Inertie et gravitation

3 views
Skip to first unread message

François Guillet

unread,
Jun 2, 2022, 6:20:13 AMJun 2
to
La masse inertielle est égale à la masse gravitationnelle.

La masse gravitationnelle représente le degré de couplage de la matière
au champ de gravitation.
Alors pourquoi l'inertie ne serait-elle pas le couplage de la matière à
son propre champ de gravitation ?

Cette piste a-t-elle été explorée, pas de façon macroscopique mais en
intégrant les effets gravitationnels de chaque nucléon sur lui-même,
voire électron, quand on essaie de les accélérer dans leur propre champ
?

Richard Hachel

unread,
Jun 2, 2022, 6:24:51 AMJun 2
to
Le 02/06/2022 à 12:20, François Guillet a écrit :
> La masse inertielle est égale à la masse gravitationnelle.

Ce qui reviendrait à dire que la masse est égale à la masse.

R.H.

François Guillet

unread,
Jun 3, 2022, 2:02:54 PMJun 3
to
Richard Hachel a exprimé avec précision :
> Le 02/06/2022 à 12:20, François Guillet a écrit :
>> La masse inertielle est égale à la masse gravitationnelle.
>
> Ce qui reviendrait à dire que la masse est égale à la masse.

Etonnamment, on ne sait pas pourquoi.

Richard Hachel

unread,
Jun 3, 2022, 2:27:20 PMJun 3
to
Dans le même ordre d'idée, le temps propre est égal au temps propre, et
un chien n'est pas un chat.

Frédéric Nietzsche avait raison : "plus un arbre grandit et plus il
pousse en branches et en feuilles,
mais plus ses racines progressent dans le sol".

Bon, vous pouvez pas comprendre.

C'est un peu comme l'utilisation du nucléaire pour fournir de
l'électricité à bon marché.

Ca devrait être d'utilité publique et augmenter le niveau de vie des
français.

L'idée qui pousse est magnifique. Mais...

On s'en sert pour engraisser les "actionnaires", et on coupe l'accès à
ceux qui peuvent plus payer.

C'est comme ça que ça marche. On sait PAS s'en empêcher.

Mais le pire n'est pas là.

Le pire c'est que lorsque se lève des Moïse qui veulent les défendre,
ces pauvres cons le dénoncent.

C'est l'histoire de Moïse qui défend un autre juif maltraité par un
caporal de Pharaon, et dégomme l'ordure.

Que fait le juif? Il le dénonce.

Ca se passe comme ça, chez Mac Donald.

C'est partout pareil.

Celui qui n'a pas compris ça n'a rien compris de l'esprit humain de base,
c'est à dire "à la con".

J'ai bon?

Tout cela est sordide.

Même de simples équations relativistes deviennent sordide quand un
esprit qui sent mauvais s'en empare.

La facilité consiste alors à dire que le méchant : c'est l'autre.

C'est ce que j'ai remarqué de l'histoire de usenet depuis trente ans que
je poste.

Ca n'a pas varié d'un iota.

R.H.



MAIxxxx

unread,
Jun 6, 2022, 2:55:32 AMJun 6
to
Le 02/06/2022 à 12:20, François Guillet a écrit :
> La masse inertielle est égale à la masse gravitationnelle.
>
En fait c'est une affirmation dogmatique fondée sur l'étude de la matière, mais
qui peut être mise en cause par celle du (des?) rayonnement(s).

Si E=mc² donne à la masse "inertielle" un équivalent énergétique, est-ce que
l'on ne peut pas lire le sens inverse que toute énergie correspondrait à une
masse pas forcément inertielle !
On sait que le "photon" a une masse inertielle nulle, mais transporte une
énergie non nulle et dans ce cas pourrait-il avoir quelque chose comme une masse
gravitationnelle. On sait d'ailleurs qu'il a un "moment" du genre "p" qui
s'observe quand un photon rencontre une particule.

Si on écrit h<nu>= E = mc² est on un hérésiarque? Ce qui donne une masse
"fictive" au photon, en tout cas une énergie qui n'est pas noire. L'univers
baigne d'ailleurs dans un gaz de photons à 3°K, rayonnement cosmologique.
Bon, ceci n'est qu'une spéculation mais il est troublant de voir que un photon
gamma peut matérialiser une paire e+ e- dont la masse inertielle n'est pas nulle
alors que l'énergie reste constante.!


> La masse gravitationnelle représente le degré de couplage de la matière
> au champ de gravitation.
> Alors pourquoi l'inertie ne serait-elle pas le couplage de la matière à
> son propre champ de gravitation ?
>
> Cette piste a-t-elle été explorée, pas de façon macroscopique mais en
> intégrant les effets gravitationnels de chaque nucléon sur lui-même,
> voire électron, quand on essaie de les accélérer dans leur propre champ
> ?


--
Vous pouvez dire n'importe quoi, et moi aussi d'ailleurs, mais je m'en f..s
complètement.
Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages