Google Groups no longer supports new Usenet posts or subscriptions. Historical content remains viewable.
Dismiss

Συκωτόν

6 views
Skip to first unread message

Chaeréphon

unread,
May 19, 2023, 5:56:34 AM5/19/23
to
Sous le mot συκωτός, BAILLY donne "préparé avec des figues", AÉT. 2,
127 ; alors que LSJ a "fed on figs", avec la même réf. accompagnée de
la citation : τῶν σύκοις σιτευθέντων χοίρων καὶ διὰ τοῦτο συκωτῶν
καλουμένων Aët. 2.127. Pape dit de même : "mit Feigen genährt,
gemästet". Bailly donne pourtant συκωτός < συκόω et συκόω "nourrir de
figues".

À partir de cette erreur, Bailly interprète τὰ καλούμενα συκωτά, GAL.
6, 379, 387, comme une sorte de "préparation de figues bonne pour les
maladies de foie", alors que Galien ne fait pas mention de maladie dans
le passage en question (15.656 Kühn) : οὕτωϲ οὖν εἰκόϲ ἐϲτι καὶ τὰ
ϲπλάγχνα χαίρειν μὲν τῷ γλυκεῖ χυμῷ... ὁρᾶται γοῦν καὶ τὰ καλούμενα
ϲυκωτὰ διὰ τῆϲ τῶν ἰϲχάδων ἐδωδῆϲ μέγιϲτά τε καὶ ἥδιϲτα γινόμενα,
προφανῶϲ τοῦ ἥπατοϲ εὐτροφοῦντοϲ ἐπὶ τῇ τῶν γλυκέων ἐδωδῇ. Il dit
simplement que le foie est plus gros, plus agréable au goût, qu’il
profite mieux quand l’animal mange du sucré.
D’autre part Gal. semble distinguer τὰ ϲπλάγχνα… καὶ τὰ καλούμενα
ϲυκωτὰ.
Il s’agit donc du "foie d’un porc gavé avec des figues". Cf. LSJ, Pape
ἧπαρ σ. "the liver of an animal so fatted", Gal. 6.679, 704, "die Leber
eines mit Feigen gemästeten Tieres". Cf. lat. ficatum "foie d'oie
engraissée avec des figues".
Dans les papyrus Studien zur Paläogr. und Papyruskunde 20 (1921) 165.2
(5e s. apr.), ibid. 22 (1922) 75.15.44 (3e s. apr.), τὸ συκωτόν (sc.
ἧπαρ) est sans doute un "fois gras", mais pourrait aussi être
interprété comme une préparation culinaire, "foie farci aux figues".

Cf. Seth 121.15 : τὰ δὲ λεγόμενα τούτων (sc. [ἀγρίων] χοίρων) σκουτάρια
(v.l. σκοτάρια) δύσπεπτα καὶ δυσκατέργαστα καὶ διὰ τοῦτο ἀπέχεσθαι χρή
quant aux morceaux du porc [sanglier] qu'on appelle skoutaria, ils sont
indigestes et difficiles à assimiler, c'est pourquoi il faut s'en
abstenir. Il ne s’agit donc probablement pas du terme propre, mais
d’une appellation populaire, culinaire ou autre. Mais de quoi s’agit-il
?
σκουτάριον in LBG : "utérus de la truie". On pourrait aussi sans doute
restituer σ<υ>κ⌈ω⌉τάρια (cf. gr.mod. συκωταριά).

--
Amicalement Chaeréphon

"Je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre."
<http://chaerephon.e-monsite.com>

*Bailly LSJ Pape*
<http://chaerephon.e-monsite.com/pages/litterature/grec-ancien/bailly.html>
0 new messages