans le message news:
u58cmbf...@corp.supernews.com...

>
> "vc" <v...@bo.dy> wrote in message news:a313l7$t5h$1...@wanadoo.fr...
>
> > Imaginez-vous dans la tête du conseiller économique du futur
> président.
> > Quel serait votre programme sur les ujets économiques, sociaux et
> > internationaux ???
>
>
> Politique fiscale:
> - baisse de la TVA (bas de la fourchette communautaire)

pourquoi une baisse de la tva ? c'est à mon avis un des rares impôts qui ne
pénalisent pas le travail français, puisqu'il frappe à égalité les produits
étrangers et les produits français. au contraire des charges sociales sur
les salaires, qui elles ne frappent que le travail français.
ne préférez vous pas un maintien de la tva et une baisse concomittante des
charges sociales pour un même nombre de milliards de francs ?3
autre argument en faveur de la tva : il est très facile à calculer (une
règle de trois) et très facile à récolter pour l'état. peu de fonctionnaires
font rentrer beaucoup d'argent, au contraire de l'impôt sur le revenu.

oscar nügel


SM

unread,
Jan 27, 2002, 3:21:52 PM1/27/02
to
M F wrote:


bon, je laisse tomber...
je rappelle au passage que je ne suis pas là pour délivrer des cours
entiers sur la spéculation et que je répondais à une question bien précise.
vous voulez que je réécrive l'histoire de l'humanité à chaque fois que
je parle avec quelqu'un ?

SM

unread,
Jan 27, 2002, 3:23:48 PM1/27/02
to
tijluilenspiegel wrote:

> c'est idylique, en fait il suffit de tuer les mauvais et alors le marche
> serait
> courbe plate comme le sol d'un polder.mais alors on n'aurait plus besoin
> de speculateurs.donc en fait les mauvais font vivre les bons?ou l'inverse?
> j'en perds la tete.tijl


allez, la hyène est de sortie...
prépare vos petites cases, vous allez forcément finir dans l'une d'elle
sans espoir d'en voir une autre.
allez, encore une fois j'hérite de celle d'ennemi du peuple et valet du
grand capital.
soit...
mais ça rendra pas plus intelligents les remplisseurs de cases.

tijluilenspiegel

unread,
Jan 27, 2002, 3:55:55 PM1/27/02
to
scuse ceci concernait le sujet sur la speculation mais a corrige de lui meme
tijl
"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message news: 3C5461...@no.no...

tijluilenspiegel

unread,
Jan 27, 2002, 4:08:06 PM1/27/02
to
je vous ai jamais traite de tout cela,mais vous finirez peut etre par le
devenir.en tout cas le mot hyene cadre bien avec une orientation
"autoritaire" et evoque de tristes souvenirs.tijl
"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message news: 3C5461...@no.no...

> tijluilenspiegel wrote:
>
> > c'est idylique, en fait il suffit de tuer les mauvais et alors le marche
> > serait
> > courbe plate comme le sol d'un polder.mais alors on n'aurait plus besoin
> > de speculateurs.donc en fait les mauvais font vivre les bons?ou
l'inverse?
> > j'en perds la tete.tijl
>
>
> allez, la hyène est de sortie...
> prépare vos petites cases, vous allez forcément finir dans l'une d'elle
c'est vous qui voulait me mettre en "case"j'ai horreur de ça pour moi et
pour les autres.

> sans espoir d'en voir une autre.
> allez, encore une fois j'hérite de celle d'ennemi du peuple et valet du
> grand capital.
il n'a plus besoin de valets,il est son seul ennemi reel maintenant,le job
n'est plus a prendre.

> soit...
> mais ça rendra pas plus intelligents les remplisseurs de cases.
>
la d'accord de tout coeur

Anaximander

unread,
Jan 27, 2002, 4:07:46 PM1/27/02
to

"Marcel Leclerc" <mal...@input.com> wrote in message
news:3c54403c$0$29955$626a...@news.free.fr...

>
> "Anaximander" <anaxi...@email.com> a écrit dans le message de
news:
> u58cmbf...@corp.supernews.com...
>
>
> > > Politique de l'emploi:
> > - abrogation de la loi sur les 35 heures, remplacee par une loi
sur
> > le temps de travail maximum mais sans duree legale obligatoire;
> ___________________
> C'est à dire ? Donnez une petite idée de ce qui pourrait être un
temps de
> travail maximum. Tiendrait-il compte de la pénibilité de la tâche
?

Oui, je pense qu'il faut le negocier au niveau de chaque branche.
D'ailleurs, ca existe peut-etre deja en partie. Il me semble qu'avec
l'annualisation du temps de travail, la loi definit des temps
maximum par semaine.

> =================
> > - reforme du SMIC et instauration d'un systeme d'impot negatif;
> ___________________
> Qu'entendez-vous par réforme du smic ? Garantissez-vous un salaire
minimum ?
> Celui-ci serait-il à hauteur suffisante pour assurer une vie
décente
> (logement, besoins quotidiens et minimum de loisirs) ou
aboutirait-il à plus
> de "travailleurs pauvres" ?

L'impot negatif permet de compenser la chute du salaire par un
transfert de l'Etat (redistribution). On peut donc assurer le meme
niveau de vie, tout en ayant un salaire plus bas.

Supprimer le salaire minimum serait un peu radical. On peut
simplement le laisser evoluer moins vite que les prix pour donner
des marges de manoeuvres en matiere de fixation des salaires, tout
en assurant un revenu decent a tous via l'impot negatif.

> =================
> > - reforme du licenciement (pour le rendre plus facile tout en
> > apportant le meme type de garanties aux salaries);
> ___________________
> Comment voyez-vous la chose ? Comment rendre plus facile le
licenciement
> sans augmenter la notion de précarité qui pèse déjà très lourd sur
le mental
> des salariés ? De quelles garanties parlez-vous ?

Je ne veux pas fuir la complexite du debat. Vous avez raison c'est
tres difficile de trouver un equilibre entre la facilite accordee
aux entreprises pour ajuster leur volume de travail et les garanties
des salaries.

Ce qu'il faut faciliter c'est le licenciement economique, mais en
revanche maintenir les protections contre le licenciement abusif.
Les conditions a remplir pour un plan de licenciement sont surement
trop lourdes, sachant qu'il vaut mieux un systeme ou il est facile
de retrouver un nouvel emploi qu'un systeme qui preserve a tout prix
les emplois n'ayant plus de justification economique.

> =================
> > - reforme de l'ANPE;
> > - extension du PARE;
> ___________________
> Que voulez-vous dire par "extension du PARE" ?

En faire un programme type pour tous les gens inscrits a l'ANPE.

> =================
> > - suppression progressive des emplois jeunes et contrats aides,
> > reorientation des fonds vers des formations ciblees;
> > - incitations a la mobilite des travailleurs.
> ___________________
> Comment incitater à la mobilite des travailleurs sans augmenter la
notion de
> précarité qui pèse déjà très lourd sur leur mental ?
> Par exemple, imaginez-vous l'importance qu'accordent les français
à leur
> maison ? Ils mettent 15 ou 20 ans à la payer, plantent des arbres,
etc... et
> vous voulez les inciter à larguer tout du jour au lendemain pour
les
> besoins des employeurs ? Difficile, très difficile !!!

Une aide financiere pour le demenagement et des facilites
administratives (retrouver une ecole pour les enfants, etc.). Ce
type de politique existe en Suede je crois.

> =================
>
> > Politique fiscale:
> > - baisse de la TVA (bas de la fourchette communautaire);
> > - reforme de l'impot sur le revenu (prelevement a la source,
> > simplification, allegement des taux, extension de l'assiette);
> __________________
> Vous voulez encore transformer les employeurs en percepteurs ?

Ils le sont deja avec la TVA.

> ================
> > - diminution de la CSG (en fonction des progres dans la
reduction
> > des depenses de l'Etat et la reforme de la securite sociale).
> __________________
> Pourquoi vouloir toujours diminuer les dépenses de l'Etat ? Mieux
contrôler
> la façon dont l'argent est utilisé, d'accord. Mais diminuer les
dépenses
> alors qu'il y a tellement de besoins non satisfaits et qui ne
pourraient
> l'être par le privé, c'est encore augmenter le différentiel entre
les
> catégories de la population.

Je crois qu'il y a beaucoup de depenses de l'Etat qui ne satisfont
pas vraiment des besoins et sont donc mal utilisees. Par exemple:
les subventions accordees a des artistes et diverses associations
dans le domaine de la culture (avec souvent un critere politique),
les aides a l'industrie qui ne servent a rien, des fonctions
administratives qui disparaitraient avec les reformes que j'ai
evoquees (je crois qu'il y a eu une estimation du nombre de
fonctionnaires des impots en moins avec le prelevement a la source
de l'IR), etc.

Mon discours n'est pas de dire que la depense publique est en soi un
gaspillage. Tout depend de ce qu'on fait avec et je crois qu'on a
des marges en France pour la diminuer.

> Quelle réforme de la sécurité sociale ? Pas les assurances
privées, quand
> même ? Il n'est pas besoin d'intermédiaires pour se sucrer sur le
dos des
> cotisants.

J'ai parle de PARITARISME. La mise en concurrence que j'evoque est
semblable a celle qui est discutee dans un autre fil. Les
partenaires sociaux doivent gerer le systeme mais en etant en
concurrence entre eux sur un critere de bonne gestion et de
prestations de qualite.

> ================
> >
> > Politique budgetaire:
> > - reduction des depenses pour compenser la perte de recettes de
la
> > reforme fiscale: diminution du nombre de fonctionnaires,
diminution
> > des depenses consacrees a la politique de l'emploi, a la
politique
> > industrielle, a la politique agricole, a la culture.
Augmentation du
> > budget de l'education et de la recherche;
> _______________
> Vous voulez diminuer le nombre de fonctionnaires alors que nous en
manquons
> dramatiquement !!!

Dans certains secteurs, mais pas dans d'autres. Mais meme par
exemple en matiere d'education, il n'est pas prouve que l'efficacite
du systeme soit proportionnelle au nombre de fonctionnaires.

> Commençons par mieux les distribuer dans les différents secteurs.

Oui, mais sans hesiter a supprimer aussi des postes quand cela est
necessaire.


Oui, vous avez deja fait le copier/coller de l'edito de FO :-) Je
vous renvoie a mes reponses dans l'autre fil de discussion.

> ==============
>
> > Politique (economique) internationale:
> > - Appui au niveau de l'UE a une reforme de la PAC favorisant les
> > consommateurs;
> > - Reglement des differends commerciaux avec les Etats-Unis;
> > - Appui avec l'UE a un nouveau round de negociation a l'OMC
> > poursuivant la liberalisation des echanges;
> _________________
> Je suis foncièrement contre le terrorisme d'une part et
l'extrémisme d'autre
> part. Votre désir de toujours plus de libéralisation s'apparente à
de
> l'extrémisme. L'extrémisme entraine toujours des désastres, du
sang et des
> larmes.

Quel extremisme? Et quel rapport avec le terrorisme? Peut-on
prononcer le mot de libre-echange sans devenir fasciste et
terroriste?

Je rajoute a mon programme une therapie collective sur le sujet. :-)

Anaximander.


reneS

unread,
Jan 27, 2002, 4:14:22 PM1/27/02
to

"vc" <v...@bo.dy> a écrit dans le message de news: a31ks3$hud$1...@wanadoo.fr...


Vous êtes cruel! :,oD
--
Amicalement
RS


Anaximander

unread,
Jan 27, 2002, 4:24:28 PM1/27/02
to

"vc" <v...@bo.dy> wrote in message news:a31ks3$hud$1...@wanadoo.fr...

> Je ne sais pas si je voterais par Anaximander, mais il a en tout
cas un
> programme qui couvre un champ large...
> (cf la suite pour réactions ponctuelles)

> > > > Politique de l'emploi:


> > > - abrogation de la loi sur les 35 heures, remplacee par une
loi sur
> > > le temps de travail maximum mais sans duree legale
obligatoire;
>
> C'est déjà la cas la durée maxi est de 1730 heures environ pour
une grande
> entreprise
> (35 heures/sem + 130 heures sup).
>

Oui, il y a en effet deja une duree maximum, l'idee serait que ce
soit negocie au niveau des branches (ou plus bas) et plus souple
(sans reference aux 35 heures). De toute facon, la RTT est
essentiellement une affaire de negociation collective, donc
simplement retirer la duree legale hebdomadaire de reference
suffirait. Si des entreprises fonctionnent bien avec les 35 heures
(et en ont tire des gains de productivite) pas de raison de remettre
cela en cause.


> > > - reforme du SMIC et instauration d'un systeme d'impot
negatif;
>
> Quelle réforme ? L'impôt négatif existe déjà : la prime pour
l'emploi..
>
> > > - reforme de l'ANPE;
> > > - extension du PARE;
> > ___________________
>
> Le PARE touche tout le monde : de quel extensions parle-t-on ?

Pour le moment, on adhere volontairement et le systeme est tres
souple quand a la partie retour a l'emploi.

>
> > > - suppression progressive des emplois jeunes et contrats
aides,
> > > reorientation des fonds vers des formations ciblees;
> > > - incitations a la mobilite des travailleurs.
>
> Même aux USA, il y a des emplois aidés. Les études sont consuelles
sur le
> fait
> que c'est une "brique" nécessaire dans un programme d'aide au
retour à
> l'emploi...

A condition que cela facilite vraiment un retour a l'emploi, donc un
contrat qui n'est ni 'parking' (avec une pseudo fonction sociale
comme les emplois jeunes) ni un cadeau fait aux entreprises avec
effet d'aubaine. Il faut reserver les contrats aides a des cas tres
specifiques et bien cibles (chomeurs de longue duree par exemple,
c'est la que ces contrats se montrent le plus efficaces).

>
> > > - retour a l'equilibre budgetaire (ou niveau des
stabilisateurs
> > > automatiques si situation de recession).
>
> C'est déjà prévu dans le programme de stabilité déposé par la
France il y a
> qques semaines.
>

C'est prevu dans tous les programmes de stabilite deposes par la
France, mais ca n'a jamais ete realise car ca demande des reformes
politiquement difficiles.

> > > - Augmentation de l'aide au developpement (retour a 0.7% du
PIB).
>
> C'est dans le programme PS !!
>

Bon, vous voulez me faire dire que mon programme est celui du PS!
:-) Non, je ne crois pas. D'ailleurs je me fais traiter de fasciste
et de terroriste dans un autre post...

Concernant l'aide au developpement c'est toujours au programme parce
que c'est esthetique. Mais les gouvernements successifs ont reduit
le montant de l'APD.

Anaximander.


Anaximander

unread,
Jan 27, 2002, 4:45:46 PM1/27/02
to

"oscar.nugel" <oscar...@libertysurf.fr> wrote in message
news:a31mk5$181q$1...@news4.isdnet.net...

> "Anaximander" <anaxi...@email.com> a écrit dans le message
news:
> u58cmbf...@corp.supernews.com...
>> > Politique fiscale:
> > - baisse de la TVA (bas de la fourchette communautaire)
>
> pourquoi une baisse de la tva ? c'est à mon avis un des rares
impôts qui ne
> pénalisent pas le travail français, puisqu'il frappe à égalité les
produits
> étrangers et les produits français. au contraire des charges
sociales sur
> les salaires, qui elles ne frappent que le travail français.
> ne préférez vous pas un maintien de la tva et une baisse
concomittante des
> charges sociales pour un même nombre de milliards de francs ?3
> autre argument en faveur de la tva : il est très facile à calculer
(une
> règle de trois) et très facile à récolter pour l'état. peu de
fonctionnaires
> font rentrer beaucoup d'argent, au contraire de l'impôt sur le
revenu.
>

Vous avez raison concernant les avantages de la TVA, mais j'ai
choisi cet impot pour une baisse des prelevements obligatoires en
raison du fait qu'il touche:
- la consommation et rend donc de maniere directe du pouvoir
d'achat, bien visible;
- tout le monde et donc les menages les plus modestes (avec la
propension a consommer la plus forte);
- c'est un impot non progressif (justice sociale);
- et enfin parce que dans la zone euro ou on compare les prix, ca
donne un petit avantage a la France.

La baisse des charges sociales sur les salaires existe deja avec des
mecanismes compliques et peu transparents (et qui causent des
distorsions sur le marche du travail). S'il s'agit d'une baisse des
charges sociales globale, pourquoi pas.

Anaximander.


ubuje...@free.fr

unread,
Jan 27, 2002, 5:25:25 PM1/27/02
to
On Sun, 27 Jan 2002 15:41:12 +0100, "M F" <Marce...@wanadoo.fr>
wrote:


>
>Si je comprends bien les bons spéculateurs ne spéculent pas pour gagner
>du fric mais simplement pour assister le marché dans son rôle de
>régulateur. Et ça existe ça ?

faut voir un peu les trucs physiquement.

le mec qui achéte des fèves de cacao pour faire du chocolat et qui a
des contrats, disons avec auchan sur un certain nombre de tonnes par
mois pendant un certain temps à un certain prix il veut pas prendre de
risques, il essaye de trouver du monde qui lui vend ces fèves au mois
(futur) donné et au prix qui lui va;

en face de lui il a un agriculteur qui envisage sa récolte, regarde
ses stocks et qui lui signe ce contrat.


maintenant si entre les deux y'a un négociant, tout peut arriver,
surtout s'il est plus financier que négociant.


ubuje...@free.fr

unread,
Jan 27, 2002, 5:25:26 PM1/27/02
to
On Sun, 27 Jan 2002 11:03:15 -0600, "Anaximander"
<anaxi...@email.com> wrote:

>
>"vc" <v...@bo.dy> wrote in message news:a313l7$t5h$1...@wanadoo.fr...
>
>> Imaginez-vous dans la tête du conseiller économique du futur
>président.
>> Quel serait votre programme sur les ujets économiques, sociaux et
>> internationaux ???
>
>Politique de l'emploi:
>- abrogation de la loi sur les 35 heures, remplacee par une loi sur
>le temps de travail maximum mais sans duree legale obligatoire;

voui.


>- reforme du SMIC et instauration d'un systeme d'impot negatif;

voui.


>- reforme du licenciement (pour le rendre plus facile tout en
>apportant le meme type de garanties aux salaries);

voui.


>- reforme de l'ANPE;

voui (privatisation).

>- extension du PARE;

oh voui.


>- suppression progressive des emplois jeunes et contrats aides,
>reorientation des fonds vers des formations ciblees;

voui.


>- incitations a la mobilite des travailleurs.

?? pas sûr.


>
>Politique fiscale:
>- baisse de la TVA (bas de la fourchette communautaire);

voui.


>- reforme de l'impot sur le revenu (prelevement a la source,
>simplification, allegement des taux, extension de l'assiette);

voui avec pour objectif sa suppression pure et simple.


>- diminution de la CSG (en fonction des progres dans la reduction
>des depenses de l'Etat et la reforme de la securite sociale).

si on peut.


>
>Politique budgetaire:
>- reduction des depenses pour compenser la perte de recettes de la
>reforme fiscale: diminution du nombre de fonctionnaires, diminution
>des depenses consacrees a la politique de l'emploi, a la politique
>industrielle, a la politique agricole, a la culture.

voui voui voui.
et très particuliéremnt toutes les subventions aux copains politiques
divers.


> Augmentation du
>budget de l'education

pas necessaire .
on peut considérablement améliorer l'eficacité de l'usine à gaz en
libéralisant beaucoup, en particulier avec le systéme du chèque
éducation.
>et de la recherche;
voui aprés là aussi une libéralisation des organismes,

>- retour a l'equilibre budgetaire (ou niveau des stabilisateurs
>automatiques si situation de recession).

comprend pas mais ça m'a l'air bien (vous voulez dire équilibre sauf
cas grave necessitant une relance par la demande?
si c'st le cas faut limiter les importation d'abord, sinon votre
relance profite aux pays qui travaillent.


>
>Politique sociale/securite sociale:
>- reinstauration du paritarisme dans la gestion de la securite
>sociale;
>- mise en concurrence et decentralisation de la gestion des caisses;

oui, privatisation des caisses.


>- reforme du systeme de retraite instaurant une retraite a la carte
>(rapport Taddei).

oui


>
>Politique (economique) internationale:
>- Appui au niveau de l'UE a une reforme de la PAC favorisant les
>consommateurs;

?
s'agit-il ne liquider l'agriculture de l'ue pour faire la place aux
polonais et autres agriculteurs bon marché?
dans ce cas, nenni.


>- Reglement des differends commerciaux avec les Etats-Unis;

facile à dire faut être deux;


>- Appui avec l'UE a un nouveau round de negociation a l'OMC
>poursuivant la liberalisation des echanges;

non.


>- Augmentation de l'aide au developpement (retour a 0.7% du PIB).
>
>Ca fait un bon debut! :-)

toute la partie internationale est exactement à l'inverse de ce qu'il
faut faire.
n'oubliez pas que réduire le nombre de fonctionnaire, remettre les
emplois jeunes sur le marché du travail et tout ça, c'est augmenter le
nombre des mécontents.
prier les économistes que les emplois se créront magiquement est de la
pure folie, il faut aider cette création d'emploi en limitant la
concurrence extérieure, du moins le temps necessaire à revenir dans le
cercle vertueux;

vive la forteresse europe, du moins tant que nous n'aurons pas atteint
un niveau de travailleurs satisfaisants pour la paix sociale;
>
>Anaximander.
>
>
>
>
>

SM

unread,
Jan 27, 2002, 5:15:37 PM1/27/02
to
tijluilenspiegel wrote:

> je vous ai jamais traite de tout cela,mais vous finirez peut etre par le
> devenir.en tout cas le mot hyene cadre bien avec une orientation
> "autoritaire" et evoque de tristes souvenirs.tijl


non, pas besoin de fantasmer comme ça, c'est un sentiment que j'ai avec
vous et fondé sur l'image que j'ai de l'animal en question : malin et
mesquin et qui attend sagement que l'autre ait le dos tourné pour lui
fondre dessus lui mordre le cul.

sm

SM

unread,
Jan 27, 2002, 5:41:31 PM1/27/02
to
vc wrote:


- on supprime le smic et le rmi et on les remplace par une allocation
universelle de 2 000 euros mensuels nets d'impôts et de charges sociales.
- on modifie le dispositif de la prime à l'emploi dans un sens
favorisant l'investissement en capital humain : croissante à partir de 5
smic actuels. décroissante à partir de 1 250 smic (pour éviter les
effets de seuil).
- on augmente l'impot sur la fortune
- on réduit l'impôt sur les bénéfices
- on accroît l'age de la retraite
- on diminue les cotisations retraite
- on crée des fonds de pension français investissant uniquement dans les
entreprises françaises
- on quitte l'union européenne
- on abroge les statuts de la banque de france qui ne sera plus indépendante
- on revient au franc poincaré
- on relance l'inflation par une politique de revalorisation des
salaires dans le privé
- on réduit les salaires des fonctionnaires
- on supprime les congés maladie
- on repasse au 45 heures
- on détruit 1/4 des lycées, collèges et écoles pour construire des
universités à la place (ou des stades de foot)
- on, généralise le taux super réduit de tva à tous les biens et services
- on répudie la dette externe et on exproprie les entreprises étrangères
propriétaires de patrimoine sur le sol français
- on accroît le déficit public jusqu'à 8% du pib pour financer de grands
projets comme la rénovation de la bnf, la construction de 4 porte-avions
: le charle de gaulle 2, le 3, le 4 et puis le jacques chirac.
- on exproprie les propriétaires immobiliers nationaux possédant des
biens de plus de 10 000 euros, afin de lutter contre les avantages
acquis et garantir l'égalité des chances.
- on privatise la poste
- on nationalise les entreprises de ntic et puis les banques et assurances
- on instaure un grand impôt national de solidarité envers les
travailleurs victimes de la concurrence mondiale : policiers, profs,
gardiens de prison, avocats, pharmaciens etc.
- on intensifie les échanges avec monaco, jersey et le luxembourg
- on instaure une taxe tobin de 4% pour toutes les transactions
financières, y compris intérieures.
- on instaure l'emploi à vie obligatoire pour tous dans les entreprises
privées et on favorise la mobilité interne des fonctionnaires.
- on crée un chèque éducation pour toutes les familles avec comme
obligation de scolariser les enfants dans les écoles définies par une
carte scolaire ambitieuse dont les critères seront le lieu d'habitation,
les résultats obtenus par les parents ou les frères et soeurs et
l'origine ethnique. et avec comme contrainte que l'école devra être la
plus proche du lieu de résidence des parents.
- on diminue les dépenses de l'éducation nationale en donnant le
baccalauréat sur entretien à la fin de la 1ère (modalités de l'entretien
à définir).
- on mène une ambitieuse politique d'aide au développement en réduisant
les fonds alloués au développement dans le but d'encourager la
responsabilité et l'initiative individuelle des pays les moins avancés.
- et bien sur, juste après mon élection, on ferme bien fort les
frontières pour empêcher les gens normaux de partir

oscar.nugel

unread,
Jan 27, 2002, 5:52:23 PM1/27/02
to
"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message news: 3C5461...@no.no...

>
>
> allez, la hyène est de sortie...
> prépare vos petites cases, vous allez forcément finir dans l'une d'elle
> sans espoir d'en voir une autre.
> allez, encore une fois j'hérite de celle d'ennemi du peuple et valet du
> grand capital.
> soit...

voyez comme il est douloureux de se faire traiter de fasciste ou de traitre
à la solde du capital. et pensez y la prochaine fois que vous aurez envie de
m'étiqueter comme tel.

;-)

oscar nügel


oscar.nugel

unread,
Jan 27, 2002, 5:39:31 PM1/27/02
to
"Anaximander" <anaxi...@email.com> a écrit dans le message news:
u58t863...@corp.supernews.com...

> > >
>
> Vous avez raison concernant les avantages de la TVA, mais j'ai
> choisi cet impot pour une baisse des prelevements obligatoires en
> raison du fait qu'il touche:
> - la consommation et rend donc de maniere directe du pouvoir
> d'achat, bien visible;

pour ma part, quand je regarde la courbe représentant l'inflation de ces 15
dernières années, je suis totalement incapable de dire quand le taux de tva
est passé de 18,6 % à 20,6 %, puis à 19,6 %. ce qui veut dire que les
entreprises baissent ou augmentent leurs marges en fonction, et que le
consommateur voit très peu d'évolution sur son pouvoir d'achat.

> - tout le monde et donc les menages les plus modestes (avec la
> propension a consommer la plus forte);

pour cet argument, je préfèrerait baisser la csg-rds. là, on voit vraiment
le virement bancaire un peu plus gros.

> - c'est un impot non progressif (justice sociale);

idem avec csg-rds.

> - et enfin parce que dans la zone euro ou on compare les prix, ca
> donne un petit avantage a la France.

là oui, mais que partiellement. quand une entreprise achète ou vend à
l'étranger, elle compare le prix ht. l'entreprise où je travaillais
précédemment facture avec 19,6 % de tva en france et 6,5 % d'icha (impôt sur
le chiffre d'affaires) en suisse.
d'autre part, dans le prix d'un produit, il n'y a pas que de la tva, il y a
aussi du salaire et donc des charges sur ce salaire. à mon avis, en première
approximation, il revient au même pour le consommateur de baisser la tva ou
la csg-rds. il n'en n'est pas de même pour la compétitivité (et donc le
volume) du travail français. (si l'on veut aller plus dans le détail, il est
vrai que en fonction des produits, le coût relatif au travail est plus ou
moins important.)

>
> La baisse des charges sociales sur les salaires existe deja avec des
> mecanismes compliques et peu transparents (et qui causent des
> distorsions sur le marche du travail). S'il s'agit d'une baisse des
> charges sociales globale, pourquoi pas.


oui, globale, de type csg-rds par exemple.

oscar nügel


oscar.nugel

unread,
Jan 27, 2002, 5:04:29 PM1/27/02
to
"vc" <v...@bo.dy> a écrit dans le message news: a31ks3$hud$1...@wanadoo.fr...

> Je ne sais pas si je voterais par Anaximander, mais il a en tout cas un
> programme qui couvre un champ large...
> (cf la suite pour réactions ponctuelles)
>
> >
> > "Anaximander" <anaxi...@email.com> a écrit dans le message de news:
> > u58cmbf...@corp.supernews.com...
> >
> >
> > > > Politique de l'emploi:
> > > - abrogation de la loi sur les 35 heures, remplacee par une loi sur
> > > le temps de travail maximum mais sans duree legale obligatoire;
>
> C'est déjà la cas la durée maxi est de 1730 heures environ pour une grande
> entreprise
> (35 heures/sem + 130 heures sup).
>

donc, avec 5 semaines de congés payés, cela fait 37 heures et 45 minutes par
semaine.
cela semble très largement insuffisant.

oscar nügel


SM

unread,
Jan 27, 2002, 8:04:00 PM1/27/02
to
oscar.nugel wrote:


rien à voir, évidemment...

SM

unread,
Jan 27, 2002, 8:06:08 PM1/27/02
to
SM wrote:

> vc wrote:
>
>> Non, ce qui suit n'est pas un devoir à la maison. Juste un sondage
>> pour voir
>> l'étendue de la créativité des
>> honorables membres de ce forum et démentir ceux qui estime que l'économie
>> sert à critiquer plus qu'à construire.
>>
>> Lâchez-vous :


ah, au fait, oui, j'oubliais...
dans le programme, il faut ajouter :
- flinguer les fonctionnaires un par un (et faire payer la balle aux
familles)
- mettre tous les traders dans des camps de concentration.

c'est pas mal, hein ? je ratisse large comme ça.

sm

Anaximander

unread,
Jan 27, 2002, 11:51:26 PM1/27/02
to

"oscar.nugel" <oscar...@libertysurf.fr> wrote in message
news:a32073$klb$2...@news5.isdnet.net...

> pour ma part, quand je regarde la courbe représentant l'inflation
de ces 15
> dernières années, je suis totalement incapable de dire quand le
taux de tva
> est passé de 18,6 % à 20,6 %, puis à 19,6 %. ce qui veut dire que
les
> entreprises baissent ou augmentent leurs marges en fonction, et
que le
> consommateur voit très peu d'évolution sur son pouvoir d'achat.

C'est vrai, il y a le risque de ne pas retrouver vraiment la baisse
de la TVA dans les prix.

>
> > - tout le monde et donc les menages les plus modestes (avec la
> > propension a consommer la plus forte);
>
> pour cet argument, je préfèrerait baisser la csg-rds. là, on voit
vraiment
> le virement bancaire un peu plus gros.
>
> > - c'est un impot non progressif (justice sociale);
>
> idem avec csg-rds.
>
> > - et enfin parce que dans la zone euro ou on compare les prix,
ca
> > donne un petit avantage a la France.
>
> là oui, mais que partiellement. quand une entreprise achète ou
vend à
> l'étranger, elle compare le prix ht. l'entreprise où je
travaillais
> précédemment facture avec 19,6 % de tva en france et 6,5 % d'icha
(impôt sur
> le chiffre d'affaires) en suisse.

Avec l'euro, la comparaison est faite par le consommateur qui lui
raisonne TTC.

> d'autre part, dans le prix d'un produit, il n'y a pas que de la
tva, il y a
> aussi du salaire et donc des charges sur ce salaire. à mon avis,
en première
> approximation, il revient au même pour le consommateur de baisser
la tva ou
> la csg-rds. il n'en n'est pas de même pour la compétitivité (et
donc le
> volume) du travail français. (si l'on veut aller plus dans le
détail, il est
> vrai que en fonction des produits, le coût relatif au travail est
plus ou
> moins important.)

Mais a mon avis l'impact de la baisse de la CSG-RDS aurait aussi du
mal a se retrouver au final dans les prix. Pour ce qui est de la
competitivite du travail francais, en theorie les charges sociales
n'ont pas d'impact dessus (c'est le salarie qui supporte la CSG, pas
l'entreprise). Mais ca peut quand meme jouer.

>
> >
> > La baisse des charges sociales sur les salaires existe deja avec
des
> > mecanismes compliques et peu transparents (et qui causent des
> > distorsions sur le marche du travail). S'il s'agit d'une baisse
des
> > charges sociales globale, pourquoi pas.
>
>
> oui, globale, de type csg-rds par exemple.

J'avais mis une reduction de la CSG aussi dans le programme, pour
les raisons que vous evoquez. :-) Une autre difference est que la
baisse ne serait pas limitee par les regles europeennes comme avec
la TVA.

Anaximander.


Anaximander

unread,
Jan 28, 2002, 12:52:43 AM1/28/02
to

<ubuje...@free.fr> wrote in message
news:3c546582...@news.free.fr...

> >
> >Politique budgetaire:
> >- reduction des depenses pour compenser la perte de recettes de
la
> >reforme fiscale: diminution du nombre de fonctionnaires,
diminution
> >des depenses consacrees a la politique de l'emploi, a la
politique
> >industrielle, a la politique agricole, a la culture.
> voui voui voui.
> et très particuliéremnt toutes les subventions aux copains
politiques
> divers.
> > Augmentation du
> >budget de l'education
>
> pas necessaire .
> on peut considérablement améliorer l'eficacité de l'usine à gaz en
> libéralisant beaucoup, en particulier avec le systéme du chèque
> éducation.

Oui, je suis d'accord l'efficacite du systeme d'education ne
provient pas de l'argent qu'on y met, ni du nombre de fonctionnaires
qui y travaillent. Mais consacrer des ressources a la recherche me
semble important (a condition de reformer les organismes genre CNRS
et autres bien sur)

> >et de la recherche;
> voui aprés là aussi une libéralisation des organismes,
> >- retour a l'equilibre budgetaire (ou niveau des stabilisateurs
> >automatiques si situation de recession).
> comprend pas mais ça m'a l'air bien (vous voulez dire équilibre
sauf
> cas grave necessitant une relance par la demande?
> si c'st le cas faut limiter les importation d'abord, sinon votre
> relance profite aux pays qui travaillent.

Je faisais une proposition generale ici (budget equilibre) a
traduire par: un surplus en periode de croissance, un deficit en
periode de recession, par le biais des stabilisateurs automatiques.
Je ne propose pas de grande relance de l'economie, sachant qu'il
faudrait la faire de maniere coordonnee au niveau europeen.

> >
> >Politique sociale/securite sociale:
> >- reinstauration du paritarisme dans la gestion de la securite
> >sociale;
> >- mise en concurrence et decentralisation de la gestion des
caisses;
>
> oui, privatisation des caisses.

La privatisation des caisses ne me parait pas un objectif realisable
dans le court terme. Et je ne suis pas sur qu'un systeme prive soit
bien adapte. La concurrence est possible tout en laissant les
partenaires sociaux gerer.

> >- reforme du systeme de retraite instaurant une retraite a la
carte
> >(rapport Taddei).
> oui
> >
> >Politique (economique) internationale:
> >- Appui au niveau de l'UE a une reforme de la PAC favorisant les
> >consommateurs;
> ?
> s'agit-il ne liquider l'agriculture de l'ue pour faire la place
aux
> polonais et autres agriculteurs bon marché?
> dans ce cas, nenni.

Les polonais feront bientot partie de l'agriculture de l'UE. Mais
oui l'objectif est de permettre au consommateur europeen de choisir
entre des produits venant du monde entier et donc de voir les prix
baisser considerablement et la qualite amelioree, en mettant fin aux
surproductions et autres heresies de la PAC.

L'agriculture europeenne et en particulier francaise est tres
competitive, donc ce ne serait pas sa disparition et l'Europe
pourrait a son tour exporter vers d'autres marches agricoles.

> >- Reglement des differends commerciaux avec les Etats-Unis;
> facile à dire faut être deux;
> >- Appui avec l'UE a un nouveau round de negociation a l'OMC
> >poursuivant la liberalisation des echanges;
> non.
> >- Augmentation de l'aide au developpement (retour a 0.7% du PIB).
> >
> >Ca fait un bon debut! :-)
>
> toute la partie internationale est exactement à l'inverse de ce
qu'il
> faut faire.

Je me doutais que vous ne seriez pas un supporter de cette partie du
programme :-)

> n'oubliez pas que réduire le nombre de fonctionnaire, remettre les
> emplois jeunes sur le marché du travail et tout ça, c'est
augmenter le
> nombre des mécontents.

On pourrait aussi augmenter le budget de la defense et du ministere
de l'interieur alors.

> prier les économistes que les emplois se créront magiquement est
de la
> pure folie, il faut aider cette création d'emploi en limitant la
> concurrence extérieure, du moins le temps necessaire à revenir
dans le
> cercle vertueux;
>
> vive la forteresse europe, du moins tant que nous n'aurons pas
atteint
> un niveau de travailleurs satisfaisants pour la paix sociale;

Pas besoin de prieres, les emplois se creent 'magiquement' dans
l'economie quand on les laisse se creer. Du moment qu'il y a des
opportunites, des incitations et des entrepreneurs, il y a des
'magiciens'. Le role de l'Etat peut etre d'accentuer les incitations
et d'appuyer par la formation et des schemas de revenus provisoires
la reinsertion.

Etant donne que la France est le 4eme exportateur mondial de biens
et le 2eme pour ce qui concerne les services et l'agriculture, j'ai
du mal a comprendre le discours qui est le votre.

Anaximander.


M F

unread,
Jan 28, 2002, 3:38:56 AM1/28/02
to

"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message news:
3C546160...@no.no...

>
> bon, je laisse tomber...
> je rappelle au passage que je ne suis pas là pour délivrer des cours
> entiers sur la spéculation et que je répondais à une question bien
précise.
> vous voulez que je réécrive l'histoire de l'humanité à chaque fois que
> je parle avec quelqu'un ?
>

Oh non, on s'amuse trop bien sur fse. Et puis sans lofo ce serait d'un
triste...

René ALBERT

unread,
Jan 28, 2002, 4:17:13 AM1/28/02
to
SM a écrit :

> vc wrote:
> > Que proposeriez-vous pour à la fois répondre aux aspirations des français et
> > "rendre le monde meilleur" ???

[snip]

> - et bien sur, juste après mon élection, on ferme bien fort les
> frontières pour empêcher les gens normaux de partir

Excellent et très lucide (;-D)))

PS : les démagos habituels apprécieront-ils leur caricature ?

--
Amicalement.

mailto:rene....@club-internet.fr


René ALBERT

unread,
Jan 28, 2002, 4:31:21 AM1/28/02
to
Anaximander a écrit :

...

> Ca fait un bon debut! :-)

Je ne rejette ni n'achète pas tout ...
Mais au moins cette contribution nous change de la démagogie
habituelle ...
Tu devrais cependant expliquer aussi le "comment faire", car c'est
loin d'être évident pour certains de tes "quoi faire" ....
Je voterai peut-être pour toi au 3ème tour (;-D).
--
Amicalement.

mailto:rene....@club-internet.fr


SM

unread,
Jan 28, 2002, 5:50:17 AM1/28/02
to
René ALBERT wrote:

> SM a écrit :
>
>
>>vc wrote:
>>
>>>Que proposeriez-vous pour à la fois répondre aux aspirations des français et
>>>"rendre le monde meilleur" ???
>>>
>
> [snip]
>
>
>>- et bien sur, juste après mon élection, on ferme bien fort les
>>frontières pour empêcher les gens normaux de partir
>>
>
> Excellent et très lucide (;-D)))

dire tout, son contraire et en faire une élégante synthèse est la clé...


>
> PS : les démagos habituels apprécieront-ils leur caricature ?

ah, ça... j'aurais pu éviter la dernière proposition pour voir... si ça se trouve, on aurait entamé une discussion au sujet de certains points de cet ambitiquex programme !

gdm

unread,
Jan 28, 2002, 7:57:55 AM1/28/02
to

"Guigui" <gaillard....@ec-lille.fr> a écrit dans le message news:
a2vqmd$rgq$1...@netserv.univ-lille1.fr...
> On vient de m'affirmer sur fr.soc.politique la chose suivante :
> "par la confrontation de l'offre et de la demande la spéculation
financière
> (=anticipation du prix p à un instant t) dans son ensemble est une force
> stabilisatrice puisqu'elle permet d'obtenir le prix du marché."
>
> On se paye ma tête ? Ou bien quelqu'un pourrait-il m'argumenter une thèse
> pareille siouplait. Je ne demande qu'à apprendre

marc de scitiveaux defend une these interessante dans un special economie
recent des Echos. en substance, la volatilité de la bourse permet une
reduction de la volatilite de la vie economique. Marc de scitivaux avait
defendu cette meme these dans une reusion d'euro92 il y a un an environ.

L'Etat est l'ennemi du citoyen(Professeur Pascal Salin in "Liberalisme")
sites libéraux et sites libertariens
http://www.euro92.org
http://www.libres.org
http://www.liberalia.com
http://www.catallaxia.org
http://www.liberalia.com/lien.htm
http://www.lemennicier.com
http://www.quebecoislibre.org

Marcel Leclerc

unread,
Jan 28, 2002, 9:19:05 AM1/28/02
to

"Anaximander" <anaxi...@email.com> a écrit dans le message de news:
u58s03a...@corp.supernews.com...

> > Le PARE touche tout le monde : de quel extensions parle-t-on ?
>
> Pour le moment, on adhere volontairement et le systeme est tres
> souple quand a la partie retour a l'emploi.
__________________________
C'est totalement faux !!! C'est obligatoire ! Allez vous inscrire et
demandez à ne pas signer le PARE, vous verrez comment cela se passera... Il
n'y a que le gouvernement pour déclarer que c'est facultatif. Sur le terrain
c'est O.B.L.I.G.A.T.O.I.R.E.
=======================

tijluilenspiegel

unread,
Jan 28, 2002, 10:43:11 AM1/28/02
to
moins douleureux que de se faire mordre le cul.
mais en ce me concerne je ne traite personne de fasciste
car j'ai connu les vrais pendant la guerre.tijl

"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message news: 3C54A380...@no.no...

tijluilenspiegel

unread,
Jan 28, 2002, 10:45:23 AM1/28/02
to
j'aurais prefere le requin car":le requin a des dents et avec ça il mord
dans le visage".b.brecht
"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message news: 3C547C09...@no.no...

Anaximander

unread,
Jan 28, 2002, 11:49:38 AM1/28/02
to

"Marcel Leclerc" <mal...@input.com> wrote in message
news:3c555f18$0$4614$626a...@news.free.fr...

Oui, en fait depuis le 1er juillet 2001, tout le monde signe le PARE
et l'Allocation Unique Degressive (AUD) a ete remplacee par
l'Allocation de Retour a l'Emploi (ARE). Mais les obligations sont
legeres a la fois pour le salarie et pour les organismes qui gerent
le dispositif. On peut etre dans le PARE sans avoir un vrai plan de
retour a l'emploi.

Anaximander.


Anaximander

unread,
Jan 28, 2002, 11:56:21 AM1/28/02
to

"René ALBERT" <rene....@club-internet.fr> wrote in message
news:3C551A69...@club-internet.fr...

> Anaximander a écrit :
>
> ...
>
> > Ca fait un bon debut! :-)
>
> Je ne rejette ni n'achète pas tout ...
> Mais au moins cette contribution nous change de la démagogie
> habituelle ...
> Tu devrais cependant expliquer aussi le "comment faire", car c'est
> loin d'être évident pour certains de tes "quoi faire" ....
> Je voterai peut-être pour toi au 3ème tour (;-D).

Bon, il faut voir que j'ai redige mon programme en amateur un
dimanche matin! :-)

Effectivement le "comment faire" est un probleme, car certaines
reformes peuvent etre mal interpretees. Reduire les effectifs de la
fonction publique est souvent vu comme un casus belli, s'attaquer
aux subventions perverses de l'agriculture de la meme facon. Donc un
tel programme suppose un travail politique important pour expliquer
l'interet des reformes et obtenir un consensus autour d'elles. La
j'avoue que je manque d'idees pour fournir le mode d'emploi...

Anaximander.


ubuje...@free.fr

unread,
Jan 28, 2002, 3:39:52 PM1/28/02
to
On Sun, 27 Jan 2002 23:52:43 -0600, "Anaximander"
<anaxi...@email.com> wrote:

unquote

>Pas besoin de prieres, les emplois se creent 'magiquement' dans
>l'economie quand on les laisse se creer.

vous avez l'air intelligent, vous dites des choses raisonnables et
tout d'un coup on lit ce truc qui n'est basé ni sur l'expérience ni
sur la théorie, c'est tout à fait étonnant;

>Du moment qu'il y a des
>opportunites, des incitations et des entrepreneurs, il y a des
>'magiciens'.

ce qui manque de nos jours ce sont les opportunités, comment allez
vous les créer les opportunités?


>Etant donne que la France est le 4eme exportateur mondial de biens
>et le 2eme pour ce qui concerne les services et l'agriculture, j'ai
>du mal a comprendre le discours qui est le votre.

comme la france et le pays qui regresse le plus dans les classements
de l'union européenne, comme les problèmes liés au manque d'emplois
se developent et commencent à pourrir la vie de tous, et à poser des
problèmes budgétaires insolubles, je comprends pas votre attitude
béate.
>

reneS

unread,
Jan 28, 2002, 3:44:47 PM1/28/02
to

"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message de news:
3C552CE9...@no.no...

> > Excellent et très lucide (;-D)))
>
>
>
> dire tout, son contraire et en faire une élégante synthèse est la clé...

Ah! Mon cher SM. quand cesserez vous d'élargir l'admiration (pourtant déjà
immense), que je porte à votre lumineuse pénétration (purement
intellectuelle, je précise. Je ne vous connais pas personnellemnt)?
En tout cas je me suis bien marré. ;oD

> > PS : les démagos habituels apprécieront-ils leur caricature ?
>
> ah, ça... j'aurais pu éviter la dernière proposition pour voir... si ça se
trouve, on aurait entamé une discussion au sujet de certains points de cet
ambitiquex programme !

Là je suis pessimiste. Les démagos fonctionnent justement à la caricature.
Alors c'est dur de critiquer ses outils habituels.
--
Amicalement
RS

Anaximander

unread,
Jan 28, 2002, 4:19:26 PM1/28/02
to

<ubuje...@free.fr> wrote in message
news:3c55a002...@news.free.fr...

> >Pas besoin de prieres, les emplois se creent 'magiquement' dans
> >l'economie quand on les laisse se creer.
>
> vous avez l'air intelligent, vous dites des choses raisonnables et
> tout d'un coup on lit ce truc qui n'est basé ni sur l'expérience
ni
> sur la théorie, c'est tout à fait étonnant;
>

Mon 'magiquement' a de gros guillemets qui prennent appui a la fois
sur la theorie et l'experience.

Sur la theorie du marche du travail, avec en particulier les travaux
de Layard et Nickell. Sur l'experience de nombreux pays qui ont
significativement diminue leur chomage ces dernieres annees:
Grande-Bretagne, Suede, Pays-Bas, Irlande, Etats-Unis, etc.

> >Du moment qu'il y a des
> >opportunites, des incitations et des entrepreneurs, il y a des
> >'magiciens'.
>
> ce qui manque de nos jours ce sont les opportunités, comment allez
> vous les créer les opportunités?
>

Les reformes que j'ai indiquees creent les opportunites (en
particulier l'ouverture des echanges et la diminution des depenses
publiques), les incitations (reforme des institutions du marche du
travail) et les entrepreneurs (education, recherche).

>
> >Etant donne que la France est le 4eme exportateur mondial de
biens
> >et le 2eme pour ce qui concerne les services et l'agriculture,
j'ai
> >du mal a comprendre le discours qui est le votre.
>
> comme la france et le pays qui regresse le plus dans les
classements
> de l'union européenne, comme les problèmes liés au manque
d'emplois
> se developent et commencent à pourrir la vie de tous, et à poser
des
> problèmes budgétaires insolubles, je comprends pas votre attitude
> béate.
>

Mon attitude n'est pas beate. Malgre les entraves mises a la
creation d'emploi en France, il y a eu neanmoins une certaine
croissance ces dernieres annees et reussite. Nos voisins ont
progresse plus vite (d'ou la regression RELATIVE que vous evoquez)
mais la France a toujours ses atouts: systeme educatif relativement
performant, forte productivite de la main d'oeuvre. J'ai oublie de
mentionner un autre classement interessant: la France est le 4eme
pays en matiere d'accueil des investissements directs etrangers.

Une reforme adequate du marche du travail et une diminution des
depenses publiques et de la fiscalite devraient avoir un effet tres
positif dans une telle situation.

Anaximander.


cacfute

unread,
Jan 28, 2002, 4:23:24 PM1/28/02
to

Le problème de ce genre de débat, c'est que ça ne vole pas plus haut que des
pures opinions politiques. Comme le dit Jacques Généreux, dont je n'apprécie
guère les idées en général, mais pour celle-ci je suis d'accord: l'économie est
récupérée par la politique pour défendre des thèses qui n'ont rien d'économie.
Il est totalement faux d'affirmer que la spéculation est toujours stabilisatrice.
Cela peut être vraie dans certaines conditions et fausses dans d'autres.
J'avais déjà posté il y a quelques temps de longs extraits là-dessus d'un
économiste qui a largement consacré sa vie à étudier les causes de stabilité et
d'instabilité de l'économie: Nicholas Kaldor.

--
Utilisez notre serveur de news 'news.foorum.com' depuis n'importe ou.
Plus d'info sur : http://nnrpinfo.go.foorum.fr/

cacfute

unread,
Jan 28, 2002, 4:25:06 PM1/28/02
to

Voici les références:

29/09/01 12:19:55 ECONOMIE ET INSTABILITE


Auteur: Nicholas Kaldor
Achevé d'imprimé le: 1988
Editeur: Lafon
Collection: Economica
ISBN: 2717814043
Format: B4
Page: 163
Prix: 69 FF
Note: ****
Amazon: http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2717814043/qid%3D1001758735/171-
6788647-3219459
Commentaire: Nicholas Kaldor, est un des grands économistes contemporains de
l'Université de Cambridge, compagnon de route de Keynes. Cet ouvrage est un
ensemble de morceaux choisis, montrant à quel point, plus encore que Keynes, ce
théoricien avait abordé dans ses études les rapports entre la spéculation et la
stabilisation ou déstabilisation de l'économie. Il montre en effet, dans un
article intitulé justement "Spéculation et stabilité économique" que la
spéculation peut avoir un effet positif tout comme un effet négatif sur
l'économie selon les conditions dans lesquelles elle s'applique. Par exemple,
l'argument d'un effet stabilisateur de prix par la spéculation, en modérant
l'ampleur de leurs variations, "implique une conjoncture où la demande ou
l'offre spéculatuve ne compte que pour une faible proportion de la demande ou de
l'offre totale, de telle sorte que la spéculation, si elle peut influencer
l'ordre de grandeur de la variation de prix, ne saurait à aucun moment en
changer le sens. Si cette condition n'est pas remplie, tout l'argument tombe."

oscar.nugel

unread,
Jan 28, 2002, 5:00:12 PM1/28/02
to
"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message news: 3C54821B...@no.no...>

>
> - on exproprie les propriétaires immobiliers nationaux possédant des
> biens de plus de 10 000 euros, afin de lutter contre les avantages
> acquis et garantir l'égalité des chances.

je ne suis pas d'accord, mettez le seuil à 1 000 000 euros.

oscar nügel


SM

unread,
Jan 28, 2002, 9:07:49 PM1/28/02
to
tijluilenspiegel wrote:

> moins douleureux que de se faire mordre le cul.
> mais en ce me concerne je ne traite personne de fasciste
> car j'ai connu les vrais pendant la guerre.tijl


bon :
- primo, j'ai pas traité nugel de fasciste.
- secundo, la discussion portait sur berlusconi, heider et fini. qu'il
défendait bec et ongles, après que j'ai eu le malheur d'écrire que
j'échangeais 1 prodi contre 5 bersluconi ou heider. de là, il est parti
en délire sur ma volonté de brimer les peuples italien et autrichien
dans leur volonté de porter qui ils veulent au pouvoir et c'est tout
juste si le fasciste c'était pas moi, pauvre abruti qui avait eu
l'ignoble outrecuidance de dire que prodi me semblait plus avoir le
profil de ce que l'on peut attendre d'un dirigeant dans les démocraties
européennes.
bon, après, j'ai eu droit au classique "la télé social-démocrate vous
aveugle" et patati et patata.
alors, moi j'y ai dit à nugel : la télé ? je la regarde à peine ! kestu
m'racontes bouffon !
et puis alors là, y a viala, il a dit "p't'ain, c'est fse ici, pas fsp".
alors, j'ai dit "ouai, t'as raison". et j'ai tout arrêté.
- tertio, les virus mutent. alors je suis désolé que vous ayiez connu
les vrais fascistes, mais ça m'empêchera pas de continuer à dire que si
l'on doit chercher une lignée dans le mouvement de mussolini, elle se
trouve plus chez fini que chez beaucoup d'autres politiciens italiens.
idem pour heider et les nazis. parce que moi j'ai connu un type
vachement gros, et je l'ai revu dernièrement, il est tout maigrichon.
j'ai failli pas le reconnaître.

sm

SM

unread,
Jan 28, 2002, 9:08:50 PM1/28/02
to
c'est moi qui fait mes messages tout seul.
si ça vous plaît pas, faut faire les vôtres à vous.
voilà.

sm

SM

unread,
Jan 28, 2002, 9:13:51 PM1/28/02
to
oscar.nugel wrote:

vous avez fait exprès ?

non, je suis pas si bête que ça quand même...
en fait, je voulais le mettre à 1 000 euros, mais je me suis dit qu'à
part quelques apparts de hlm en déconfiture, ça toucherait personne.

ligne à ajouter à mon programme :
- fin des allocations logement pour marchands de sommeil.

ubuje...@free.fr

unread,
Jan 29, 2002, 3:27:09 PM1/29/02
to


vous m'avez convaincu, ne faisons rien et attendons.

vc

unread,
Jan 29, 2002, 4:01:00 PM1/29/02
to
Non ce n'est pas obligatoire.
Le fait q'uil y soit fait mention sur le formulaire n'engage pas.
Si même çà vous défrise, allez vous inscire.
Prenez le formulaire d'inscription, et recopiez sur papier libre chacune des
mentions qu'il comporte.
Rendz-le à l'ASSEDIC : vous vérifiez les conditions pour être indemnisé.
"Marcel Leclerc" <mal...@input.com> a écrit dans le message de news:
3c555f18$0$4614$626a...@news.free.fr...

vc

unread,
Jan 29, 2002, 4:08:17 PM1/29/02
to

"SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message de news:
3C54821B...@no.no...
> - on supprime le smic et le rmi et on les remplace par une allocation
> universelle de 2 000 euros mensuels nets d'impôts et de charges sociales.

2000 euros ?? Ou 2000 FF ?
Ta proposition conduit à déplacer des masses considérables (centaine de
MdF).
Par ailleurs l'impôt est annuel avec un décalage d'un an, le RMI est mensuel
et tout de suite (heureusement !).
Bon, ok, on peut concevoir un sytème d'avance/régularisation....

> - on réduit l'impôt sur les bénéfices

Il est déjà trop faible en France.

> - on accroît l'age de la retraite

100 % des électeurs vont voter pour toi, c'est sur !

> - on crée des fonds de pension français investissant uniquement dans les
> entreprises françaises

Ca existe déjà : l'Etat.

> - on revient au franc poincaré

En effet changer de monnaie chaque année procure de substanciels revenus de
seignoriage.

> - on réduit les salaires des fonctionnaires

Là je ne te suis plus du tout.

> - on, généralise le taux super réduit de tva à tous les biens et services

La TVA est un bon impôt.

> - on accroît le déficit public jusqu'à 8% du pib pour financer de grands
> projets comme la rénovation de la bnf, la construction de 4 porte-avions
> : le charle de gaulle 2, le 3, le 4 et puis le jacques chirac.

On va pas donner comme nom de porte-avion le nom d'un président qui va
échouer
à sa propre réélection quand même...


SM

unread,
Jan 29, 2002, 6:07:44 PM1/29/02
to
reneS wrote:

> "SM" <nos...@no.no> a écrit dans le message de news:
> 3C552CE9...@no.no...
>
>>>Excellent et très lucide (;-D)))
>>>
>>
>>
>>dire tout, son contraire et en faire une élégante synthèse est la clé...
>>
>
> Ah! Mon cher SM. quand cesserez vous d'élargir l'admiration (pourtant déjà
> immense), que je porte à votre lumineuse pénétration (purement
> intellectuelle, je précise. Je ne vous connais pas personnellemnt)?


tiens, encore un qui veut un portefeuille quand je serai élu... eh eh eh...


> En tout cas je me suis bien marré. ;oD


ah ben, tant mieux, c'était le but !

>
>
>>>PS : les démagos habituels apprécieront-ils leur caricature ?
>>>
>>ah, ça... j'aurais pu éviter la dernière proposition pour voir... si ça se
>>
> trouve, on aurait entamé une discussion au sujet de certains points de cet
> ambitiquex programme !
>
> Là je suis pessimiste. Les démagos fonctionnent justement à la caricature.
> Alors c'est dur de critiquer ses outils habituels.


sauf quand ils sont un peu cons aussi...

tijluilenspiegel

unread,
Jan 31, 2002, 11:05:22 AM1/31/02