french ou babel ? une expérience

70 views
Skip to first unread message

Laurent Bloch

unread,
Nov 11, 2007, 5:07:17 PM11/11/07
to
Peut-être gaspillerai-je ici un peu de bande passante, mais l'anecdote
ne me semble pas dépourvue d'enjeux pour les lecteurs de ce groupe.

Il y a peu je repris le texte de mon premier livre composé en LaTeX pour
le mettre à jour. C'était assez compliqué, avec beaucoup de figures et
de programmes pour lesquels j'entreprenais une conversion à l'extension
listings. J'abandonnais aussi makeindex pour xindy, nettement plus
civilisé dès lors que le texte à indexer n'est pas de l'anglais et que
l'on veut dans l'index d'autres formes de caractères que le romain : en
outre le fichier de style de xindy est en Common Lisp, ce qui est plus
rigolo que l'hybride de latex et sed employé par makeindex.

Je voulais aussi utiliser une feuille de style inspirée de celle réalisée
par mon dernier éditeur, et cette adaptation comportait le passage de
french à babel.

Tout ratait. LaTeX me sortait des lignes et des lignes comme celle-ci :

! Incomplete \iffalse; all text was ignored after line 1300.

Tout revint en ordre en remplaçant babel par french. Une fois de plus je
constatais que si babel fournit une typographie grossièrement conforme
aux règles françaises, qui suffit pour un polycopié, si l'on veut composer
un vrai livre et respecter son lecteur, aussi rare soit-il, et d'autant
plus qu'il est rare, seul french le permet.

Dire cela me tient d'autant plus à coeur que l'auteur de french, Bernard
Gaulle, a été montré du doigt (c'est un euphémisme) et son logiciel exclu
des dépôts officiels parce qu'il voulait garder la licence qui lui
plaisait, et dont il était après tout le seul juge.

http://www.frenchpro6.com/french.html
http://www.xindy.org/

--
Laurent Bloch - http://www.laurentbloch.org - l...@laurentbloch.org
GPG : 943EB1A3 -- « ... un village perdu d'Engadine au nom deux
fois doux : le rêve des sonorités allemandes s'y mourait dans la
volupté des syllabes italiennes. » MP


Christophe Dang Ngoc Chan

unread,
Nov 11, 2007, 5:30:16 PM11/11/07
to
Bonjour

Laurent Bloch a écrit :

> Tout ratait. LaTeX me sortait des lignes et des lignes comme celle-ci :
>
> ! Incomplete \iffalse; all text was ignored after line 1300.
>
> Tout revint en ordre en remplaçant babel par french. Une fois de plus je
> constatais que si babel fournit une typographie grossièrement conforme
> aux règles françaises, qui suffit pour un polycopié, si l'on veut composer
> un vrai livre et respecter son lecteur, aussi rare soit-il, et d'autant
> plus qu'il est rare, seul french le permet.

Je ne vois pas bien le rapport entre les deux paragraphes.

(Ceci sans partisianisme aucun pour Babel ou French, je veux juste
comprendre le rapport entre un message d'erreur et la typographie
respectueuse du lecteur francophone.)

--
Christophe Dang Ngoc Chan
cd...@wanadoo.fr

YBM

unread,
Nov 11, 2007, 5:52:30 PM11/11/07
to
Laurent Bloch a écrit :

> Dire cela me tient d'autant plus à coeur que l'auteur de french, Bernard
> Gaulle, a été montré du doigt (c'est un euphémisme) et son logiciel exclu
> des dépôts officiels parce qu'il voulait garder la licence qui lui
> plaisait, et dont il était après tout le seul juge.

Les dépôts en question (et les paquets des distributeurs) sont tout autant
les seuls juges de ce qu'ils souhaitent inclure.

Laurent Bloch

unread,
Nov 11, 2007, 5:54:43 PM11/11/07
to

Mon texte comportait des styles spécifiques nécessités par la
typographie française, surtout pour l'index et la bibliographie, qui
sont choses horriblement compliquées, et babel ne s'y retrouvait
pas. J'ai passé une semaine à enlever et retirer des choses,
l'emplacement des erreurs était très variable, sans corrélation
évidente avec le texte à l'emplacement où elles survenaient, mais il y
en avait beaucoup. En bref, dès que l'on veut faire les choses de
façon vraiment minutieuse, babel échoue. Mon LaTeX était sans doute
maladroit, mais là j'étais visiblement victime d'un bug, pour lequel
je n'ai pas pu isoler un exemple minimum complet suffisamment
maniable.

Comme il est notoire que listings cohabite mal avec certaines autres
extensions, je l'ai beaucoup soupçonné, mais il était innocent.

Bonne soirée.

GPG : 943EB1A3 -- « C'était néanmoins un bon capitaine qui se
souciait des détails. » MRS

Laurent Bloch

unread,
Nov 11, 2007, 6:02:06 PM11/11/07
to

Certes, j'en conviens, et aussi c'est parce qu'il m'est permis d'émettre une
opinion sur une divergence de vue entre ces parties que j'écris ici que les
dépôts et les distributeurs avaient en l'occurrence fait preuve de sectarisme,
et avaient tort. Le travail de Gaulle était de tout premier ordre ; sa
contribution à la diffusion de LaTeX en France aussi, le sort réservé à french
immérité.

Jean-Côme Charpentier

unread,
Nov 12, 2007, 2:50:39 AM11/12/07
to
Laurent Bloch a écrit :

> Le dimanche 11 novembre 2007 YBM a écrit ceci :
>
>> Laurent Bloch a écrit :

Salut Laurent ! Cela faisait un moment.

J'ai noté ton enthousiaste pour la syntaxe de xindy par rapport à
celle de makeindex. Pour ceux qui ne te connaîtrait pas, je rappelle que
tu es l'auteur d'un trèèèès bon bouquin sur scheme... qui ressemble plus
à du lisp qu'à du C++ :-)
Cela dit, je suis tout à fait d'accord avec toi concernant la
comparaison xindy/makeindex. Si ce n'était l'habitude, il faudrait que
tout le monde passe à xindy, surtout tous ceux qui n'écrivent pas
systématiquement en anglais.

>>> Dire cela me tient d'autant plus à coeur que l'auteur de french, Bernard
>>> Gaulle, a été montré du doigt (c'est un euphémisme) et son logiciel exclu
>>> des dépôts officiels parce qu'il voulait garder la licence qui lui
>>> plaisait, et dont il était après tout le seul juge.

J'ai débarqué dans le monde LaTeX (fctt/GUTenberg) au moment où la
bataille faisait rage. Pour que les moins de 20 ans puissent suivre, je
vais en ajouter une couche en indiquant que ton euphémisme était très
euphémique. En fait, au début, je n'ai pas bien compris ce qui se passait.

>> Les dépôts en question (et les paquets des distributeurs) sont tout autant
>> les seuls juges de ce qu'ils souhaitent inclure.
>
> Certes, j'en conviens, et aussi c'est parce qu'il m'est permis d'émettre une
> opinion sur une divergence de vue entre ces parties que j'écris ici que les
> dépôts et les distributeurs avaient en l'occurrence fait preuve de sectarisme,
> et avaient tort. Le travail de Gaulle était de tout premier ordre ; sa
> contribution à la diffusion de LaTeX en France aussi, le sort réservé à french
> immérité.

Je ne sais pas qui tu entends par « distributeurs » mais si c'est les
mainteneurs des CTAN, je ne sais pas si on peut vraiment parler de
sectarisme. Leur position au niveau des licences était sans doute
stricte et, en particulier, ne collait pas avec ce que voulait Bernard.
J'ai surtout eu l'impression d'une mésentente. Le problème était qu'il
aurait fallu créer un répertoire particulier pour french, Bernard
n'acceptait pas la qualification de non free (je pense qu'il avait
raison) et les mainteneurs de CTAN ne souhaitait pas compliquer
l'organisation des répertoires uniquement pour Bernard (je pense qu'ils
avaient raison).
Pour les distributeurs (de distributions texmf sur
disquettes->CD->Dvd), le problème est qu'ils ne prennent pas dans le
répertoire non free pour justement ne pas s'embêter avec ces histoires
de licences. En procédant de la sorte, ils sont sûrs de ne pas avoir
d'embêtements... enfin, je suppose !

Pour ton problème technique, c'est assez bizarre parce que c'est
plutôt le contraire qui se passe au niveau emmerdements. De façon
expéditive, on peut dire que french (ou plutôt frenchle maintenant, et
certainement plus frenchpro en fait) donne plus de possibilité pour
respecter une typographie française soignée mais on paye cela par un peu
plus d'incompatibilité avec certains outils.
Je dis ça, mais cela fait une éternité que je n'ai pas utilisé french/le.

Pour ceux qui ne serait pas au courant, je signale que Bernard est
décédé très récemment. Je suppose que french ne sera pas repris mais
sait-on jamais.

Jean-Côme Charpentier

--
Maintenant que tu me couvres de cadeaux (le bouquin d'Herbert), je
vais avoir plus de mal à troller sur Tikz. En fait t'es un vrai salaud
:-)
-+- Jean-Côme in fr.comp.text.tex -+-

Christophe Dang Ngoc Chan

unread,
Nov 12, 2007, 3:48:00 AM11/12/07
to
Laurent Bloch a écrit :

> Le dimanche 11 novembre 2007 Christophe Dang Ngoc Chan a écrit ceci :

>> (Ceci sans partisianisme aucun pour Babel ou French, je veux juste
>> comprendre le rapport entre un message d'erreur et la typographie
>> respectueuse du lecteur francophone.)
>
> Mon texte comportait des styles spécifiques nécessités par la
> typographie française, surtout pour l'index et la bibliographie, qui
> sont choses horriblement compliquées, et babel ne s'y retrouvait
> pas.

[...]


> Mon LaTeX était sans doute
> maladroit, mais là j'étais visiblement victime d'un bug, pour lequel
> je n'ai pas pu isoler un exemple minimum complet suffisamment
> maniable.

c'est bien dommage, ça m'aurait intéressé.

Laurent Bloch

unread,
Nov 12, 2007, 3:52:36 AM11/12/07
to
Le lundi 12 novembre 2007 Christophe Dang Ngoc Chan a écrit ceci :

> > Mon LaTeX était sans doute
> > maladroit, mais là j'étais visiblement victime d'un bug, pour lequel
> > je n'ai pas pu isoler un exemple minimum complet suffisamment
> > maniable.
>
> c'est bien dommage, ça m'aurait intéressé.

Je n'ai pas réussi à descendre en dessous de plusieurs centaines de lignes,
ce qui serait indécent pour le newsgroup, cela dit je peux vous les faire
parvenir hors-liste. Si vous trouvez une explication j'en serai ravi.

Bonne journée.

Tél. prof. : 01 55 74 31 74 - priv. : 01 43 14 04 55 - GPG : 943EB1A3
Il est bon de hasarder un peu - mais il faut que l'événement
justifie cette hardiesse ; et dans une liberté de cette nature, on
demeure coupable, à moins que d'être fort heureux. -- PC

Laurent Bloch

unread,
Nov 12, 2007, 4:04:51 AM11/12/07
to
Le lundi 12 novembre 2007 Jean-Côme Charpentier a écrit ceci :

> Salut Laurent ! Cela faisait un moment.

Salut Jean-Côme,



> J'ai noté ton enthousiaste pour la syntaxe de xindy par rapport à
> celle de makeindex. Pour ceux qui ne te connaîtrait pas, je rappelle que
> tu es l'auteur d'un trèèèès bon bouquin sur scheme... qui ressemble plus
> à du lisp qu'à du C++ :-)
> Cela dit, je suis tout à fait d'accord avec toi concernant la
> comparaison xindy/makeindex. Si ce n'était l'habitude, il faudrait que
> tout le monde passe à xindy, surtout tous ceux qui n'écrivent pas
> systématiquement en anglais.

En effet rencontrer du Lisp dans cet univers TeX m'a agréablement surpris,
mais surtout xindy (sous son instance texindy destinée à TeX, parce xindy
a une vocation plus générale d'indexation en tous contextes) m'a débarassé
des horribles \index{call-with-input-file@\texttt{call-with-input-file}}
et autres \index{memoire@mémoire}, qui sont des fautes contre l'esprit.

Le principal obstacle à l'adoption de xindy/texindy est la création d'un
premier fichier de style, faute d'en trouver un tout fait.

> >> Les dépôts en question (et les paquets des distributeurs) sont
> >> tout autant les seuls juges de ce qu'ils souhaitent inclure.

> > Certes, j'en conviens, et aussi c'est parce qu'il m'est permis
> > d'émettre une opinion sur une divergence de vue entre ces parties
> > que j'écris ici que les dépôts et les distributeurs avaient en
> > l'occurrence fait preuve de sectarisme, et avaient tort. Le
> > travail de Gaulle était de tout premier ordre ; sa contribution à
> > la diffusion de LaTeX en France aussi, le sort réservé à french
> > immérité.

> Je ne sais pas qui tu entends par « distributeurs » mais si c'est les
> mainteneurs des CTAN, je ne sais pas si on peut vraiment parler de
> sectarisme. Leur position au niveau des licences était sans doute
> stricte et, en particulier, ne collait pas avec ce que voulait Bernard.
> J'ai surtout eu l'impression d'une mésentente. Le problème était qu'il
> aurait fallu créer un répertoire particulier pour french, Bernard
> n'acceptait pas la qualification de non free (je pense qu'il avait
> raison) et les mainteneurs de CTAN ne souhaitait pas compliquer
> l'organisation des répertoires uniquement pour Bernard (je pense qu'ils
> avaient raison).
> Pour les distributeurs (de distributions texmf sur
> disquettes->CD->Dvd), le problème est qu'ils ne prennent pas dans le
> répertoire non free pour justement ne pas s'embêter avec ces histoires
> de licences. En procédant de la sorte, ils sont sûrs de ne pas avoir
> d'embêtements... enfin, je suppose !

Oui, c'est ça, pour ne pas s'embêter on fiche en l'air toute possibilité
de créer un document correct en français. Parce que faire un poly pour ses
étudiants c'est une chose, remettre de la copie à un vrai éditeur en est
une autre. Tu me diras, lorsque l'on regarde certains livres récents,
on se demande si tout cela a encore un sens, autant passer à Word :-(

> Pour ton problème technique, c'est assez bizarre parce que c'est
> plutôt le contraire qui se passe au niveau emmerdements. De façon
> expéditive, on peut dire que french (ou plutôt frenchle maintenant, et
> certainement plus frenchpro en fait) donne plus de possibilité pour
> respecter une typographie française soignée mais on paye cela par un peu
> plus d'incompatibilité avec certains outils.
> Je dis ça, mais cela fait une éternité que je n'ai pas utilisé french/le.
>
> Pour ceux qui ne serait pas au courant, je signale que Bernard est
> décédé très récemment. Je suppose que french ne sera pas repris mais
> sait-on jamais.

Ce serait vraiment bien, mais la tâche n'est pas facile.

Christophe Dang Ngoc Chan

unread,
Nov 12, 2007, 6:07:48 AM11/12/07
to
Laurent Bloch a écrit :

> Le lundi 12 novembre 2007 Christophe Dang Ngoc Chan a écrit ceci :
>
>>> Mon LaTeX était sans doute
>>> maladroit, mais là j'étais visiblement victime d'un bug, pour lequel
>>> je n'ai pas pu isoler un exemple minimum complet suffisamment
>>> maniable.
>> c'est bien dommage, ça m'aurait intéressé.
>
> Je n'ai pas réussi à descendre en dessous de plusieurs centaines de lignes,
> ce qui serait indécent pour le newsgroup, cela dit je peux vous les faire
> parvenir hors-liste. Si vous trouvez une explication j'en serai ravi.

Je serai absolument incapable de ça.

Simplement, j'ai été un utilisateur de french sur les conseils du
Rolland, j'ai dû farfouiller pour trouver frenchle quand j'ai fais une
mise à jour de LaTeX, et je suis passé à babel pour des raisons de
simplicité, et je pense ne pas être le seul à avoir suivi ce parcours.

Raison pour laquelle je m'intéresse aux différences fines des deux
extensions.

Christophe Dang Ngoc Chan

unread,
Nov 12, 2007, 6:11:24 AM11/12/07
to
Bonjour,

Laurent Bloch a écrit :

surtout xindy (sous son instance texindy destinée à TeX, parce xindy
> a une vocation plus générale d'indexation en tous contextes) m'a débarassé
> des horribles \index{call-with-input-file@\texttt{call-with-input-file}}

juste pour la forme,
ça se règle très bien avec un
\newcommand{\indexblabla}[1]
{\index{#1@\texttt{#1}}}

ceci dit

> et autres \index{memoire@mémoire}, qui sont des fautes contre l'esprit.

d'accord avec ça.

Laurent Bloch

unread,
Nov 12, 2007, 6:24:42 AM11/12/07
to
Le lundi 12 novembre 2007 Christophe Dang Ngoc Chan a écrit ceci :

> surtout xindy (sous son instance texindy destinée à TeX, parce xindy
> > a une vocation plus générale d'indexation en tous contextes) m'a débarassé
> > des horribles \index{call-with-input-file@\texttt{call-with-input-file}}
>
> juste pour la forme,
> ça se règle très bien avec un
> \newcommand{\indexblabla}[1]
> {\index{#1@\texttt{#1}}}

Oui oui, j'ai fait ainsi : ça se règle, mais ce n'est pas très bien, c'est même très
mal, parce dans les cas un peu plus biscornus ça rate, et de toute façon c'est laid.

> ceci dit
>
> > et autres \index{memoire@mémoire}, qui sont des fautes contre l'esprit.
>
> d'accord avec ça.

Je vous envoie, ainsi qu'à Jean-Côme, mon exemple réduit, réduit à 344 lignes.

Cordialement.

--
Laurent Bloch - http://www.laurentbloch.org - l...@laurentbloch.org
Tél. prof. : 01 55 74 31 74 - priv. : 01 43 14 04 55 - GPG : 943EB1A3

L'adhésion à une proposition ne peut en aucun cas s'expliquer
exclusivement par les raisons objectives que l'on a d'y croire. (RB)

Christophe Dang Ngoc Chan

unread,
Nov 12, 2007, 6:38:00 AM11/12/07
to
Laurent Bloch a écrit :

> Je vous envoie, ainsi qu'à Jean-Côme, mon exemple réduit, réduit à 344 lignes.

Merci

(je sais pas encore bien ce que je vais en faire ;-)
mais il y a toujours des choses à tirer d'un code expert...)

Jean-Côme Charpentier

unread,
Nov 12, 2007, 12:07:39 PM11/12/07
to
Laurent Bloch a écrit :
> [...]

> Je vous envoie, ainsi qu'à Jean-Côme, mon exemple réduit, réduit à 344 lignes.

Bien reçu. Je jette un oeil dès que j'ai un peu de temps^1 et si je
vois le problème et que l'explication est profitable à tout le monde je
reviendrai sur fctt pour l'épilogue.

Jean-Côme Charpentier

1. Incroyable, le génie des fortunes a encore frappé. Il m'étonnera
toujours celui-là !

--
Le petit Jean-Côme est attendu par son co-auteur dans un fil de
discussion privé¹ entamé il y a quelques jours. Il est reconnaissable
à son indécrottable distraction et à sa propension à s'affairer à des
trucs pas pressés quand il y en a des vachement plus urgents à
traiter...
-+- Denis in fr.comp.text.tex -+-

Paul Gaborit

unread,
Nov 12, 2007, 8:19:32 PM11/12/07
to

À (at) Mon, 12 Nov 2007 10:04:51 +0100,
Laurent Bloch <l...@laurentbloch.org> écrivait (wrote):

> Oui, c'est ça, pour ne pas s'embêter on fiche en l'air toute possibilité
> de créer un document correct en français.

Je trouve cette affirmation (ainsi que l'argumentation initiale) très
méprisante pour le boulot fait dans l'extension française de babel.

--
Paul Gaborit - <http://perso.enstimac.fr/~gaborit/>

Laurent Bloch

unread,
Nov 12, 2007, 11:36:40 PM11/12/07
to
Le mardi 13 novembre 2007 Paul Gaborit a écrit ceci :

> Laurent Bloch <l...@laurentbloch.org> écrivait (wrote):
> > Oui, c'est ça, pour ne pas s'embêter on fiche en l'air toute
> > possibilité de créer un document correct en français.
>
> Je trouve cette affirmation (ainsi que l'argumentation initiale) très
> méprisante pour le boulot fait dans l'extension française de babel.

Ce n'est pas ça, babel est un travail remarquable par son aptitude à traiter un grand nombre de langues, ce qui est très compliqué. Mais pour produire une typographie française conforme aux détails des règles, il n'y a vraiment pas de comparaison entre les résultats. Toute la difficulté est dans le mot « détails ».

Pour mon premier livre ma copie a été corrigée par un membre d'une profession éteinte, une correctrice d'imprimerie, Madame Tcherkassov des Éditions Technip, à la retraite aujourd'hui et non remplacée. Avant de la rencontrer, j'avais la faiblesse de croire connaître à peu près l'orthographe, la morphologie et la syntaxe de la langue française, et même quelques rudiments de règles typographiques. Je fus rapidement détrompé, et mes épreuves me revenaient couvertes de rouge.

Les corrections qu'elles me demandaient étaient d'une grande précision typographique et micro-typographique : babel ne serait pas allé loin. Finalement elle m'a laissé passer quelques erreurs : « J'ai pitié » m'a-t-elle dit. Ces erreurs sont sans doute indétectables par un profane, il faut pour les voir presque toujours un compte-fils. N'empêche.

Essayez des guillemets imbriqués sur plusieurs alinéas dans une note de bas de page qui déborde à la page suivante.

Encore une fois, pour un poly. de cours tout le monde s'en moque. Et même sans doute maintenant pour un livre. La surprise qui a déclenché ce fil de discussion a été d'échouer avec babel alors même que mes ambitions typographiques étaient modestes.

François Patte

unread,
Nov 13, 2007, 2:30:17 AM11/13/07
to
Laurent Bloch a écrit :

>
> Les corrections qu'elles me demandaient étaient d'une grande
> précision typographique et micro-typographique : babel ne serait pas
> allé loin. Finalement elle m'a laissé passer quelques erreurs : «
> J'ai pitié » m'a-t-elle dit. Ces erreurs sont sans doute
> indétectables par un profane, il faut pour les voir presque toujours
> un compte-fils. N'empêche.

Et Madame Tcherkassov a-t-elle laissé un héritage quelque part? quelque
chose de complet, je n'ose dire exhaustif, qu'on puisse consulter?

--
François Patte
Université Paris 5 - Paris

Laurent Bloch

unread,
Nov 13, 2007, 3:34:58 AM11/13/07
to
Le mardi 13 novembre 2007 François Patte a écrit ceci :

> Laurent Bloch a écrit :

> > Les corrections que me [Madame Tcherkassov] demandait étaient


> > d'une grande précision typographique et micro-typographique :
> > babel ne serait pas allé loin. Finalement elle m'a laissé passer
> > quelques erreurs : « J'ai pitié » m'a-t-elle dit. Ces erreurs sont
> > sans doute indétectables par un profane, il faut pour les voir
> > presque toujours un compte-fils. N'empêche.

> Et Madame Tcherkassov a-t-elle laissé un héritage quelque part? quelque
> chose de complet, je n'ose dire exhaustif, qu'on puisse consulter?

Madame Tcherkassov elle-même n'a, je le crains, rien laissé d'écrit,
mais il existe une riche littérature consacrée à la typographie, et
notamment dans le monde TeX/LaTeX. Les publications de l'association
GUTenberg (http://www.gutenberg.eu.org/) sont un bon point de départ,
et aussi les « Règles typographiques » de l'Imprimerie nationale, ou,
mieux mais plus difficile à se procurer, le « Guide du typographe
romand », recommandé par Michel Goossens.

Tous ces ouvrages expliquent les différences de règles typographiques
entre les différents domaines linguistiques, leur raison d'être et
pourquoi il vaut mieux les respecter que les ignorer.

Mais là je viens de commencer le dernier livre de Günter Graß au Seuil,
et déjà la typographie ne va pas...

Bonne journée.

Paul Gaborit

unread,
Nov 13, 2007, 4:58:36 AM11/13/07
to

À (at) Tue, 13 Nov 2007 05:36:40 +0100,

Laurent Bloch <l...@laurentbloch.org> écrivait (wrote):
> Ce n'est pas ça, babel est un travail remarquable par son aptitude à
> traiter un grand nombre de langues, ce qui est très compliqué. Mais
> pour produire une typographie française conforme aux détails des
> règles, il n'y a vraiment pas de comparaison entre les résultats.
> Toute la difficulté est dans le mot « détails ».

D'accord mais alors précisons : certains « détails ».

> Essayez des guillemets imbriqués sur plusieurs alinéas dans une note
> de bas de page qui déborde à la page suivante.

Certes. Mais il faut quand même avouer que ce n'est pas un besoin
extrêmement courant. D'ailleurs quel est le résultat avec babel (j'ai
un peu la flemme de tester...).

> Encore une fois, pour un poly. de cours tout le monde s'en moque. Et
> même sans doute maintenant pour un livre.

Lorsque je fais un poly ou une communication ou n'importe quel autre
document, je ne me moque pas du résultat. Et mes lecteurs ont le droit
d'avoir un beau document comme tout le monde. ;-)

> La surprise qui a déclenché ce fil de discussion a été d'échouer
> avec babel alors même que mes ambitions typographiques étaient
> modestes.

Si le « détail » ci-dessus est un exemple d'ambitions, je ne le
qualifierais pas de "modeste" même si, évidemment, babel devrait
pourvoir gérer ce genre de situation.

Mais dans le message d'origine, ce n'était pas le résultat qui était
mis en cause mais la compilation qui échouait. C'est cette liaison
entre les difficultés techniques à basculer d'un package à l'autre
(chose qui n'est jamais facile) et la qualité du résultat qui me
semblait un peu décalée.

Sébastien Mengin

unread,
Nov 13, 2007, 5:42:07 AM11/13/07
to
Le 13-11-2007, Paul Gaborit <Paul.G...@invalid.invalid> a écrit :
> Mais dans le message d'origine, ce n'était pas le résultat qui était
> mis en cause mais la compilation qui échouait. C'est cette liaison
> entre les difficultés techniques à basculer d'un package à l'autre
> (chose qui n'est jamais facile) et la qualité du résultat qui me
> semblait un peu décalée.

Oui, et puis pourquoi pas plutôt émettre des suggestions à D. Flippo
concernant les améliorations/différences entre frenchb et frenchle/pro ?

J'imagine (de loin) que c'est possible et que ce serait du temps gagné
si un tel cahier des charges précis se dessinait.

--
Sébastien
http://edilibre.net

Damien Wyart

unread,
Nov 13, 2007, 6:00:55 AM11/13/07
to
* Paul Gaborit <Paul.G...@invalid.invalid> in fr.comp.text.tex:

> Si le « détail » ci-dessus est un exemple d'ambitions, je ne le
> qualifierais pas de "modeste" même si, évidemment, babel devrait
> pourvoir gérer ce genre de situation.

Tiens, je viens de me rendre compte que frenchb était en version 1.6g
dans TeXLive 2007 (version packagée de Debian, en tous cas), alors que
sur le site officiel, la version actuelle est 2.0e... Même si je ne
pense pas qu'énormément de nouvelles fonctionnalités aient été
apportées, il pourrait être intéressant de voir si ça n'est pas une
version un peu ancienne qui a été utilisée par Laurent Bloch et qui lui
aurait posé des problèmes...

--
DW

Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages