Un cas "probable" (!) de syndrome de Guillain-Barre....

24 views
Skip to first unread message

DaneelO...@aol.com

unread,
Nov 13, 2009, 4:05:29 PM11/13/09
to culture...@yahoogroupes.fr, destina...@googlegroups.com, don...@yahoogroups.co.in, pas-...@yahoogroupes.fr, siliciumG5_lo...@yahoogroupes.fr, vac...@yahoogroupes.fr, in...@alliance-ecologiste-independante.fr, alliance-po...@orange.fr
« La Vérité est un bien commun, et celui qui la possède la doit à ses
frères ! »
(Bossuet. Cité par “La Vie Claire”, dans son édition du 21 juin 1948)

-------------

Eh oui, encore un article consacré aux vaccins... désolé, mais comme -
non seulement dans notre pays mais aussi partout dans le monde - c'est
l'actualité "piquante" du moment, je ne peux quand-même pas "m'amuser" à parler
d'autres choses actuellement.
(Mais rassurez-vous... après les "négationnistes" des massacres
vaccinaux... je m'occuperais des "négationnistes du réchauffement climatique" (et
donc des "massacres écologiques de notre ecosystème vital"), et de bien
d'autres encore....)

Dans un courrier de ce jour (13 novembre 2009), mon ami Manfred - dit
"Orwell" - écrivait notamment :
<< L'admirateur de statistiques que je suis constate que l'information
de ce spécialiste qu'il y a 1 Guillain-Barré sur 1 million de personnes
n'apporte pas grand chose au débat sur la vaccination.
Ce qui serait intéressant serait le nombre de cas après vaccination.
... >> (*)

Daneel : Le plus étonnant dans cette histoire, c'est que CE CAS LÀ soit
médiatisé... - Peut-être parce que la victime ici est un membre du corps
médical (!) -... alors que les complications sont toujours obstinément niées
et considérées comme "inexistantes", sur le postulat dogmatique de base : "
les vaccins sont sans danger, il sauvent des vies, ils ne peuvent pas
provoquer des problèmes. Point."...
(D'ailleurs, ça n'a pas tardé : le lien entre la vaccination et le
problème commence déjà à être minimisé... et il sera même carrément NIÉ d'ici
peu de temps, et la vérité même totalement inversée !!!
(Vous verrez, on osera prétendre que c'est le vilain virus qui provoque
ce syndrôme que le vaccin n'a pas réussi à guérir à temps...))

Enfi, bref... Si vraiment les statistiques intégraient tous les
problèmes post-vaccinaux.... on se rendrait compte que ceux-çi provoquent
véritablement un effroyable carnage : un massacre continuellement répété.... genre "
génocide des innocents" (!)
(Ah, à propos du fameux "syndrôme de Guillain-Barré" - dont il ne
serait pas prouvé qu'il est lié aux vaccinations -, voir ce que j'en disais déjà
dans mon "vieil" article d'août dernier : "QUAND LE FLOU VACCINALISTE...
GRIPPE LA SCIENCE MEDICALE !!!") (**)

Rappel "historique".... qui remet toutes ces statistiques officielles à
leur place :

Dans un courrier daté du 13/06/08 ("60 ans de Guerre vaccinaliste ! (2)
(La dictature totalitaire s'instaure insidieusement...)"
(Cf. "http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/1067"),
J'avais notamment écrit :
<<... Ajoutons ici que notre cher Docteur Jules Tissot ne parlait
encore “QUE” des décès liés aux miasmes vaccinaux....
(Sans tenir compte des innombrables pathologies provoquées par cette
pratique moyen-âgeuse indigne de toute science qui se respecte !
(Le vaccinalisme n'est en effet pas une science, mais une religion
dogmatique, ne reposant que sur des mensonges et des croyances toutes infondées
et totalement erronées et fallacieuses !!!))...

Ce n’est que bien plus tard que l’on découvrit les ravages encore plus
sournois et même quasiment “diaboliques” provoqués non pas par les miasmes
vaccinaux eux-mêmes.... mais par les conservateurs chimiques et autres
“adjuvants” utilisés dans la fabrication industrielle de ces vaccins de
masse.... tel ce fameux hydroxyde d’aluminium dont nous avions notamment parlé dans
La Lettre de l’AGNVS de décembre 2003 “Illusions de la vaccination... et
Réalités de ses effets désastreux !” : « En France, où “l'Information” est
entre les seules mains des laboratoires marchands de vaccins, il n'existe,
officiellement, pas d'accidents chez les enfants de moins de six ans...
Mais nous le savons bien depuis Tchernobyl, la France est un pays
d'exception. La preuve en est le chiffre officiel des encéphalites postvaccinales
qui, chez nous, ne s'élèverait qu'à un cas pour 100.000 vaccinations - ce
qui serait d’ailleurs déjà un cas de trop pour des vaccinations inutiles mais
imposées par une administration totalitariste ayant complètement oublié les
plus élémentaires “Droits de l’Homme et du Citoyen” ! - ... alors que dans
nos pays voisins tels l'Allemagne ou la Suisse, il est respectivement de un
pour 11.000, et de un pour 5.000 (!) ...
(On se demande pourquoi le simple fait de passer une frontière rend les
vaccins jusqu'à vingt fois moins nocifs ??????)...

Il est donc logique, sinon "normal", qu'il n'y ait "aucun accident",
mortel ou pas, chez les moins de six ans en France !
Car on ferme tout simplement les yeux devant l’évidence !!!!!!!!!!!!!

Et cela se passe malheureusement ainsi dans bien d’autres pays, pour
tous les vaccins et toutes les "tranches d'âges"...

Pour mémoire, je rappelle l’essentiel de ce témoignage si révélateur de
notre amie Nathalie, déjà évoqué précédemment :
« Alors que de nombreux chercheurs ont déjà démontré que la présence
d’hydroxyde d’aluminium dans les vaccins n’est certainement pas innocente
dans le déclenchement de graves complications post-vaccinales - notamment
l’apparition de cette nouvelle maladie : la myofasciite à macrophages -, ce lien
reste controversé par d’autres prétendus scientifiques, tel le médecin
conseil et responsable du dossier sur la sécurité vaccinale au ministère de la
santé et des services sociaux du Québec, qui prétend que si on utilise
également chez lui des adjuvants à base d’aluminium : “On n’a pourtant observé
aucun cas de cette maladie ici, ni ailleurs dans le monde, sauf en France ”... »

Ben voyons...
On ne peut évidemment pas observer ce que l’on refuse de voir !!!

Comme l’explique si bien ce témoignage de notre amie canadienne :
« J’enrage !!!... Je sais pourquoi ils n’ont observé aucun cas de
cette réaction au Québec.
Parce que lorsqu’on leur déclare que notre enfant, vacciné à six mois,
en est presque mort (chirurgie, etc., pour faire une histoire courte), tout
le personnel médical qui a travaillé avec mon fils a renié ce fait (“c’est
seulement un étrange hasard”, m’a-t-on répondu).

Ensuite, essayant de porter plainte à la Direction de la Santé, on m’a
répondu que ces effets secondaires ne sont pas répertoriés, donc que c’était
impossible. Je leur ai demandé de répertorier le cas de mon fils, ainsi il
y aurait des antécédents si une autre plainte venait...
Mais se battre contre le collège des médecins, avec tout ce que ça
coûte en frais juridiques, est une tâche herculéenne pour une maman
monoparentale avec un poupon sérieusement malade sur les bras...

(NDLR : Il n’y a d’ailleurs pas que pour une maman monoparentale que
la tâche est quasi impossible.
Aucune famille ne peut lutter de manière isolée contre la tentaculaire
maffia vaccinaliste dont le pouvoir financier sur la planète - corruption de
politiques, scientifiques, policiers, avocats, etc... - est devenu plus
puissant que ne l’avait rêvé Al Capone lui-même au temps de sa gloire !
Ce sont aux citoyens de se mobiliser tous ensemble pour crier la vérité
sur le Net et dans la rue, dans les journaux et sur les ondes
radiophoniques, jusque dans les locaux politiques, pour mettre enfin un terme à cette
gabegie !)

J’ai essayé tout ce qui était en mon pouvoir avec les moyens que
j’avais à l’époque pour faire reconnaître - juste reconnaître ! - ce que mon fils
a vécu comme effets secondaires dans les 24 hrs après sa vaccination. Pour
que cet enfer ne soit pas vécu par d’autres familles...

VOILÀ POURQUOI ÉTRANGEMENT AU QUÉBEC COMME EN FRANCE ET PARTOUT
AILLEURS IL N'Y A PAS DE CAS DE MAUVAISES RÉACTIONS AUX VACCINS... PARCE QU'ON LES
MÉPRISE ET QU'ON S'OBSTINE À LES IGNORER !... »


Ainsi, de nos jours, les esprits encore lucides et éveillés ne
comptabilisent plus seulement les nombreux décès provoqués par les vaccins - mais
bien camouflés par la mafia médicale de la Grande Secte
pharmaco-chimico-vaccinaliste (sous le vocable de “mort subite du nourrisson” ou “méningite
foudroyante”...) -, mais les plus nombreux encore graves désordres neurologiques
et auto-immuns provoqués par ces vaccins répété de génération en génération
: asthme, diabète, autismes, cancers, sida, parkinson, sclérose en plaques,
alzeimer, paralysies physiques ou mentales, et nombreuses autres
pathologies, telles ces allergies et “intolérances” de plus en plus sévères et
variées, etc.

Dans “La Lettre de l’AGNVS” du 7 février 2001, nous avions aussi
publié “LA DICTATURE DU MENSONGE” :
« “LA DICTATURE DU MENSONGE” ; c’était là le titre d’un article de
Henri-Charles GEFFROY dans “La Vie Claire” du 21 mai 1964, reprenant un appel
lancé par M. Marcel LEMAIRE pour dénoncer des vaccinations dangereuses que
le gouvernement rendait alors obligatoires !...

Aujourd’hui, presque 40 ans plus tard, ces mêmes vaccinations, toujours
aussi dangereuses - voire même plus encore -, sont non seulement restées
obligatoires, mais sont aussi la source d’une répression de plus en plus
farouche à l’égard de ceux qui ont l’intelligence et le bon sens de les refuser,
pour eux-mêmes et surtout pour leurs enfants (dont on ne compte plus les
souffrances diverses et multiples causées irréfutablement par tel ou tel autre
vaccin). Vous trouverez ci-joint la “Lettre ouverte à nos élus” que
Marie-Lise Geffroy a récemment envoyée aux Députés et Sénateurs de la Seine et
Marne (où réside le siège social de l’A.G.N.V.S.)...

Voici pour mémoire, les propres paroles de son grand-père, publiées,
certes, en 1964, mais malheureusement toujours d’une actualité brûlante en ce
début d’année 2001 : « Nous avons coutume de dire que la France est
gouvernée, non pas par les grands personnages qu’on nous fait voir de temps en temps
sur le petit écran, ou filant à 120 à l’heure à travers les rues de la
capitale préalablement vidées de toute circulation, dans des voitures blindées
et entourées d’un peloton de motocyclistes armés jusqu’aux dents, mais par
un certain nombre de trusts d’empoisonneurs, dont les dirigeants anonymes
préparent leurs mauvais coups tapis dans l’ombre (...). C’est un véritable
Conseil en forme de pyramide avec, au sommet, le Grand Maître, le Maître de nos
destinées, Celui qui a droit de vie et de mort sur ses sujets : l’Institut
Pasteur !...

Que le lecteur ne croit pas que j’exagère !
Si certains pouvaient encore avoir quelque illusion sur ce sujet,
depuis le 15 avril, ce n’est plus possible. La lecture du dramatique APPEL lancé
par M. Marcel Lemaire, Président de la “Ligue Nationale Contre les
Vaccinations Obligatoires”, dévoile cette situation sous son véritable jour.
Notre devoir, à TOUS, est de répondre à cet appel.
“La Vie Claire” a été à l’origine de la fondation de la “Ligue
Nationale Contre les Vaccinations Obligatoires”.
J’ai pris cette position contre l’Institut Pasteur, parce que je sais
que derrière cette façade de philanthropie, de bien public et d’intérêt
général, il n’y a pas autre chose qu’une sordide question de gros sous ! (...)
Il suffit de lire le texte de “l’amendement n°4”, adopté par
l’Assemblée Nationale, pour comprendre qu’il s’agit d’une mesure dictatoriale de
l’espèce la plus odieuse, qu’aucun homme conscient ne peut supporter : La
privation du droit de DIRE LA VÉRITÉ !

En effet, ainsi que n’a pas craint de la proclamer à la tribune M.
André Fanton, il s’agit de faire taire la Ligue Nationale Contre les
Vaccinations Obligatoires. Or, depuis dix ans que cette Ligue existe, elle n’a cessé de
publier des articles de médecins, de savants qualifiés dénonçant les
dangers des vaccinations. Mais il existe déjà des lois pour réprimer et punir la
diffamation. Si M. Lemaire mentait, il fallait le poursuivre. Comme on s’est
bien gardé de le faire, nous sommes en droit de conclure que tout ce qu’il a
publié était vrai.
Comme étaient vraies les affirmations du Professeur Tissot, que j’ai eu
l’honneur de publier moi-même dans “La Vie Claire” de mai 1948 à avril
1949, avec des titres comme celui-ci : “Le sérum et la Vaccination
antitétanique sont une des plus grandes escroqueries médicales de tous les temps” (déc.
1948), sans que jamais aucune poursuite ne soit engagée, ni contre ce
vénérable savant, ni contre moi...

Cette nouvelle loi est donc destinée uniquement à réprimer, à punir de
prison le fait de dire ou d’écrire LA VÉRITÉ...
A nous courber sous le joug de la Dictature du Mensonge ! Cela, aucun
être humain digne de ce nom ne peut le supporter !...

À l’heure décisive à laquelle nous arrivons, il est de la plus haute
importance que “La Vie Claire”, TOUTE “La Vie Claire” (c’est-à-dire, non
seulement son fondateur et ses collaborateurs, non seulement ses abonnés et ses
fidèles adeptes, mais tous ses lecteurs et leur famille, tous ceux qui
s’intéressent à nos activités et les approuvent, de près ou de loin), se dresse
pour soutenir la Ligue dans ses efforts et pour créer un vaste mouvement
contre la loi inique dont nous sommes menacés ! »

LA DICTATURE DU MENSONGE !

Voici également ce que nous avions publié dans la Lettre de l’AGNVS
d’octobre 1999 (Cf. “Vaccins : l’essentiel”) :
« Si l’on s’en tient au discours du “guetteur” présenté dans l’éditorial
(cf : “le guetteur est responsable de la vie des autres. Si on ne l’écoute
pas, sa responsabilité est dégagée”), nous pourrions considérer que nous
pouvons dormir avec la conscience tranquille, face aux nouvelles campagnes
vaccinales qui infestent une fois de plus notre pays ... Mais cette idée nous
est insupportable. Si vraiment nous nous sentons responsables non pas
seulement de notre propre vie, mais aussi de la vie des autres, de nos enfants, de
nos parents, de nos frères et soeurs, de nos amis ou de nos amours..., nous
ne devons pas nous contenter de dire une seule fois la vérité, mais deux
fois, dix fois, cent fois, un million de fois s’il le faut ... car l’erreur,
elle, est prêchée sans cesse et partout, sachant se pavaner avec mépris et
arrogance, ayant l’imbécile majorité de son côté !
C’est donc à chacun de transmettre le flambeau, pour qu’il y ait de plus
en plus de “porteurs de lumière” (c’est à dire : “de connaissances et de
vérité”) dans cet univers de mensonge, de croyances, d’ignorance, et ...
d’esprits obscurs !!

C’est pourquoi nous vous donnons ici juste quelques phrases clés, certes
très lapidaires, mais qui en disent pourtant très long :
- Docteur Jean Gautier (“La Vie Claire”, janvier 1950) :
« Les vaccinations nuisant à l’interstitielle, prédisposeront certains à la
folie, aux crimes et aux délits, et quantité d’autres à l’immoralité, au
manque de volonté, et aux dérèglements glandulaires générateurs de toutes
sortes de maladies ! »

- Docteur Alain Scohy : « Un vaccin inocule non seulement les agents des
maladies (toxines dites “atténuées”, et micro-organismes vivants ou prétendus
“morts”), mais aussi un certain nombre de conservateurs (formol, alcool,
mercure, et nombreuses autres substances chimiques), et pire encore : au
moins un adjuvant de l’immunité, le plus fréquent de nos jours étant
l’hydroxyde d’aluminium, responsable de troubles rénaux, osseux et articulaires, de
phénomènes allergiques sévères, et de troubles neurologiques graves !... »

- Docteur Jean-Marie Mora (L.N.P.L.V.) : « Au printemps, les délégués des
laboratoires visitent hôpitaux et foyers de personnes âgées pour inciter à la
vaccination anti-grippe ... afin d’écouler les stocks. Ce que confirme la
presse financière (le commerce vaccinal était estimé en juin 1998 à 20
milliards de francs, et devrait doubler en l’an 2000) (...) Il faut prendre
conscience du rôle fondamental des vaccinations, comme étant la première, ou l’une
des premières atteintes au terrain, qui le fragilise dès le berceau, et qui
rendent l’organisme plus réceptif aux autres pollutions et agressions ! »
(Cf. “L.N.P.L.V.”, bulletin d’août 1999) (Rappelons que : « Si les
vaccinations sont généralement gratuites pour ceux qui les reçoivent, l’État paie les
vaccins (...) Il suffit de “saler” le contribuable ! »)

Pour des informations plus précises, se reporter à nos précédents
dossiers, publiés dans “La Lettre de l’AGNVS” d’août 1998 et de février, avril
et juin 1999), en espérant que chacun aura à coeur de diffuser notre
information, non seulement à sa famille et ses amis, mais aussi aux responsables
associatifs, aux journaux, et à ses élus locaux, et même nationaux !... »
(Signalons quand-même que nous avons par la suite continué
inlassablement à répéter - et réactualiser ! - ce message. Ayant même, en avril et juin
2001, lancé une grande campagne d’information auprès de tous nos élus
politiques ! (Cf. « “Les Vaccins de l’Ignorance !” : Dossier sur
l’intensification de la répression politico-vaccinale (réponses et commentaires aux
courriers échangés avec nos Députés et Sénateurs) »))


En août 2000, c’est Patrick Cadet-Geffroy qui mentionnait ainsi dans
son éditorial de La Lettre de l’AGNVS, les derniers ouvrages du moment :
« ... Nous présenterons d’abord l’ouvrage de notre amie Sylvie Simon :
“ Vaccination, l’overdose (désinformation, scandales financiers, imposture
scientifique) ” (Ed. Déjà) : « Mis a part ses effets souvent toxiques, la
vaccination a des conséquences auxquelles on ne songe pas souvent (...)
Louis-Claude Vincent, ancien professeur à l’école d’anthropologie de Paris, a
conçu une méthode bioélectronique qui permet de définir l’état de santé des
individus par des données physico-chimiques, et démontré de façon
incontournable, devant le Congrès de pathologie comparée, que, par déplacement du
terrain : Toute vaccination contre une maladie microbienne prédispose aux maladies
à virus et au cancer !...

Des années auparavant, le Dr Albert Schweitzer (prix Nobel en 1952)
avait remarqué que les premiers cancers en Afrique étaient apparus cinq ans
après les premières campagnes vaccinales... et il en est de même avec le sida !
(...) Toute vaccination entraîne avec plus ou moins d’intensité des
réactions de l’organisme pouvant aller jusqu’à la mort. La période qui suit une
injection vaccinale place l’organisme dans un état de moindre résistance, donc
en situation hasardeuse. Tous les vaccins sans exception constituent un
stress que le vacciné saura ou non gérer... »

De Michel Georget, Professeur retraité de Biologie et Physiologie,
“Vaccinations : les vérités indésirables” (Editions Dangles) :
« Les pressions industrielle et commerciale, qui s’exercent par le
biais des campagnes publicitaires incitant à recevoir des vaccins facultatifs
sont telles que les vaccins sont désormais considérés comme des produits de
consommation courante au même titre que les lessives ou les produits de
beauté. Quant aux vaccinations obligatoires, inutile de les promouvoir car
l’ensemble du corps social (dont le corps enseignant, qui ne se rend pas compte à
quel point il est manipulé) est là pour les imposer (...)
La vaccination est devenue un acte administratif avant d’être un acte
médical ; les vaccins sont des produits standard que l’on inocule sans se
préoccuper des caractéristiques génétiques et immunologiques des individus qui
les reçoivent. Or, mis à part les vrais jumeaux, nous sommes tous différents
(...)
Chaque fois que des victimes d’accidents postvaccinaux se manifestent,
intentent des procès, ou tout simplement relatent leur mésaventure, ou que
de simples citoyens estiment qu’ils ont été trompés par une campagne
mensongère sur les risques de l’hépatite B en France, les laboratoires et les
autorités de santé voient rouge. Le procédé qui fait alors recette est d’assimiler
ces victimes et ces protestataires à des militants sectaires ... »

Et toujours de Sylvie Simon, journaliste scientifique, voici un extrait
de son dernier ouvrage (éd. Déjà) “ Faut-il avoir peur des vaccinations ?
” (une synthèse du Colloque du même nom, réunissant de nombreux chercheurs,
médecins, savants, et scientifiques exceptionnels) :
« Avec la complicité des pouvoirs publics, les laboratoires
pharmaceutiques pratiquent une désinformation systématique, sans hésiter à avancer des
chiffres fantaisistes, à truquer des statistiques, à vanter l’effet
protecteur - imaginaire - du vaccin, et à terroriser la population en invoquant des
risques de contagion totalement fantaisiste (...) Il est manifeste aussi que
nos “informateurs” ne parlent jamais des accidents, de plus en plus
nombreux, et encore moins des décès ou des maladies auto-immunes comme la sclérose
en plaques ou des cancers qui peuvent se révéler des années plus tard... De
surcroît, depuis quelques années, encouragés par nos hommes politiques, les
représentants des lobbies pharmaceutiques se sont introduits au sein des
établissements scolaires pour y imposer, par la peur, un nouvel ordre moral :
l’obéissance au dogme vaccinal ! (...)
Actuellement sévit une véritable chasse aux sorcières à l’encontre de ceux
qui auraient l’audace de mettre à mal le dogme vaccinal. L’accusation
rédhibitoire d’appartenir à une secte est immédiatement lancée par les
laboratoires, les experts, l’administration, avec la complicité du conseil de
l’Ordre, contre ceux qui démontrent les graves dérives et les dangers des vaccins
(...) Il faut que les usagers de la santé refusent d’être considérés comme
débiles mentaux, qu’ils réclament de vraies informations et non d’incessants
lavages de cerveau, qu’ils se regroupent pour dénoncer ces publicités
mensongères répandues par des laboratoires mercantiles... » (...)

A noter que d’autres ouvrages sont apparus depuis cet éditorial d’août
2000.
Mentionnons d’abord le dernier en date, de notre brillante journaliste
scientifique Sylvie Simon, “Les 10 plus gros mensonges sur les vaccins”
(Ed. Dangles, 2005), où l’on peut lire notamment cette anecdote qui illustre si
parfaitement la mystification globale que représente TOUTE la religion
vaccinale :
« ... Et pour illustrer la stupidité de certains propos tenus par des
médecins qui “savent” mais ne réfléchissent pas, en 2005, lors d’un débat
contradictoire sur les vaccins dans une ville de la Sarthe, un médecin dont je
tairai le nom par charité chrétienne, mais responsable du dispensaire de la
ville et agréée pour la vaccination contre la fièvre jaune (donc, un
important service de santé), a annoncé que si le canal de Panama avait été
construit, c’était grâce au vaccin contre la fièvre jaune, car cette maladie
décimait à l’époque les ouvriers !...
Il est exact que la fièvre jaune sévissait sous un climat meurtrier,
parmi des ouvriers dont les conditions d’hygiène étaient inexistantes. Mais le
vaccin n’a aucun rapport avec la bonne fin des travaux et l’ouverture du
canal en août 1914, car le virus de la fièvre jaune n’a été isolé qu’en
1927, et le premier vaccin n’a été expérimenté qu’en 1931. Si malgré tout nous
avons envie de croire les affirmations péremptoires de ce médecin, cela
signifie que le vaccin contre la fièvre jaune est le premier vaccin à effet
largement rétroactif !!!.... »

Et il en est ainsi pour tous les vaccins d’ailleurs, qui ne sont tous
intervenus sur le marché que lorsque les épidémies avaient déjà commencé leur
pente descendante...
Ainsi que l’avait déjà si brillamment démontré le Docteur Fernand
Delarue dans son remarquable ouvrage de 1967 :
“Non, les vaccinations n’ont pas fait régresser les épidémies” !...


A noter que ce sont justement les campagnes de vaccination qui, chaque
fois, stoppèrent la courbe décroissante des maladies et provoquèrent même
souvent des pics de mortalité catastrophiques. Juste un petit exemple : la
Norvège comptait quelque 16.000 cas de diphtérie en 1919.... nombre qui était
tombé à 54 en 1939 alors qu’elle ne vaccinait quasiment pas.... mais qui,
après la campagne “d’immunisation” à partir de 1941, était déjà remonté à
22.000 cas en 1943 !...

Lors d’une toute récente polémique sur le Net (fin mai 2008 !), notre
collaborateur Daneel Olivaw se vit encore rétorquer, “comme preuve que les
vaccins avaient sauvé des vies” (!), que la polio avait tué plein de gens
avant l’apparition des vaccins.
Argument fallacieux qu’il a évidemment dénoncé avec fermeté, arguant
que le fait que des gens soient atteints de telle ou telle maladie ne prouvait
absolument pas que tel ou tel vaccin ait pu sauver qui que ce soit (à moins
de croire aveuglément au dogme légendaire de l’efficacité du vaccin !!!)...
et que, le fait qu’une personne ai survécu à son vaccin ne prouvait pas non
plus que le dit vaccin lui ai sauvé la vie, mais plutôt que l’organisme
humain était finalement bien endurant pour ne pas succomber systématiquement à
cette “soupe de purulence” que des charlatans de la santé lui administrait
aussi allégrement !

Tiens, la polio justement, parlons-en : « 1.200 personnes “seulement”
en étaient victimes en France en 1956.... Cette année-là commence la
campagne de vaccination : l’année suivante, la France connu plus de 4.000 cas ! »
(Cf. “Vaccins, mais alors, on nous aurait menti ?” de Maître
Jean-Pierre Joseph, avocat au barreau de Grenoble. Ed. Vivez Soleil, 2002)...

A noter cependant tous les efforts de notre industrie de la mort pour
camoufler la vérité au bon peuple, tout juste bon à payer ses impôts et
rester docilement l’esclave et la “pompe à fric” de l’industrie
pharmaco-chimique :
« Dans la longue liste des manipulations et des mensonges venant des
pouvoirs publics et des laboratoires, on peut inclure le changement de
définition de la poliomyélite.
Avant 1954, les patients qui manifestaient des syndromes de paralysie
pendant seulement VINGT-QUATRE HEURES étaient répertoriés comme ayant la
polio.
Depuis 1954, alors que l’usage du vaccin est généralisé, le patient
doit manifester les mêmes symptômes pendant au moins SOIXANTE JOURS.
Pourquoi ce changement ?

Et depuis la “disparition” de la polio, les cas de méningite virale
ont explosé. Dans un rapport californien sur les maladies contagieuses, on
peut lire le chiffre zéro à côté de la poliomyélite, mais un astérisque indique
: “Ces cas sont à présent classés sous la rubrique des méningites”.

Voilà comment on “éradique” officiellement certaines maladies : GRÂCE
À DES MENSONGES PATENTS !!!... »

Et cette pratique n’est pas récente ; déjà en son temps George Bernard
Shaw dénoncait les diagnostiques mensongers concernant la variole :
« Pendant la dernière épidémie importante à la fin du siècle, j’étais
membre du Comité de Santé de la cité de Londres, et j’ai ainsi appris comment
les statistiques préservaient la bonne réputation de la vaccination, en
diagnostiquant tous les cas comme des eczémas, des éruptions varioloïdes et
bien d’autres maladies, mais surtout pas la variole... » .... >>


-------------

(*) Dans un courrier daté du 13/11/09 (premier cas de syndrome de
Guillain-Barré)., "Orwell@..." a écrit :
<< L'admirateur de statistiques que je suis constate que l'information
de ce spécialiste qu'il y a 1 Guillain-Barré sur 1 million de personnes
n'apporte pas grand chose au débat sur la vaccination. Ce qui serait intéressant
serait le nombre de cas après vaccination. On peut déjà déduire le risque
est beaucoup plus élevé après vaccination. Plusieurs fois plus élevé que de
mourir de la grippe porcine (1 chance sur 8 millions, selon un statisticien.
Donc rien qu'à cause de ce risque, il faut ne pas se faire vacciner. Mais
il est difficile de comparer le risque d'attraper une maladie au risque de
mourir. Je crois que le risque de mourir de cette grippe est largement
inférieur à celui de mourir à cause du vaccin. Si nous disposions de données
fiables, un

simple calcul par un actuaire - un spécialiste du calcul des risques -
pourrait arriver à la conclusion qu'il ne faut pas vacciner .... ms


Début du message réexpédié : Dans son Journal Télévisé de ce soit
(12/11/09) France 2 a annoncé un premier cas de Syndrome de Guillin Barré chez
une personne qui venait d'être vaccinée contre le HA N1. Intervenant depuis
Tours, un de ses "spécialistes médicaux", l'avantageux Jean Daniel Flaisekier
(orthographe non garantie) s'est efforcé de rassurer les gogos qui viennent
d'être vaccinés ou qui s'apprêtent à suivre l'exemple de Roselyne Bachelot.
D'abord en indiquant que cela passait en général naturellement, et ensuite
en précisant que le syndrome de Guillain Barré n'atteignait qu'une personne
sur un million. L'ennui, c'est qu'il a ajouté que chaque année 1500 personnes
(1) étaient frappées du Syndrome de Guillain Barré. Si je calcule bien,
cela voudrait dire qu'il y a un en France I.500.000.000 habitants (1.500 X
1.000.000 = 1.500.000.000). Cherchez l'erreur ! Une fois de plus, qui veut trop
prouver ne prouve rien... Cordialement, Jean-Claude Lahitte senior
(1) sur son site, FRANCE 2 avance même la fouchette de 1600 à 1700 ! ... >>


*************

(**) A PROPOS DU "SYNDRÔME GUILLAIN-BARRÉ" :

Dans un article daté du 25 août 2009 ("QUAND LE FLOU VACCINALISTE...
GRIPPE LA SCIENCE MEDICALE !!!"), DaneelOlivaw13 avait notamment écrit :
<< ... Suite à la première partie envoyée le 21 août dernier (Cf. "LA
RELIGION DU MICROBISME... ou : Le dogme Ptoléméen du "vaccinalisme" !")...
Je vous offre avec ce dernier article probablement l'un de mes plus
percutants Messages - et oserais-je dire "virulents" :oD - ... pour dénoncer enfin
CLAIREMENT cette actuelle hystérie vaccinaliste, véritable << Crise de Folie
Absolue >> qui, à propos de la prétendue pandémie de "Grippe A", s'est
emparée de la plupart de nos dirigeants et responsables nationaux et
internationaux !

(Je dis << la prétendue pandémie de "Grippe A" >>, car cette vague de
maladies n'est en vérité pas causé par un virus - il faudra quand-même bien
se mettre un jour dans la tête que le microbe ou virus ou bactérie n'est pas
plus responsable des maladies que ne le sont les mouches des dépôts
d'ordures, ou les ambulanciers des accidents de la route !!! - mais qu'elle est en
vérité bel et bien causée par cette autre grande folie humaine qui est de
parquer dans de véritables camps de concentration et d'extermination des
millions de pauvres animaux maltraités et souvent agonisants pour s'en servir de
nourriture... La prétendue "Grippe A" méritait bien son nom originel de
GRIPPE PORCINE ! (*)

(A ce propos, voir l'intéressant article que la revue "l'Écologiste" de
juillet-septembre 2009 y a consacré. Excellent.
Il confirme tout a fait ce que je ne cesse personnellement de répéter
depuis bien des années déjà.... (www.ecologiste.org))

(Et aussi, pour les heureux membres privilégiés de "Culture Net 2013",
cet édifiant article :
"IL EST TEMPS !!!"
(http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/1310))

-------------

Voici le très très bref extrait d'un article bien plus long que j'ai
reçu ces derniers jours, avec des dizaines d'autres du même genre... Ce qui
fait bien des centaines de pages que je me suis ainsi ingurgité pour en faire
un condensé de seulement quelques pages (Assez difficile quand-même j'avoue
! :oD)
(L'intégral de l'article cité ci-dessous est là :
"http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=2576#comment-1832")) :
<<... Le gouvernement a transmis une lettre confidentielle aux experts
neurologues pour les prévenir que le nouveau vaccin de la grippe porcine
provoque une maladie des nerfs qui est meurtrière. Cette correspondance émanant
de l'Agence de Protection de la Santé, un organe officiel qui supervise la
santé publique a été divulguée dimanche au journal britannique Daily Mail. A
la suite de cette information l'on a demandé à savoir pourquoi cette
information n'a pas été publiée avant le début de la campagne de vaccination de
millions de personnes, notamment les enfants.

Cette correspondance invite les neurologues à rester vigilant face à la
recrudescence des cas d'affection cérébrale connue sous le nom de Syndrome
de Guillain-Barré (le “Syndrome Guillain-Barré”) qui pourrait être
provoquée par le vaccin.
Le Syndrome Guillain-Barré s'attaque aux nerfs périphériques causant
une paralysie et des difficultés à respirer...
Il peut être mortel !!!

Cette lettre, envoyée à environ 600 neurologues le 29 juillet,
constitue un premier signe que même au niveau des plus hautes sphères de l'Etat, la
possibilité que le vaccin pourrait causer lui-même de graves complications,
constitue un sujet de préoccupation.
Elle rappelle l'usage en 1976 d'un vaccin analogue de la grippe porcine
aux Etats-Unis lorsque :
- Le vaccin a fait plus de victimes que la grippe porcine.
- Le vaccin a été retiré au bout de dix semaines lorqu’on a découvert que
le vaccin provoquait le Syndrome Guillain-Barré.
- 500 cas de Syndrome Guillain-Barré ont été découverts (Le vaccin aurait
pu augmenter de huit fois les risques d'infection au Syndrome Guillain-Barré).
- Le Gouvernement des Etats-Unis a été contraint de verser des millions de
dollars à ceux qui en ont été victimes.

Deux problèmes suscitent l'inquiétude des uns et des autres :
- Le fait que le vaccin n'a pas été suffisamment testé...
- Et que ses effets, en particulier sur les enfants ne soient pas
connus.

Les groupes pharmaceutiques sont en train de le mettre au point et il
sera administré à environ 13 millions de personnes pendant la première vague
"d'immunisation" prévue en octobre..... >> Etc., etc., etc.
(blablablablablablabla......)


DANEEL : Aaaah , "la vague d'immunisation"... quelle douce musique à
nos oreilles.
Cela me rappelle cette autre douce musique au siècle dernier ; avec ces
merveilleuses "vagues de pacification"...
Qui, en fait de "Pacifier" - Eh oui, FAUT PAS S'Y FIER ! :oD -,
consistait essentiellement à... "Exterminer", "Ravager", "Terroriser"...

------------- En fait, comme l'actuelle "pacification sioniste" en
Palestine, c'est pareil !!!
(VOIR À CE PROPOS : "Sionisme : la véritable Voix Juive... et
Chrétienne !"
(
http://fr.groups.yahoo.com/group/Encyclopedie_non_conformiste/message/282)) -------------


Mais revenons-en à nos moutons, ou plutôt ici, en l'occurence : nos "
cochons" !... :oD

Comme nous venons de le constater dans l'exemple du "Syndrome de
Guillain-Barré" provoqué par les vaccins, on entend - ou on lit plutôt ! ;o) -
certaines personnes proclamer à qui veulent les entendre que :
"Le plus gros problème avec le vaccin antigrippe c'est qu'il n'a pas
été suffisamment testé !..."
Et que, donc, ce vaccin là ayant été insuffisamment testé :
"Une telle campagne de vaccination contre la Grippe A à l'échelle
mondiale serait véritablement un désastre pour la santé publique !..."

Ne serais-je donc pas d'accord avec cette déclaration ?
Oh oui, elle est en partie très vraie...
C'est bien vrai par exemple que :
"Les campagnes de vaccination sont véritablement des désastres pour la
santé publique !..." !!!
(J'en parlais d'ailleurs dans cet article : "Recette pour un désastre"
(http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/1420))

(Et en ce qui concerne ces fameux "tests vaccinaux", il faut quand-même
savoir que ces tests consistent surtout à multiplier sans fin des
expérimentations animales toutes plus idiotes, débiles, ineptes et cruelles... les
unes que les autres !
(Voir à ce propos : "Attention : Médecine dangereuse (2)..."
(http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/135))

Et quand ces "tests" ne se pratiquent pas sur de pauvres animaux qui ne
démontrent strictement rien à propos de la physiologie humaine, ils se
pratiquent alors sur des "cobayes humains"... plus ou moins conscients -
"INCONSCIENTS" serait le terme plus exact - de ce qu'ils risquent !

(Et il faut également savoir qu'on ne les "suit" alors que quelques
semaines, voire quelques mois dans le meilleur des cas...
Or, la plupart des effets pathogènes et tératogène des vaccins - comme
de tous les autres médicaments chimiques et allopathiques d'ailleurs !!! -
ne font leur apparition que bien des mois plus tard, souvent même des années
!!!!!!!!!!!!!
VOUS CROYEZ TOUJOURS À L'EFFICACITÉ SCIENTIFIQUE DE CES TESTS BIDONS
????????????? ....)


Bref :
Depuis plus de 60 ans que "La Vie Claire" a dénoncé - avec la plus
grande rigueur morale, intellectuelle et scientifique - et donc amplement
démontré la nocivité de tous les vaccins - quels qu'ils soient -, le fait que "Une
telle campagne de vaccination serait véritablement un désastre pour la
santé publique" est bel et bien là un fait avéré et indubitable.

Aussi avéré et indubitable que la Terre n'est pas plate et ne se trouve
pas au centre du monde !
Malgré là encore, tous ceux qui s'obstinent encore à croire le
contraire et à tenter de nous le faire accroire...
(Voir justement à ce propos, mon édifiant dossier à ce sujet : "Dérives
(4) : De la Terre plate à la Terre creuse..."
(http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/1121))

Mais finalement, ceux qui s'obstinaient à faire perdurer ces si ineptes
"théories de la Terre plate", n'étaient bel et bien que des imbéciles
particulièrement crétins... Et ben oui, c'est exactement pareil pour les croyants
de cette véritable " RELIGION DU MICROBISME ", que le brillant Docteur
Alain Scohy avait également - et à juste titre - baptisée " LA MYTHOLOGIE DE LA
PETITE BÊTE " !...


BREF...
Pour savoir ce qu'il convient de penser au sujet de l'actuelle vague
d'hystérie collective qui s'est emparée comme la Peste du Moyen-âge de notre
société actuelle.... Il n'est vraiment pas besoin de lire laborieusement des
milliers de pages de données statistiques et scientifiques précises et
méticuleuses. Car tout peut se résumer dans ce seul "Slogan Daneelien" :oD :
IL N'EXISTE PAS DE VACCINS SUFFISAMMENT TESTÉ !!!!!!!!!!!!!
TOUS LES VACCINS, SANS EXCEPTION - Y COMPRIS LE CÉLÈBRE ET
PRÉTENDUEMENT INNOFFENSIF BCG - SONT DE VÉRITABLES DANGERS POUR LA SANTÉ PUBLIC...
OUI TOUS, SANS LA MOINDRE EXCEPTION !!!

VOUS QUI VOULEZ VRAIMENT SAVOIR LA VÉRITÉ, ET SURTOUT PRÉSERVER VOTRE
VIE, PRÉSERVER VOTRE SANTÉ, ET PRÉSERVER LA VIE ET LA SANTÉ DE VOS PROCHES...
INUTILE DE VOUS "PRENDRE LA TÊTE" AVEC LA LECTURE DE CES CENTAINES ET
MILLIERS DE PAGES QUI SE TÉLESCOPENT SUR LE NET EN CE MOMENT... IL Y A UNE SEULE
CHOSE IMPORTANTE ET ESSENTIELLE A SAVOIR ET À RETENIR : NE VOUS LAISSEZ PAS
VACCINER !!!

IL N'EXISTE PAS DE VACCINS SUFFISAMMENT TESTÉ !!!!!!!!!!!!!
TOUT CELA EST DE LA PURE MYTHOLOGIE !... >>


(Cf. QUAND LE FLOU VACCINALISTE... GRIPPE LA SCIENCE MEDICALE !!!
("http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/1433"))

*************

BONUS


J’observe avec intérêt, comme des millions de gens, le combat
international qui se livre actuellement autour de la grippe A et de son vaccin,
opposant d’un côté les pouvoirs politiques et pharmaceutiques, et de l’autre les
citoyens de nombreux pays du monde.

Ce combat me semble crucial et emblématique à plus d’un titre. (...)
Depuis l’avènement d’Internet, on assiste à une évolution et un
développement formidables de la société civile.
Celle-ci présente plusieurs particularités spécifiques.
D’abord, une ramification phénoménale, comme on peut le voir dans le
cas de la grippe : des informations, des messages, des pétitions, des vidéos
et articles, ont été propagés de toutes parts, avec une grande diversité
d’opinions, d’éclairages, de sources. Immanquablement, on a pu voir des infos
très folkloriques, certaines carrément paranoïaques, d’autres mal ou pas
étayées, mais loin de m’en offusquer, je vois plutôt là le signe de quelque chose
de riche, multiforme, non régimenté, duquel finit quand même par se dégager
un fond commun qui – on le voit aujourd’hui – peut réussir à s’imposer.
Face à la pensée unique, face à la concentration des pouvoirs
économiques, médiatiques et politiques, un tel réseau vivant, un tel maillage
polymorphe se révèle être une force et prévient toute prise de pouvoir par une
personne, une association, une ONG.

Ensuite, une forme de désintéressement, puisque contrairement aux
pouvoirs économiques et politiques, les membres de la société civile qui
s’engagent pour une cause n’ont le plus souvent rien à en attendre personnellement.
Ils ne sont pas rémunérés pour cela, ils n’en tirent ni pouvoir, ni argent.
Tout le contraire : ils dépensent souvent beaucoup de temps et d’énergie
pour défendre une cause collective, et prennent parfois des risques personnels
importants. Même si des dérives sont toujours possibles (et existent), dans
l’ensemble ce désintéressement – associé au maillage multiforme évoqué
ci-dessus – prévient la corruption et la récupération des acteurs civils.
Dans le cas de la grippe A, je connais de nombreuses personnes qui
depuis des mois n’économisent pas leur temps, leur énergie et leurs moyens - EH
OUI... ON SE DONNE VRAIMENT À FOND ! :oD - pour contrer la désinformation
massive à laquelle nous avons eu droit initialement, et dont les recherches
ont pu ensuite être relayées par des millions de gens....

LA SUITE, LÀ :
"http://www.tree2share.org/article-479-la-grippe-a-et-la-societe-civile-nl-l-avenement-d-un-3e-pouvoir-fort-a-lire"

ET AUSSI (Excellente parodie vidéo de "la campagne de guerre
anti-grippe" (Parodie tirée du film La chute Réalisé par Oliver Hirschbiegel) :
- http://www.dailymotion.com/video/kdHSSnIQ4SSFk01f0hD>>
-
http://www.tree2share.org/article-476-la-campagne-de-vaccination-grippe-a-h1n1-nl-parodie-a-voir


ET ENCORE :
- "http://www.tree2share.org/article-473-l-imposture-de-l
a-medecine-traditionnelle-scientifique-allopathique"
-
"http://www.tree2share.org/article-472-plaintes-et-deces-suite-a-la-vaccination-nl-contre-la-grippe-a-h1n1"
-
"http://www.tree2share.org/article-468-la-vaccination-peut-causer-une-mutation-du-virus-nl-le-risque-de-mutation-induite-causee-par-la-vaccination."
-
"http://www.tree2share.org/article-467-alliance-pour-la-sante-grand-meeting-du-24-novembre-nl-pour-la-liberte-de-choisir-sa-medecine-son-medecin-son-v
accin" ...


-------------


Souvenez-vous... c’était dans "La Lettre de l’AGNVS" du 21 juin 2008
(agnvswebmestre.free.fr)... Un gros dossier sur les vaccinations et 8 pleines
pages d’informations aussi denses qu’édifiantes se concluaient par ces
paroles du Docteur Jean Méric :
200 ans d’égarement, de duperie, de croyances aveugles en des
vaccinations injustifiées et douteuses suffisent.
Les vaccins ne sauvent personne, mais par contre font d’énormes dégâts
dans la population...

Il est temps de montrer où sont les incompétents, les inconscients.
Le temps du déni de responsabilité doit cesser.

L’écologie doit concerner l’environnement mais aussi en priorité notre
santé. La lutte contre les aliments transgéniques, la pollution, ou les
vaccinations, représente le même combat !...

(Voir :
"http://www.spiritsoleil.com/actualite/sante/vaccination_2_oct-2008.htm")</HTML>

Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages