" UN AUTRE GRAND POETE CHINOIS DE LA DYNASTIE DES TANG : DU MU ( 8O3-852 )"

12 views
Skip to first unread message

mh...@163169.net

unread,
Nov 11, 2023, 12:37:56 PM11/11/23
to cerclefr...@googlegroups.com, mh...@163169.net, michel....@hotmail.com
" UN AUTRE GRAND POETE CHINOIS DE LA DYNASTIE DES TANG : DU MU (8O3-852)"

LE CERCLE FRANCOPHONE DE YANTAI SHANDONG CHINE 
--------------------------------------------------------------------------

Bonjour , après LI BO ( 701-762 ), WANG WEI ( 701 - 761 ) , DU FU ( 712-770 ) , nous continuons cette semaine avec DU MU (803-852)
qui figure également parmi les grands noms chinois : " Il fut l'un des plus célèbres poètes de la fin des Tang . Son talent lui valut le surnom de : " DU le Second " , en souvenir du grand DU FU "..( Maitre François Cheng ).

1°) " Voyage en montagne" 
-----------------------------------
" Sentier pierreux serpentant dans la montagne froide 
  Là où s'amassent de blancs nuages , une chaumière 
  J'arrête le char et aspire la forêt d'érables au soir 
  Feuilles givrées , plus rouges que les fleurs du printemps ".

2°) " Poème d'adieu "
---------------------------
" Une grande passion ressemble à l'indifférence
   Devant la coupe nul sourire ne vient aux lèvres 
   C'est la bougie qui brûle les affres des adieux 
    Jusqu'au jour , pour nous , elle verse des larmes ".

3°) " Envoi au juge Han, à Yangzhou "
-----------------------------------------------
" Le bleu des monts , le vert des eaux s'estompent ,lointains ,
   Sud du fleuve , fin de l'automne , l'herbe n'est pas fanée
   Ville aux vingt-quatre ponts , nuit inondée de lune 
   Où est ton chant de flûte , près de quel être de jade ?"

4°)  " Sur le fleuve Nanling "
-----------------------------------

" La barque flotte au gré des eaux de Nanling,
Souffle le vent , glisse le nuage, voici l'automne ,
Au moment même où , éloigné , l'homme se retourne 
En haut du pavillon , s'appuyant , une manche rouge ...."

5°)" Le Parc du Val d'Or"
-------------------------------

" Splendeurs d'antan dispersées en poussières parfumées 
   Rivière sans égards ;  seule l'herbe fête encore ce printemps
   Dans le vent, le jour décline , plaintes d'oiseaux chanteurs, 
   Tombée des fleurs : la fille qui se jeta jadis de la tour ..."

Ces poèmes sont extraits de "l'Ecriture poétique chinoise " , ouvrage de FRANCOIS CHENG ' (de l'Académie francaise )
Editions du Seuil .

Michel Humbert  11 nov. 2023 
Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages