Décision lexico-judiciaire

2 vues
Accéder directement au premier message non lu

Bernard Bonnejean

non lue,
24 févr. 2001, 04:37:1424/02/2001
à
Je ne comptais pas revenir si tôt sur ce forum, mais il m'a semblé que
ces derniers messages reçus du M.R.A.P. pouvaient vous intéresser tant ils
résument assez bien des questions d'ordre lexicales et éthiques posées ici
ces derniers mois. Je vous les livre "in extenso", vous laissant le soin des
commentaires.

Bien cordialement,

Bernard Bonnejean

-_-_-_-_-


Réf. GK19
Communiqué de presse

Le MRAP exige le retrait
d'un dictionnaire de synonymes raciste


C'est avec consternation et révolte que le MRAP a pris connaissance du
dictionnaire des synonymes mis en ligne sur le site de l'Institut des
Sciences Cognitives (CNRS - Université Claude Bernard à Lyon), à l'adresse
<http ://www.isc.cnrs.fr/dicocgi/printc>.

Ainsi :

- à la requête " nord-africain " le dictionnaire délivre les mots " bicot,
bougnoul, raton " ;
- à celui de " juif " le mot " usurier " ;
- à " chrétien ", les synonymes " bon, catholique, fidèle, généreux ".

Faut-il rappeler que selon le dictionnaire Robert " la synonymie se dit de
deux ou de plusieurs mots qui ont un sens analogue ou très voisin ". Aussi
en
l'état ce dictionnaire non seulement fait injure à la langue elle-même, mais
surtout
banalise des stéréotypes racistes et antisémites.

Malgré diverses interpellations, l'Institut des Sciences Cognitives n'a pas
retiré, à ce jour, ces mots odieux de sa base de données.

Aussi le MRAP a donc décidé de porter plainte auprès du Parquet de Lyon pour
injures racistes. Il exige immédiatement le retrait pur et simple de ce
dictionnaire.

Cette affaire renforce l'inquiétude du MRAP quant au média Internet, après
celle du dictionnaire orthographique de Microsoft début 2000 (ou on
trouvait, pour
synonyme d'" anti-stress ", " anti-arabe "). Avec les dérives
négationnistes, ces questions seront centrales lors du colloque " internet
et droits de
l'homme " que le MRAP organise le 31 mars prochain au Sénat.

Paris, le 22 février 2001

-_-_-_-_-_-

Réf. GK22
Communiqué de presse

Dictionnaire raciste sur internet :
le bon sens l'a emporté


Suite à l'intervention du MRAP concernant un dictionnaire des synonymes
comportant des mots injurieux et racistes, la direction de l'Institut des
Sciences cognitives de Lyon a décidé la suspension de l'accès au
dictionnaire.

Les responsables de l'Institut se sont engagés à mettre en oeuvre les
procédures techniques nécessaires, aussi le MRAP qui se félicite de cette
décision
responsable décide, en concertation avec sa fédération du MRAP du Rhône,
d'abandonner les poursuites.

A l'évidence, les techniques employées pour la confection de ce dictionnaire
reposant sur une compilation des mots existant sur les supports papier,
n'ont pas été précédées d'une approche éthique en amont, ni de procédures de
validation efficaces en aval.

Cette affaire révèle une fois de plus que l'outil internet ne peut se
résumer à une simple technique de communication et que l'éthique doit
prévaloir sur la
technique.

Ce sujet sera abordé lors du colloque " internet et droits de l'homme "
organisé le 31 mars prochain par le MRAP dans les locaux du Sénat.

Paris, le vendredi 23 février 2001
_____________

Isabelle Depape Hamey

non lue,
24 févr. 2001, 05:08:3624/02/2001
à

Bernard Bonnejean wrote:

> Je ne comptais pas revenir si tôt sur ce forum, mais il m'a semblé que
> ces derniers messages reçus du M.R.A.P. pouvaient vous intéresser tant ils
> résument assez bien des questions d'ordre lexicales et éthiques posées ici
> ces derniers mois. Je vous les livre "in extenso", vous laissant le soin des
> commentaires.
>
> Bien cordialement,
>
> Bernard Bonnejean

Personnellement, je suis profondément contre le « gommage » de certains mots
sous prétexte qu'ils ont une connotation raciste, antisémite, sexiste, etc. À
mes yeux, l'aseptisation du vocabulaire n'empêchera jamais le racisme,
l'antisémitisme, le sexisme, etc.


Isabelle


alain d.

non lue,
24 févr. 2001, 06:43:5524/02/2001
à

Bernard Lombart a *crit :

> [Ref. Sat, 24 Feb 2001 11:08:36 +0100, Isabelle Depape Hamey
> <ha...@free.fr> :]


>
> >Personnellement, je suis profondément contre le « gommage » de certains mots
> >sous prétexte qu'ils ont une connotation raciste, antisémite, sexiste, etc. À
> >mes yeux, l'aseptisation du vocabulaire n'empêchera jamais le racisme,
> >l'antisémitisme, le sexisme, etc.
>

> Je vous suis entièrement sur ce point. De plus, il est imbécile de
> priver le lecteur du moyen de comprendre certaines connotations,
> fussent-elles réellement racistes. C'est aussi le plus sûr moyen de le
> priver d'une saine réaction.
>

Je peux comprendre votre point de vue et celui d'Isabelle. Il n'en reste pas
moins qu'il est intolérable qu'une université française (qui n'est pas privée
comme aux États-Unis) puisse se faire le véhicule de concepts qui sont réprimés
par la législation française.

Dominique Lacroix

non lue,
24 févr. 2001, 07:03:3624/02/2001
à
> le 24/02/01 12:43, alain d. a écrit :

> Je peux comprendre votre point de vue et celui d'Isabelle. Il n'en reste pas
> moins qu'il est intolérable qu'une université française (qui n'est pas privée
> comme aux États-Unis) puisse se faire le véhicule de concepts qui sont
> réprimés par la législation française.

Vous ne pensez-pas, les uns et les autres, qu'avant de vous scandaliser,
dans un sens ou dans l'autre, il aurait mieux valu constater par vous-mêmes
comment l'information était présentée ?

Ce qui n'est plus possible maintenant.

Il s'agissait d'un dictionnaire de recherche sémantique.
Cf. <http://www.isc.cnrs.fr/dico/index.html>

Si les connotations étaient présentées dans le cadre de l'étude de
constellations de significations racistes, la censure me paraît stupide.
Ce serait de l'auto-censure d'un travail scientifique qui permet de mieux
comprendre comment fonctionne la rhétorique raciste.

Si les chercheurs ont omis de "présenter" le discours et que cela équivalait
à donner, par exemple, "usurier" pour synonyme courant de "juif", sans autre
commentaire, des corrections paraissent pour le moins souhaitables, en
effet.

Mais, attendons les suites.

---
a+, Dominique
Si vous jouez au bonneteau, ne venez pas vous plaindre.

Isabelle Depape Hamey

non lue,
24 févr. 2001, 09:30:2824/02/2001
à

Dominique Lacroix wrote:

> Vous ne pensez-pas, les uns et les autres, qu'avant de vous scandaliser,
> dans un sens ou dans l'autre, il aurait mieux valu constater par vous-mêmes
> comment l'information était présentée ?

Je ne suis pas scandalisée et je n'ai fait que répondre à Bernard qui proposait à
ceux qui le désiraient de commenter les deux communiqués de presse du MRAP. Ce
n'est probablement pas le lieu mais il me semble qu'il y aurait d'ailleurs beaucoup
à dire sur le fond et la forme de ceux-ci.

> Ce qui n'est plus possible maintenant.

Et c'est fort regrettable.

> Il s'agissait d'un dictionnaire de recherche sémantique.
> Cf. <http://www.isc.cnrs.fr/dico/index.html>
>
> Si les connotations étaient présentées dans le cadre de l'étude de
> constellations de significations racistes, la censure me paraît stupide.
> Ce serait de l'auto-censure d'un travail scientifique qui permet de mieux
> comprendre comment fonctionne la rhétorique raciste.

De « l'auto-censure » ??

> Si les chercheurs ont omis de "présenter" le discours et que cela équivalait
> à donner, par exemple, "usurier" pour synonyme courant de "juif", sans autre
> commentaire, des corrections paraissent pour le moins souhaitables, en
> effet.

Une partie de la réponse à vos « si » se trouve dans le premier paragraphe de
l'avertissement que les chercheurs ont publié sur leur site à la page suivante :
http://www.isc.cnrs.fr/dico/avertissements.html.

§
Les données que nous proposons sont obtenues à partir de dictionnaires édités. Pour
appliquer le modèle
géométrique, nous avons ôté les différentes marques (catégories grammaticales (nom,
verbe, adjectif,...),
contextes d'emploi, registres (familier, vieilli, péjoratif,...)). Suite à des
remarques déjà formulées, portant
sur le caractère quelquefois injurieux du lien de synonymie, nous tenons à préciser
que ces termes
reflètent la diversité des usages de la langue attestés par les dictionnaires
initiaux.
De plus, l'application du modèle mathématique permet de séparer ces différents
emplois.
§


Isabelle

Dominique Lacroix

non lue,
24 févr. 2001, 09:37:1924/02/2001
à
> le 24/02/01 15:30, Isabelle Depape Hamey a écrit :

> mais il me semble qu'il y aurait d'ailleurs beaucoup
> à dire sur le fond et la forme de ceux-ci.

Bien d'accord avec vous sur ce point.

>>, la censure me paraît stupide.
>> Ce serait de l'auto-censure d'un travail scientifique qui permet de mieux
>> comprendre comment fonctionne la rhétorique raciste.
>
> De « l'auto-censure » ??

Suite aux menaces du MRAP, le CNRS a coupé l'accès au dico et les poursuites
sont abandonnées par le MRAP.

Le CNRS s'est auto-censuré plutôt que de revendiquer la liberté de recherche
scientifique et la liberté d'informer le public des fruits de ses travaux.
C'est cela qui m'inquiète. Aveu ou faiblesse ?


---
a+, Dominique
Qui ne dit mot ne consent pas forcément.


Luc Bentz

non lue,
24 févr. 2001, 09:42:4724/02/2001
à
"alain d." <dal...@cybercable.tm.fr> a écrit dans
fr.lettres.langue.francaise :

>Je peux comprendre votre point de vue et celui d'Isabelle. Il n'en reste pas
>moins qu'il est intolérable qu'une université française (qui n'est pas privée
>comme aux États-Unis) puisse se faire le véhicule de concepts qui sont réprimés
>par la législation française.

Ce qu'il faut savoir (et je ne suis pas suffisamment informé de
cette affaire), c'est s'il y a un dictionnaire des synonymes (et on
pourrait s'attendre que des indications soient portées comme dans
les dictionnaires ordinaires rac.[iste], pop.[ulaire], fam.[ilier])
et s'il n'y a pas de jeu pervers des définitions (auquel cas, le
dictionnaire en question aurait une autre finalité).

Mais un dictionnaire en ligne, sauf à ne plus remplir son rôle, ne
peut ignorer les vocables existants, quelque répugnants qu'ils
puissent être.

Voici l'article « bougnoule » du Petit Robert

<CITATION>

bougnoul [buQul] n. m. VAR. bougnoule

• 1890; mot wolof « noir »  Fam. Péj. (injure raciste)

1¨ Nom donné par les Blancs du Sénégal aux Noirs autochtones.
2¨ (XXe)  Maghrébin, arabe. Þ 2. bicot, 1. raton. « ces désespérés
qui ont pris les armes pour n'être plus jamais les ratons et les
bougnoules de personne » (F. Mauriac).

</CITATION>

On ne peut rien reprocher à cet article-là (mais le côté péjoratif,
assorti de la mention « injure raciste » est suffisamment clair
quant à l'emploi).

Ce n'est pas parce que certaine université lyonnaise à toléré trop
longtemps une certaine vision des études indo-européennes, que tout
dictionnaire de synonymes doit être condamné sur un site
universitaire de la même ville.

Quelque sympathie que j'aie pour le MRAP, je ne condamnerai pas à
priori (et, quand j'aurai eu le temps d'y aller voir, je donnerai
mon sentiment sur la question, étant entendu qu'un dictionnaire
universitaire se doit de respecter des règles de déontologie
scientifique).

Luc Bentz

languef...@chez.com
http://www.chez.com/languefrancaise/
http://www.langue.fr.st/
--
« N'oubliez pas que que tout ce que vous lisez n'est que le résultat
de l'excitation, par des électrons, d'atomes de terres rares
déposés en couches minces sur un écran de verre. Pas de quoi s'exciter soi-même. »
(Tatie Francette - http://tatie.citeweb.net)

CathyL

non lue,
24 févr. 2001, 09:42:0224/02/2001
à

"alain d." <dal...@cybercable.tm.fr> a écrit dans le message news:
3A979E79...@cybercable.tm.fr...
>
.>

> Je peux comprendre votre point de vue et celui d'Isabelle. Il n'en reste
pas
> moins qu'il est intolérable qu'une université française (qui n'est pas
privée
> comme aux États-Unis) puisse se faire le véhicule de concepts qui sont
réprimés
> par la législation française.
>

L'université de Lyon (Lyon III) n'en est pas à sa première bavure. Il y a
trois ou quatre jours (j'ai hélas laissé le journal dans le train)
Libération signalait dans un entrefilet des manifestations d'étudiants
lyonnais pour protester devant la constitution de certains jurys de
complaisance destinés à laisser passer des soutenances de thèses ou de
mémoires bien peu scientifiques mais très révisionnistes ou même
négationnistes. Je trouve que le MRAP, ou d'autres ont parfaitement raison
d'attaquer sur chaque dossier même les plus anodins en apparence. L'exemple
de Faurisson peut se reproduire.

--
CathyL
legna.c...@wanadoo.fr


Isabelle Depape Hamey

non lue,
24 févr. 2001, 09:58:3624/02/2001
à

Luc Bentz wrote:

> "alain d." <dal...@cybercable.tm.fr> a écrit dans
> fr.lettres.langue.francaise :
>
> >Je peux comprendre votre point de vue et celui d'Isabelle. Il n'en reste pas
> >moins qu'il est intolérable qu'une université française (qui n'est pas privée
> >comme aux États-Unis) puisse se faire le véhicule de concepts qui sont réprimés
> >par la législation française.
>
> Ce qu'il faut savoir (et je ne suis pas suffisamment informé de
> cette affaire), c'est s'il y a un dictionnaire des synonymes (et on
> pourrait s'attendre que des indications soient portées comme dans
> les dictionnaires ordinaires rac.[iste], pop.[ulaire], fam.[ilier])
> et s'il n'y a pas de jeu pervers des définitions (auquel cas, le
> dictionnaire en question aurait une autre finalité).

Les rédacteurs de ce dictionnaire expliquent dans l'avertissement que, dans le cas
présent, les indications dont vous parlez ont été supprimées (voir la réponse que j'ai
envoyée à Dominique Lacroix à 15 heures 30).


Isabelle


Isabelle Depape Hamey

non lue,
24 févr. 2001, 10:25:5324/02/2001
à

Dominique Lacroix wrote:

> Suite aux menaces du MRAP, le CNRS a coupé l'accès au dico et les poursuites
> sont abandonnées par le MRAP.
>
> Le CNRS s'est auto-censuré plutôt que de revendiquer la liberté de recherche
> scientifique et la liberté d'informer le public des fruits de ses travaux.
> C'est cela qui m'inquiète. Aveu ou faiblesse ?

Principe de précaution...

Isabelle

alain d.

non lue,
24 févr. 2001, 11:30:2724/02/2001
à

Bernard Lombart a *crit :

> [Ref. Sat, 24 Feb 2001 12:43:55 +0100, "alain d."
> <dal...@cybercable.tm.fr> :]


>
> >Je peux comprendre votre point de vue et celui d'Isabelle. Il n'en reste pas
> >moins qu'il est intolérable qu'une université française (qui n'est pas privée
> >comme aux États-Unis) puisse se faire le véhicule de concepts qui sont réprimés
> >par la législation française.
>

> Le concept est utile, et permet de faire parade à la chose. Vous
> utilisez bien le concept de « concepts qui sont réprimés par la
> législation française »...
>

Dans des cas bien précis, oui, comme pour le négationnisme.

Bernard Bonnejean

non lue,
24 févr. 2001, 12:16:3624/02/2001
à

"Dominique Lacroix" <pan...@noos.fr> a écrit dans le message news:
B6BD61A8.13F51%pan...@noos.fr...


AVIS IMPORTANT :

Vous pouvez continuer à consulter ce dictionnaire sur une autre adresse
:

http://www.elsap.unicaen.fr/dicosyn.html.

Ainsi vous pourrez vous faire une idée précise sur le travail accompli
par les lexicographes universitaires dont les noms et adresses email sont
fournis, sur la finalité scientifique qui a présidé à son élaboration et
finalement, je pense, sur son succès escompté, même compte non tenu de la
publicité que le MRAP lui aura octroyée "nolens volens".

Vos commentaires sont d'un très grand intérêt jusqu'à présent ; ils
devraient encore gagner en justesse et en précision après la consultation de
l'objet incriminé. Cependant, je tiens à vous signaler dès à présent que les
"synonymes" injurieux et racistes relevés ont déjà disparu de la base de
données.

Bien amicalement,

Bernard Bonnejean

Isabelle Depape Hamey

non lue,
24 févr. 2001, 12:37:2924/02/2001
à

Bernard Bonnejean wrote:

> . AVIS IMPORTANT :


>
> Vous pouvez continuer à consulter ce dictionnaire sur une autre adresse
> :
> http://www.elsap.unicaen.fr/dicosyn.html.

Oui, mais dans la mesure où le site de l'ISC de Lyon ne fonctionne plus, il
n'est plus possible de lire la rubrique « Visualisation et séparation des
différents sens » et c'est, à mon avis, cette rubrique qui est cruciale dans
toute cette affaire.

Isabelle

CathyL

non lue,
24 févr. 2001, 12:41:4024/02/2001
à

"Bernard Bonnejean" <bonnejea...@wanadoo.fr> a écrit dans le
message news: 978q9n$m4a$1...@wanadoo.fr...
>
.>

> AVIS IMPORTANT :
>
> Vous pouvez continuer à consulter ce dictionnaire sur une autre
adresse
> :
>
> http://www.elsap.unicaen.fr/dicosyn.html.
>
> Ainsi vous pourrez vous faire une idée précise sur le travail
accompli
> par les lexicographes universitaires dont les noms et adresses email
sont
> fournis, sur la finalité scientifique qui a présidé à son élaboration
et
> finalement, je pense, sur son succès escompté, même compte non tenu de
la
> publicité que le MRAP lui aura octroyée "nolens volens".


Merci pour la référence Bernard, il vaut toujours mieux en effet aller à
la source.

--
CathyL
legna.c...@wanadoo.fr


Isabelle Depape Hamey

non lue,
24 févr. 2001, 13:03:0924/02/2001
à

Bernard Lombart wrote:

> [Ref. Sat, 24 Feb 2001 15:30:28 +0100, Isabelle Depape Hamey
> <ha...@free.fr> :]
>


> >Je ne suis pas scandalisée et je n'ai fait que répondre à Bernard
>

> Bonnejean

Avez-vous un deuxième prénom ? Ça simplifierait les choses...

> > qui proposait à
> >ceux qui le désiraient de commenter les deux communiqués de presse du MRAP.
>

> Je soupçonne le MRAP de commettre une maladresse, et si c'est le cas,
> je ne m'en réjouis pas. Mais je connais mal le dictionnaire en
> question. En tout cas, il ne faut pas empêcher un dictionnaire de
> rapporter les connotations des mots, fussent-elles racistes, si un
> corpus permet de les établir.

Il me semble que ce n'est pas la première fois que le MRAP commet une maladresse
mais c'est un autre sujet.


Isabelle Thérèse

alain d.

non lue,
24 févr. 2001, 13:34:0724/02/2001
à

Bernard Lombart a *crit :

> [Ref. Sat, 24 Feb 2001 18:16:36 +0100, "Bernard Bonnejean"
> <bonnejea...@wanadoo.fr> :]


>
> > Vous pouvez continuer à consulter ce dictionnaire sur une autre adresse
> > http://www.elsap.unicaen.fr/dicosyn.html.
>

> Merci, Bernard.
> Et voici ce qu'on y lit :
>
> « Chaque entrée (aussi appelée vedette) du dictionnaire est suivie
> d'une liste de synonymes "brute" qui ne distingue ni les catégories ni
> les nuances de sens ; c'est en effet par un traitement informatique de
> cette liste que sont obtenus ce que l'on peut appeler les "sens
> élémentaires" du mot-vedette. »
>
> Donc, à mon avis, le MRAP ne comprend pas, et commet hélas une
> maladresse.
>

Je ne suis pas de cotre avis. Le Mrap a fort bien compris (ne sous-estimez
jamais les autres) et n'a pas commis de maladresse. Si maladresse il y a, c'est
bien celle des concepteurs du lexique électronique qui n'ont pas, semble-t-il
en l'état des informations que je lis ici, jugé utile de placer les mises en
garde nécessaires.

La science a parfois bon dos. Robert Faurisson s'en était fait une spécialité.

Bernard Bonnejean

non lue,
24 févr. 2001, 15:07:1124/02/2001
à

"Luc Bentz" <SAN...@wanadoo.fr> a écrit dans le message news:
kahf9tc6an3p3utoa...@4ax.com...

> "alain d." <dal...@cybercable.tm.fr> a écrit dans
> fr.lettres.langue.francaise :

Monsieur le Faqteur Luc,

Vous allez encore me reprocher d'être trop long. Aussi vous donné-je
d'emblée l'adresse internet où vous pourrez lire "l'avis important" qui suit
http://www.elsap.unicaen.fr/avertiss.html


Début de citation

Suite à des remarques qui nous ont été formulées, il nous semble
nécessaire de préciser certains points :

1) Deux unités lexicales sont en pratique toujours partiellement
synonymiques ; cela signifie que c'est seulement dans un contexte donné que
l'on peut remplacer l'une par l'autre sans modifier notablement le sens de
l'énoncé. Cela implique alors qu'un autre synonyme ne conviendrait pas
forcément à ce contexte.
Certains mots ont ainsi des synonymes à connotation péjorative ou injurieuse
qui ne peuvent évidemment s'employer dans un contexte neutre, mais qui
apparaissent néanmoins ici, puisque ce dictionnaire est censé être le reflet
de la langue dans ses divers emplois.

Par exemple, le mot "fille" a pour synonyme "demoiselle", mais aussi
"prostituée", et il va de soi que ces deux synonymes ne s'emploient pas dans
les mêmes contextes ; ce sont pourtant là des synonymes attestés par les
lexicographes, couramment admis, et utilisés à bon escient par les écrivains
professionnels.

2) L'originalité de notre dictionnaire réside dans l'obtention des
différences de sens par une analyse mathématique des relations synonymiques
; c'est la raison pour laquelle nous avons volontairement éliminé des
résultats présentés les nuances d'emploi que l'on trouve dans les
dictionnaires traditionnels (tels que [péjoratif], [vieux], etc...).

Si l'on reprend l'exemple précédent avec les "cliques" résultant de
notre analyse, on remarque que les deux synonymes antagonistes sont
nettement distingués, puisqu'ils ne sont jamais présents ensemble dans une
clique. Cela veut donc dire que l'on ne peut généralement pas remplacer dans
un énoncé "demoiselle" par "prostituée".

3) Le but auquel nous sommes parvenus au laboratoire, et que nous
rendrons prochainement disponible sur ce site, est la représentation
graphique de l'espace sémantique d'un mot ; cette représentation graphique
permet de"voir" directement "l'éloignement" des différents synonymes de ce
mot (voir l'exemple du mot "maison"), ce qui reflète les "incompatibilités"
(qu'on pourrait appeler "différence de niveau de langue") entre certains
synonymes.

Fin de citation

Bien amicalement,

Bernard Bonnejean


Bernard Bonnejean

non lue,
24 févr. 2001, 15:09:0224/02/2001
à

"alain d." <dal...@cybercable.tm.fr> a écrit dans le message news:
3A97FE9C...@cybercable.tm.fr...


> Je ne suis pas de votre avis. Le Mrap a fort bien compris (ne sous-estimez


> jamais les autres) et n'a pas commis de maladresse. Si maladresse il y a,
c'est
> bien celle des concepteurs du lexique électronique qui n'ont pas,
semble-t-il
> en l'état des informations que je lis ici, jugé utile de placer les mises
en
> garde nécessaires.
>
> La science a parfois bon dos. Robert Faurisson s'en était fait une
spécialité.

Lisez plutôt l' "AVIS IMPORTANT" figurant en exergue du dictionnaire
pour vous faire une opinion.

Bien amicalement,

Bernard Bonnejean


Bernard Bonnejean

non lue,
24 févr. 2001, 15:26:1524/02/2001
à

"Isabelle Depape Hamey" <ha...@free.fr> a écrit dans le message news:
3A97F157...@free.fr...

C'est tout à fait exact, en effet.

J'ai recherché pour ma part les synonymes de "catholique" et j'ai trouvé
dans la liste "douteux". J'aurais aimé visualiser la séparation de deux
acceptions apparemment antagonistes, bien que synonymes. Impossible !

Mais, amusons-nous un instant à la naïveté complète.

Je cherche un synonyme de "catholique" et je trouve "douteux".

Je cherche la liste des synonymes de "douteux" et je trouve : douteux :
aléatoire, ambigu, amphibologique, amphigourique, apocryphe, catholique,
contestable, discutable, dubitable, équivoque, évasif, faible, faisandé,
gratuit, hasardeux, hésitant, hypothétique, improbable, incertain, indécis,
interlope, litigieux, louche, mauvais, méfiant, nébuleux, niable, obscur,
problématique, sale, sibyllin, sujet à caution, supposé, suspect, ténébreux,
timide, trouble, vague, véreux.

Je poursuis à "faisandé", synonyme donc de "catholique", et le
dictionnaire me donne : faisandé : avancé, avarié, corrompu, décomposé,
déliquescent, douteux, fait, malhonnête, malsain, pourri, putride.

Et ainsi de suite. Jusqu'aux enfers ! Encore une fois, ce n'est qu'un
jeu de faux candide. Mais qu'en pensez-vous ?

Bien amicalement,

Bernard Bonnejean


Dominique Lacroix

non lue,
24 févr. 2001, 15:38:5824/02/2001
à
> le 24/02/01 21:26, Bernard Bonnejean a écrit :

> J'ai recherché pour ma part les synonymes de "catholique" et j'ai trouvé
> dans la liste "douteux".

Je pense que c'est un bug : ils ont voulu dire que "douteux" est synonyme de
"pas catholique".

> [...]

> Je cherche la liste des synonymes de "douteux" et je trouve : douteux :
> aléatoire, ambigu, amphibologique, amphigourique, apocryphe, catholique,
> contestable, discutable, dubitable, équivoque, évasif, faible, faisandé,
> gratuit, hasardeux, hésitant, hypothétique, improbable, incertain, indécis,
> interlope, litigieux, louche, mauvais, méfiant, nébuleux, niable, obscur,
> problématique, sale, sibyllin, sujet à caution, supposé, suspect, ténébreux,
> timide, trouble, vague, véreux.

"Catholique" me semble incontestablement un intrus dans la liste.
Pour le reste, il faudrait demander à AmphigouriX !



> Je poursuis à "faisandé", synonyme donc de "catholique", et le
> dictionnaire me donne : faisandé : avancé, avarié, corrompu, décomposé,
> déliquescent, douteux, fait, malhonnête, malsain, pourri, putride.
>
> Et ainsi de suite. Jusqu'aux enfers ! Encore une fois, ce n'est qu'un
> jeu de faux candide. Mais qu'en pensez-vous ?

J'en conclus que vous, cher Bernard, êtes discutable et problématique ; ce
que confirment certains de vos articles. Mais je ne suis pas sûre que cela
vous distingue nettement de la plupart d'entre nous.

Et aussi que vous êtes un homme louche, mais gratuit, ce qui est déjà mieux
que vénal... ;=)

Bernard Bonnejean

non lue,
24 févr. 2001, 16:23:4824/02/2001
à

"Dominique Lacroix" <pan...@noos.fr> a écrit dans le message news:
B6BDDA72.14014%pan...@noos.fr...
> > le 24/02/01 21:26, Bernard Bonnejean a écrit des bêtises qui l'ont bien
amusé :

> Et aussi que vous êtes un homme louche, mais gratuit, ce qui est déjà
mieux
> que vénal... ;=)

Mais non, je ne suis pas louche. J'aime aussi à m'amuser et à vous faire
participer à mes pitreries. Ne voyez rien d'autre dans mes propos qui ne
visent qu'à détendre l'atmosphère, uniquement. Ce qui n'empêche, notez bien,
que je considère le message du MRAP comme digne d'être pris avec le plus
grand sérieux.

> a+, Dominique
> Si vous jouez au bonneteau, ne venez pas vous plaindre.

Que je n'aime pas cette petite rosserie, chère *Dominique* ! Non pas que
je la prenne pour moi, mais elle vous ressemble si peu ! Au fait,
répondez-moi vite quand même que j'ai raison de ne pas me sentir visé.


le noble AmphigouriX

non lue,
24 févr. 2001, 15:30:1924/02/2001
à
6 Ventôse an CCIX (le 24 Février 2001 d.c.-d.c.g.), 21h28
09.00 B.D.

Bernard Bonnejean a écrit :


>
> Monsieur le Faqteur Luc,
>
> Vous allez encore me reprocher d'être trop long.

Luc Bentz n'a rien à vous reprocher. Comme Madame CathyL, vous avez
un mal fou à concevoir ce forum. Je me répète : il est sous la
sauvegarde de son public.

CathyL

non lue,
24 févr. 2001, 16:35:5924/02/2001
à

"Bernard Lombart" <lom...@synec-doc.be> a écrit dans le message news:
fcsf9tkv2tuhapph0...@4ax.com...
> [Ref. Sat, 24 Feb 2001 15:42:02 +0100, "CathyL"
> <legna.c...@wanadoo.fr> :]

>
> >Je trouve que le MRAP, ou d'autres ont parfaitement raison
> >d'attaquer sur chaque dossier même les plus anodins en apparence.
>
> Tout à fait d'accord, mais est-ce bien le cas ? Je croirais plutôt
> qu'il s'agit d'une maldonne provenant de l'ignorance quant
> fonctionnement d'un logiciel lexical. J'imagine bien un dico simplifié
> avec relation automatique de terme à terme. Il suffirait alors
> d'expliquer cela dans une préface, sans supprimer quoi que ce soit du
> travail.

Je suis allé voir le site et en effet il n'y a pas matière à équivoque
sur les intentions de ces chercheurs. Par contre l'intérêt de leur
système de collecte de synonymes et des buts poursuivis avec ces types
de logiciels n'est pas encore évident. Je me souviens d'un problème avec
un autre logiciel lexical, celui du correcteur orthographique de
Microsoft Word, où "arabe" avait de drôles de synonymes. Microsoft a été
contraint, devant les plaintes, de fabriquer un correctif que j'ai reçu
et pas installé d'ailleurs, car ce type de logiciel de correction fait
faire plus d'erreurs qu'il n'en corrige. Pour le moment.


--
CathyL
legna.c...@wanadoo.fr


CathyL

non lue,
24 févr. 2001, 16:46:2724/02/2001
à

"le noble AmphigouriX" <budelberg...@free.fr> a écrit dans le
message news: 97990q$oetds$1...@ID-69601.news.dfncis.de...

> 6 Ventôse an CCIX (le 24 Février 2001 d.c.-d.c.g.), 21h28
> 09.00 B.D.

.> Luc Bentz n'a rien à vous reprocher. Comme Madame CathyL, vous


avez
> un mal fou à concevoir ce forum. Je me répète : il est sous la
> sauvegarde de son public.
>

Peut-être que si de votre part il y avait un peu plus de contraception,
notre conception serait plus immaculée.
Le public. Fauteuil de Madame CathyL

Isabelle Depape Hamey

non lue,
24 févr. 2001, 16:52:2324/02/2001
à

Bernard Bonnejean wrote:

> J'ai recherché pour ma part les synonymes de "catholique" et j'ai trouvé
> dans la liste "douteux". J'aurais aimé visualiser la séparation de deux
> acceptions apparemment antagonistes, bien que synonymes. Impossible !
>

Parmi les autres synonymes de « catholique » présents dans ce dictionnaire
figure également « universel ». Or, si vous prenez la peine d'ouvrir le petit
Robert et d'y chercher la définition de « catholique » vous y lisez : « [...] 3.
fig. et fam. "Une affaire, un individu pas très catholique", louche, dont on se
méfie ---> douteux. » Juste après on trouve : « II. (1635 ; repris au sens gr.)
vx ou relig. Universel. "Une langue universelle, catholique » (Gaut.) Contr.
Incroyant, païen. Hérétique. ».

Ce qui me gêne dans toute cette histoire ce n'est pas tellement le fait que ce
dico contienne des termes injurieux mais c'est l'apparent manque de rigueur de
chercheurs qui, si l'on en croit cet exemple, sont incapables de comprendre ce
qu'ils lisent dans un dictionnaire. Mais et je me répète, la rubrique «
Visualisation et séparation des
différents sens » apporte peut-être un éclairage différent mais, grâce au MRAP,
il n'est plus possible de la consulter...


Isabelle la douteuse...

Dominique Lacroix

non lue,
24 févr. 2001, 16:49:4124/02/2001
à
> le 24/02/01 22:23, Bernard Bonnejean a écrit :


>> "Dominique Lacroix" <pan...@noos.fr> a écrit dans le message news:
>> B6BDDA72.14014%pan...@noos.fr...

>> Et aussi que vous êtes un homme louche, mais gratuit, ce qui est déjà
>> mieux que vénal... ;=)
>
> Mais non, je ne suis pas louche. J'aime aussi à m'amuser et à vous faire
> participer à mes pitreries.

Mais moi aussi, je m'amusais avec cette liste surréaliste.

> Ne voyez rien d'autre dans mes propos qui ne
> visent qu'à détendre l'atmosphère, uniquement.

Itou.

> Ce qui n'empêche, notez bien,
> que je considère le message du MRAP comme digne d'être pris avec le plus
> grand sérieux.

Itou.

>> a+, Dominique
>> Si vous jouez au bonneteau, ne venez pas vous plaindre.
>
> Que je n'aime pas cette petite rosserie, chère *Dominique* ! Non pas que
> je la prenne pour moi, mais elle vous ressemble si peu ! Au fait,
> répondez-moi vite quand même que j'ai raison de ne pas me sentir visé.

Pas rosserie du tout. C'est encore une facétie informatique, celle qui tire
au sort la citation qui viendra en signature.

Si, elle me ressemble, d'ailleurs. Je lui donne le sens de méfiance envers
les tours de passe-passe de certains discours : apprendre à décrypter, ne
pas s'en laisser compter, ne pas croire les apparences, les fausses
logiques, les séductions sympathiques, les répulsions antipathiques, etc.

Demander rdv avec CathyL pour plus de détails de méthode.

--
a+, Dominique
Les microcéphales ne passeront pas.
(Philoxène)


Bernard Bonnejean

non lue,
24 févr. 2001, 17:26:2124/02/2001
à

"CathyL" <legna.c...@wanadoo.fr> a écrit dans le message news:
979a7o$t1r$1...@wanadoo.fr...

Prodigieux jeu de mots qui demande une explication (et une rectification
personnelle) pour ceux qui n'auraient pas suivi. Richard signant
"AmphigouriX", déformation évidente d' "amphigourique", c'est-à-dire,
d'après le dictionnaire cité supra, "catholique", il ne saurait en aucun cas
se livrer à une contraception quelle qu'elle soit, selon les préceptes de
notre Saint Père Jean Paul II. Mais j'avoue tout de même, du fond de mon
siège, qu'on pourrait, éventuellement, parfois, sans trop être exigeant,
trouver cela regrettable.

Le public itou. Strapontin non éjectable d'un enquiquineur, amateur non
assidu, inscrit en candidat libre (et qui entend bien le rester),

Bien cordialement,

Bernard Bonnejean


Polaire

non lue,
24 févr. 2001, 18:48:0124/02/2001
à

"Bernard Bonnejean" >
> - à la requête " nord-africain " le dictionnaire délivre les mots
" bicot,
> bougnoul, raton " ;
> - à celui de " juif " le mot " usurier " ;
> - à " chrétien ", les synonymes " bon, catholique, fidèle,
généreux ".
>

Ces mots existent et sont utilisés depuis longtemps (dans un sens
méprisant ou péjoratif).
Si leur emploi est interdit, il faut les faire précéder de la
mention "injurieux" ou mieux "injure raciste" avec une indication
générale pour se référer à une mise en garde du genre :
"Ce mot est interdit d'utilisation par la loi du... Tout emploi
(public, car je suppose que la liberté existe encore pour les écrits
et paroles privés) expose à des poursuite pénales et à une
condamnation à... "
On peut même prévoir une procédure de dénonciation genre Boîte
Postale 5000.
Pour que la situation soit claire, un lexique officiel de tous les
mots interdits devaient être établi par une commission ad hoc,
publié et appliqué obligatoirement.
Il avait été suggéré d'interdire "nègre en chemise"... il semble que
l'idée n'a pas eu de succès. Le MRAP avait sans doute oublié de
menacer de mesures de rétorsion les pâtissiers (ou ceux-ci ont
peut-être eu le courage de résister).
L'ourson.


le noble AmphigouriX

non lue,
24 févr. 2001, 19:58:2824/02/2001
à
7 Ventôse an CCIX (le 25 Février 2001 d.c.-d.c.g.), 01h56
09.00 B.D.

Bernard Bonnejean a écrit :
>
> [...] déformation évidente d' "amphigourique", c'est-à-dire,
> d'après le dictionnaire cité supra, "catholique", [...]

« d'après l'erreur du dictionnaire, « pas catholique » ».

Bernard Lombart

non lue,
25 févr. 2001, 03:21:1825/02/2001
à
[Ref. Sat, 24 Feb 2001 22:35:59 +0100, "CathyL"
<legna.c...@wanadoo.fr> :]

>"Bernard Lombart" <lom...@synec-doc.be> a écrit dans le message news:
>fcsf9tkv2tuhapph0...@4ax.com...
>> [Ref. Sat, 24 Feb 2001 15:42:02 +0100, "CathyL"
>> <legna.c...@wanadoo.fr> :]
>>
>> >Je trouve que le MRAP, ou d'autres ont parfaitement raison
>> >d'attaquer sur chaque dossier même les plus anodins en apparence.
>>
>> Tout à fait d'accord, mais est-ce bien le cas ? Je croirais plutôt
>> qu'il s'agit d'une maldonne provenant de l'ignorance quant
>> fonctionnement d'un logiciel lexical. J'imagine bien un dico simplifié
>> avec relation automatique de terme à terme. Il suffirait alors
>> d'expliquer cela dans une préface, sans supprimer quoi que ce soit du
>> travail.
>
>Je suis allé voir le site et en effet il n'y a pas matière à équivoque
>sur les intentions de ces chercheurs. Par contre l'intérêt de leur
>système de collecte de synonymes et des buts poursuivis avec ces types
>de logiciels n'est pas encore évident.

Là encore, je suis d'accord avec vous. L'intérêt est simplement celui
d'un exercice académique. À mon avis, "ils" ont simplement essayé de
valoriser ce petit travail. Plus un travail d'informaticien que de
lexicographe, d'ailleurs.

Mais j'ai écrit mon intervention précédente avant que nous puissions y
aller voir (sur le site miroir), et apparemment, mon intuition était
bonne. Évidemment, la catégorisation des mots aurait évité tout
problème, comme le montre le bon exemple du Robert.

Le MRAP a simplement été voir les mots sensibles à son oreille, sans
lire la préface, et sans tester qu'il en était de même avec les autres
mots... Et Le Monde, qui n'est plus ce qu'il était, titre « Le MRAP
exige le retrait d'un dictionnaire raciste sur le site de Lyon-I »,
sans guillemets, et sans vérifier.

> Je me souviens d'un problème avec
>un autre logiciel lexical, celui du correcteur orthographique de
>Microsoft Word, où "arabe" avait de drôles de synonymes. Microsoft a été
>contraint, devant les plaintes, de fabriquer un correctif que j'ai reçu
>et pas installé d'ailleurs, car ce type de logiciel de correction fait
>faire plus d'erreurs qu'il n'en corrige. Pour le moment.

C'est à mon avis un problème très différent. La politique de Microsoft
est loin d'être scientifique. C'est tout simplement une politique de
mercatique à outrance.


Bernard Lombart
http://www.synec-doc.com

Bernard Bonnejean

non lue,
25 févr. 2001, 04:52:3725/02/2001
à

"le noble CatholiX" <budelberg...@free.fr> a écrit dans le message
news: 979mur$ohn8c$3...@ID-69601.news.dfncis.de...

Mon défunt papa, lors des innombrables discussions familiales, avait
coutume de couper court à toute tentative de rébellion enfantine en
déclarant solennellement : "Je vais chercher le dictionnaire !", un petit
Larousse des années quarante, en charpie à force d'être consulté. Et ce qui
était écrit dans le dictionnaire avait force de loi.

Le présent dictionnaire dit que "amphigourique" est un synonyme de
"catholique". C'est tout. "Basta !", comme dirait le Breton corsé Guillou.

Bien amphigouriquement vôtre,

Bernard Bonnejean


Bruch'

non lue,
25 févr. 2001, 05:40:2125/02/2001
à

Bernard Bonnejean <bonnejea...@wanadoo.fr> a écrit dans le message :
977vcc$907$1...@wanadoo.fr...
> Je ne comptais pas revenir si tôt sur ce forum, mais il m'a semblé que
> ces derniers messages reçus du M.R.A.P. pouvaient vous intéresser tant ils
> résument assez bien des questions d'ordre lexicales et éthiques posées ici
> ces derniers mois. Je vous les livre "in extenso", vous laissant le soin
des
> commentaires.

Ce sont effectivement des synonymes? J'aimerais savoir si ces mots étaient
accompagnés de la mention : " péjoratif ", comme ils auraient dû l'être?
Bruch' >


Bruch'

non lue,
25 févr. 2001, 05:51:2425/02/2001
à

Polaire <Pol...@libertysurf.fr> a écrit dans le message :
979k33$43g$4...@news5.isdnet.net...

Pourquoi n'interdit-on pas l'emploi du mot " nègre " littéraire ?
Le MRAP est une institution qui pratique la * délation *, et les juges qui
lui obéissent appliquent une certaine loi Gayssot qui institue la * police
de la pensée * Jusqu'où cela ira-t-il ? Si jos intellectuels ne suivaient
pas comme des moutons !
Bruch'
>
>


Dominique Lacroix

non lue,
25 févr. 2001, 06:18:0625/02/2001
à
> le 25/02/01 11:51, Bruch' a écrit :

> Pourquoi n'interdit-on pas l'emploi du mot " nègre " littéraire ?
> Le MRAP est une institution qui pratique la * délation *,

Si vous vous faites tabasser dans la rue et que vous allez dénoncer vos
agresseurs au commissariat, faites-vous de la délation ?

Je vous invite à revisiter le champ lexical : plainte, dénonciation,
délation, etc.

> et les juges qui
> lui obéissent appliquent une certaine loi Gayssot qui institue la * police
> de la pensée * Jusqu'où cela ira-t-il ? Si jos intellectuels ne suivaient
> pas comme des moutons !

Non : ce qui est interdit par la loi Gayssot, c'est *la propagande publique*
négationniste, pas la "pensée" (si vous admettez au rang de pensée la
négation de faits historiques).

Voir <http://www.phdn.org/negation/24bis.html>

le noble AmphigouriX

non lue,
24 févr. 2001, 20:30:3524/02/2001
à
7 Ventôse an CCIX (le 25 Février 2001 d.c.-d.c.g.), 02h29
09.00 B.D.

Polaire a écrit :


>
> Il avait été suggéré d'interdire "nègre en chemise"... il semble que
> l'idée n'a pas eu de succès. Le MRAP avait sans doute oublié de
> menacer de mesures de rétorsion les pâtissiers (ou ceux-ci ont
> peut-être eu le courage de résister).

Je crois que « Polaire » se plante : des pâtissiers ont bien été
poursuivis pour avoir affiché « tête de nègre ». On ne badine pas avec
la morale, au pays du sang empoisonné.

Polaire

non lue,
25 févr. 2001, 10:34:4925/02/2001
à

"CathyL" Je me souviens d'un problème avec

> un autre logiciel lexical, celui du correcteur orthographique de
> Microsoft Word, où "arabe" avait de drôles de synonymes. Microsoft
a été
> contraint, devant les plaintes, de fabriquer un correctif que j'ai
reçu
> et pas installé d'ailleurs, car ce type de logiciel de correction
fait
> faire plus d'erreurs qu'il n'en corrige. Pour le moment.


Démonstration :

Word 97 .
Arabe signifie "sémite", "maure" et "sarrazin" et propose de
remplacer le mot par sémite (Bob : Les Arabes, les Éthiopiens, les
Juifs sont des Sémites) ou par "israélite" (confusion avec
ismaélite - ismaelien).

Il faut créer un correcteur de correcteur... de correcteur... de
corr....
L'ourson.

Paul - Rivaud

non lue,
25 févr. 2001, 09:05:2425/02/2001
à

"Bernard Bonnejean" <bonnejea...@wanadoo.fr> a écrit Aussi

vous donné-je
> d'emblée l'adresse internet où vous pourrez lire "l'avis
important" qui suit
> http://www.elsap.unicaen.fr/avertiss.html
>
>
> Début de citation
>
> Suite à des remarques qui nous ont été formulées, il nous
semble
> nécessaire de préciser certains points :
>
Avec un tel "avis important", si le MRAP est logique, il ne semble
pas exister de problèmes. Des mots existent, on ne peut le nier, et
les employer dans certains contextes est interdit, soit, mais il
faudrait expliciter la mise en garde en signalant ces termes, en
indiquant quelle est la loi, les limites de la liberté et à quoi le
contrevenant s'expose.

le noble AmphigouriX

non lue,
25 févr. 2001, 10:53:3225/02/2001
à
7 Ventôse an CCIX (le 25 Février 2001 d.c.-d.c.g.), 15h53
10.01 B.D.

Bernard Bonnejean a écrit :
>


> Je cherche un synonyme de "catholique" et je trouve "douteux".
>
> Je cherche la liste des synonymes de "douteux" et je trouve :
> douteux :
> aléatoire, ambigu, amphibologique, amphigourique, apocryphe,
> catholique,
> contestable, discutable, dubitable, équivoque, évasif, faible,
> faisandé,
> gratuit, hasardeux, hésitant, hypothétique, improbable, incertain,
> indécis,
> interlope, litigieux, louche, mauvais, méfiant, nébuleux, niable,
> obscur,
> problématique, sale, sibyllin, sujet à caution, supposé, suspect,
> ténébreux,
> timide, trouble, vague, véreux.

Les auteurs ont mal décomposé « pas catholique ». Font-ils de même
avec « sujet à caution » ?

> Je poursuis à "faisandé", synonyme donc de "catholique", et le
> dictionnaire me donne : faisandé : avancé, avarié, corrompu,
> décomposé,
> déliquescent, douteux, fait, malhonnête, malsain, pourri, putride.

« [pas] catholique » n'est pas synonyme de « faisandé » ?


le noble AmphigouriX

non lue,
25 févr. 2001, 10:54:0625/02/2001
à
7 Ventôse an CCIX (le 25 Février 2001 d.c.-d.c.g.), 15h56
10.01 B.D.

Dominique Lacroix a écrit :


>
> Non : ce qui est interdit par la loi Gayssot, c'est *la propagande
> publique*
> négationniste, pas la "pensée" (si vous admettez au rang de pensée la
> négation de faits historiques).

On sent que Madame Lacroix aimerait déclencher quelque chose.

> Voir <http://www.phdn.org/negation/24bis.html>

L'k est trop occupé en ce moment : Sirven, le Sentier-Colline du
Printemps, pour s'occuper de la liberté de la presse, nom véritable de
l'article 24bis.


Pas trop déçu(e) par ma réponse ?..

le noble AmphigouriX

non lue,
25 févr. 2001, 13:54:0025/02/2001
à
7 Ventôse an CCIX (le 25 Février 2001 d.c.-d.c.g.), 19h53
10.01 B.D.

Bernard Lombart a écrit :
>
> Vive le métissage !

Un slogan antijudaïque !

Bruch'

non lue,
26 févr. 2001, 02:38:3526/02/2001
à

Dominique Lacroix <pan...@noos.fr> a écrit dans le message :
B6BEA87E.14091%pan...@noos.fr...

> > le 25/02/01 11:51, Bruch' a écrit :
>
> > Pourquoi n'interdit-on pas l'emploi du mot " nègre " littéraire ?
> > Le MRAP est une institution qui pratique la * délation *,
>
> Si vous vous faites tabasser dans la rue et que vous allez dénoncer vos
> agresseurs au commissariat, faites-vous de la délation ?

Il me semble que vous exagérer. Je suis d'accord avec le MRAP quand il
défend des personnes sur des faits précis, comme, par exemple, injures
racistes ou antisémites ( tous les antisémitisme, y compris celui des
islamistes qui s'en prennet aux synagogues et aux écoles juives ! - et là,
on ne les a pas beaucoup entendu les zorros du MRAP ! ), ou, plus grave, le
refus d'un emploi ou d'une location...Mais en l'occurence, il s'agit de
régenter la langue par des moyens policiers et judiciaires, et quand on
commence par la langue on s'attaque bientôt aux idées : nous avons des
tristes exemples au 20ème siècle. Certains disent que la France serait
menacée par une fascisation rampante...

> Je vous invite à revisiter le champ lexical : plainte, dénonciation,
> délation, etc.

Veuillez préciser les coordonnées du site en question.


>
> > et les juges qui
> > lui obéissent appliquent une certaine loi Gayssot qui institue la *
police

> > de la pensée * Jusqu'où cela ira-t-il ? Si nos intellectuels ne


suivaient
> > pas comme des moutons !
>
> Non : ce qui est interdit par la loi Gayssot, c'est *la propagande
publique*
> négationniste, pas la "pensée" (si vous admettez au rang de pensée la
> négation de faits historiques).

S'il ne s'agit que de cela, je suis bien d'accord. Pouvez vous me faire
savoir sur quel site je puis trouver le texte de cette fameuse loi ? Merci.
Le négationnisme et le * révisionnisme * sont deux choses différentes. Je
pense que les historiens ont un droit fondamental à " réviser " constamment
la représentation des évenements du passé historique et les thèses
divergentes qui les interprètent : c'est ce qu'ils ont fait et font encore
avec la Révolution française pendant tout les 19ème et 20ème siècles. Il
faut s'attendre à ce que ce travail de " re-lecture " des faits dramatiques
du siècle passé, se continue encore longtemps. L ' histoire c'est ce qui
s'est passé, mais aussi la représentation que l'on en donne au présent à
chaque génération. Regardez ce qui s'est passé avec Vercingétorix,
Jeanne-d'Arc, Napoléon, nos trois héros éponymes !
Par ailleurs, il y a un risque " liberticide " à interdire le * débat *
public ( à ne pas confondre avec la " propagande " ) sur des sujets
controversés. Mais les médias doivent donner la même possibilité de
s'exprimer à tous . Sinon on a un discours unique, ou dominant, qui tourne
justement à la " propagande ".
Bruch'


Dominique Lacroix

non lue,
26 févr. 2001, 05:00:3726/02/2001
à
> le 26/02/01 8:38, Bruch' a écrit :

> Dominique Lacroix <pan...@noos.fr> a écrit :

>>> le 25/02/01 11:51, Bruch' a écrit :

>>> Le MRAP est une institution qui pratique la * délation *,


>>
>> Si vous vous faites tabasser dans la rue et que vous allez dénoncer vos
>> agresseurs au commissariat, faites-vous de la délation ?
>

> Il me semble que vous exagérer. [...]

Non : je vous invite à vérifier le sens de vos mots.



>> Je vous invite à revisiter le champ lexical : plainte, dénonciation,
>> délation, etc.
>
> Veuillez préciser les coordonnées du site en question.

Petit Robert ou Petit larousse.



>> Non : ce qui est interdit par la loi Gayssot, c'est *la propagande
>> publique*
>> négationniste, pas la "pensée" (si vous admettez au rang de pensée la
>> négation de faits historiques).
>
> S'il ne s'agit que de cela, je suis bien d'accord. Pouvez vous me faire
> savoir sur quel site je puis trouver le texte de cette fameuse loi ?

<http://www.legifrance.org/html/frame_lois_reglt.htm>
Lois et décrets, L. n. 90-615, 13 juill, 1990

---
a+, Dominique

Didier Leroi

non lue,
26 févr. 2001, 05:24:1026/02/2001
à
On Sun, 25 Feb 2001 00:48:01 +0100, "Polaire" <Pol...@libertysurf.fr>
in fr.lettres.langue.francaise wrote/écrivait/schreef:

>Ces mots existent et sont utilisés depuis longtemps (dans un sens
>méprisant ou péjoratif).
>Si leur emploi est interdit, il faut les faire précéder de la
>mention "injurieux" ou mieux "injure raciste" avec une indication
>générale pour se référer à une mise en garde du genre :
>"Ce mot est interdit d'utilisation par la loi du... Tout emploi
>(public, car je suppose que la liberté existe encore pour les écrits
>et paroles privés) expose à des poursuite pénales et à une
>condamnation à... "

Mais, justement, le programme informatique utilisé dans l'élaboration
de ce "dictionnaire des synonymes" élimine toute mention
complémentaire, jugements de valeur ou autres.
Cela a été dit dans la préface, semble-t-il.

Il s'agit d'une énumération pure et simple (?) de synonymes à chaque
entrée.

Je ne connais ni ce dictionnaire, ni le fonctionnement du programme
utilisé. Il semble que ce dernier fait une collecte, pour chaque mot,
des synonymes auxquels le mot est associé dans un plus ou moins grand
nombre de textes, sans jamais citer les contextes.

Il n'a apparemment jamais été question de faire un contrôle en aval
et, donc, il y a des cas qui peuvent paraître choquants.

Cela est particulièrement clair dans le cas : douteux: ... catholique
...

Les mots "nègre", "bougnouls" et autres gentillesses existent et sont
bien considérés comme français, non?

Les synonymes cités le sont à l'état brut, chaque mot étant suivi
d'une simple virgule, sans aucun commentaire ni état d'âme.

Amicalement,
Didier

Bruch'

non lue,
26 févr. 2001, 13:13:5526/02/2001
à

Didier Leroi <le...@unicall.be> a écrit dans le message :
lkbk9tkh68tebfo2d...@4ax.com...

> Mais, justement, le programme informatique utilisé dans l'élaboration
> de ce "dictionnaire des synonymes" élimine toute mention
> complémentaire, jugements de valeur ou autres.
> Cela a été dit dans la préface, semble-t-il.
> Il s'agit d'une énumération pure et simple (?) de synonymes à chaque
> entrée.
>
Exact, c'est explicitement dit dans l' " Avertissement " que l'on peut
lire sur le site :
http://www.isc.cnrs.fr./dico/ index.htlm
Bruch'


Répondre à tous
Répondre à l'auteur
Transférer
0 nouveau message