(fr) le collectif Bellaciao convoqué au tribunal

1 view
Skip to first unread message

satyagrahas

unread,
May 6, 2006, 1:49:27 PM5/6/06
to

pour avoir publié un communiqué d'un syndicat:

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=27392

Vendredi 12 mai 2006, Bellaciao est convoqué par un juge d'instruction
au Tribunal de Grande Instance de Saint Nazaire.


Une plainte pour diffamation a été déposée par les "Chantiers Navals de
St Nazaire" suite à la publication sur le site du collectif Bellaciao du
communiqué de l'USM-CGT du 16 septembre 2005 intitulé "Flibusterie des
temps modernes" et consultable ici

Les "Chantiers Navals de St Nazaire" ne contestant pas les faits, mais
prenant comme prétexte le language utilisé dans le communiqué de l'
USM-CGT, ne chercheraient t'ils pas à museler, voire à faire fermer le
site du collectif Bellaciao, et à faire payer à l'USM-CGT ses combats et
victoires syndicales ?

Est-il encore possible de s'exprimer au "Pays des Droits de l'Homme" ?

Un média libre n'aurait plus le droit de relayer l'information du
mouvement social ?


satya

--
http://www.local.attac.org/40/

Stegozor

unread,
May 6, 2006, 2:35:23 PM5/6/06
to
satyagrahas wrote:

> http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=27392


> Les "Chantiers Navals de St Nazaire" ne contestant pas les faits, mais
> prenant comme prétexte le language utilisé dans le communiqué de l'

Beuha, même pas marrant. Moi qui m'attendais à lire un article sur le
ton de celui du Canard ou de Charlie... Si avec ça on peut se prendre un
procès, il faudra tout rédiger dans un style de pub pour lessive...

> USM-CGT, ne chercheraient t'ils pas à museler, voire à faire fermer le
> site du collectif Bellaciao, et à faire payer à l'USM-CGT ses combats et
> victoires syndicales ?

Mais non, mais non, juste à les inciter à négocier et accepter comme des
gens civilisés.

> Est-il encore possible de s'exprimer au "Pays des Droits de l'Homme" ?
>
> Un média libre n'aurait plus le droit de relayer l'information du
> mouvement social ?

Ca me fait penser à un courrier de lectrice que j'ai lu dans Marianne
(n°469, page 57). Une vielle dame, empêchée par son âge et par des
problèmes de santé d'aller manifester n'a rien trouvé de mieux que
d'aller faire ses courses dans le centre commercial du coin avec des
slogans sur elles, dont un que j'ai beaucoup aimé: "Avec le CPE, qui
pourra désormais se syndiquer ? ". Comment faire d'une pierre deux
coups... Il y aura une suite, c'est sûr.

Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages