instant zéro

1 view
Skip to first unread message

hubert.antony

unread,
Jan 23, 2003, 11:28:12 AM1/23/03
to
Bonjour quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce qu'est l'instant zéro ???

Merci d'avance

RV


YBM

unread,
Jan 23, 2003, 11:29:30 AM1/23/03
to
hubert.antony wrote:
> Bonjour quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce qu'est l'instant zéro ???
>
> Merci d'avance

dans quel contexte ?


hubert.antony

unread,
Jan 24, 2003, 11:29:13 AM1/24/03
to
En parlant du big bang et de son début.

"YBM" <ybm...@nooos.fr> a écrit dans le message de news:
3E30186A...@nooos.fr...

Alain Rédic

unread,
Jan 24, 2003, 12:08:23 PM1/24/03
to

personne n'en sait rien : un état de densité infinie, selon la physique
actuelle, qui s'effondre autant qu'elle s'effondre pour décrire un trou
noir.
Au big bang à t<10^-43sec ce qui correspond à 10^-35m, on ne dispose pas
d'un outil permettant de décrire quoi que ce soit.
Pour plus de renseignement, et à condition d'adhérer à sa théorie, voir les
travaux de Mr Thibaut-Damour
alain

Lempel

unread,
Jan 25, 2003, 1:40:48 AM1/25/03
to
Oui c'est exactement ça... Tout s'effondre dans tout !
:-[

B. lempel

"Alain Rédic" <fu...@spam.net> a écrit dans le message de news:
b0rru6$pgc$1...@news-reader11.wanadoo.fr...

YBM

unread,
Jan 25, 2003, 7:38:21 AM1/25/03
to

Lévi-Leblond (il doit pas être le seul, je suppose), considère cette
idée de "big-bang" situé à un instant précis dans le passé comme
un peu télescopée... Si on considère les effets de la GR, en temps
local cette "origine" est infiniment dans le passé...

hubert.antony

unread,
Jan 25, 2003, 2:15:36 PM1/25/03
to
Merci à vous tous tous pour ces renseignements.

RV


michel.gouretzky

unread,
Jan 25, 2003, 6:19:22 PM1/25/03
to

"hubert.antony" <hubert...@wanadoo.fr> a écrit dans le message news:
b0rpht$b41$1...@news-reader12.wanadoo.fr...

> "YBM" <ybm...@nooos.fr> a écrit dans le message de news:
> 3E30186A...@nooos.fr...

> > hubert.antony wrote:

> > > Bonjour quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce qu'est l'instant zéro

> > dans quel contexte ?

> En parlant du big bang et de son début.

En parlant du big bang l'instant zéro correspond au moment où a lieu le big
bang de notre univers.
Dans la théorie du Pre Big Bang ça correspond à une transition comme
l'explique les quelques extraits ci-dessous de publications qu'on peut
trouver sur le site http://xxx.lanl.gov/ ou sur la page personnelle du
physicien des supercordes Maurizio Gasperini qui liste tous les articles de
cosmologie du Pre-Big Bang à l'adresse http://www.to.infn.it/~gasperin/ ,
les articles de Gabriele Veneziano (cf. extraits ci-dessous) sont en bas de
page.

Gabriele Veneziano : "Une mer originelle d'ondes dilatoniques et
gravitationnelles conduit à des régions en effondrement gravitationnel de
tailles initiales différentes.(...) Les régions initialement plus grandes
que 10^(-13) cm peuvent générer des univers comme le notre, les régions plus
petites ne le peuvent pas." (Gabriele Veneziano, hep-th/0002094, "String
Cosmology : The Pre-Big Bang Scenario"(page 18))

Maurizio Gasperini, Gabriele Veneziano : "L'ère de Planck ne constitue pas
une barrière impénétrable qui limiterait les informations expérimentales
directes sur ce qui s'est passé avant le big bang. Au contraire l'empreinte
phénoménologique de l'époque Pré-Planckienne peut être cryptée dans un riche
spectre de reliques observables nous atteignant aujourd'hui en provenance
directe de l'univers du pre-big bang."
(Maurizio Gasperini, Gabriele Veneziano, hep-th/0207130, "The Pre-Big
Bang Scenario in String Cosmology", juillet 2002, (page 223))

Gabriele Veneziano : "La théorie du Pre-Big Bang nous a appris que nous
n'avons pas besoin de nous enfermer dans des idées préconçues en cosmologie
(cf. "Le Big Bang est le commencement du temps" , "L'inflation nécessite un
potentiel scalaire"); plutôt, nous devrions envisager le plus large éventail
de possibilités théoriques valides, à charge de la Nature de choisir, au
mieux, l'une d'elle"(article référence hep-th/0002094 : "String
Cosmology : The Pre-Big Bang Scenario" (page 39))

"Le Big Bang est le commencement du temps" est une affirmation de Stephen
Hawking.
"L'inflation nécessite un potentiel scalaire" est une affirmation des
cosmologistes non cordistes (Stephen Hawking, Andreï Linde, etc...).

Dans la théorie de l'univers cyclique de Steinhardt, Turok ça correspond
aussi à une transition mais pour un univers infini et éternel qui subit des
phases d'expansion et de contraction.
Dans le modèle de Steinhardt, Turok notre univers reste de dimension
infini même au moment de la transition Big Crunch-Big Bang et l'instant zéro
correspond au départ d'une nouvelle expansion.

Paul Steinhardt, Neil Turok : "Dans notre modèle, l'énergie sombre dilue
la densité d'entropie à des valeurs négligeables à la fin de chaque cycle,
préparant un nouveau cycle de durée identique." (astro-ph/0204479 : "The
cyclic universe : an informal introduction", Paul J. Steinhardt, Neil Turok
( paragraphe 3.The cyclic model (page 4)))

Dans la théorie de l'inflation chaotique éternelle d'Andreï Linde l'infinité
des bulles d'espace-temps-matière naissent au moment des Big Bangs.

Dans la théorie de l'inflation chaotique éternelle d'Andreï Linde l'infinité
des univers forment une structure fractale autoreproductrice éternelle
quasi-stationnaire.
Andreï Linde explique sa théorie en détails le plus simplement possible dans
l'article du Scientific American (1032226.pdf, "The self-reproducing
inflationary universe", Andreï Linde) qui figure sur son site personnel à
l'adresse http://physics.stanford.edu/linde/

Andreï Linde explique aussi sa théorie de façon plus détaillée dans son
article gr-qc/9306035.

L'astrophysicien Joseph Silk fait une bonne présentation de la théorie de
l'inflation dans son livre de vulgarisation.

Joseph Silk : "Si la cosmologie quantique avait pour résultat un univers,
pourquoi cet univers ressemblerait-il au nôtre ? A ce problème qui semblait
insoluble, on a commencé à apporter dès 1980 un semblant de réponse
susceptible de révolutionner notre compréhension de l'univers très précoce.
L'histoire commence avec Alan Guth. Un jour, dans un éclair de génie, il
comprit qu'un processus naturel qui s'était déroulé au cours de l'évolution
de l'univers (processus quelque peu analogue à la formation de la glace
lorsque la température de l'eau est inférieure au point de congélation)
pourrait expliquer bien des énigmes cosmologiques. Pourquoi l'univers est-il
si grand ? Pourquoi est-il si uniforme ? Si isotrope ? Quand l'eau gèle à la
surface d'un lac, cela libère de l'énergie qui permet - les poissons le
savent bien - à la température de l'eau sous la glace de rester au-dessus
du point de congélation. Cette chaleur "latente", comme l'appellent les
physiciens, stabilise la température de l'eau. Tant que le lac tout entier
ne se transforme pas en bloc de glace, la température ne descend pas
notablement au-dessous de ce point de congélation. Une transition similaire,
pensa Guth, est également apparue entre deux phases de la matière dans les
tout premiers instants de l'univers. La libération de chaleur qui en résulta
eut un effet substantiel sur le taux d'expansion de l'univers. Les deux
phases correspondaient, à de très hautes températures, à un état de symétrie
et d'unification entre les forces électromagnétique et nucléaire. Il faut de
l'énergie pour atteindre cet état ; inversement, la perte de symétrie,
libère une énergie cachée. Lorsque la température est descendue au-dessous
d'une certaine valeur critique, la symétrie a disparu et un nouvel état
asymétrique de la matière s'est développé, dans lequel la force nucléaire a
supplanté la force électromagnétique, comme c'est le cas aujourd'hui. La
libération de chaleur latente au cours de cette transition de phase a
maintenu temporairement la densité d'énergie de l'univers au même niveau et,
pendant une courte période, la lumière était capable de traverser à peu près
tout l'univers. La distance parcourue par la lumière s'accrut de façon
exponentielle. Avant cette période d'inflation, tout processus
d'homogénéisation à l'oeuvre dans l'univers n'avait pu avoir d'effet qu'à
petite échelle - soit tout au plus sur la distance parcourue par un rayon de
lumière issu du Big Bang - , ce qui correspondrait, en unité de longueur
actuelle, à environ un centimètre. Mais l'inflation étira cette échelle sur
des centaines de milliards d'années-lumière, bien au delà de l'univers
observable aujourd'hui. Tel fut le procédé grâce auquel l'univers fut
capable d'effacer toutes ses irrégularités et ses anisotropies. L'époque de
l'inflation fut de courte durée. Elle s'instaura lorsque 10^(-35) seconde se
fut écoulé après le commencement de l'expansion. A ce moment-là, la
température avait suffisamment chuté pour qu'il n'y ait plus assez d'énergie
pour maintenir la symétrie de la phase primitive. L'inflation prit fin aux
environs de 10^(-33) seconde, quand la transition à la nouvelle phase de
symétrie brisée avait eu lieu. Le laps de temps écoulé jusque-là fut
suffisant pour créer des bulles homogènes contenant de la matière ordinaire
et de l'énergie. La première description qu'en fit Guth contenait des
imperfections : ses bulles étaient trop petites, ce qui donnait un univers
fortement inhomogène. Cependant, l'idée elle-même était bonne. Dès 1984,
Andreï Linde en Union soviétique et Paul Steinhardt aux Etats-Unis
développèrent chacun de leur côté des modèles d'inflation qui permettaient
la formation de bulles de dimensions supérieures à celles de l'univers
observable aujourd'hui."
(Joseph Silk, "Le Big Bang", Livre de Poche (pages 152, 153 et 154))

Science et vie octobre 2001 page 66 : "Pour l'astrophysicien américain Alan
Guth, l'un des pères de la théorie de l'inflation, la taille de l'univers
entier (observable et non observable) pourrait aujourd'hui dépasser 10
puissance 37 années-lumière. Ce qui représente un espace plus de un milliard
de milliards de milliards de fois plus vaste que l'univers observable. Nous
n'en voyons donc peut-être qu'une infime partie. Selon les estimations
d'Alan Guth, l'univers contiendrait 10 puissance 90 galaxies."

La recherche février 2003 (page 8) : "L'équipe d'astronomes américains de
l'expérience DASI (Degree Angular Scale Interferometer) confirme une
prédiction concernant le bruit cosmologique : cette lumière fossile, qui a
été émise quelque 300 000 ans après le Big Bang, est partiellement
polarisée. Les nouvelles observations confirment la théorie selon laquelle
le phénoméne d'inflation, qu'aurait connu l'univers 10^(-35) seconde après
le Big Bang, aurait créé de violentes ondes gravitationnelle, lesquelles
auraient laissé ces traces de dissymétries dans la direction de la
propagation de la lumière."

Les articles ci-dessous concernant les théories cosmologiques
actuelles, sont téléchargeables sur le site http://xxx.lanl.gov/ .

-- hep-th/0002094 : "String Cosmology : The Pre-Big Bang Scenario",
Gabriele Veneziano.

-- hep-th/0207130 : "The Pre-Big Bang Scenario in string cosmology",
Maurizio Gasperini, Gabriele Veneziano.

-- gr-qc/9306035 : "From the Big Bang theory to the theory of a stationary
universe", Andreï Linde, Dmitri Linde, Arthur Mezhlumian.

-- hep-th/0205259 "Inflationary theory versus Ekpyrotik/Cyclic scenario",
Andreï Linde.

-- hep-th/0208157 "M-theory, cosmological constant and anthropic principle",
Renata Kallosh, Andreï Linde.

-- hep-th/0204212 : "Why does inflation start at the top of the hill ?",
Stephen Hawking, Thomas Hertog.

-- hep-th/9906064 : "An alternative to compactification", Lisa Randall,
Raman Sundrum

-- hep-th/0103239 : "The Ekpyrotic universe : Colliding Branes and the
Origin of the Hot Big Bang", Justin Khoury, Burt A. Ovrut,
Paul J. Steinhardt, Neil Turok.

-- hep-th/0111098 : "Cosmic evolution in a cyclic universe",
Paul J. Steinhardt, Neil Turok.

-- astro-ph/0204479 : "The cyclic universe : an informal introduction",
Paul J. Steinhardt, Neil Turok.

-- hep-ph/9803315 : "The Hierarchy Problem and New Dimensions at a
Millimeter",Nima Arkani-Hamed, Savas Dimopoulos, Gia Dvali.


srp

unread,
Jan 31, 2003, 8:53:32 PM1/31/03
to
Agression grossière et stupide typique des physiciens orthodoxes
contre tout opposant à l'orthodoxie sur les forums publics non
modérés

Yann-Ber Messager a écrit :
>
> Le gâtisme vous guette srp (tatata), répondre toujours la même chose
> c'est déjà débile, mais répondre plusieurs fois toujours la même chose
> c'est le naufrage...

Première agression de ce physicien orthodoxe:

Ceux qui veulent examiner le contexte de l'agression n'ont qu'à
récupérer l'enfilade par le lien disponible à droite de l'écran
suivant:

http://groups.google.com/groups?dq=&hl=fr&lr=&ie=UTF-8&selm=3DF0C80E.B35434D5%40globetrotter.net

YBM a écrit :
>
> srp wrote:
> [...]
> > Ben, la vente de tables, elle vous fait un bras d'honneur, espèce
> > d'impuissant. Fort en gueule comme toutes les nullités diplômés
> > qui parasitent le forum. Quant on n'a rien à dire de constructif,
> > on se contente de parader devans ses pairs pour se faire valoir
> > en insultant les passants. C'est tout ce que vous savez faire.
>
> Hachel est un rigolo, vous êtes un sinistre abruti.

Pas besoin de gratter longtemps le verni pour voir apparaître
le véritable visage du physicien contemporain, n'est-ce pas ?

> On se demande ce que vous avez à dire de "constructifs" à part
> insulter les gens qui ne prennent pour argent comptant tous vos
> délires et qui vous demandent un peu de contenu... que vous êtes
> incapable de fournir.

On s'en tape de votre opinion. Depuis quand est-il devenu important
de convaincre un hystérique dans votre genre de quoi que ce soit.

Passez votre chemin et allez couiner avec vos semblables dans
votre cloaque.

> À part bombarder les forums d'un rammassis abracadabrant qui
> prétend réfuter les théories physiques actuelles, sans autre
> argument que le classique délire paranoïaque contre la "science
> officielle",

Connerie.

> vous faites quoi ?

Ce que je fais, mon petit, est trop compliqué pour que vous le
compreniez. Quand on est un petit impuissant comme vous, au c..
vissé sur sa chaise, avec sa grande gueule comme seul talent,
on est incapable de comprendre ce que veut dire "faire quelque
chose".

> Ah oui, vous fabriquer des tables à coussin d'air, c'est vrai
> que vous n'en manquez pas, surtout dans le crâne.

Et alors!

> N'importe qui peut consulter les archive google de sci.physics et
> voir comment vous vous êtes rammassé complètement là bas, non sans
> avoir copieusement insulté des gens qui visiblement savent bien
> trop de quoi ils parlent pour vous satisfaire.

Faux. J'ai rétro-insulté seulement les enflures dans votre genre.
Des élitistes à la tête enflée qui s'imaginent que leur petit
diplôme leur permet de mépriser tout le monde. Des nullités
diplômés qui parasitent les forums pour se faire valoir aux yeux
de leurs pairs.

> Ce sont des esprits vides et naïfs qui vous conviendraient ?

Au contraire. Seulement des esprits rationnels. Y a rien à
tirer des esprits vides comme le votre.

> Des gens qui préfèrent les arguments d'autorité ou ad hominem
> comme les votres plutôt que de creuser sérieusement la question
> pour pouvoir juger ?

J'ai donné les références aux textes des véritables découvreurs à
tous ceux qui les voulaient.

On ne peut rien faire pour les imbéciles dans votre genre qui
n'ont même pas acquis un niveau d'autonomie intellectuel suffisant
pour vérifier les sources.

> C'est pas un "service de recherche pédagogogique" qu'il fallait
> monter,

C'est pas moi qui l'ai monté.

> sale crapule, mais une secte. C'est plus lucratif en plus...

Alors, ça vous soulage au moins, toute cette merde que vous
excrétez en public ?

Pas besoin de nous faire une démonstration. Ça fait longtemps qu'on
sait de quel bois se chauffent les physiciens sur les forums publics.

Tout le monde commence à être au courant que tous vos petits
camarades diplômés approuvent votre comportement.

Leur silence est plus qu'édifiant, d'ailleurs.

Les jeunes ne seront pas dupes perpétuellement. À l'usure, ils
finiront bien par se demander pourquoi de supposés "physiciens",
agressent grossièrement les gens sur les forums publics avec
l'assentiment silencieux de toute la communauté physique.

http://groups.google.com/groups?dq=&hl=fr&lr=&ie=UTF-8&selm=3DF0C80E.B35434D5%40globetrotter.net

Faites-moi confiance, je répands la nouvelle.
Les jeunes qui veulent examiner la dernière agression de ce
physicien orthodoxe n'ont qu'à récupérer l'enfilade par le lien
disponible à droite de l'écran suivant:

http://groups.google.com/groups?q=g:thl3405814802d&dq=&hl=fr&lr=&ie=UTF-8&selm=3E2B249B.A5BECEA1%40globetrotter.net

--
André Michaud
Service de Recherche Pédagogique http://pages.globetrotter.net/srp/

Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages