The Most Falsified Physical Theory in the History of Humankind

5 views
Skip to first unread message

pentch...@gmail.com

unread,
Jul 15, 2022, 8:21:25 AMJul 15
to
"We need to scientifically understand why the dark-matter based model, being the most falsified physical theory in the history of humankind, continues to be religiously believed to be true by the vast majority of the modern, highly-educated scientists." https://iai.tv/articles/dark-matter-doesnt-exist-auid-2180?_auid=2020

This is not "the most falsified physical theory in the history of humankind". Einstein's special relativity is:

Doppler effect (moving observer): https://www.youtube.com/watch?v=bg7O4rtlwEE

The speed of the light pulses as measured by the stationary observer is

c = df

where d is the distance between subsequent pulses and f is the frequency measured by the stationary observer. The speed of the pulses as measured by the moving observer is

c' = df' = c+v

where f' = (c+v)/d is the frequency measured by the moving observer.

"Emission theory, also called emitter theory or ballistic theory of light, was a competing theory for the special theory of relativity, explaining the results of the Michelson–Morley experiment of 1887. [...] The name most often associated with emission theory is Isaac Newton. In his corpuscular theory Newton visualized light "corpuscles" being thrown off from hot bodies at a nominal speed of c with respect to the emitting object, and obeying the usual laws of Newtonian mechanics, and we then expect light to be moving towards us with a speed that is offset by the speed of the distant emitter (c ± v)." https://en.wikipedia.org/wiki/Emission_theory

So in 1887 Newton's variable speed of light, c'=c ± v, would have explained the Michelson-Morley experiment. In other words, if Michelson and Morley had used c'=c ± v in their calculations, they would have reached the conclusion that the two perpendicular rays should return simultaneously, and the experiment would have confirmed that conclusion.

Instead, Michelson and Morley used c'=c (constant speed of light) in their calculations, reached the conclusion that the two rays should return at different times, and the experiment refuted the conclusion. Then the introduction of idiotic fudge factors - "contracting lengths, local time, or Lorentz transformations" - marked the beginning of the end of theoretical physics:

"Moreover, if light consists of particles, as Einstein had suggested in his paper submitted just thirteen weeks before this one, the second principle seems absurd: A stone thrown from a speeding train can do far more damage than one thrown from a train at rest; the speed of the particle is not independent of the motion of the object emitting it. And if we take light to consist of particles and assume that these particles obey Newton's laws, they will conform to Newtonian relativity and thus automatically account for the null result of the Michelson-Morley experiment without recourse to contracting lengths, local time, or Lorentz transformations. Yet, as we have seen, Einstein resisted the temptation to account for the null result in terms of particles of light and simple, familiar Newtonian ideas, and introduced as his second postulate something that was more or less obvious when thought of in terms of waves in an ether." Banesh Hoffmann, Relativity and Its Roots, p.92 https://www.amazon.com/Relativity-Its-Roots-Banesh-Hoffmann/dp/0486406768

See more here: https://twitter.com/pentcho_valev

Pentcho Valev

Pierre Leonard

unread,
Jul 15, 2022, 1:04:48 PMJul 15
to pie...@leonard.nom.fr
Bonjour à toutes et tous,

Ah, la matière noire ce truc que presque tous les astrophysiciens rêvent
d'en prouver l'existence. le problème est justement de le prouver,
personne ne l'a vu, détectée. Personne n'en connait la composition.

résumons : nous avons un truc dont nous ne connaissons pas la
composition et que nous n'avons jamais pu appréhender.

Deux solutions :
- ce truc n'existe pas ;
- ce truc ne fait pas partie des éléments de la table de Mendeleïev et
nos instruments ne sont pas capables de l'appréhender.

Cela pourrait résoudre une grande question d'une rare ambiguïté.
les estimations calculées de la masses des objets visibles sont
inférieurs dans de grandes proportions à la masse de l'univers.

Question : Comment avons pu mesurer la masse de l'univers alors que nous
sommes encore dans le processus de connaissance de ces multiples
éléments comme les galaxies et amas de galaxies ?

Vous pouvez poser la question à voue moteur de recherche préféré, mais
il vous répondra la même bêtise : nous prétendons connaître le tout mais
pas les éléments du tout.

Il n'y a pas besoin d'être spécialiste en paradoxe pour mesurer
l'étendue de cette ânerie.

Peu importe, cela alimente les conversations. et de nombreuses recherches.

Sincèrement.


Le 15/07/2022 à 14:21, pentch...@gmail.com a écrit :
> "We need to scientifically understand why the dark-matter based model, being the most falsified physical theory in the history of humankind, continues to be religiously believed to be true by the vast majority of the modern, highly-educated scientists." https://iai.tv/articles/dark-matter-doesnt-exist-auid-2180?_auid=2020
>
> This is not "the most falsified physical theory in the history of humankind". Einstein's special relativity is:
>
> Doppler effect (moving observer): https://www.youtube.com/watch?v=bg7O4rtlwEE
>
> The speed of the light pulses as measured by the stationary observer is
>
> c = df
>
> where d is the distance between subsequent pulses and f is the frequency measured by the stationary observer. The speed of the pulses as measured by the moving observer is
>
> c' = df' = c+v
>
> where f' = (c+v)/d is the frequency measured by the moving observer.
>
> "Emission theory, also called emitter theory or ballistic theory of light, was a competing theory for the special theory of
--
Pierre Léonard https://www.le-refuge.org/

www.leonard.nom.fr https://www.sidaction.org/

Yannix

unread,
Aug 11, 2022, 4:40:59 PM (yesterday) Aug 11
to
Le 15/07/2022 à 19:04, Pierre Leonard a écrit :
> Bonjour à toutes et tous,
>
> Ah, la matière noire ce truc que presque tous les astrophysiciens rêvent
> d'en prouver l'existence. le problème est justement de le prouver,
> personne ne l'a vu, détectée. Personne n'en connait la composition.

Oh non !

https://www.youtube.com/watch?v=zerzVv2S-pA ...

> résumons : nous avons un truc dont nous ne connaissons pas la
> composition et que nous n'avons jamais pu appréhender.

La brioche ? ;o)

9 MT de TNT, c'est un beau jouet pour ces cons de militaires !
X.
--
>>> Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
>> Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.

ro...@pla.net.invalid

unread,
Aug 12, 2022, 8:04:29 AM (22 hours ago) Aug 12
to
On 15/07/2022 19:04, Pierre Leonard wrote:
> Ah, la matière noire ce truc que presque tous les astrophysiciens rêvent
> d'en prouver l'existence.

ne pas confondre physiciens des particules et astrophysiciens.

> personne ne l'a vu, détectée. Personne n'en connait la composition.

bin ouais, c'est un peu le principe de la recherche, dans les cas sympa
où l'observation imprévue précède les modèles.

> résumons : nous avons un truc dont nous ne connaissons pas la
> composition et que nous n'avons jamais pu appréhender.

il existe depuis plein de modèles, ne reposant pas forcément sur de la
matière, et il s'agit maintenant de discriminer ( ou de les éliminer
tous et renvoyer a leurs copies ). késapéloro la science en train de se
faire.


> Deux solutions :
> - ce truc n'existe pas ;
> - ce truc ne fait pas partie des éléments de la table de Mendeleïev et
> nos instruments ne sont pas capables de l'appréhender.

euh, alors là tu n'a vraiment *rien* compris, personne ne suppose qu'il
s'agisse de matière ordinaire, et moins encore constituée d'atomes ( =
table de Mendeleïev ).
( sauf peut etre les rares qui imaginent que d'invisibles trous noirs
peuvent représenter l'intégralité de la masse manquante , en supposant
qu'on puisse encore qualifiée les TN de "matière ordinaire" ).

Les chercheurs imaginent de nouvelles particules encore inconnues, voire
des choses n'ayant rien a voir avec des particules.

> Question : Comment avons pu mesurer la masse de l'univers alors que nous
> sommes encore dans le processus de connaissance de ces multiples
> éléments comme les galaxies et amas de galaxies. > Vous pouvez poser la question à voue moteur de recherche préféré, mais
> il vous répondra la même bêtise : nous prétendons connaître le tout mais
> pas les éléments du tout.

La bétise, c'est surtout de ne pas comprendre la réponse donnée par "ton
moteur préféré".
Comme souvent en sciences, on a différentes sources de mesures
quantitatives ou d'observations qualitatives, qui sont sensé dépendre de
la même chose, et seraient cohérentes si on avait tout compris ( et donc
plus de recherche à faire par là ).
En l'occurrence, les éléments à faire coller sont la vitesse de fuite
des galaxies ( estimée de différentes manières, donnant des résultats
pour l'instant pas cohérents ), la stabilité des galaxies et des amas de
galaxies ( qui tournent "trop vite pour leur masse (visible) " ), les
caractéristiques spectrales de WMAP donnant des infos sur les ages
farouches de l'Univers, et peut etre bientot, les mesures d'ondes
gravitationnelles ( c'est ici le tout début ).
La notion de "masse totale" est une reconstruction liée aux modèles
décrivant ces éléments.
Par exemple, la masse qu'il faudrait pour expliquer l'équilibre de cette
vitesse de rotation de notre galaxie.

Sachant qu'il existe des modèles n'introduisant pas de nouvelles
particules, mais des lois modifiés de la gravitation faisant "comme si"
la masse paraissait + lourde aux grandes échelles.


> Il n'y a pas besoin d'être spécialiste en paradoxe pour mesurer
> l'étendue de cette ânerie.

ça montre surtout la bétise qu'il y a à se permettre un tel jugement sur
les scientifiques d'un domaine en général, en n'ayant même pas fait
l'effort de comprendre le B-A-BA de la claim qu'on critique.
C'est en général un syndrôme pathologique, même si dans les forums on
dénome ça "crank".


> Le 15/07/2022 à 14:21, pentch...@gmail.com a écrit :

Au fait, existe-t'il un lien entre pentcho et Leonard ?


--

Fabrice
Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages