Témoignage

75 views
Skip to first unread message

Coudray family

unread,
Jan 28, 2000, 3:00:00 AM1/28/00
to
Voici un bref témoignage.

Florian est né le 24 décembre 1985, c'était un beau bébé de 3 kg.

A 3 mois, il fait une poussée d'eczéma qui vraisemblablement contre
indiquait la vaccination, cela ne m'a jamais été dit clairement, mais en
lisant par la suite certains ouvrages c'est ce que j'en ai conclu.

Florian se développe très bien, il rit aux éclats à 5 mois, se tient assis à
7 mois, à 9 mois il dit au revoir de la main et même prononce des sons qui
ressemblent fort à "au revoir".

C'est à cet âge de 9 mois que le pédiatre décide de faire la première
injection de Tétracoq. Un mois après sur le premier épisode infectieux
(rhume) Florian déclenche des convulsions qui dureront une demi heure au
cours de laquelle j'ai cru le perdre.

Non sensibilisée au problème vaccinal, je n'ai pas fait la relation et le
médecin non plus bien sûr, quoique le 24 Octobre 1986, lors du rappel du
vaccin il ne s'aventure pas à refaire un Tétracoq mais simplement un D. T
Polio. Le 19 Novembre 1986 mon fils est à nouveau hospitalisé pour de fortes
convulsions.

Le processus est enclenché et nous ne compterons plus le nombre
d'hospitalisations dans sa petite enfance.

Entre-temps, bien sûr, une partie de son développement s'est bloquée, il a
marché à un an mais son vocabulaire est resté très très pauvre jusqu'à l'âge
de 4 ans. C'est à peu près à cet âge que l'on a commencé à nous parler
d'épilepsie rebelle. Au même moment, nous rencontrons une homéopathe
formidable qui nous fait prendre conscience d'un certain nombre de choses.
Notamment que notre fils était devenu intoxiqué au fromage, il ne mangeait
pratiquement plus que çà. La suppression de tous les produits laitiers
améliore son état général mais pas les crises épileptiques qui deviennent de
plus en plus fréquentes, malgré une multi-thérapie très très lourde. Noyés
par le souci des crises nous n'avons pas vu tout de suite que les
difficultés de notre fils ne se posaient pas seulement en terme d'épilepsie,
mais aussi en de grosses difficultés d'apprentissage. Nous pensions que cela
était dû à sa maladie, et un jour le verdict est tombé : Florian était
étiqueté psychotique. Ce fut un choc, une rébellion et puis la culpabilité,
"la mauvaise mère" qui n'a pas su gérer correctement la maladie et qui a
induit le problème psychotique.

Aujourd'hui, sans certitude aucune, bien sûr, après avoir lu un article sur
la relation entre l'autisme et les vaccins me fait voir les choses
différemment : et s'il ne s'agissait que d'un seul et même problème lié à un
système immunitaire défaillant car ayant mal supporté les vaccins, tout
cela, bien sûr, sur un terrain déjà fragile ?

A ce jour, nous estimons que Florian s'en tire relativement bien,
homéopathe, ostéopathe, traitement par auto vaccin buvable ont aidé notre
parcours du combattant. La foi et l'espoir nous permettent d'envisager pour
lui une vie peut être pas "normale" (mais quel est le sens de ce mot ?),
mais laissant une place au bonheur et à la joie de vivre.

Cette expérience, c'est la nôtre, elle est jalonnée de souffrances bien sûr,
mais aussi de prise de conscience et de découvertes formidables qui me font
dire parfois que je ne regrette rien... de toute manière, à quoi servent les
regrets ?


sauvelouis

unread,
Jan 29, 2000, 3:00:00 AM1/29/00
to

"Coudray family" <cou...@cybercable.fr> a écrit dans le message news:
86sp4f$bo3$1...@news2.isdnet.net...
> Voici un bref témoignage.
[...]

Que des rapprochement vaseux tirés pas les cheveux. Pas la moindre once
d'honnêté dans vos propos. De la bêtise à l'état pur !

Je peux vous en faire des tas de témoignages : par exemple un enfant que
j'ai vacciné en 1980 pour la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, s'est
tué dans un accident de voiture la semaine dernière : il roulait
tranquillement sur la route nationale lorsqu'un autre automobiliste a brûlé
un stop : bilan = 2 morts pour une vaccination il y a 20 ans, ce qui prouve
bien les méfaits de la vaccination à court, à moyen et à long terme.


Serviteur

sauvelouis

Coudray family

unread,
Jan 29, 2000, 3:00:00 AM1/29/00
to
"sauvelouis" <sauve...@wanadoo.fr> a écrit dans le message news:
86t92g$g4d$1...@wanadoo.fr...

>"Coudray family" <cou...@cybercable.fr> a écrit dans le message news:
>86sp4f$bo3$1...@news2.isdnet.net...
>> Voici un bref témoignage.
>[...]
>
>Que des rapprochement vaseux tirés pas les cheveux. Pas la moindre once
>d'honnêté dans vos propos.

Drôle de manière de traiter les victimes de vos empoisonnements !
J'ai oublié la dernière ligne du témoignage de la maman de Florian.

"Si le partage de ce vécu peut aider quelqu'un, ou aider à quelque chose, je
suis à votre entière disposition."

>De la bêtise à l'état pur !

Ah la vérité vous dérange !
Pourtant c'est la triste vérité.
D'autres témoignages vont suivre.

Dom

unread,
Jan 29, 2000, 3:00:00 AM1/29/00
to
1) Tous les enfants (sauf ceux de Coudray) sont vaccinés. Il est donc
tentant mais stupide de faire le lien entre la vaccination et les maladies
infantiles
2) L'épilepsie existait avant les vaccins.
3) L'effet de ce type de témoignage est d'introduire le doute chez certains
parents, qui risquent de ne pas vacciner leurs enfants, et de les voir
mourir de diphtérie, de polio, de coqueluche ou de tétanos.

Cher monsieur Coudray, imaginez une seconde que vous vous trompiez, que vous
soyez abusé par vos lectures et votre absence de culture scientifique
suffisante pour apprécier le bien-fondé de certaines élucubrations (y
compris émanant de médecins). Vous seriez alors un véritable
criminel, et vous auriez des morts sur la conscience.
Réfléchissez-y.

Je peux aussi me tromper, et croire à tort que les vaccins sont utiles. La
différence entre nous, c'est que je le sais, et que j'utilise mon esprit
critique et ma formation universitaire et personnelle pour apprécier les
éléments permettant de fonder mon opinion. Et dans l'état actuel des choses,
il me paraît clair que le vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la
polio, la coqueluche correspondent à l'un des plus grands progrès
scientifiques de l'histoire de l'humanité. Que la vaccination contre
l'hémophilus, la rougeole, la rubéole, les oreillons, ont un intérêt plus
modeste mais incontestable. Que la vaccination à la naissance par le BCG a
un intérêt très relatif mais palpable, que les contrôles tuberculinique et
les revaccinations ont un intérêt quasi nul et provoquent beaucoup de
souffrances et de dépenses.
Je n'oublie pas non plus que les médecins ont demandé aux mères de coucher
leurs enfants sur le ventre pendant 40 ans, provoquant par ce conseil idiot
sans doute plus de 10.000 décès injustifiés. Il s'agissait d'un conseil qui
ne reposait sur aucune base scientifique solide, et qui a été invalidé par
la méthode scientifique. Votre raisonnement et vos conclusions s'apparentent
plus à ce conseil stupide, qu'à une véritable étude scientifique.
Et épargnez moi en réponse vos sempiternelles références désuètes ou triées.

De temps en temps, j'éprouve le besoin de vous répondre... Quand vous
dépassez les bornes.

Dr Dominique Dupagne

----- Original Message -----
From: Coudray family <cou...@cybercable.fr>
Newsgroups: fr.bio.medecine
Sent: Friday, January 28, 2000 7:59 PM
Subject: Témoignage


> Voici un bref témoignage.
>
(...)


> C'est à cet âge de 9 mois que le pédiatre décide de faire la première
> injection de Tétracoq. Un mois après sur le premier épisode infectieux
> (rhume) Florian déclenche des convulsions qui dureront une demi heure au
> cours de laquelle j'ai cru le perdre.
>
> Non sensibilisée au problème vaccinal, je n'ai pas fait la relation et le
> médecin non plus bien sûr, quoique le 24 Octobre 1986, lors du rappel du
> vaccin il ne s'aventure pas à refaire un Tétracoq mais simplement un D. T
> Polio. Le 19 Novembre 1986 mon fils est à nouveau hospitalisé pour de
fortes
> convulsions.
>
> Le processus est enclenché et nous ne compterons plus le nombre
> d'hospitalisations dans sa petite enfance.

(...)


I-Reine

unread,
Jan 29, 2000, 3:00:00 AM1/29/00
to
C'est-à-dire que vous vous permettez de dire que les médecins ont déliré
pendant 40 ans, et de belle manière, puisque c'était un délire
institutionnel, soutenu par l'arrogance que l'on a toujours connu et qui
existe toujours, de celui qui crois détenir le savoir (bien sûr, les autres
sont idiots et n'ont aucune formation personnelle) et qu'il faudrait donc
que nous applaudissions.
Bravo.


A côté de ça,
Dom <d...@mail.dotcom.fr> a écrit dans le message :
86ulif$24h$1...@news2.isdnet.net...

Coudray family

unread,
Jan 29, 2000, 3:00:00 AM1/29/00
to
"Dom" <d...@mail.dotcom.fr> a écrit dans le message news:

86ulif$24h$1...@news2.isdnet.net...
> 1) Tous les enfants (sauf ceux de Coudray) sont vaccinés.

Ce qui est totalement faux !
En effet, mon beau père, ancien responsable du service achat à la Vie
Claire, connaît parfaitement le danger et l'inutilité des vaccinations
depuis fort longtemps (probablement avant 1950).
Il est l'un des premiers membres de ma Ligue Nationale Pour la Liberté des
Vaccinations.
Vous pensez donc bien que dans la famille ils ne sont généralement pas
vaccinés.
D'autre part, je vous confirme qu'il y a 10 ans j'ai eu une très
intéressante conversation avec l'un de vos confrères qui m'a dit avoir fait
environ 5000 faux certificats de vaccinations.
Enfin, je sais qu'une dizaine de mes neveux et nièces ne sont pas non plus
vaccinés.

>Il est donc tentant mais stupide

Au contraire c'est tout à fait logique !

>de faire le lien entre la vaccination
>et les maladies infantiles

Voici donc, comme convenu, un nouveau très bref témoignage.

"Je suis mère de trois enfants et après chaque vaccination qu'ils ont reçue,
cela leur déclenché des otites à répétitions, asthme, etc...

Ma dernière fille a 7 ans et l'école me demande un certificat médical
attestant que je l'ai faite vacciner dernièrement. Je leur ai expliqué que
depuis toutes les otites qu'elle a eues, elle suit des traitements en
homéopathie énergétique depuis 5 ans, qu'actuellement elle les suit toujours
et que je ne souhaite pas la faire revacciner ; je préfère attendre que tous
ces traitements soient finis. Avant de commencer les traitements
homéopathiques, les antibiotiques ne la soignaient plus et il était hors de
question de continuer la cortisone.

Pour mon fils aussi, depuis ces traitements, il n'a plus d'asthme, n'utilise
plus de cortisone, ni d'appareil pour respirer.

Que puis-je faire pour retarder ces rappels de vaccins ou bien même pour ne
pas les refaire ?"

Note - La fillette a reçu 4 Tétracoq, 4 Hi Best, 1 ROR, 1 BCG (positif). Et
la date pour les rappels après 5 ans est déjà inscrite sur le carnet de
vaccinations.

Coudray family

unread,
Jan 29, 2000, 3:00:00 AM1/29/00
to
"I-Reine" <I-R...@wanadoo.fr> a écrit dans le message news:
RHBk4.3168$J%4.1...@nnrp1.none.net...

>C'est-à-dire que vous vous permettez de dire
>que les médecins ont déliré pendant 40 ans,

Je pense que c'est depuis beaucoup plus longtemps que certains baisent les
pieds du Saint Pasteur.

>et de belle manière, puisque c'était un délire
institutionnel, soutenu par l'arrogance que l'on a toujours connu

Excellente remarque !

>et qui existe toujours,

Voici une deuxième couche tout à fait appropriée :-))

>de celui qui crois détenir le savoir (bien sûr, les autres sont idiots

En effet, c'est évident !

>et n'ont aucune formation personnelle) et qu'il faudrait
>donc que nous applaudissions.

Ne compter pas sur moi pour être un béni oui oui !

>Bravo.
> A côté de ça,

Il y a des gens qui à la suite d'une vaccination souffrent.
Et il sont très nombreux, beaucoup trop nombreux !
Et ils souffrent inutilement puisque qu'il a été parfaitement prouvé que les
vaccinations sont globalement inutiles.
Et il y a aussi des peu honorables docteurs, complètement aveugles, qui
parlent de faux témoignage.

Voici donc un autre très bref témoignage.

"Suite à ma vaccination contre l'hépatite B (1 ère injection le 8 Septembre
1997: GENHEVAC B, 2ème injection le 3 Octobre 1997: GENHEVAC B), je présente
les symptômes suivants :
- Fatigue intense, malaises
- Perte totale ou partielle de force physique
- Douleurs au crâne, au cou, dans le dos et aux poumons
- Tremblements et vertiges

Fréquence de ces symptômes :
- Hospitalisé le 26 Octobre 1997 (23 jours après la 2ème injection) pour
cause de malaises intenses et perte totale de force physique
- Ensuite, état de fatigue très fréquent
- Réapparition des symptômes intenses environ tous les mois et ce, pour
plusieurs jours (incapacité de travailler)
*Symptômes intenses permanents depuis le 3 Juin 1998 (incapacité de
travailler).

Diagnostics médicaux et hospitaliers, examens et analyses :
- Bilan des multiples analyses de sang, d'urine et des selles : rien
d'anormal d'après les médecins;
- Tests hépatiques A,B,C, HIV, mono-nucléose, tuberculose, brucellose :
négatifs ; pas de diabète, EC normal.
- Tests parasitologie : négatifs.
- Echographie abdominale + radio poumons et colonne normales.
- Scanner + IRM cérébraux : normaux.
- Examen psychiatrique : pas d'état dépressif ou de troubles psychiques.
- Antigènes HLA mis en évidence : Al, A2, B27, B60, Cwl, Cw3, DR3 (DR52),
DR13, (DR6, DR52), DQ2, DQ6 (D01). Mon typage génétique HLA a été effectué
récemment sur les conseils de l'association REVAHB. Le docteur X...
soupçonne une incompatibilité génétique avec le vaccin, notamment pour les
codages HLA B27, DR1, DR2, DR3, DR4

Remarques :
- Avant ma vaccination contre l'Hépatite B, je n'avais aucun problème
particulier de santé, pas de maladie et je ne présentais pas ces symptômes
de fatigue, malaises, perte de force physique et douleurs.
- Je ne suis pas immunisé contre l'Hépatite B à ce jour, et il m'a été
fortement déconseillé par tous les médecins de faire la 3ème injection du
vaccin.

mordicus

unread,
Jan 30, 2000, 3:00:00 AM1/30/00
to
Coudray family wrote:
>
> "sauvelouis" <sauve...@wanadoo.fr> a écrit dans le message news:
> 86t92g$g4d$1...@wanadoo.fr...

> Ah la vérité vous dérange !
c'est ta betise qui derange ! :)

Boubou

unread,
Jan 30, 2000, 3:00:00 AM1/30/00
to
Comment savoir si c'est un vrai ou un faux témoignage ?

sauvelouis <sauve...@wanadoo.fr> a écrit dans le message :


86t92g$g4d$1...@wanadoo.fr...
>
> "Coudray family" <cou...@cybercable.fr> a écrit dans le message news:
> 86sp4f$bo3$1...@news2.isdnet.net...
> > Voici un bref témoignage.
> [...]
>
> Que des rapprochement vaseux tirés pas les cheveux. Pas la moindre once

Coudray family

unread,
Feb 1, 2000, 3:00:00 AM2/1/00
to
"mordicus" <mord...@free.fr> a écrit dans le message news:
38938DD7...@free.fr...

> Coudray family wrote:
> >
> > "sauvelouis" <sauve...@wanadoo.fr> a écrit dans le message news:
> > 86t92g$g4d$1...@wanadoo.fr...
> > Ah la vérité vous dérange !

Oui, il est vrai que la vaccination est globalement inutile et dangereuse à
court, moyen ou long terme.

> c'est ta betise qui derange ! :)

Excellente remarque !

Il est également vrai qu'il faut être complètement bête pour se faire
vacciner lorsque l'on connaît la triste vérité.

Et cette bêtise me dérange aussi !
Ou plutôt, elle m'attriste !


mordicus

unread,
Feb 5, 2000, 3:00:00 AM2/5/00
to
Coudray family wrote:
>
> "mordicus" <mord...@free.fr> a écrit dans le message news:
> 38938DD7...@free.fr...
> > Coudray family wrote:
> > >
> > > "sauvelouis" <sauve...@wanadoo.fr> a écrit dans le message news:
> > > 86t92g$g4d$1...@wanadoo.fr...
> > > Ah la vérité vous dérange !
>
> Oui, il est vrai que la vaccination est globalement inutile et dangereuse à
> court, moyen ou long terme.
>
> > c'est ta betise qui derange ! :)
>
> Excellente remarque !
je parlais de la tienne cretin ! :)

Coudray family

unread,
Feb 6, 2000, 3:00:00 AM2/6/00
to
"mordicus" <mord...@free.fr
> a écrit dans le message news: 389C9ACD...@free.fr...

>>Excellente remarque !

Serviteur !
Je suis désolé mais je ne suis pas bête au point de faire vacciner mon
enfant alors que je sais parfaitement que cela est dangereux.

A la Société médicale des hôpitaux de Paris on a dénoncé 104 cas d'otite
purulente par suite de l'administration du BCG, parfois accompagnée d'une
ostéite locale qui peut donner lieu à une surdité permanente.
La pathologie élevée du vaccin a également été mise en relief par Jean
Basset, professeur de microbiologie, ainsi que par d'autres scientifiques.
De nos jours, les ligues contre la tuberculose recommandent la vaccination
BCG comme étant inoffensive et efficace, suivant ainsi les traces des
autorités sanitaires qui; en dépit des contestations et des faits, ont rendu
la vaccination obligatoire.
Et pourtant, comme l'affirmait le professeur Lignières, dès les années 20,
la véritable prophylaxie de la tuberculose reste toujours celle de
l'hygiène, qui prévient la contagion : il n'existe aucun véritable vaccin
antituberculeux.
Et il n'en existe aucun encore actuellement.
Il est du reste intéressant d'observer que la courbe de la tuberculose a
commencé à décroître au début du siècle, lorsque les conditions sociales et
l'hygiène se sont améliorées.
Tout comme les courbes des autres maladies infectieuses, celle-ci a
enregistré des pointes pendant les périodes de guerre (Première et Seconde
guerre mondiale), puis elle a recommencé spontanément à décroître
naturellement bien avant l'introduction du vaccin.
Si, à notre époque, les cas de tuberculose sont plutôt rares, ce n'est
certainement pas grâce au BCG, même si les vaccinalistes lui en attribuent
tout le mérite.


Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages