formule assassine

2 views
Skip to first unread message

Bernard Cordier

unread,
Nov 30, 2006, 12:51:55 PM11/30/06
to
Sous la plume d'un journaliste du Monde, cette formule dans un article sur
la Coupe de l'UEFA :

"La Coupe de l'UEFA est un peu la deuxième division du football européen",
assassine William Gaillard, directeur de la communication de l'UEFA.

Moi j'aime bien, et vous ?
On peut bien sûr broder sur ce thème :
"Joey Starr est le phare de la pensée moderne", flagorne le fan.
"Poutine est un vrai salopard", agonit le dissident.
"Fidel Castro fait sous lui", salit l'opposant irréductible.
etc.

Bernard Cordier
Ressources STG : www.cordier-bernard.fr
Pyrrha Naja : http://cordier.juliette.free.fr


Jerphanion

unread,
Nov 30, 2006, 1:20:44 PM11/30/06
to
Le Thu, 30 Nov 2006 18:51:55 +0100, "Bernard Cordier"
<cordier-bernard@_wanadoo.fr> écrivit :

>Sous la plume d'un journaliste du Monde, cette formule dans un article sur
>la Coupe de l'UEFA :
>
>"La Coupe de l'UEFA est un peu la deuxième division du football européen",
>assassine William Gaillard, directeur de la communication de l'UEFA.
>
>Moi j'aime bien, et vous ?
>On peut bien sûr broder sur ce thème :
>"Joey Starr est le phare de la pensée moderne", flagorne le fan.
>"Poutine est un vrai salopard", agonit le dissident.
>"Fidel Castro fait sous lui", salit l'opposant irréductible.
>etc.

Tout est bon pour éviter la répétition du verbe "dire", ce qui n'est
pas sans susciter quelques maladresses chez certains feuilletonistes
rompus aux techniques du dialogue. Je crois avoir vu de jolies perles
chez Alexandre Dumas ou Ponson du Terrail.

Quelque chose du genre :
"Enchanté de faire votre connaissance, Comtesse", lui baisa-t-il la
main.

dphn

unread,
Nov 30, 2006, 1:39:16 PM11/30/06
to
Bernard Cordier :

> Sous la plume d'un journaliste du Monde, cette formule dans un
> article sur la Coupe de l'UEFA :
>
> "La Coupe de l'UEFA est un peu la deuxième division du football
> européen", assassine William Gaillard, directeur de la communication
> de l'UEFA.
>
> Moi j'aime bien, et vous ?
> On peut bien sûr broder sur ce thème :
> "Joey Starr est le phare de la pensée moderne", flagorne le fan.
> "Poutine est un vrai salopard", agonit le dissident.
> "Fidel Castro fait sous lui", salit l'opposant irréductible.
> etc.

Amusant.

Il y a déjà 122 verbes présentés comme "synonymes" par le
CRISCO, quelques uns de plus ne seront pas en trop...

À noter que dans la liste du CRISCO figure le verbe "vomir", qui
me paraît assez fort pour signifier "dire", mais que ne s'y
trouve pas un verbe pourtant plus doux et souvent rencontré dans
la littérature : "éructer". Bizarre, non ?

Ce qui me rappelle une époque (années 70) où bien des gens
s'offusquaient de ce qu'on osât écrire : « Bla-bla-bla, rit
Untel ». Grammaire à l'appui, évidemment.

--
dphn


arthur

unread,
Nov 30, 2006, 1:44:27 PM11/30/06
to
> Sous la plume d'un journaliste du Monde, cette formule dans un article sur la
> Coupe de l'UEFA :
>
> "La Coupe de l'UEFA est un peu la deuxième division du football européen",
> assassine William Gaillard, directeur de la communication de l'UEFA.
>
> Moi j'aime bien, et vous ?

Si j'ai bien suivi, l'UEFA trouve que sa propre coupe est ringarde.
C'est plutôt du suicide que de l'assassinat.

Arthur


Bernard Cordier

unread,
Nov 30, 2006, 2:30:03 PM11/30/06
to

Sans doute la main qui était froide comme celle d'un serpent.

Bernard Cordier

unread,
Nov 30, 2006, 2:31:37 PM11/30/06
to
dphn wrote:
> Bernard Cordier :
>
>> Sous la plume d'un journaliste du Monde, cette formule dans un
>> article sur la Coupe de l'UEFA :
>>
>> "La Coupe de l'UEFA est un peu la deuxième division du football
>> européen", assassine William Gaillard, directeur de la communication
>> de l'UEFA.
>>
>> Moi j'aime bien, et vous ?
>> On peut bien sûr broder sur ce thème :
>> "Joey Starr est le phare de la pensée moderne", flagorne le fan.
>> "Poutine est un vrai salopard", agonit le dissident.
>> "Fidel Castro fait sous lui", salit l'opposant irréductible.
>> etc.
>
> Amusant.
>
> Il y a déjà 122 verbes présentés comme "synonymes" par le
> CRISCO, quelques uns de plus ne seront pas en trop...

"Oserais-je demander ce qu'est le CRISCO ?" rougit-il.


Jerphanion

unread,
Nov 30, 2006, 2:38:36 PM11/30/06
to
Le Thu, 30 Nov 2006 20:31:37 +0100, "Bernard Cordier"
<cordier-bernard@_wanadoo.fr> écrivit :


>>


>> Il y a déjà 122 verbes présentés comme "synonymes" par le
>> CRISCO, quelques uns de plus ne seront pas en trop...
>
>"Oserais-je demander ce qu'est le CRISCO ?" rougit-il.
>

C'est un dictionnaire des synonymes en ligne, petit frère du TLFi, en
quelque sorte :
http://elsap1.unicaen.fr/cgi-bin/trouvebis2?requete=dire&refer=%23

Par ailleurs, si j'osais...
Je me souviens d'une traduction française du roman de Norman Mailer
/les Nus et les morts/ où tel sous-officier éructant des ordres d'une
façon saccadée se trouve affublé d'un : "éjacula-t-il" en lieu et
place de : "dit-il".
Je cite de mémoire, car la vérification par mot-clef sur Google promet
d'être pénible...

dphn

unread,
Nov 30, 2006, 2:40:34 PM11/30/06
to
Bernard Cordier :

Mille excuses...

<http://elsap1.unicaen.fr/cgi-bin/cherches.cgi>

--
dphn


mani...@gmail.com

unread,
Nov 30, 2006, 3:32:27 PM11/30/06
to

On 30 nov, 15:51, "Bernard Cordier" <cordier-bernard@_wanadoo.fr>
wrote:


> Moi j'aime bien, et vous ?


Frédéric Dard était maître dans l'art d'inventer ce genre de
verbes, et c'était un vrai plaisir de le lire. Aujourd'hui, les
journalistes en abusent et le procédé devient vite lassant, d'autant
que souvent ce sont les mêmes verbes qui reviennent. Enfin, et comme
souvent, on gagnerait à employer des constructions plus simples et
faciles à lire. Par exemple, il suffit d'écrire «selon M. Machin,
xxx» au lieu de «xxx, martèle M. Machin». Enfin, il semble que
parfois ces verbes un peu ronflants sont employés pour cacher la
maigreur de l'argumentation.

Yves

joye

unread,
Nov 30, 2006, 3:45:08 PM11/30/06
to

Bernard Cordier écrivit :

> "La Coupe de l'UEFA est un peu la deuxième division du football
> européen", assassine William Gaillard, directeur de la communication
> de l'UEFA.
>
> Moi j'aime bien, et vous ?

Oui. En anglais, on a des "Tom Swifties", parce que ce personnage dans
les vieux romans d'aventure destinés aux ados ne disait jamais rien sans
ajouter un adverbe : disait-il joliment, vivement, brillamment.

> On peut bien sûr broder sur ce thème :
> "Joey Starr est le phare de la pensée moderne", flagorne le fan.
> "Poutine est un vrai salopard", agonit le dissident.
> "Fidel Castro fait sous lui", salit l'opposant irréductible.

Excellent.

"Je n'ai empoisonné personne" aspergea Poutine.

"J'ai gagné sept fois" lança Armstrong.

"Oui, c'est de l'arthrite" articula mon toubib.

"Goûtez-moi ça" soufflait le chef.

"E = mc^2" formula Einstein.

"Non au foulard dans les écoles" dévoila Chirac.

"Il y aura un accident de train !" dérailla le fou dans le wagon.


dphn

unread,
Nov 30, 2006, 4:21:05 PM11/30/06
to
joye :

Bien joué.

--
dphn


joye

unread,
Nov 30, 2006, 4:36:49 PM11/30/06
to
dphn écrivit :

> Bien joué.

Merci, dphn, c'est sympa de le dire.

Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages