Raisonner comme Hachel... Oui? Non?

4 views
Skip to first unread message

Richard Hachel

unread,
Jan 26, 2023, 6:33:41 AMJan 26
to
Il y aura toujours de sombres abrutis, parfois haineux, pour refuser de
raisonner comme d'autres, non pas
parce que ces autres raisonnent mal, mais parce que toujours, toujours,
toujours, la grosseur de leur bite entraine l'épouvante.

C'est l'humain qui est comme ça.

Il y a belle lurette que je ne cherche plus à comprendre pourquoi.

Pourquoi les grosses bites épouvantent-elles?

C'est simple et animalier, en fait : le mec d'en face se dit : "Ah la
vache, quelle bite, quel homme,
si jamais ma femme voit ça, c'est sûr qu'elle va lui écarter les
cuisses, le fumier va la tringler".

C'est vrai ou c'est pas vrai?

Bien sûr que oui, c'est vrai.

Beaucoup d'abrutis pensent comme ça, tous azimuts, et je le sais d'autant
mieux que je n'ai pas qu'un
Nobel de physique théorique, j'en ai un autre en sociologie, et un autre
en théologie judéo-chrétienne, et tant pis si ça fait chier les cons.

Ca m'autorise à comprendre la connerie du monde, et celle de certains en
particulier.

Bon, ceci dit, j'en étais où?

Ah oui, penser comme Hachel.

Les physiciens disent à la fois quelque chose de très vrai et de très
faux.

Je vais donner un exemple:

Par exemple, il est très vrai de dire que E=E₀/sqrt(1-v²/c²)

Mais c'est aussi très faux, car cela ne marche que pour les
référentiels galiléens, et pas pour les référentiels accélérés.

Je m'explique : la vraie formule, l'équation vraie, c'est
E=E₀.sqrt(1+Vr²/c²)

C'est à dire que, pour les référentiels galiléens, c'est la même
chose d'utiliser les deux formules.

Mais ça ne l'est plus dans les référentiels accélérés.

La formule utilisant Vo (c'est à dire v), devient fausse.

Alors que la formule utilisant les vitesses réelles (et non les
"simplement observables dans le référentiels") reste valable.

C'est très ardu à comprendre, ça, d'autant plus que les physiciens ne
semble même pas savoir que nous n'observons pas les vitesses réelles,
mais une sorte de vitesse observable d'ailleurs limitée à c.

Comme reste valable par exemple la quantité de mouvement relativiste si
l'on pose p=m.Vr
sans qu'il soit besoin de poser le correctif p=m/sqrt(1-v²/c²)

Voilà, c'était le petit posts d'aujourd'hui, pour amuser un peu la
galerie, et me foutre de la gueule de toutes ces personnes ridicules et
arrogantes qui squattent usenet sans qu'on sache vraiment pourquoi, et il
s'en trouve quelques unes.

N.B. Merci de ne pas critiquer ce que je viens de dire sans en avoir eu la
compréhension profonde.

R.H.
Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages