Re: Selon la néo-physique extra-super-spéciale-carbocentriste, aucune spectrométrie d’absorption ne pourrait fonctionner

6 views
Skip to first unread message

robby

unread,
Nov 14, 2021, 1:50:52 PM11/14/21
to
Le 14/11/2021 à 19:12, Benoit a écrit :
> Après mûre réflexion, le 14 novembre 2021 à 17:41, JC_Lavau eu l'idée
> d'écrire :
>
>> Cette propagande carbocentriste serine qu’il suffit qu’une molécule
>> ait capturé un photon à sa fréquence de résonance (ou l'une de ses
>> fréquences de résonance si elle est polyatomique), pour qu’elle le
>> réémette, avec 50 % de chances que ce soit vers le sol terrestre et non
>> l’espace intersidéral.
> 50% c’est au niveau du sol, mais plus on prend de l’altitude moins la
> terre est importante.

C'est juste une lapalissade valable localement, au niveau de la molécule.
Au niveau de l'effet de la colonne d'air sur les grandes distances,
évidemment ça change selon l'altitude, au moins pour les longueurs
d'ondes où soit le scattering soit la réabsorption sont probables.

Tout ceci est de la physique élémentaire, évidemment connue de ceux qui
font des papiers climato.

--

Fabrice

JC_Lavau

unread,
Nov 14, 2021, 3:03:39 PM11/14/21
to
Tu y crois toujours, toi, au bobard des "gaz à effet de serre".

Tu n'as toujours pas lu le message, ni n'a d'expérience en
spectrographie.


Suite à :
Maître Panisse t’a vendu le Pitalugue, et tu admires ta
perspicacité…
https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/maitre-panisse-t-a-vendu-le-229698 

JC_Lavau

unread,
Nov 14, 2021, 4:34:23 PM11/14/21
to
Le 14/11/2021 à 19:12, Benoit a écrit :
> Après mûre réflexion, le 14 novembre 2021 à 17:41, JC_Lavau eu l'idée
> d'écrire :
>
>> Cette propagande carbocentriste serine qu’il suffit qu’une molécule
>> ait capturé un photon à sa fréquence de résonance (ou l'une de ses
>> fréquences de résonance si elle est polyatomique), pour qu’elle le
>> réémette, avec 50 % de chances que ce soit vers le sol terrestre et non
>> l’espace intersidéral.
>
> 50% c’est au niveau du sol, mais plus on prend de l’altitude moins la
> terre est importante. Je laisse de bons mathématiciens nous donner la
> formule en fonction de l’altitude. En tout cas, à 100 000 km on approche
> des 0%.
>
>
> N.B. J’ai mis f.s.m en copie et suivi.

Hors-sujet, par le gonze qui n'a pas lu le message.

Stéphane CARPENTIER

unread,
Nov 14, 2021, 4:37:55 PM11/14/21
to
Le 14-11-2021, JC_Lavau <jcl@invalid> a écrit :
>
> Hors-sujet, par le gonze qui n'a pas lu le message.

Si tu mettais moins d'insultes et plus de contenus dans tes messages,
peut-être qu'ils seraient plus lus.

--
Si vous avez du temps à perdre :
https://scarpet42.gitlab.io

robby

unread,
Nov 15, 2021, 4:23:10 AM11/15/21
to
Le 15/11/2021 à 00:06, Benoit a écrit :
> Une histoire de cônes. Celui créé par une molécule dans l’atmosphère
> générant un photon et les probabilités qu’il soit capté quelque part
> sur la Terre.

???

> Je ne parle pas de colonne d’air (rien compris) mais le cône entre le
> point de départ + le diamètre de la Terre et une sphère dont le centre
> est ce point de départ (j’espère être clair).

???

es-tu sur d'avoir compris le sujet ?


on parle de l'atmosphere terrestre (interceptant une partie de la
chaleur réémise par le sol);  par ailleurs le gros de sa densité est
dans les 1er km.
Donc la rotondité de la Terre n'a rien a faire dans l'histoire.
Et je en vois pas où tu arrive à placer un cone.


> Tout ceci n’est que des mathématiques pures. La physique n’a rien à voir
> dès lors qu’un photo est émis. Je répète, depuis 100 000 km un photon
> n’a pas 50% de chance d’éclairer la Terre s’il part dans une direction
> aléatoire.

on parle de rayonnement émis depuis le sol, interceptés par une molécule
atmosphérique.

par ailleurs l'opacité dépend de la longueur d'onde.


> Tiens, une question : quelle est le pourcentage de l’énergie produite
> par le soleil qui arrive ici ? 50% ?

euh, dit comme ça, ce serait la section efficace de la Terre vue du
soleil, ou facteur de forme, et c'est nanopeanuts. ;-)

--
Fabrice

François Guillet

unread,
Nov 15, 2021, 6:38:02 AM11/15/21
to
robby a émis l'idée suivante :
...
> Tout ceci est de la physique élémentaire, évidemment connue de ceux qui font
> des papiers climato.

lol
Il ne connaissent même pas la première loi de Newton, sans parler de la
thermo et des traitements statistiques, ils sont régulièrement repris
par des physiciens.

Samuel DEVULDER

unread,
Nov 15, 2021, 7:27:07 AM11/15/21
to
Le 14/11/2021 à 19:12, Benoit a écrit :
>
> N.B. J’ai mis f.s.m en copie et suivi.

Sauf que c'est pas des maths, mais un problème de modélisation, bref de
physicien (théoricien). Mais en aucun cas un problème mathématiquement posé.

sam.

robby

unread,
Nov 15, 2021, 8:13:40 AM11/15/21
to
Le 15/11/2021 à 11:46, Benoit a écrit :
> Depuis n’importe où dans le ciel la Terre est un vu comme un disque
> non ?
> Le problème n’est pas là, il est la probabilité de 50% de renvoyer un
> photon vers la Terre.

effectivement, a 5 km d'altitude, l'horizon est a 2.3 degrés sous
l'horizontale.
Donc d'un point de vu de pure géométrie, tu aura 48% et non 50%.
la belle affaire ! l'ordre de grandeur est le meme.

le probleme est tout sauf la.
il est
- dans la réabsorption ou re-scattering lors de son chemin vers la Terre
ou l'espace
- dans les différents modes de désexcitation ( frequences variées +
modes non directement radiatifs )


> Oui, et renvoyé par la molécule atmosphérique vers la Terre. La molécule
> qui renvoie des photons est bien en l’air, non ?
NB: l'air n'est pas une molécule


--
Fabrice

robby

unread,
Nov 15, 2021, 8:21:54 AM11/15/21
to
[ FU2 fsp ]

Le 15/11/2021 à 12:38, François Guillet a écrit :
> Il ne connaissent même pas la première loi de Newton, sans parler de
> la thermo et des traitements statistiques, ils sont régulièrement
> repris par des physiciens.

il faut arrêter de prendre les professionnels pour des crétins.
Les modèles élémentaires plongés dans les simulations viennent
directement de la physique.

si problèmes il y a, c'est a plein d'autres endroits un tantinet plus
subtils.

--
Fabrice

robby

unread,
Nov 15, 2021, 1:50:09 PM11/15/21
to
Le 15/11/2021 à 16:38, Benoit a écrit :
> Ah oui ? Va faire une telle erreur en finance et cherche un autre job.
> C’est scientifique de dire que 2% d’erreur n’est pas grave quand on fait
> des prévisions ?

en physique, pi = 3 n'est pas choquant, et 48% = 50% encore mieux.

ce qui compte sont les ordres de grandeur.


>> le probleme est tout sauf la.
>> il est
>> - dans la réabsorption ou re-scattering lors de son chemin vers la Terre
>> ou l'espace
>> - dans les différents modes de désexcitation ( frequences variées +
>> modes non directement radiatifs )
> Et tout ça avec un pifomètre ? Si tu acceptes 2% d’erreur sur une seule
> variable, qu’est-ce-que ça va donner avec plusieurs ? Tu penses qu’elles
> vont s’annuler les unes les autres ?

bon, je te laisse a ton délire, qui n'a vraiment rien a voir avec la
question.


>>> La molécule qui renvoie des photons est bien en l’air, non ?
>> NB: l'air n'est pas une molécule
> Je ne l’ai pas dit, juste qu’il y a des molécules dans l’air. On peut
> même dire que l’air c’est _des_ molécules. Sinon, on appelle ça le vide.

ta phrase est pourtant encore lisible juste là au dessus.

--
Fabrice

JC_Lavau

unread,
Nov 15, 2021, 3:28:39 PM11/15/21
to
Le 15/11/2021 à 00:06, Benoit a écrit :
> ... le cône entre le
> point de départ + le diamètre de la Terre et une sphère dont le centre
> est ce point de départ (j’espère être clair).
>
>... La physique n’a rien à voir
> dès lors qu’un photo est émis. Je répète, depuis 100 000 km un photon
> n’a pas 50% de chance d’éclairer la Terre s’il part dans une direction
> aléatoire.

Raisonnement corpusculariste, donc invalide.
En plus de n'avoir aucun rapport avec le sujet : aucun gaz n'émet aucun
photon aux températures troposphériques. Contrairement à ce que
prétend la propagande carbocentrique, gavée de magie anti-physique.

MAIxxxx

unread,
Nov 16, 2021, 1:08:40 PM11/16/21
to
Ça peut faire un bon problème de physique pour le concours d'entrée à l'ENS
(j'ai été recalé 2 fois, mais c'était il y a très très longtemps) section
scientifique.
Bien sûr pour la modélisation, il y a toujours quelques hypothèses un peu
simplificatrices.
L'idéal est de faire des mesures avec un émetteur infrarouge pulsé depuis le sol
et voir ce que ça donne à différentes altitudes. On devrait aussi détecter le
signal de retour au sol s'il est modulé. Décrivez un dispositif expérimental
(c'est 6h l'épreuve de physique, du moins c'était) Concluez (et revenez l'an
prochain avec les mesures)

--
Quand on veut tuer son chien ces temps-ci, on dit qu'il est physicien théoricien.
Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages