Lausanne: possible local bientôt à disposition!

12 views
Skip to first unread message

Stephanie Booth

unread,
Jun 13, 2008, 3:38:38 PM6/13/08
to coworki...@googlegroups.com
Voilà! Un poil en retard sur mes promesses, quelques nouvelles de
l'opportunité coworking qui semble se présenter. Je remercie
d'ailleurs en passant ceux et celles d'entre vous qui ont pris la
peine de vous présenter en réponse à mon dernier message (les autres,
pas de souci: il est encore temps!)

Donc, quelques informations:

- superficie: 116m2
- rez inférieur avec fenêtres sur trois côtés, et jardin devant!
(chaises longues et laptops...)
- une grande pièce (largeur d'immeuble), un petit coin lavabo-cagibis
(on pourrait y mettre une cuisinette), et une salle séparée qui
pourrait être transformée en salles de meeting (à vue de nez, deux
micro-salles et une salle pouvant accueillir 8-10 personnes autour
d'une grande table, si on subdivise bien), WC
- murs peints en couleur, joli! (le local sert actuellement d'atelier
à 3 artisans)
- situation: Guiguer-de-Prangins 11 -- arrêt bus 15 Béthanie depuis
Chauderon (5 minutes), arrêt LEB Prilly-Union, bus 9 à 5 minutes
(Prilly-Centre ou Montétan), zones bleues ou parking payant au mois à
disposition, 10 min des sorties d'autoroute Crissier ou Blécherette
- quartier super calme et vert
- à vue de nez, on peut installer 7-10 bureaux dans la grande salle,
suivant comment on aménage
- loyer très raisonnable (700CHF environ) donc possibilité d'offrir
des "deals" très intéressants aux membres de la communauté
- c'est en fait dans mon immeuble (deux étages sous mon appart) donc
chat de bureau en option
- administratif: bail pas signé, je connais les locataires actuels qui
vont me recommander à la gérance, et je suis déjà locataire dans
l'immeuble (donc ça aide)
- quand? on sait pas encore; les locataires actuels se voient en
juillet pour parler d'un nouvel endroit pour eux; donc cet automne,
peut-être même fin de l'été... ou bien 2009 si les choses trainent.

A mon avis le local est idéal. Je prendrai des photos prochainement.
Ce n'est pas au centre-ville, certes, mais 5 min en bus ou 20 min à
pieds ce n'est pas très loin, et c'est un quartier tranquille.

La question pour moi maintenant c'est de voir, concrètement, si on
arrive à rassembler assez de personnes intéressées (locataires
"permanents" ou occasionnels) pour couvrir le loyer. Il ne s'agit pas
de "partager" le loyer, mais de définir un certain nombre de formules
à des prix différents, et d'estimer si elles permettent d'attirer
assez de monde pour que je prenne le risque de signer le bail.

Quelques idées de formules, sans les prix pour l'instant (et là, input
bienvenu, surtout de la part de ceux ou celles qui ont des expériences
coworking de première main):

- bureau personnel (le meuble, pas la pièce) et casier de rangement
fermable à clé
- casier de rangement fermable à clé et hot-desking
- accès libre durant la journée (clé du local)
- accès libre 24/24 (clé local + immeuble)

On pourrait aussi imaginer des accès "x jours par semaine", mais je
trouve personnellement l'idée très pénible pour ce qui est du
"contrôle" -- à moins de jouer les flics c'est facile d'en abuser, et
il vaut mieux prévoir des formules dont il n'est pas possible
d'abuser, et de faire des variations de tarif en fonction du matériel
à disposition.

Il est aussi possible de mettre les locaux de meetings à disposition
de personnes extérieures pour une somme à déterminer.

Voilà... idées? commentaires? personnes intéressées/partantes, si ça
se concrétise? (c'est pas un engagement formel, c'est une prise de
température...)

Steph
--
Sept 12th: http://going-solo.net | newsletter:
http://groups.google.com/group/going-solo-news
geotag: Lausanne, CH (GMT+1)
web: http://stephanie-booth.com
blog: http://climbtothestars.org
skype: steph-booth | cell: +41 78 625 44 74 | twitter: stephtara
MSN: gummy...@hotmail.com | AIM: Gummywabbit
For the rest... Google me!

stephdk

unread,
Jun 14, 2008, 1:57:00 PM6/14/08
to Coworking Léman
En ce qui me concerne, je serais intéressée par une place (je ne sais
pas si c'est ce que tu entends par "hot desking") pour quelques jours
par semaines (3-4, par exemple), mais pas forcément un bureau attitré.
Tout va dépendre de comment avance mon travail. Il se pourrait aussi
qu'un bureau assigné pour tous les jours de la semaine me soit
nécessaire, pendant un certain nombre de mois (3-4). Je ne sais pas si
ce serait intéressant pour toi, par contre. Peut-être qu'il vaudrait
mieux privilégier un "vrai" freelance, qui travaille avec des clients,
etc,, Je prendrais sûrement quelques contrats par-ci par-là si je
peux, mais bon.

De toutes manières, pour l'instant je suis encore à Montréal. Alors je
ne sais pas si ça t'aide vraiment, mais voilà mon idée. :)
> MSN: gummywab...@hotmail.com | AIM: Gummywabbit

Stephanie Booth

unread,
Jun 15, 2008, 7:41:08 AM6/15/08
to coworki...@googlegroups.com
2008/6/14 stephdk <s.kleb...@gmail.com>:

>
> En ce qui me concerne, je serais intéressée par une place (je ne sais
> pas si c'est ce que tu entends par "hot desking") pour quelques jours
> par semaines (3-4, par exemple), mais pas forcément un bureau attitré.

Hello! Oui, le hotdesking, en gros, c'est que tu n'as pas de place de
travail à toi, mais que tu prends ce qui est libre (moins les bureaux
qui "appartiennent" à quelqu'un, sauf s'ils sont d'accord).

> Tout va dépendre de comment avance mon travail. Il se pourrait aussi
> qu'un bureau assigné pour tous les jours de la semaine me soit
> nécessaire, pendant un certain nombre de mois (3-4). Je ne sais pas si
> ce serait intéressant pour toi, par contre.

Ça me paraît une utilisation tout à fait active de l'espace de
coworking, donc pas de craintes que ça soit "pas intéressant".

> Peut-être qu'il vaudrait
> mieux privilégier un "vrai" freelance, qui travaille avec des clients,
> etc,, Je prendrais sûrement quelques contrats par-ci par-là si je
> peux, mais bon.

De nouveau... si tu as besoin d'un bureau, que ce soit pour travailler
ou étudier, je ne vois pas en quoi cela serait un problème. A mon avis
il y aura bien assez de place pour tout le monde (ma crainte est
plutôt qu'il y en ait trop, de place, tu me connais!). On va pas
commencer à faire de la ségrégation entre "vrais" freelancers et "pas
vrais"... à mon avis ça apporte rien.

> De toutes manières, pour l'instant je suis encore à Montréal. Alors je
> ne sais pas si ça t'aide vraiment, mais voilà mon idée. :)

Ça m'est utile, oui! Merci beaucoup!

Et vous autres?

Steph

--
Sept 12th: http://going-solo.net | newsletter:
http://groups.google.com/group/going-solo-news
geotag: Lausanne, CH (GMT+1)
web: http://stephanie-booth.com
blog: http://climbtothestars.org
skype: steph-booth | cell: +41 78 625 44 74 | twitter: stephtara

MSN: gummy...@hotmail.com | AIM: Gummywabbit

Marco Castroni

unread,
Jun 15, 2008, 8:01:01 AM6/15/08
to coworki...@googlegroups.com
J'ai suivi une discussion sur le site www.glocals.com qui parlait de
chercher un lieu pour des meetings:

-conversation café (soirée de conversation dans une langue etrangere)
-philo café
-books and movies café

je viens de recontacter ceux qui ont participé à ces discussions pour
voir s'il y a des interessés

ciao
marco

Stephanie Booth

unread,
Jun 15, 2008, 8:38:15 AM6/15/08
to coworki...@googlegroups.com
2008/6/15 Marco Castroni <lacasell...@gmail.com>:

Super! N'hésite pas à leur proposer de s'inscrire sur cette liste si
c'est le cas.

Corinne

unread,
Jun 16, 2008, 5:46:54 AM6/16/08
to Coworking Léman
(rappel: plus curieuse qu'autre chose pour le moment, car mon besoin
d'un tel lieu est actuellement très maigre... mais si ça se fait, nous
pourrions être 2 amis intéressés ~ le 2è devrait s'inscrire
prochainement)

De mon côté, aussi intéressée par le hot-desking (et hot-terrassing
pour les beaux jours :p) ainsi que la location (très occasionnelle) de
la salle de conférence (surtout micro-salle, pour réception client).

(je me réjouis de voir les photos)

Et si le projet se lance, je serais ravie de participer à
l'aménagement du lieu. J'ai besoin d'un espace agréable à vivre et à
présenter.
Il me serait très important de recevoir des gens dans un local bien
décoré (sobrement, dans la mesure du possible) et surtout: propre et
pas bruyant.
Quels sont vos avis et besoins personnels à ce niveau là?

À bientôt!

joelle.krummenacher

unread,
Jun 17, 2008, 4:42:10 AM6/17/08
to Coworking Léman
Moi je serait assez intéressée par le hotdesking, 2 à 3 jours par
semaine. Si c'est pas pour tout de suite ça m'arrange un peu. Je ne
ferais pas les déplacements depuis Genève. Mais je devrait normalement
être en région lausannoise dès l'automne ou avant.

Et le chat de bureau de paraît un point très intéressant aussi!

David Ruzicka

unread,
Jun 24, 2008, 10:45:27 AM6/24/08
to Coworking Léman
C'est 700CHF par semaine ou par mois?! Les charges?
Parce que si c'est par mois ça me semble rien du tout pour cette
surface dans ce quartier et avec un jardinet en plus! C'est à 5min en
vélo à plat de tout le centre ville.
A ce tarif-là on peut former un noyau dur de 3 hardesking (plein-
temps), toi Steph tu prends le bail et deux autres signent avec toi un
contrat de sous-location renouvelable par tranche de 6 mois.
Comme ça il y a une garantie pour la base. Et autour de cette base on
peut faire graviter les hotdeskers de manière assez flexible.

Stephanie Booth

unread,
Jun 24, 2008, 12:04:45 PM6/24/08
to coworki...@googlegroups.com
2008/6/24 David Ruzicka <da...@fondamental.ch>:

c'est 700.- par mois, charges comprises. Mais attention, c'est une
info que je tiens des locataires actuels, et je n'ai pas encore parlé
au gérant. Ça se fera courant juillet. C'est très peu cher, en effet.
Le bail est à deux ans, par contre (mais si on veut remettre et qu'on
trouve qqn pour reprendre... ben on peut toujours).

Je ne suis pas encore certaine quelle forme "légale" donner à tout ça,
particulièrement pour les locataires "fixes". Sous-location, ou bien
association avec différents types de membres qui ont différent droits?
J'avoue que je ne m'y connais pas du tout en la matière. A priori
c'est moi qui prendrais le bail, c'est comme ça que j'avais pensé
faire. Comme je suis déjà locataire dans l'immeuble depuis huit ans,
ça peut aider.

A mon avis on procède comme suit:

- les deskeurs fixes intéressés et moi nous réunissons à un moment où
un autre cet été (online ou off) pour déterminer comment ça va
fonctionner, et discuter des prix (je préfère ne pas prendre ces
décisions toute seule, (a) parce que c'est toujours mieux d'utiliser
plus d'un cerveau pour ce genre de chose et (b) parce que j'aimerais
que cet endroit ne soit pas "mon truc" mais un lieu "communautaire".
- ceux qui veulent visiter me contactent, on essaie d'organiser une
après-midi portes ouvertes pour visiter (les locataires actuels sont
très accueillants, Sylvie est sur cette liste, mais on veut pas abuser
quand même et amener des gens tous les deux jours)
- j'ai pensé à priori à une formule genre: 100.-/mois pour une clé et
un accès "en fonction de la place dispo", 250-300.-/mois pour poste
fixe, laisser matos. On pourrait aussi prévoir une formule pour accès
24h (avec clé d'entrée de l'immeuble) et pour "laisser des choses"
(pas de bureau, mais un casier avec clé).
- il faudra voir quoi faire avec la deuxième salle (celle que je vois
comme salle de réunion) -- leur utilisation pourrait être libre pour
les membres payants (avec système de réservation pour qu'on
s'entre-tue pas) et payante pour les externes
- j'aime l'idée de laisser l'entrée libre pour les visiteurs
occasionnels -- ça permet d'avoir du sang neuf, d'éventuelles
nouvelles recrues, et d'en faire un peu plus un lieu de networking

autres idées? remarques?

David Ruzicka

unread,
Jun 24, 2008, 3:54:18 PM6/24/08
to Coworking Léman
Au risque de paraître cynique et désabusé (ce que je suis pour être à
la mode), je pense que derrière ce terme de "coworking" se cache le
concept certes beaucoup moins contemporain et moins utopique mais plus
connu, d'atelier communautaire. Un lieu de socialisation et de
travail...

Je crois qu'il faut rester très simple pour que ça marche.

Lab7 par exemple, je suis certain que si je débarque à l'improviste et
m'installe avec mon coka et mon portable dans leur canapé ils seront
très accueillants et m'offriront même une vodka pour aller avec mon
coka. C'est un coworking sans cet aspect "je peux débarquer pour
bosser si je me suis annoncé ou enregistré". Parce que dans la
pratique, et je parle par expérience, ce qui se passe c'est que ceux
qui y sont toujours s'approprient lentement le lieu, beaucoup plus que
ceux qui viennent à l'occasion. Donc ça devient petit à petit leur
endroit et les autres, plus casuels, même s'ils sont toujours bien
accueillis, se sentent de moins en moins "chez eux", de plus en plus
"invités cordialement". De plus, pourquoi irai-je payer pour un bureau
une journée alors que je peux aussi bien prendre mon portable dans un
bistrot tranquille avec wifi et bosser là avec l'aspect "social" en
prime (glups, c'est comme ça qu'on dit?)?
Un exemple d'un tout autre registre, c'est la Factory. Squat bâti
autour d'un mégalo, pourtant ça a été un lieu de partage, de travail
et d'échanges formidable. Bref je me méfie des ces modèles genre
machin-truc-orking. Pourquoi pas de l'open space? Social work? Social
webwork 2.0?
Et en gardant les choses simples il y a moins de risque de confusion/
malentendu/déception.

Donc je serais plutôt partant pour un simple atelier de travail
commun à 3 ou 4 avec salle de réunion adjacente. Ensuite on se fait
un petit site social (paraît que c'est la mode) ou tout un chacun peut
s'inscrire pour réserver son espace de travail sur la période de son
choix, un peu comme kulturbuero.ch pour le matos vidéo mais appliqué
au lieu de travail avec/sans casier, avec/sans station de travail,
avec/sans connexion (hu hu hu). Clair, net.

Suisse...
> MSN: gummywab...@hotmail.com | AIM: Gummywabbit

Bertrand Delacretaz

unread,
Jun 24, 2008, 5:13:15 PM6/24/08
to coworki...@googlegroups.com
2008/6/24 David Ruzicka <da...@fondamental.ch>:

> ...Donc je serais plutôt partant pour un simple atelier de travail


> commun à 3 ou 4 avec salle de réunion adjacente. Ensuite on se fait
> un petit site social (paraît que c'est la mode) ou tout un chacun peut
> s'inscrire pour réserver son espace de travail sur la période de son

> choix...

Cest un peu ce que nous faisons chez lab7, mais sans site social, par
contre chacun peut inviter quelqu'un, un stagiaire, un sous-traitant,
etc., pour quelques temps avec l'accord préalable des autres, si la
place le permet.

Nous n'avons jamais fait payer ces gens jusqu'à maintenant, du moins
pas formellement, mais l'un ou l'autre va peut-être financer à
l'occasion du matériel, des provisions, un apéro etc. à titre de
compensation mais sans vraiment calculer, dans l'idée que les choses
s'équilibrent sur le long terme. Les gens qui passent aménent aussi
beaucoup de contacts, références, etc. qui ont aussi leur valeur.

-Bertrand

Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages