La typographie inclusive, ça crée caractères

1 view
Skip to first unread message

Le Pépé à chaines

unread,
May 1, 2022, 4:17:33 AMMay 1
to
Sur Liberation.fr :

« On a testé : c’est facile à installer et le résultat est bluffant. On
tape «auteur·ice» sur son clavier et hop, le point médian disparaît
automatiquement tandis que «ice» fusionne en un seul caractère. »
(<https://tinyurl.com/y2p6558b>)

Jean-Pierre Kuypers

unread,
May 1, 2022, 4:39:32 AMMay 1
to
In article (Dans l'article) <626e421c$0$18373$426a...@news.free.fr>,
Le Pépé à chaines <Ignace-Lou...@la-chourmo.org> wrote
(écrivait) :

> <https://tinyurl.com/y2p6558b>

On imagine la galère des institut·eur·rice·s qui peinent déjà à
apprendre la lecture de « oignon » par exemple.

--
Jean-Pierre Kuypers

Olivier Miakinen

unread,
May 1, 2022, 5:11:04 AMMay 1
to
Le 01/05/2022 10:39, Jean-Pierre Kuypers répondait à Le Pépé à chaines :
>
>> <https://tinyurl.com/y2p6558b>

C'est joli pour un recueil de poèmes (voire de poëmes), mais pas très
utilisable dans la vie de tous les jours.

> On imagine la galère des institut·eur·rice·s qui peinent déjà à
> apprendre la lecture de « oignon » par exemple.

Qu'iels fassent lire aux élèves du Michel Eyquem de Montagne !


--
Olivier Miakinen

gump

unread,
May 1, 2022, 6:23:27 AMMay 1
to
Le 01/05/2022 10:17, Le Pépé à chaines a écrit :
> Sur Liberation.fr :
>
> « On a testé : c’est facile à installer et le résultat est bluffant.

La khônnerie ? Oui, mais avec élégance.

joye

unread,
May 1, 2022, 8:22:48 AMMay 1
to
Et quid de "auteur·e" ?

Hibou

unread,
May 1, 2022, 8:27:09 AMMay 1
to
MDR ! :-D

joye

unread,
May 1, 2022, 8:42:04 AMMay 1
to
On 5/1/2022 3:17 AM, Le Pépé à chaines wrote:
Tiens, autant que je sache, parce que Libé me braque en demandant un
euro pour lire tout l'article, ils oublient de dire que c'est une
typographie queer, selon l'article ici :

https://typo-inclusive.net/la-typographie-comme-technologie-du-post-binarisme-politique/

Qui plus est :

§

La question de savoir si des actions collectives concertées peuvent
traduire des résistances face à l’ordre binaire et au genre comme
rapports sociaux de sexe se pose (Espineira, 2015). Dans un élan
d’enthousiasme, j’aurais tendance à répondre par la positive à cette
question, et, dans le cas qui nous occupe, à proposer la typographie
comme outil de résistance, comme technologie émancipatrice, face à la
masculinisation du français qui prédomine aujourd’hui et ce depuis le
XVIIe siècle (Viennot, 2014) prônant le masculin comme neutre et
universel. Ce masculin neutre, Wittig l’appelle le « général » (Wittig,
1980).

« Il faut donc détruire le genre totalement. Cette entreprise a tous les
moyens de s’accomplir à travers l’exercice même du langage ». (Wittig, 1980)

Alors que Haraway parle de « l’écriture comme technologie de libération 
» (Haraway, 1984/2007), Butler nous encourage à « résister aux
stratégies épistémologiques qui reconduisent des logiques coloniales  »
(Butler, 2003, p.92). En effet, l’histoire de la typographie, nous
enseigne comment la question de l’écriture a toujours été intimement
liée à l’exercice d’un pouvoir central, imposée aux subordonnés.
L’imposition de la minuscule Caroline au temps de Charlemagne, le Romain
du roi commissionné par Louis XIV ou encore l’usage de la Fraktur
(gothique allemande) au début du Troisième Reich comptent parmi les
exemples les plus marquants.

§

C'est drôle aussi qu'il ait fallu presque un an pour que Libé en parle.

Malheureusement, je n'ai pas encore trouvé où télécharger cette police
(ni gratos ni payant).

joye

unread,
May 1, 2022, 9:19:12 AMMay 1
to
On 5/1/2022 7:42 AM, joye wrote:

> Malheureusement, je n'ai pas encore trouvé où télécharger cette police
> (ni gratos ni payant).

Bon, il suffisait de m'en plaindre :

http://typotheque.genderfluid.space/

Quoique...

Ouindouze Honze s'effarouche et ne veut pas l'installer, même si j'ai
bidonné le truc afin d'avoir des logiciels non-MS.

C'EST UNE CABALE.

En attendant, j'en ai trouvé d'autres, à part celle de Homoneta.
Toujours aussi inaccessibles.




Hibou

unread,
May 2, 2022, 1:24:53 AMMay 2
to
Le 01/05/2022 à 09:17, Le Pépé à chaines a écrit :
>
Alors, il faut se donner la peine de taper en utilisant le point médian
afin d'employer cette police ? Voilà déjà un obstacle (le « hop » ne
vient qu'après). Les gens, réussissent-ils à écrire des textes entiers
dans cette 'dotty writing' ?

Comment prononcer ces mots sans indiquer le genre : homo [ça sent
l'homme, je trouve] était /un/ affranchi, etc. ?

Cette typographie, élargirait-elle ou bornerait-elle l'utilisation et
l'influence du français dans le monde, voire en francophonie ?

« On connaît l'écriture inclusive, qui entend rendre sa place dans notre
langue au féminin, pour l'heure toujours invisibilisé par la prééminence
du masculin. » Cela a-t-il un effet réel ? Marine le Pen, est-elle
invisible ?

« En 2020, le sondage IFOP réalisé pour Marianne révèle quant à lui que
22% des 18-30 ans sondés ne se reconnaissent pas dans les deux
catégories de genre 'homme/femme' » -
<https://typo-inclusive.net/la-typographie-comme-technologie-du-post-binarisme-politique/>

Et les 78% qui se reconnaissent dans ces catégories homme et femme ? Que
veulent-ils ? Tous les 22%, tiennent-ils à réformer le genre français ?
Il ne faut pas laisser une minorité dicter à la majorité.

Enfin, on ne peut que regretter que ces 'chercheurs' s'appellent 'Bye
Bye Binary'. S'ils sont aussi anglophiles que ça, ne seraient-ils plus
contents s'ils parlaient anglais, et laissaient le français tranquille ?

Jean-Pierre Kuypers

unread,
May 2, 2022, 5:49:25 AMMay 2
to
In article (Dans l'article) <t4npv2$16g9$1...@gioia.aioe.org>, Hibou
<h...@b.ou> wrote (écrivait) :

> Comment prononcer ces mots sans indiquer le genre : homo [ça sent
> l'homme, je trouve]

Dans ce cas, rien de tel que Rexona.

Par ailleurs, il y a "homo" comme :
homochromie
homographie
homologie
homophonie
homosphère
homothétie

--
Jean-Pierre Kuypers

gump

unread,
May 2, 2022, 5:55:42 AMMay 2
to
Le 02/05/2022 07:24, Hibou a écrit :

> Enfin, on ne peut que regretter que ces 'chercheurs' s'appellent 'Bye
> Bye Binary'. S'ils sont aussi anglophiles que ça, ne seraient-ils plus
> contents s'ils parlaient anglais, et laissaient le français tranquille ?

Oui, ou japonais : dans cette langue, il n'y a pas non plus de marque du
genre.
Ces nouvelles typographies "non genrées", avec de nouveaux caractères à
ligatures ou autres procédés, sont incontestablement des objets plutôt
jolis sur un plan esthétique, ces typographes sont des artistes. Certes.
Mais ceux qui en prônent l'usage n'ont pas dû, à mon avis, avoir à
apprendre à lire à de jeunes enfants ! Je frémis lorsque je les entends
soutenir qu'il faudrait y initier les élèves dès l'école primaire ...
Ayant enseigné du primaire aux classes post-bac, je crois pouvoir
affirmer que ce serait une catastrophe sans égal, et pas seulement pour
ceux qui souffrent de dyslexie.
Pour l'adulte normalement constitué, rien n'est résolu : quid de la
prononciation de ces objets ? Ils sont imprononçables, le problème est
le même qu'avec le point médian ou les parenthèses, il faut choisir; ou
donner les deux formes en lisant ??
Bref, que les artistes typographes inventent tant qu'ils voudront (
après tout, les Calligrammes d'Apollinaire c'est beau aussi ) mais par
pitié qu'on ne veuille pas imposer ça.

Olivier Miakinen

unread,
May 2, 2022, 6:28:32 AMMay 2
to
Le 02/05/2022 11:55, gump a écrit :
> Ces nouvelles typographies "non genrées", avec de nouveaux caractères à
> ligatures ou autres procédés, sont incontestablement des objets plutôt
> jolis sur un plan esthétique, ces typographes sont des artistes.

Voilà, exactement ce que je disais dans <t4lir6$2mru$1...@cabale.usenet-fr.net> :
« c'est joli pour un recueil de poèmes ».

> [...]
> après tout, les Calligrammes d'Apollinaire c'est beau aussi

Oui, c'est bien à ça que je pensais aussi.


--
Olivier Miakinen
Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages