Google Groups no longer supports new Usenet posts or subscriptions. Historical content remains viewable.
Dismiss

Croyance ou refus de l'isotropie

21 views
Skip to first unread message

Yanick Toutain

unread,
Oct 23, 2006, 1:00:40 PM10/23/06
to
http://site.voila.fr/monsyte/de/SCIENCES/scphys/Animations/Croyance_ou_refus_de_l_isotropie/Animation_Croyance_ou_refus_de_l_isotropie.htm

CROYANCE OU REFUS DE L'ISOTROPIE


Une fusée émet un groupe de photons qui partent dans toutes les
directions.

(complément animé au texte de 2002 : le relativiste fou et le grain
de lumière)

Sur l'animation de gauche, on voit les photons s'éloigner du lieu
d'émission pendant que la fusée poursuit sa trajectoire : L'écart
entre chaque photon et la fusée dépend de la direction vers laquelle
se dirige la fusée : la "vitesse" relative des photons de droite par
rapport à la fusée est plus petite que la "vitesse" relative des
photons partant vers la gauche, par rapport à la fusée.

Sur l'animation de droite - qui représentent la CROYANCE des
relativistes -, on voit que la "vitesse" relative des photons par
rapport à la fusée est la même dans toutes les directions. C'est
cela précisément la croyance en l'isotropie de l'espace. C'est cette
ânerie que prétend avoir prouvé Michelson, ânerie sur laquelle
s'est appuyé Einstein pour bâtir ses élucubrations relativistes, son
temps qui ralentit, ses longueurs qui s'allongent, en fonction de la
vitesse et tutti quanti !

Ces élucubrations reposent en fait sur le refus obstiné de
l'existence de l'espace vide de Lucretius-Newton : Et cela pour une
raison simple, visible sur l'animation de droite. Si la vitesse
relative des photons par rapport à la fusée est la même dans toutes
les directions, cela implique que la vitesse des photons par rapport au
vide est différente. Ce qui a encore pour conséquence que ce serait
la fusée qui aurait transmis aux photons de droite une vitesse
supérieure à celle des photons de gauche.

En conclusion, les matérialistes refusent tout autant la notion
d'anisotropie l'espace - contrairement à Maurice Allais et à tous ces
partisans de l'éther. Pour une raison simple : l'espace vide ne peut
avoir d'autres propriétés que celle d'être vide. Cette propriété
unique suffit à clarifier l'ensemble des phénomènes qui s'y
déroulent.

Yanick Toutain

22 octobre 2006

Julien Arlandis

unread,
Oct 23, 2006, 1:08:15 PM10/23/06
to
Yanick Toutain a écrit :

> http://site.voila.fr/monsyte/de/SCIENCES/scphys/Animations/Croyance_ou_refus_de_l_isotropie/Animation_Croyance_ou_refus_de_l_isotropie.htm
>
> CROYANCE OU REFUS DE L'ISOTROPIE
>
>
> Une fusée émet un groupe de photons qui partent dans toutes les
> directions.
>
> (complément animé au texte de 2002 : le relativiste fou et le grain
> de lumière)
>
> Sur l'animation de gauche, on voit les photons s'éloigner du lieu
> d'émission pendant que la fusée poursuit sa trajectoire : L'écart
> entre chaque photon et la fusée dépend de la direction vers laquelle
> se dirige la fusée : la "vitesse" relative des photons de droite par
> rapport à la fusée est plus petite que la "vitesse" relative des
> photons partant vers la gauche, par rapport à la fusée.
>
> Sur l'animation de droite - qui représentent la CROYANCE des
> relativistes -, on voit que la "vitesse" relative des photons par


Mais non c'est là qu'on voit que tu n'as rien compris à la relativité,
"la croyance des relativistes" est illustrée par l'animation de gauche
dans laquelle la vitesse de la lumière est constante. Au contraire
l'animation de droite est la croyance des Newtoniens où la vitesse de la
lumière est composée avec la vitesse de la source.
Ce que tu critiques n'est pas la théorie de la relativité mais ta
compréhension erronée de celle ci qui (chose amusante) s'avère être le
point de vue des Newtoniens :-)

Laurent Demonet

unread,
Oct 23, 2006, 1:41:53 PM10/23/06
to
M. Toutain,

Je pense que personne ici ne peut comprendre la profondeur de vos
propos. Vous devriez poster sur fr.soc.politique par exemple où les gens
sont beaucoup plus ouverts aux théories les plus novatrices.

Cordialement,
Laurent

Richard Hachel

unread,
Oct 23, 2006, 1:49:32 PM10/23/06
to

Yanick Toutain wrote:

> http://site.voila.fr/monsyte/de/SCIENCES/scphys/Animations/Croyance_ou_refus_de_l_isotropie/Animation_Croyance_ou_refus_de_l_isotropie.htm

> Sur l'animation de gauche, on voit les photons s'éloigner du lieu
> d'émission pendant que la fusée poursuit sa trajectoire : L'écart
> entre chaque photon et la fusée dépend de la direction vers laquelle
> se dirige la fusée : la "vitesse" relative des photons de droite par
> rapport à la fusée est plus petite que la "vitesse" relative des
> photons partant vers la gauche, par rapport à la fusée.

Tout à fait.

C'est très bon, et ton animation est très bonne.

Et puis?

>
>
> Sur l'animation de droite - qui représentent la CROYANCE des
> relativistes -, on voit que la "vitesse" relative des photons par
> rapport à la fusée est la même dans toutes les directions.

C'est encore très bon, et très bien dessiné.

Et puis?

> C'est
> cela précisément la croyance en l'isotropie de l'espace.

Pas du tout.

> C'est cette
> ânerie que prétend avoir prouvé Michelson, ânerie sur laquelle
> s'est appuyé Einstein pour bâtir ses élucubrations relativistes, son
> temps qui ralentit, ses longueurs qui s'allongent, en fonction de la
> vitesse et tutti quanti !

Ce n'est pas une ânerie, excellent Yanick, et tes deux dessins ne sont pas
du tout contradictoires.

Le premier dessin, très bien fait, montre le départ des photons dans le référentiel
de l'observateur qui voit passer la fusée (il partent tous à la même vitesse).

Le second dessin, tout aussi bien fait, montre le départ des photons dans le référentiel
de la fusée (ils partent tous à la même vitesse pour la fusée).

Tes dessins sont très corrects, et il n'y a pas de contradiction.

>
>
> Ces élucubrations reposent en fait sur le refus obstiné de
> l'existence de l'espace vide de Lucretius-Newton : Et cela pour une
> raison simple, visible sur l'animation de droite. Si la vitesse
> relative des photons par rapport à la fusée est la même dans toutes
> les directions, cela implique que la vitesse des photons par rapport au
> vide est différente.

Il n'y a PAS d'éther, du moins de vide absolu.

> Ce qui a encore pour conséquence que ce serait
> la fusée qui aurait transmis aux photons de droite une vitesse
> supérieure à celle des photons de gauche.

Pas du tout.

>
>
> En conclusion, les matérialistes refusent tout autant la notion
> d'anisotropie l'espace - contrairement à Maurice Allais et à tous ces
> partisans de l'éther. Pour une raison simple : l'espace vide ne peut
> avoir d'autres propriétés que celle d'être vide. Cette propriété
> unique suffit à clarifier l'ensemble des phénomènes qui s'y
> déroulent.

Tu ne comprends pas cette histoire relativiste, et ça te fait croire
des conneries.

Pour résoudre le problème, il faudrait que dans le second cas,
l'objet magenta, qui est le référentiel de la fusée, soit fixe par rapport
aux trames dessinées, (car évidemment, la fusée ne bouge pas par rapport à elle-même)
et que les photons soient retracés en conséquence (c'est à dire
comme dans (1).

Le mieux serait de faire monter les trames centrées sur la fusée
(or, tes trames restent immibiles dans le second cas, c'est
là qu'est l'erreur).

>
>
> Yanick Toutain
>
> 22 octobre 2006

R.H.

Richard Hachel

unread,
Oct 23, 2006, 1:57:40 PM10/23/06
to

Julien Arlandis wrote:

Ce qu'il ne comprend pas, c'est que la notion de simultanéité
n'est pas absolu.

Par exemple le fait que si Didier et moi sommes, pour moi,
tous les deux présents simultanément présent sur le forum,
il est tout à fait possible que cela ne soit pas symétrique.

Pour Didier, je ne viendrais que plus tard sur le forum.

C'est ça le primum movens de la RR, la première difficulté
(il y en a deux autres: la symétrie et l'effet-zoom).

Mais bon, il faut l'en excuser, c'est clair que ça peut
paraitre aussi absurde que de dire que les chinois ont la tête en bas
à un gars du moyen-âge.

Le gars va croire qu'on veut se foutre de sa gueule.


R.H.

Sylvain

unread,
Oct 23, 2006, 1:58:47 PM10/23/06
to
.


Oncle Dom

unread,
Oct 24, 2006, 1:27:36 AM10/24/06
to
Sylvain dans son message ehj00m$khn$1...@news.tiscali.fr,
nous a fait l'honneur d'écrire:
[rien]
Là, on ne pourra pas nier que ton texte ne contient aucune erreur ;-)
--
Oncle Dom
_________
http://perso.orange.fr/oncle.dom/ .

Oncle Dom

unread,
Oct 24, 2006, 1:31:47 AM10/24/06
to
Yanick Toutain dans son message
1161622840.5...@i42g2000cwa.googlegroups.com,

nous a fait l'honneur d'écrire:
>
http://site.voila.fr/monsyte/de/SCIENCES/scphys/Animations/Croyance_ou_refus_de_l_isotropie/Animation_Croyance_ou_refus_de_l_isotropie.htm
>
> CROYANCE OU REFUS DE L'ISOTROPIE
>
>
> Une fusée émet un groupe de photons qui partent dans toutes les
> directions.
Oui, cette animation simple fait un peu feu d'artifice, mais elle résume
bien l'idée
Ceci dit, ça prouve quoi?
Que le point de vue des newtoniens est différent de celui des
relativistes? Mais on le savit déja
Tu a réussi à faire paraître Richard Hachel intelligent. brava! Ca,
c'est un exploit ;-)

Lempel

unread,
Oct 24, 2006, 4:15:45 AM10/24/06
to
Et le silence est d'or !

--
http://www.lempel.net
http://www.les-os-du-cosmos.fr
B. Lempel
______________________________________


"Oncle Dom" <dom.c...@wanaNULLdoo.fr> a écrit dans le message de news:
453da43d$0$5076$ba4a...@news.orange.fr...

Julien Arlandis

unread,
Oct 24, 2006, 6:24:19 AM10/24/06
to
Oncle Dom a écrit :

> Yanick Toutain dans son message
> 1161622840.5...@i42g2000cwa.googlegroups.com,
> nous a fait l'honneur d'écrire:
> http://site.voila.fr/monsyte/de/SCIENCES/scphys/Animations/Croyance_ou_refus_de_l_isotropie/Animation_Croyance_ou_refus_de_l_isotropie.htm
>> CROYANCE OU REFUS DE L'ISOTROPIE
>>
>>
>> Une fusée émet un groupe de photons qui partent dans toutes les
>> directions.
> Oui, cette animation simple fait un peu feu d'artifice, mais elle résume
> bien l'idée
> Ceci dit, ça prouve quoi?

ça prouve que ce mec a rien compris, si tu regardes l'animation de
droite les photons partent du centre et sortent à droite de l'écran
avant de sortir à gauche, et comble de l'aberration il prétend que c'est
le point de vue de la relativité restreinte!!!!

Yanick Toutain

unread,
Oct 25, 2006, 1:21:10 PM10/25/06
to

Richard Hachel wrote:
> Yanick Toutain wrote:
>
> > http://site.voila.fr/monsyte/de/SCIENCES/scphys/Animations/Croyance_ou_refus_de_l_isotropie/Animation_Croyance_ou_refus_de_l_isotropie.htm
>
> > Sur l'animation de gauche, on voit les photons s'éloigner du lieu
> > d'émission pendant que la fusée poursuit sa trajectoire : L'écart
> > entre chaque photon et la fusée dépend de la direction vers laquelle
> > se dirige la fusée : la "vitesse" relative des photons de droite par
> > rapport à la fusée est plus petite que la "vitesse" relative des
> > photons partant vers la gauche, par rapport à la fusée.
>
> Tout à fait.
>
> C'est très bon, et ton animation est très bonne.
merci, vous êtes trop sincère...

>
> Et puis?
feuille, caillou, ciseau,

>
> >
> >
> > Sur l'animation de droite - qui représentent la CROYANCE des
> > relativistes -, on voit que la "vitesse" relative des photons par
> > rapport à la fusée est la même dans toutes les directions.
>
> C'est encore très bon, et très bien dessiné.

merci, vous êtes trop sincère...

>
> Et puis?
feuille, caillou, ciseau,

>
> > C'est
> > cela précisément la croyance en l'isotropie de l'espace.
>
> Pas du tout.

Si...

>
> > C'est cette
> > ânerie que prétend avoir prouvé Michelson, ânerie sur laquelle
> > s'est appuyé Einstein pour bâtir ses élucubrations relativistes, son
> > temps qui ralentit, ses longueurs qui s'allongent, en fonction de la
> > vitesse et tutti quanti !
>
> Ce n'est pas une ânerie, excellent Yanick, et tes deux dessins ne sont pas
> du tout contradictoires.

Si... explorateur Richard...

>
> Le premier dessin, très bien fait, montre le départ des photons dans le référentiel
> de l'observateur qui voit passer la fusée (il partent tous à la même vitesse).
>

Le premier dessin montre la fusée qui s'écarte d'un lieu absolu à
une vitesse c/3
et des photons qui s'écartent de ce lieu absolu à une vitesse c
C'est la réalité décrite par Newton (et Lucretius)

> Le second dessin, tout aussi bien fait, montre le départ des photons dans le référentiel
> de la fusée (ils partent tous à la même vitesse pour la fusée).

Non, ce dessin montre des photons magiques qui auraient la propriété
extraordinaire d'avoir des vitesses variables qui dépendraient de la
vitesse de la fusée qui les a émis


>
> Tes dessins sont très corrects, et il n'y a pas de contradiction.
>

Si... polissime Hachel...

> >
> >
> > Ces élucubrations reposent en fait sur le refus obstiné de
> > l'existence de l'espace vide de Lucretius-Newton : Et cela pour une
> > raison simple, visible sur l'animation de droite. Si la vitesse
> > relative des photons par rapport à la fusée est la même dans toutes
> > les directions, cela implique que la vitesse des photons par rapport au
> > vide est différente.
>
> Il n'y a PAS d'éther, du moins de vide absolu.

Là, je sèche, cher monsieur Richard Hachel...Il est certain et
avéré que le vide absolu de Lucretius Newton est contradictoire avec
l'éther de Huygens...


>
> > Ce qui a encore pour conséquence que ce serait
> > la fusée qui aurait transmis aux photons de droite une vitesse
> > supérieure à celle des photons de gauche.
>
> Pas du tout.

Si ! c'est visible... et (!!!) je sais bien que sur le tableur, j'ai
ajouté la vitesse de translation de la fusée à celle des photons ...
[Je sais quand même bien ce que je fais !!!]
La position de chaque photon (X Y) est calculée sur le tableur en
reconsidérant, à chaque nouveau dessin, la position de la fusée
comme le point central du pseudo repère des photons. C'est ça la
"Relativité" !


>
> >
> >
> > En conclusion, les matérialistes refusent tout autant la notion
> > d'anisotropie l'espace - contrairement à Maurice Allais et à tous ces
> > partisans de l'éther. Pour une raison simple : l'espace vide ne peut
> > avoir d'autres propriétés que celle d'être vide. Cette propriété
> > unique suffit à clarifier l'ensemble des phénomènes qui s'y
> > déroulent.
>
> Tu ne comprends pas cette histoire relativiste, et ça te fait croire
> des conneries.

Polissime Hachel... que vous arrive-t-il ? diantre ! Vous vous adressez
au seul individu de ce forum qui ait lu plus que 6 chapitres du livre
"La Relativité" de Einstein !


>
> Pour résoudre le problème, il faudrait que dans le second cas,
> l'objet magenta, qui est le référentiel de la fusée,

Non l'objet magenta, c'EST la fusée !

soit fixe par rapport
> aux trames dessinées, (car évidemment, la fusée ne bouge pas par rapport à elle-même)

quoi ?
La fusée bouge ( à c/3)
les trames représentent les lignes du repère absolu immobile (de
l'espace vide de Lucretius Newton)


> et que les photons soient retracés en conséquence (c'est à dire
> comme dans (1).
>

Non et non !
lLes relativistes croient que l'écart entre eux et les photons qu'ils
émettent croit selon la distance vilu fois temps (ct) (quelle que soit
la direction dans laquelle sont partis ces photons). C'est ce que
représente le dessin de droite.


> Le mieux serait de faire monter les trames centrées sur la fusée
> (or, tes trames restent immibiles dans le second cas, c'est
> là qu'est l'erreur).


Je ne comprend pas cette phrase...
Pourriez-vous la réécrire SVP...

> >
> >
> > Yanick Toutain
> >
> > 22 octobre 2006
>
> R.H.

Sincèrement
Yanick Toutain
(Je ne désespère pas de parvenir à ce qui me semble plausible depuis
5 ans : vous convaincre d'être un des premiers parmi les habitués de
ce forum à admettre le vide de Newton et la nécessité de connaître
nos vitesses objectives (absolues)

PS : l'autre lascar (dont les initiales ne SONT pas celle que j'ai
mises ) qui vient m'insulter après la fin du meeting avec un air
mielleux et une fausse politesse ("douteux" ?) mérite que je montre à
tout le monde les procédés douteux des orthodoxes
... Il m'a à nouveau réécrit dans ma BAL : Je connais ces TRUCAGES
petits depuis la lecture de l'excellent "Communication ou manipulation"
SIRIC ed . empirika : prendre quelqu'un à part, l'isoler, écviter de
lui parler en public : pour m'avoir réécrit, il s'est démasqu" comme
un petit provocateur débutant ! PS Je publierai sa 2° provocation et
vais interdire ses courriers dans ma bal !
YT

Yanick Toutain

unread,
Oct 25, 2006, 1:22:14 PM10/25/06
to

MERCI !

Yanick Toutain

Oncle Dom

unread,
Oct 25, 2006, 1:27:26 PM10/25/06
to
Yanick Toutain dans son message
1161796934....@m7g2000cwm.googlegroups.com,

nous a fait l'honneur d'écrire:
>> Je pense que personne ici ne peut comprendre la profondeur de vos
>> propos. Vous devriez poster sur fr.soc.politique par exemple où les
>> gens sont beaucoup plus ouverts aux théories les plus novatrices.
>>
>> Cordialement,
>> Laurent
>
> MERCI !

Arf: Trop fort! (mais ça ne m'étonne pas tellement)

Lempel

unread,
Oct 25, 2006, 1:37:45 PM10/25/06
to
La Poli-tonton-tic pour les nuls !
:-)

--
http://www.lempel.net
http://www.les-os-du-cosmos.fr
B. Lempel
______________________________________


"Oncle Dom" <dom.c...@wanaNULLdoo.fr> a écrit dans le message de news:

453f9e70$0$25940$ba4a...@news.orange.fr...

Oncle Dom

unread,
Oct 25, 2006, 1:48:33 PM10/25/06
to
Lempel dans son message 453fa0ea$0$25929$ba4a...@news.orange.fr,

nous a fait l'honneur d'écrire:
> La Poli-tonton-tic pour les nuls !
> :-)
Avec le trotskyste, faudra penser à faire une collection pour ceux qui
sont dans le rouge (plus bas que les nuls, quoi)

Gilles Robert

unread,
Oct 26, 2006, 2:43:10 AM10/26/06
to
Yanick Toutain a écrit :

> Polissime Hachel... que vous arrive-t-il ? diantre ! Vous vous adressez
> au seul individu de ce forum qui ait lu plus que 6 chapitres du livre
> "La Relativité" de Einstein !

Lire est bien, certes, mais comprendre est mieux. Il me semble évident
au vu de ta critique du chapitre 7 que tu n'as pas compris les chapitres
précédents, et surtout le chapitre 5 sur le principe de relativité.
--
Gilles - Ce sera mon seul message sur ce sujet.

Richard Hachel

unread,
Oct 26, 2006, 6:51:06 AM10/26/06
to

Yanick Toutain wrote:

> Yanick Toutain
> (Je ne désespère pas de parvenir à ce qui me semble plausible depuis
> 5 ans : vous convaincre d'être un des premiers parmi les habitués de
> ce forum à admettre le vide de Newton et la nécessité de connaître
> nos vitesses objectives (absolues)

Tu n'y arriveras pas.

Je vais te dire pourquoi.

J'ai fait partie des deux camps, à l'heure où toi, tu n'as vu qu'un seul jardin.

J'ai vu et j'ai compris les deux positions.

Sur ça (non sur tout), c'est Einstein qui a raison.

Il n'y a pas de référentiel absolu, il n'y a pas d'éther soutenant l'univers.

Tout cela est aussi "abstrait" que la voiture rouge dont tu aurais pu réver hier.

Dans quel référentiel "réel" était-elle?

Dans aucun, seulement en ton esprit.

Et Blanche-Neige? Dans quel référentiel réel, elle est?

On la voit dans une maison, avec des nains? Où est le référentiel réel?

Il n'y en a pas.

Ce n'est que du dessin sur du papier. Ca n'existe pas.

Cette notion n'était qu'une chimère.

Il en va ainsi en relativité. Il faut faire l'effort de comprendre
que les choses qui constituent le monde ne sont pas dans un repère
rigide, réel, absolu.

Elles ne sont pas dans un éther.

Vouloir trouver cet "éther", l'identifier, le mesurer, c'est chercher
des cornes de lapin.

C'est comme chercher la distance, ou la longueur réelle d'une chose;
la durée d'une chose.

Mille observateurs voient une longueur différente, et une durée différente,
et les mille ont à la fois raison, et à la fois tort (s'ils pensent
que tout cela est absolu).

Tout est relatif, et tout n'existe que relativement à quelque chose d'autre,
mais sans arrière plan pour tout soutenir.


R.H.

Yanick Toutain

unread,
Oct 26, 2006, 12:01:17 PM10/26/06
to

Julien Arlandis a écrit :

==================================================================
comme la dernière fois que je vous ai répondu
http://groups.google.com/group/fr.sci.astrophysique/browse_frm/thread/7d73bf5b23d0ecb0/784649ef15fad2b8?lnk=st&q=toutain&rnum=7&hl=fr#784649ef15fad2b8
vous n'avez pas plus argumenté

que vous êtes mal poli
http://groups.google.com/group/fr.sci.physique/browse_frm/thread/c2f2e0a6a3d99fae/fece31f8b2110529?lnk=st&q=toutain&rnum=6&hl=fr#fece31f8b2110529

que votre humour à mon encontre est faible
http://groups.google.com/group/fr.sci.physique/browse_frm/thread/fcad18f35d929bbb/566a450db68bacc7?lnk=st&q=toutain&rnum=5&hl=fr#566a450db68bacc7

http://groups.google.com/group/fr.sci.physique/browse_frm/thread/4761ffa5202bdc75/f1c31525131ee440?lnk=st&q=toutain&rnum=4&hl=fr#f1c31525131ee440

mais que vous posez parfois des questions intéressantes

http://groups.google.com/group/fr.sci.astrophysique/browse_frm/thread/9f85b296a55f550a/203eecbbaa604ca9?lnk=st&q=toutain&rnum=3&hl=fr#203eecbbaa604ca9
Julien Arlandis :
"Supposons que 2 observateurs soient en mouvement dans un univers
absolument vide de matière et de références, pourrais tu nous
expliquer
par quelle méthode ils pourraient déduire leur état de mouvement par

rapport au vide? "

question à laquelle je vais répondre dès la fin de la publication
des lettres à Jean Bricmont
mais dont le résumé est déjà dessiné sur mon site


http://site.voila.fr/monsyte/de/SCIENCES/scphys/fuseesparalleles/ilestpossibledeconnaitresavitesseabsolue.htm
oups le lien du dessin est faux (j'ai encore laissé les espacfes que
le web ne sait pas lire!)
lisez la démonstration je le remets demain
==============

Quant au reste : vous êtes un néo newtonien qui raisonnez en
réalité objective en soi.
Le vrai dessin est celui de gauche !
Je vous en félicite !
Merci de notre prochaine collaboration ...
Yanick Toutain

Yanick Toutain

unread,
Oct 26, 2006, 12:06:04 PM10/26/06
to

Julien Arlandis a écrit :

> Oncle Dom a écrit :
> > Yanick Toutain dans son message
> > 1161622840.5...@i42g2000cwa.googlegroups.com,
> > nous a fait l'honneur d'écrire:
> > http://site.voila.fr/monsyte/de/SCIENCES/scphys/Animations/Croyance_ou_refus_de_l_isotropie/Animation_Croyance_ou_refus_de_l_isotropie.htm
> >> CROYANCE OU REFUS DE L'ISOTROPIE
> >>
> >>
> >> Une fusée émet un groupe de photons qui partent dans toutes les
> >> directions.
> > Oui, cette animation simple fait un peu feu d'artifice, mais elle résume
> > bien l'idée
> > Ceci dit, ça prouve quoi?
>
> ça prouve que ce mec a rien compris, si tu regardes l'animation de
> droite les photons partent du centre et sortent à droite de l'écran
> avant de sortir à gauche, et comble de l'aberration il prétend que c'est
> le point de vue de la relativité restreinte!!!!


NON ! Mon dessin de gauche est bien la réalité objective et celui de
droite la réalité objective fantasmée par les "Relativistes"
Yanick Toutain

Richard Hachel

unread,
Oct 26, 2006, 12:27:57 PM10/26/06
to

> ça prouve que ce mec a rien compris, si tu regardes l'animation de
> droite les photons partent du centre et sortent à droite de l'écran
> avant de sortir à gauche, et comble de l'aberration il prétend que c'est
> le point de vue de la relativité restreinte!!!!

NON ! Mon dessin de gauche est bien la réalité objective et celui de
droite la réalité objective fantasmée par les "Relativistes"

   Le dessin de gauche, c'est la réalité objective des relativistes.
   On voit que dans le référentiel de l'observateur qui voit passer le fusée
   (magenta), les photons partent tous à la même vitesse, bien que la fusée
   ait une vitesse relativiste.

   Cela montre que la vitesse de la lumière n'a pas de relation avec la vitesse
   de la source (la fusée).

   Première chose.

   Le second dessin repérente les mêmes photons, mais vus de la fusée,
   ce qui est très correct, (elle voit elle aussi les photons se déplacer
   à la vitesse c, puisque c'est invariant que je me mette en place
   de l'observateur du premier exemple, ou que je me mette en place de la fusée.
   Simplement, pour mieux comprendre, il aurait fallu que tes trames
   accompagnent la fusée, au lieu de rester fixes sur l'écran.

   J'espère que j'ai été clair....  :))

 
Yanick Toutain


  R.H.


 

Lempel

unread,
Oct 26, 2006, 12:55:37 PM10/26/06
to
Bravo !
Toi tu as fait des progrès.
J'en suis tout esbaudi !
:-)

--
http://www.lempel.net
http://www.les-os-du-cosmos.fr
B. Lempel
______________________________________

"Richard Hachel" <r.ha...@tiscali.fr> a écrit dans le message de news:
4540931A...@tiscali.fr...

Julien Arlandis

unread,
Oct 26, 2006, 12:56:12 PM10/26/06
to
Richard Hachel a écrit :

> Le second dessin repérente les mêmes photons, mais vus de la fusée,
> ce qui est très correct, (elle voit elle aussi les photons se déplacer

Autrement dit, dans le référentiel de la fusée celle ci se voit en
mouvement... c'est très clair.

Oncle Dom

unread,
Oct 26, 2006, 12:58:34 PM10/26/06
to
Lempel dans son message 4540e88b$0$25923$ba4a...@news.orange.fr,

nous a fait l'honneur d'écrire:
> Bravo !
> Toi tu as fait des progrès.
> J'en suis tout esbaudi !
> :-)
N'est ce pas?
Richard Hachel qui donne des leçons à Yanick Toutain...
On vit une époque formidable ;-)

Lempel

unread,
Oct 26, 2006, 1:06:38 PM10/26/06
to
On en est tout retourné !
:-)

--
http://www.lempel.net
http://www.les-os-du-cosmos.fr
B. Lempel
______________________________________


"Oncle Dom" <dom.c...@wanaNULLdoo.fr> a écrit dans le message de news:
4540e92d$0$5113$ba4a...@news.orange.fr...

Julien Arlandis

unread,
Oct 26, 2006, 3:05:43 PM10/26/06
to
Yanick Toutain a écrit :

>
> mais que vous posez parfois des questions intéressantes
>
> http://groups.google.com/group/fr.sci.astrophysique/browse_frm/thread/9f85b296a55f550a/203eecbbaa604ca9?lnk=st&q=toutain&rnum=3&hl=fr#203eecbbaa604ca9
> Julien Arlandis :
> "Supposons que 2 observateurs soient en mouvement dans un univers
> absolument vide de matière et de références, pourrais tu nous
> expliquer
> par quelle méthode ils pourraient déduire leur état de mouvement par
>
> rapport au vide? "
>
> question à laquelle je vais répondre dès la fin de la publication
> des lettres à Jean Bricmont
> mais dont le résumé est déjà dessiné sur mon site
>
>
> http://site.voila.fr/monsyte/de/SCIENCES/scphys/fuseesparalleles/ilestpossibledeconnaitresavitesseabsolue.htm
> oups le lien du dessin est faux (j'ai encore laissé les espacfes que
> le web ne sait pas lire!)
> lisez la démonstration je le remets demain

C'est grotesque, tu supposes dès le départ que la lumière se propage
dans un milieu pour démontrer que tu peux le détecter! D'ailleurs dans
tes messages tu confonds abondamment :
-l'espace absolu
-le mouvement absolu
-le milieu de référence (l'éther).
Il faut bien que tu comprennes qu'il s'agit là de 3 concepts qui ne
s'impliquent pas mutuellement.

1) Qu'est ce que l'espace absolu?

En mécanique Newtonienne, l'espace est bien absolu celà signifie que la
mesure d'une longueur entre deux évènements simultanés est la même dans
tous les référentiels. On peut dire qu'on est en présence d'un espace
absolu quand la longueur d'un objet supposé infiniment rigide est la
même quel que soit le mouvement de l'observateur qui effectue la mesure.
Attention, si tu considères des évènements qui ne sont pas simultanés,
la distance qui les sépare dépend du mouvement de l'observateur. Par
exemple, si tu es assis dans un train et que tu fais tomber un objet de
ta poche la distance parcourue par l'objet n'est pas la même selon que
tu es emporté par le train ou immobile sur le quai. Pour toi l'objet
chute le long de ta jambe alors que vu du quai l'objet parcours une
distance au moins égale à celle parcourue par le train pendant sa durée
de chute, dans ce cas la mesure des distances est bien relative.

2) Le mouvement absolu

L'idée que le mouvement est un état particulier de la matière et qu'il
existerait des corps privilégiés qui pourraient en être privés est un
héritage des philosophes grecs, en particulier d'Aristote. Cette
distinction qui peut être établie entre un corps absolument immobile et
un autre corps en mouvement peut être traduite par le fait qu'il existe
une catégorie d'expériences de physique qui donnent des résultats
différents selon qu'elle est effectuée au repos ou en mouvement. L'idée
contraire constitue le principe de relativité initialement formulée par
Galilée et qui pourrait s'énoncer ainsi : "je ne peux caractériser mon
état de mouvement que par rapport à un solide de référence" autrement
dit une expérience de physique doit toujours donner le même résultat
quelle que soit la vitesse à laquelle elle est effectuée. Newton
distinguait deux catégories de mouvements : les mouvements vrais et les
mouvements apparents mais au final sa construction de la mécanique rend
les mouvements vrais absolument indétectables, en ce sens les lois de
Newton respectent le principe de relativité et il serait inutile sinon
idiot de vouloir démontrer le contraire dans le câdre de cette théorie.

3) L'éther ou le milieu de référence

L'existence supposée de l'éther ne requiert nullement la négation du
principe de relativité pour être valide, on pourrait imaginer qu'un
objet au repos absolu vis à vis de la définition donnée en (2) ne soit
pas au repos vis à vis de l'éther. Généralement on appelle l'éther, un
milieu de référence dans lequel la vitesse de la lumière est la même
dans toutes les directions à l'image de la vitesse du son dans l'air,
l'existence d'un tel milieu n'est pas nécessaire pour qu'une violation
du principe de relativité soit possible. En ce qui concerne les théories
de Newton puisque c'est ta référence, il faut bien comprendre que toute
sa mécanique est valide qu'il y ait un éther ou non. Si l'éther n'existe
pas la lumière peut être considérée comme un corpuscule régi par les
mêmes lois que celles qui régissent les corps matériels, et dans ce cas
sa vitesse participe au mouvement de la source émétrice comme tu le
montres ton animation de DROITE. Si l'éther existe, celà ne contredit
pas non plus la théorie de Newton mais dans ce cas il y a bien un
référentiel unique où la vitesse de la lumière est isotrope que tu as
illustré dans ton animation de gauche.

Je sais que tout ce baratin ne te sera d'aucune utilité dans ta quête
mais j'avais un peu de temps à perdre ce soir ....

Richard Hachel

unread,
Oct 27, 2006, 3:40:16 AM10/27/06
to

Julien Arlandis wrote:

Non, non, elle ne se voit pas en mouvement, évidemment.

Dans son deuxième dessin, il devrait faire en sorte que les trames soient
centrées
sur la fusée, et montent vers le haut et la droite avec elle.

On verrait alors que pour elle, les photons s'éloignent de même façon,
et à la même vitesse que dans le cas de l'autre observateur.

Ou alors il faut qu'il place une fusée immobile et une trame immobile.

Mais là, il place une fusée qui bouge et une trame immobile.

C'est tout l'un ou tout l'autre, mais pas un truc bigaré.


R.H.


Xaustein

unread,
Oct 27, 2006, 9:01:21 AM10/27/06
to

Richard Hachel ha escrito:

> Il n'y a pas de référentiel absolu, il n'y a pas d'éther soutenant l'univers.
>

> Cette notion n'était qu'une chimère.
>

> Vouloir trouver cet "éther", l'identifier, le mesurer, c'est chercher
> des cornes de lapin.
>

> R.H.

Thomson (1897) s'est trompé au penser que les rayons cathodiques
partaient des atomes du gaz.

Les rayons cathodiques sont éther altéré, on ne peut dire que
l'éther
n'existe pas.

Oncle Dom

unread,
Oct 27, 2006, 9:21:02 AM10/27/06
to
Xaustein dans son message
1161954081.7...@b28g2000cwb.googlegroups.com,

nous a fait l'honneur d'écrire:
>> Thomson (1897) s'est trompé au penser que les rayons cathodiques
> partaient des atomes du gaz.
C'est marrant comme les plus grands savants de la planète se sont tous
lamentablement plantés en faisant leurs plus grandes découvertes
Mais heureusement les génies de banlieue sont là, qui ont tout compris,
eux, malgré leurs connaissances scolaires, leur orthographe
approximative et leur suffisance de prophète incompris

> Les rayons cathodiques sont éther altéré, on ne peut dire que
> l'éther n'existe pas.

V'la ce que c'est de sniffer de l'éther frelaté :-(

lucien.coste

unread,
Oct 27, 2006, 3:48:43 PM10/27/06
to

"Oncle Dom" <dom.c...@wanaNULLdoo.fr> a écrit dans le message de news:
454207ae$0$27398$ba4a...@news.orange.fr...

au lieu d'humer un verre de chartreuse verte

--

Lucien COSTE


Yanick Toutain

unread,
Oct 28, 2006, 1:23:16 PM10/28/06
to

Julien Arlandis a écrit :

Quand bien même je viens de mettre une nouvelle animation
représentant la vision subjective correspondant à la réalité (en
respect d'une réalité objective matérialiste),
http://groups.google.fr/group/fr.sci.astrophysique/browse_frm/thread/e911f2d7ef7c1f72/0ab2865d9cc52a81?tvc=1

compte tenu de la haute (nouvelle) tenue de vos propos, je viens de
copier coller votre texte dans le format réponse. Je l'emporte sur ma
USB et vous poste la réponse dè lundi 19h

Richard Hachel

unread,
Oct 29, 2006, 6:18:07 AM10/29/06
to

A la suite de ce que j'avais écrit:

>> Il n'y a pas de référentiel absolu, il n'y a pas d'éther soutenant l'univers.

>> Cette notion n'était qu'une chimère.

> > Vouloir trouver cet "éther", l'identifier, le mesurer, c'est chercher
> > des cornes de lapin.

Xaustein me répond que je me trompe peut-être, et les relativistes avec moi,
car:

>
> Thomson (1897) s'est trompé au penser que les rayons cathodiques
> partaient des atomes du gaz.
>
> Les rayons cathodiques sont éther altéré, on ne peut dire que
> l'éther
> n'existe pas.

J'ai pas tout compris de l'altération "éther altéré" des rayons cathodiques,
mais je pense avoir suffisamment de bagage RR (quoi qu'on dise)
pour comprendre que la notion d'éther a été réfutée expérimentalement,
de même que la notion de simultanéité absolue; et qu'une théorie nouvelle
(ayant une perfection interne et une confirmation externe) baptisée
théorie de la relativité semble avoir la faveur des scientifiques
contre certaines croyances anciennes éronnées.

Si l'éther existait, on aurait des variations de la vitesse de la lumière,
et on ne pourrait expliquer cette constance qu'à, justement,
la vitesse de la lumière pour tout observateur (du moins transversal).

Or, l'éther n'existe pas; il n'y a pas de référentiel absolu; il n'y a pas
de longueur, de vitesse, de simultanéité absolues.

J'ai fait, pour faire plaisir à Yanick, et selon ma sainte promesse,
béni soit-je-t-il, deux petits dessins gif pour montrer que la vitesse
de la lumière est invariante par changement de référentiel.

On se place d'abord dans le référentiel de la fusée jaune.
La fusée jaune voit arriver la fusée verte, et elle lui envoie un signal
électromagnéto-magnético-magnétique.

Dans le référentiel de cette fusée jaune, le signal se propage à la vitesse
de la lumière (le lecteur doit se considérer dans le même référentiel inertiel
qu'elle, en la regardant d'assez lion et du dessus).

On regarde le zoli dessin:

http://hachel.chez-alice.fr/fusee.gif

On va alors se mettre en place de la fusée verte, et noter ce qu'elle va observer
(ou plus précisément, un observateur placé dans le même référentiel inertiel
qu'elle, et qui la regarde également d'assez loin, et par dessus).
Cette fois, c'est la fusée verte qui est immobile, et qui voit arriver la fusée jaune.

La fusée jaune émet son signal électromagnéto-magnético-magnétique,
et l'on remarque que la vitesse d'expansion du signal est la même
pour la fusée verte que celle précédemment notée par le fusée jaune.

http://hachel.chez-alice.fr/fusee2.gif

Conclusion:
La vitesse d'un même rayon lumineux est constante par changement d'observateur.
Il n'y a pas d'éther, et on n'a pas besoin de cette notion pour expliquer l'univers.

C'est-y pas zoli, tout ça?

R.H.


Lempel

unread,
Oct 29, 2006, 6:36:08 AM10/29/06
to
Plus fort qu'Einstein, tu meurs.
:-)

--
http://www.lempel.net
http://www.les-os-du-cosmos.fr
B. Lempel
______________________________________


"Richard Hachel" <r.ha...@tiscali.fr> a écrit dans le message de news:
45448DEF...@tiscali.fr...

Yanick Toutain

unread,
Oct 30, 2006, 12:00:33 PM10/30/06
to
Je m'y suis engagé hier samedi, je vais donc le faire; cependant je
commence à en avoir par-dessus la tête de me faire insulter et
tutoyer par des amateurs quand bien même ils seraient bardés de
diplômes (ou de médailles à la stalinienne) .Comme j'en ai
par-dessus la tête de ce tutoiement qui ressemble bien plus au
tutoiement supérieur du flic raciste adhérent du front national qu'au
tutoiement sympathique de deux amis de trente ans (!)... je vais
prévenir et guérir !
En conséquence de quoi, le texte initial qui m'aura inspiré la
réponse que je m'apprête à faire sera relégué (sans modification)
à la fin de ma réponse. Quant à celle-ci, je vais la faire à
quelqu'un qui aurait pu, lui aussi, s'appeler Julien Arlandis ou
Julien-du-sud, mais à un Julien Arlandis qui aurait appris de sa
classe sociale d'origine le vouvoiement minimal de deux personnes qui
ne se sont pas autorisées mutuellement le tutoiement.
Tout ce qui suit à le goût et la saveur du texte initial de Julien
Arlandis ... mais c'est un texte remanié et librement inspiré de
l'original.
Qu'il soit donc clair que le Julien Arlandis des forums n'EN EST PAS
l'AUTEUR. Lui est bien moins poli que la personne imaginaire pour qui
je vais rédiger ces réponses.
J'autorise cependant le "Julien Arlandis des forums" à y répondre....
réponse à laquelle je répondrai si le vouvoiement de politesse est
usité.
Yanick Toutain
http://site.voila.fr/monsyte/de/la_nouvelle_etincelle.htm

=================================================


JA > Ce n'est pas logique : vous supposez dès le départ que la
lumière se propage
> dans un milieu pour démontrer que vous pouvez le détecter !

Toute l'orthodoxie confondue écrit à longueur de pages que la
lumière se propage dans le vide à une vitesse c = 299792458 m/s...
alors que MA position consiste à dire que la lumière se propage ...
DANS RIEN !
La lumière (et les orthodoxes le refusent en fait) se déplace dans le
VIDE ; elle se déplace dans RIEN !
Tous mes messages depuis 5 ans contiennent la même assertion...
Où avez-vous vu que j'aurais écrit que la lumière se déplacerait
dans UN MILIEU ?
Nulle part !
La lumière, qui avance dans RIEN va d'un lieu (du rien) absolu à un
autre lieu (du rien) en franchissant une distance de 299 792 458
mètres en une seconde.
Ce fait est objectif.
Et il n'y a pas que la lumière qui se déplace dans rien : Tout se
déplace dans rien, dans le vide total. C'est la position de Lucrèce
(relisez le) ; c'est la position de Newton (relisez le)
Et ce déplacement de la Terre ( comme du reste des corps de l'Univers)
s'effectue à une vitesse absolue (une vitesse objective, une vitesse
en soi). Cette vitesse objective est réelle quelqu'en soit
l'observateur (la Terre avait une vitesse objective bien avant
l'apparition des Hommes sur Terre)
Cette vitesse objective, nous la connaîtrons avant 1 an si mes projets
se déroulent conformément à mes plans (qui sont même en avance :
3000 visiteurs sur Monsyte en moins de 2 mois ! quand j'en escomptais
1000 en trois mois)
J'ai 5 groupes d'expérimentations possibles (dont j'espère que vous
aurez le souci de participer à leur mise en œuvre ! )
Ces 5 groupes, depuis l'observation planétaire jusqu'aux phénomènes
locaux, telle la réflexion, devront donner le même résultat : une
chiffre UNIQUE non périodique, la vitesse OBJECTIVE du Soleil (ainsi
que la vitesse objective de la Terre à périodicité annuelle)
Je n'ai jamais, en conséquence, pu prétendre pouvoir détecter le
"milieu dans lequel se déplacerait la lumière" puisqu'elle se
déplace DANS RIEN !
On ne va pas détecter le rien, on va découvrir à quelle vitesse on
se déplace PAR RAPPORT A CE RIEN !

>D'ailleurs dans
> vos messages vous confondez abondamment :


> -l'espace absolu
> -le mouvement absolu

Vous n'avancez aucun commencement de début de citation que j'aurai
faite. Quels sont donc vos arguments pour prouver que je confondrai
l'espace absolu (qui est le vide) et le mouvement absolu (qui est ce
qui se produit DANS le vide)
Confondre le nageur et la piscine, confondre le poisson et le bocal,
confondre la cour du nageur et la piscine, confondre les ondulations du
poissons et son bocal ne serait pas une erreurs, ce serait la preuve
d'un grave perturbation psychologique. J'ose espérer que vous ne
m'accusez pas sérieusement d'une telle confusion !


> -le milieu de référence (l'éther).

Le troisième terme est pour moi du charabia : il n'y a pas d'éther.
Je pense que c'est une foutaise ! Je la répète - aussi - depuis 5
ans; et vous le savez.
Quant à l'intitulé "milieu de référence" , le seul milieu de
référence que je connaisse dans ce débat, c'est le vide !


> Il faut bien que vous compreniez qu'il s'agit là de 3 concepts qui ne


> s'impliquent pas mutuellement.
>
> 1) Qu'est ce que l'espace absolu?
>
> En mécanique Newtonienne, l'espace est bien absolu celà signifie que la
> mesure d'une longueur entre deux évènements simultanés est la même dans

Ø tous les référentiels.
Ø LA, A CET ENDROIT, MONSIEUR ARLANDIS, JE ME SUIS INTERROMPU...
Ø JE ME SUIS INTERROGE SUR LA BANDE DE CRÉTINS, LA BANDE DE CLOWNS
TITRÉS PROFESSEURS ( comme disait Lénine) QUI ONT PRÉTENDU -
grassement payés - VOUS APPRENDRE LES SCIENCES !
Ø VOUS NE CONNAISSEZ RIEN, ABSOLUMENT RIEN DU SUJET QUI NOUS OCCUPE
Ø VOUS PRÉTENDEZ FAIRE PARLER NEWTON !
Ø C'est trop drôle (ou tragique !)
Ø VOUS ÉCRIVEZ N'IMPORTE QUOI !!!
Ø "En mécanique newtonienne" ?
Ø Vous êtes un apprenti farceur formé par des clowns farceurs (qu'il
soient de Normale Sup, du Collège de France, de la Sorbonne ou de
quelqu'autre endroit sur Terre faisant de la concurrence occulte au
cirque Bouglione et au cirque Zapatta . Vous avez été (dé) formé
par des clowns prétentieux et ignorants :
Ø QUE CES CLOWNS AILLENT LIRE NEWTON !
Ø On va leur assurer (bientôt !) un revenu de 1000 euros par mois et
des vacances prolongées !!! Qu'ils en profitent pour lire Newton !
Ø Il n'est pas étonnant qu'il soit tellement difficile sur Internet
de trouver UNE VERSION TEXTE (Un scan OCR) du livre de Newton Principia
...
On peut même s'interroger (complot ? HA! HA ! HA) sur le fait que
cette bande de clowns, craignant comme la peste le livre de Newton se
soient soigneusement arrangés pour qu'en 2006 le texte de la marquise
Gabrielle du Châtelet (femme extraordinaire dont on peut avoir le
béguin rétroactif !) N'EXISTE MÊME PAS EN VERSION NUMÉRISÉE ! (il
n'est pas à la BNF numérique en tout cas)
CE SERAIT TROP DRÔLE TROP TRAGIQUE .... TROP RÉVÉLATEUR DE
L'IMPOSTURE COMPLÈTE DE LA TOTALITÉ DE L'INSTITUTION ORTHODOXE QUI
OSE S'APPELER ÉDUCATION NATIONALE ! RECHERCHE UNIVERSITAIRE !
STRUCTURES SCIENTIFIQUES !

PAS DE VERSION ACCESSIBLE DE NEWTON ?

Si elle existe ... help ! où est elle ? Il faut le crier !!! le
chanter ! donner l'adresse !!!!
EN ENVOYER UN EXEMPLAIRE A TOUTES LES ÉCOLES DE France, DE NAVARRE, A
TOUTES LES ÉCOLES FRANCOPHONES ....
Qu'en est il des autres langues ?
Le complot orthodoxe est-il mondial ? (Je ris : les orthodoxes sont
tellement bêtes et mesquins qu'ils n'ont même pas besoin de se
réunir, de comploter pour faire le mal ... Il leur suffit de suivre
leur penchant naturel ... (naturel... naturellement hérité de leur
classe d'origine)


========
En attendant, Monsieur Arlandis, ..... j'ai passé le reste de ma nuit
à taper A VOTRE INTENTION ET A CELLE DE MES nouveaux FIDÈLES LECTEURS
MATÉRIALISTES (ou curieux de le devenir) le DÉBUT DU LIVRE DE NEWTON
Vous le trouverez sur ces forums
PS Comprenez que la commisération pour ce que vous avez du subir des
ces crétins qui se sont prétendus professeurs et que vous avez eu le
malheur de rencontrer sur votre chemin et qui vous ont transmis leurs
clowneries et leur arrogance) ... Comprenez donc que je n'annote pas le
reste ....
(Quant à l'éther ...)

Yanick Toutain

Ø On peut dire qu'on est en présence d'un espace


> absolu quand la longueur d'un objet supposé infiniment rigide est la
> même quel que soit le mouvement de l'observateur qui effectue la mesure.

> Attention, si vous considérez des évènements qui ne sont pas simultanés,


> la distance qui les sépare dépend du mouvement de l'observateur. Par

> exemple, si vous êtes assis dans un train et que vous faites tomber un objet de
> votre poche la distance parcourue par l'objet n'est pas la même selon que
> vous êtes emporté par le train ou immobile sur le quai. Pour vous l'objet


> chute le long de ta jambe alors que vu du quai l'objet parcours une
> distance au moins égale à celle parcourue par le train pendant sa durée
> de chute, dans ce cas la mesure des distances est bien relative.
>
> 2) Le mouvement absolu
>
> L'idée que le mouvement est un état particulier de la matière et qu'il
> existerait des corps privilégiés qui pourraient en être privés est un
> héritage des philosophes grecs, en particulier d'Aristote. Cette
> distinction qui peut être établie entre un corps absolument immobile et
> un autre corps en mouvement peut être traduite par le fait qu'il existe
> une catégorie d'expériences de physique qui donnent des résultats
> différents selon qu'elle est effectuée au repos ou en mouvement. L'idée
> contraire constitue le principe de relativité initialement formulée par
> Galilée et qui pourrait s'énoncer ainsi : "je ne peux caractériser mon
> état de mouvement que par rapport à un solide de référence" autrement
> dit une expérience de physique doit toujours donner le même résultat
> quelle que soit la vitesse à laquelle elle est effectuée. Newton
> distinguait deux catégories de mouvements : les mouvements vrais et les
> mouvements apparents mais au final sa construction de la mécanique rend
> les mouvements vrais absolument indétectables, en ce sens les lois de
> Newton respectent le principe de relativité et il serait inutile sinon

> idiot de vouloir démontrer le contraire dans le cadre de cette théorie.


>
> 3) L'éther ou le milieu de référence
>
> L'existence supposée de l'éther ne requiert nullement la négation du
> principe de relativité pour être valide, on pourrait imaginer qu'un
> objet au repos absolu vis à vis de la définition donnée en (2) ne soit
> pas au repos vis à vis de l'éther. Généralement on appelle l'éther, un
> milieu de référence dans lequel la vitesse de la lumière est la même
> dans toutes les directions à l'image de la vitesse du son dans l'air,
> l'existence d'un tel milieu n'est pas nécessaire pour qu'une violation
> du principe de relativité soit possible. En ce qui concerne les théories

> de Newton puisque c'est votre référence, il faut bien comprendre que toute


> sa mécanique est valide qu'il y ait un éther ou non. Si l'éther n'existe
> pas la lumière peut être considérée comme un corpuscule régi par les
> mêmes lois que celles qui régissent les corps matériels, et dans ce cas

> sa vitesse participe au mouvement de la source émettrice comme vous le
> montrez dans votre animation de DROITE. Si l'éther existe, cela ne contredit


> pas non plus la théorie de Newton mais dans ce cas il y a bien un

> référentiel unique où la vitesse de la lumière est isotrope que vous avez
> illustré dans votre animation de gauche.
>
> Je présumes que tous ces arguments ne vous seront -peut-être d'une utilité réduite dans votre quête
> mais j'avais , ce soir, l'esprit suffisamment constructif pour participer à l'avancement de la science du 21° siècle


....
>
> > ==============
> >
> > Quant au reste : vous êtes un néo newtonien qui raisonnez en
> > réalité objective en soi.
> > Le vrai dessin est celui de gauche !
> > Je vous en félicite !
> > Merci de notre prochaine collaboration ...
> > Yanick Toutain
> >

=================================================
-------------------------------------------------------
==================================================

Julien Arlandis a écrit :

Julien Arlandis

unread,
Oct 30, 2006, 12:57:27 PM10/30/06
to
N'étant pas psychiatre je me refuse à tout commentaire.


> Si elle existe ... help ! où est elle ? Il faut le crier !!! le
> chanter ! donner l'adresse !!!!

http://gallica.bnf.fr/
ftp://ftp.bnf.fr/002/N0029037_PDF_1_499.pdf

Richard Hachel

unread,
Oct 31, 2006, 3:36:08 AM10/31/06
to

Julien Arlandis wrote:

> N'étant pas psychiatre je me refuse à tout commentaire.

:)))


R.H.

Julien Arlandis

unread,
Oct 31, 2006, 9:27:14 AM10/31/06
to
Richard Hachel a écrit :

Toi qui est médecin, y a t-il encore un espoir pour Toutain ou bien faut
il le faire interner tout de suite (pour son bien) ?

Richard Hachel

unread,
Oct 31, 2006, 9:54:23 AM10/31/06
to

Julien Arlandis wrote:

Ouf.... tu as écrit "interner"....

J'avais cru lire "incinérer".... :))


R.H.


Oncle Dom

unread,
Oct 31, 2006, 12:01:31 PM10/31/06
to
Richard Hachel dans son message 4547639F...@tiscali.fr,

nous a fait l'honneur d'écrire:
> Ouf.... tu as écrit "interner"....
>
> J'avais cru lire "incinérer".... :))
>
Et si avais été vétérinaire, c'aurait pas été tendre non plus ;-)

Yanick Toutain

unread,
Feb 20, 2024, 1:49:28 PMFeb 20
to
Depuis 2006 (cela fait donc plus de 17 ans) ni Julien Arlandis ni Richard Hachel n'ont compris le point de vue des newtonistes
j'avais écrit en 2006 CITATION "Si la vitesse relative des photons par rapport à la fusée est la même dans toutes les directions, cela implique que la vitesse des photons par rapport au vide est différente. Ce qui a encore pour conséquence que ce serait la fusée qui aurait transmis aux photons de droite une vitesse supérieure à celle des photons de gauche." FIN DE CITATION

Pour nous, une émission de photons dans toutes les directions implique que l'émetteur voit s'éloigner certains photons plus vite que d'autres.
Pour nous newtonistes, l'émetteur des photons ne reste pas au centre de la sphère (sphèree formée par tous les photons éloignés du lieu de l'émission après une seconde)
Pour nous newtoniste, l'émetteur a fait un TRAJET pendant cette seconde.
Un trajet qui est une FRACTION du TRAJET fait par les photons à la vitesse de la lumière
Je rappelle les positions de 2006. Moi, puis les réactions de Julien Arlandis puis de Richard Hachel
La réponse de Julien Arlandis équivaut à une DEFENSE DU NEWTONISME

MOI YANICK TOUTAIN++++++++++++++++++++++++++++++++++++
CROYANCE OU REFUS DE L'ISOTROPIE


Une fusée émet un groupe de photons qui partent dans toutes les
directions.

(complément animé au texte de 2002 : le relativiste fou et le grain
de lumière)

Sur l'animation de gauche, on voit les photons s'éloigner du lieu
d'émission pendant que la fusée poursuit sa trajectoire : L'écart
entre chaque photon et la fusée dépend de la direction vers laquelle
se dirige la fusée : la "vitesse" relative des photons de droite par
rapport à la fusée est plus petite que la "vitesse" relative des
photons partant vers la gauche, par rapport à la fusée.

Sur l'animation de droite - qui représentent la CROYANCE des
relativistes -, on voit que la "vitesse" relative des photons par
rapport à la fusée est la même dans toutes les directions. C'est
cela précisément la croyance en l'isotropie de l'espace. C'est cette
ânerie que prétend avoir prouvé Michelson, ânerie sur laquelle
s'est appuyé Einstein pour bâtir ses élucubrations relativistes, son
temps qui ralentit, ses longueurs qui s'allongent, en fonction de la
vitesse et tutti quanti !

Ces élucubrations reposent en fait sur le refus obstiné de
l'existence de l'espace vide de Lucretius-Newton : Et cela pour une
raison simple, visible sur l'animation de droite. Si la vitesse
relative des photons par rapport à la fusée est la même dans toutes
les directions, cela implique que la vitesse des photons par rapport au
vide est différente. Ce qui a encore pour conséquence que ce serait
la fusée qui aurait transmis aux photons de droite une vitesse
supérieure à celle des photons de gauche.

En conclusion, les matérialistes refusent tout autant la notion
d'anisotropie l'espace - contrairement à Maurice Allais et à tous ces
partisans de l'éther. Pour une raison simple : l'espace vide ne peut
avoir d'autres propriétés que celle d'être vide. Cette propriété
unique suffit à clarifier l'ensemble des phénomènes qui s'y
déroulent.

Yanick Toutain

22 octobre 2006
+++++++++++++++++
JULIEN ARLANDIS
> CROYANCE OU REFUS DE L'ISOTROPIE
>
>
> Une fusée émet un groupe de photons qui partent dans toutes les
> directions.
>
> (complément animé au texte de 2002 : le relativiste fou et le grain
> de lumière)
>
> Sur l'animation de gauche, on voit les photons s'éloigner du lieu
> d'émission pendant que la fusée poursuit sa trajectoire : L'écart
> entre chaque photon et la fusée dépend de la direction vers laquelle
> se dirige la fusée : la "vitesse" relative des photons de droite par
> rapport à la fusée est plus petite que la "vitesse" relative des
> photons partant vers la gauche, par rapport à la fusée.
>
> Sur l'animation de droite - qui représentent la CROYANCE des
> relativistes -, on voit que la "vitesse" relative des photons par

Mais non c'est là qu'on voit que tu n'as rien compris à la relativité,
"la croyance des relativistes" est illustrée par l'animation de gauche
dans laquelle la vitesse de la lumière est constante. Au contraire
l'animation de droite est la croyance des Newtoniens où la vitesse de la
lumière est composée avec la vitesse de la source.
Ce que tu critiques n'est pas la théorie de la relativité mais ta
compréhension erronée de celle ci qui (chose amusante) s'avère être le
point de vue des Newtoniens :-)

+++++++++++
RICHARD HACHEL
> Sur l'animation de gauche, on voit les photons s'éloigner du lieu
> d'émission pendant que la fusée poursuit sa trajectoire : L'écart
> entre chaque photon et la fusée dépend de la direction vers laquelle
> se dirige la fusée : la "vitesse" relative des photons de droite par
> rapport à la fusée est plus petite que la "vitesse" relative des
> photons partant vers la gauche, par rapport à la fusée.

Tout à fait.

C'est très bon, et ton animation est très bonne.

Et puis?

>
>
> Sur l'animation de droite - qui représentent la CROYANCE des
> relativistes -, on voit que la "vitesse" relative des photons par
> rapport à la fusée est la même dans toutes les directions.

C'est encore très bon, et très bien dessiné.

Et puis?

> C'est
> cela précisément la croyance en l'isotropie de l'espace.

Pas du tout.

> C'est cette
> ânerie que prétend avoir prouvé Michelson, ânerie sur laquelle
> s'est appuyé Einstein pour bâtir ses élucubrations relativistes, son
> temps qui ralentit, ses longueurs qui s'allongent, en fonction de la
> vitesse et tutti quanti !

Ce n'est pas une ânerie, excellent Yanick, et tes deux dessins ne sont pas
du tout contradictoires.

Le premier dessin, très bien fait, montre le départ des photons dans le référentiel
de l'observateur qui voit passer la fusée (il partent tous à la même vitesse).

Le second dessin, tout aussi bien fait, montre le départ des photons dans le référentiel
de la fusée (ils partent tous à la même vitesse pour la fusée).

Tes dessins sont très corrects, et il n'y a pas de contradiction.

>
>
> Ces élucubrations reposent en fait sur le refus obstiné de
> l'existence de l'espace vide de Lucretius-Newton : Et cela pour une
> raison simple, visible sur l'animation de droite. Si la vitesse
> relative des photons par rapport à la fusée est la même dans toutes
> les directions, cela implique que la vitesse des photons par rapport au
> vide est différente.

Il n'y a PAS d'éther, du moins de vide absolu.

> Ce qui a encore pour conséquence que ce serait
> la fusée qui aurait transmis aux photons de droite une vitesse
> supérieure à celle des photons de gauche.

Pas du tout.

>
>
> En conclusion, les matérialistes refusent tout autant la notion
> d'anisotropie l'espace - contrairement à Maurice Allais et à tous ces
> partisans de l'éther. Pour une raison simple : l'espace vide ne peut
> avoir d'autres propriétés que celle d'être vide. Cette propriété
> unique suffit à clarifier l'ensemble des phénomènes qui s'y
> déroulent.

Tu ne comprends pas cette histoire relativiste, et ça te fait croire
des conneries.

Pour résoudre le problème, il faudrait que dans le second cas,
l'objet magenta, qui est le référentiel de la fusée, soit fixe par rapport
aux trames dessinées, (car évidemment, la fusée ne bouge pas par rapport à elle-même)
et que les photons soient retracés en conséquence (c'est à dire
comme dans (1).

Le mieux serait de faire monter les trames centrées sur la fusée
(or, tes trames restent immibiles dans le second cas, c'est
là qu'est l'erreur).

>
>
> Yanick Toutain
>
> 22 octobre 2006

R.H.

Richard Hachel

unread,
Feb 20, 2024, 5:28:53 PMFeb 20
to
Le 20/02/2024 à 19:49, Yanick Toutain a écrit :
> Depuis 2006 (cela fait donc plus de 17 ans) ni Julien Arlandis ni Richard Hachel
> n'ont compris le point de vue des newtonistes

Oui, mais hé ho!

On n'a pas non plus la science infuse, hein.

Mais toi, es-tu capable de t'élever à la pensée d'un Hachel?

Nous, on n'a p'têt pas tout compris Newton, mais toi, en tout cas, t'as
lu ni Arlandis, ni Hachel.

Même si j'admets qu'on est nul, on en sait plus sur la physique de
Newton que toi sur la physique de Poincaré.

Si tu étais plus jeune, je te demanderais d'étudier da relativité
telle que je la décrit, en commençant par la compréhension de la notion
de simultanéité, mais tu es devenu trop vieux, plus assez souple.

Encore que c'est pas sûr que tu ai pu l'apprendre en étant plus jeune,
car Jean-Pierre Messager a commencé à l'apprendre à 18 ans, et il a
maintenant 87 ans, et il est toujours aussi con. Il va mourir comme ça.

R.H.


Yanick Toutain

unread,
Feb 20, 2024, 6:20:44 PMFeb 20
to
Vous noyez le poisson : La question est de savoir si les photons s'écartent tous ensemble du centre émetteur en étant TOUS A LA MEME DISTANCE de ce centre (au fur et à mesure que les photons et le centre avancent dans le vide)
Ce qui revient à dire que le centre émetteur COMMUNIQUE UNE ENERGIE CINETIQUE à ces photons
https://www.youtube.com/watch?app=desktop&v=q1qyCTJ03iU

Richard Hachel

unread,
Feb 20, 2024, 6:36:07 PMFeb 20
to

Richard Hachel

unread,
Feb 20, 2024, 6:44:53 PMFeb 20