Le syndicalisme intelligent est arrivé

1 view
Skip to first unread message

Dobb

unread,
Sep 6, 2007, 6:39:27 PM9/6/07
to
Incroyable ! En Belgique, la libéralisation des marchés du gaz et
de l'électricité a réussi à décoincer les esprits jusque dans la très
poussiéreuse et socialiste FGTB !

Plutôt que de pleurnicher et de paralyser en braillant des slogans,
comme ce fut le cas pendant très longtemps, ce syndicat, en
alliance avec toute une série d'associations (de consommateurs
surtout, associations de quartier, des mutualités, la ligue des familles,
etc), a créé une (toute petite) entreprise : une coopérative au
capital de départ de 10.000 euros. Objet social : centrale d'achat.
But avoué : faire la loi sur le marché de l'énergie. Ou du moins
contrebalancer la puissance des distributeurs en négociant les
tarifs comme le font les grosses entreprises.
Jouable ? A priori, oui. Car les 10.000 euros de capital de
Power4you n'ont aucune importance : ce qui compte, c'est la
puissance d'achat. Et cette puissance, ils l'ont, avec leurs
centaines de milliers d'affiliés. Mais ils ont même fait
beaucoup mieux : ils ont rendu publics les codes permettant
de bénéficier des tarifs de la centrale, rendant les tarifs
accessibles à tous !

Pour les prochains mois, c'est le distributeur Lampiris qui
a offert les meilleures conditions. Tarifaires bien sûr. Mais
le contrat inclut aussi le respect de normes sociales d'un
bout à l'autre de sa chaîne de production. Un syndicat qui
comprend que travailleurs et consommateurs sont exactement
les mêmes personnes, et que pour pouvoir agir dans leur intérêt,
il n'y a pas d'autre moyen efficace que de rentrer de plein pied
sur le marché et en être acteur est un syndicat intelligent.

Le contrat entre Power4you et Lampiris prévoit la stabilité
des prix du gaz, avec une petite réduction en prime, alors
même que l'ex-monopole Electrabel (propriété de Suez,
dont l'actionnaire majoritaire est maintenant le très
gourmand gouvernement français, qui a besoin de se
refaire) a annoncé des hausses de prix du gaz entre 13 et
21%.

En gros, les belges ont vendu leurs dernières actions Electrabel
au prix fort à l'OPA de Suez. Suez a fusionné avec GDF,
sur base notamment de l'estimation de la très confortable
valeur d'Electrabel. Et maintenant que c'est fait, il ne reste
donc plus aux consommateurs qu'à changer de fournisseur
pour payer moins cher.

Comment fera l'Etat français pour se refaire une beauté
si Electrabel, payé si cher (l'Etat français en a acquis un
tiers du capital), perd ses clients ? Faut dire que les autorités
belges, sans vraiment faire mine de s'en mêler, et après avoir
avalé de travers la fusion/privatisation/nationalisation Suez-GDF,
ont accueilli Power4you avec beaucoup de bienveillance.
Les journaux ne sont pas en reste, certains comme "vers
l'avenir" expliquant le comment et le pourquoi du système
sur de pleines pages, avec des titres comme "les consommateurs
font la nique à Electrabel". Bref, tout ça sent la pub gratuite et
la basse vengence à plein nez ;-)

Dobb


Reply all
Reply to author
Forward
Message has been deleted
0 new messages