2,5 D (pas 2D ni 3D)

4 vues
Accéder directement au premier message non lu

Emilie OGEZ (perso)

non lue,
9 sept. 2008, 00:21:0109/09/2008
à carto...@googlegroups.com
Hello et bonne journée !
Emilie

Après la 2D et la 3D, voici venir les cartes en 2,5D

Sep 08, 2008 19:55:30 GMT

Il existe déjà de nombreuses applications et services de cartographie : En 2D ( Google Maps, Yahoo! Maps, Live Maps, Mappy, Via Michelin…), en 3D ( Google Earth, Microsoft Virtual Earth, Map24…). Mais il manquait quelque chose d'intermédiaire.

Ce vide est maintenant comblé avec ce service de cartographie en 3D isométrique (autrement appelée la 2,5D) : OnionMap.

C'est visuellement très mignon et surtout moins lourd que de la vraie 3D. Pour l'instant il existe une petite dizaines de villes mais ils promettent d'en rajouter régulièrement.

Et si ce mode de visualisation vous intéresse, je ne serais que trop vous recommander cet autre site qui propose une vue 2,5D de Hong Kong : Hong Kong Edushi 3D Map.

Alors… un nouveau créneau à prendre ? (via Information Aesthetics)


arnaud velten

non lue,
9 sept. 2008, 01:36:0909/09/2008
à carto...@googlegroups.com
C'est la vues des cartes comme celle que donnait de mon époque les galleries la fayette ...
J'ai passé des heures à les regarder j'adore !

Ca devrais intéresser  Claude :)

Merci Merci Emilie tu a fait remonter pleins de souvenir
comme des bulle de champagne dans ma tête ;)

Et pis c'est classe aussi ;)

2008/9/9 Emilie OGEZ (perso) <emilie....@gmail.com>



--
FAX : +33 (0)957237327

http://business-commando.com/ Strategy, Innovation, Communication
http://artistik-intelligence-agency.com/ Competitive intelligence for artist
http://www.as-map.com/ Complexity Cartographer
http://flickr.com/photos/ethocom/sets/ My Stream

Christophe Tricot

non lue,
9 sept. 2008, 03:19:3509/09/2008
à carto...@googlegroups.com
Par expérience, je peux vous assurer que la 2D 1/2 a beaucoup de succès auprès des utilisateurs : ça donne un côté 3D  (donc "sexy" et attractif) et sans les inconvénients (désorientation, surcharge cognitive, etc.).

Parmi les première création en 2D 1/2, on retrouve les créations de Xerox Parc comme le Perspective Wall ou d'autres travaux comme les  Fisheye :
Image:Perspective wall.jpg

http://www.infovis-wiki.net/index.php/Perspective_Wall

StarTreeInxight.gif (31903 bytes)
http://www.infovis.net/printMag.php?lang=2&num=66

Christophe Tricot
www.knowledge-mapping.net
Portail sur la cartographie sémantique



2008/9/9 Emilie OGEZ (perso) <emilie....@gmail.com>
Hello et bonne journée !

arnaud velten

non lue,
9 sept. 2008, 04:38:4609/09/2008
à carto...@googlegroups.com
Vive la Carto SEXY :)


2008/9/9 Christophe Tricot <tricot.c...@gmail.com>

Aline

non lue,
11 sept. 2008, 17:53:0311/09/2008
à Cartographie d'informations
Personnellement j'aime bien expliquer de quoi il en retourne quand on
parle de 2.5D versus 3D. Quand j'ai commencé à faire cette distinction
repéré d'abord dans la littérature, puis reprise texto, je me suis dit
que ce n'était pas nécessairement la meilleure expression pour le
concept. Par ailleurs, expliciter ce qu'est la 2.5 m'a permis de bien
distinguer deux éléments de la visualisation d'information :
l'information et le substrat spatial dans lequel l'information est
mise en scène (après je complexifierai un tout petit peu).
En fait, ce que j'ai compris c'est qu'avant d'être visualisée dans une
espace graphique, l'information doit d'abord être traitée de manière à
être révélée visuellement. Il n'est pas toujours simple d'extraire les
éléments saillants d'une information (entendre par là quels aspects de
l'information vont être visualisés). Il faut extraire des variables
informationnels fidèle à toutes les informations à représenter (très
épineux problème que cette organisation, pour l'instant les principes
d'organisations automatisés s'effectuent selon des algiorithmes
statistique et résultent en deux modes d'organisation de
l'information : la classification et la catégorisation). Donc il est
extrait des variables de l'informations et de l'organisation des
informations. Maintenant que les informations sont traités et
organisés, comment vont ils être visualisés?
On peut très bien faire figurer des informations multidimensionnelles
dans un espace unidimensionnel.
On peut faire figurer des informations bidimensionnelles (qui font
donc ressortir deux facettes (exemple : point = une information et
couleur du point = type de l'information) dans un plan bidimensionnel
et même dans un plan tridimensionnel (où une des variables de l'objet
information sera amplifié par une dimension de perspective cf le
perper3d de la semaine dernière). C'est dans ce dernier cas, qu'il
s'agit de 2.5D : le plan est tridimensionnel et l'information est un
objet bidimensionnel dans le plan.
Je sais pas trop si j'ai été clair. Mais il me semble important de
vraiment séparer l'organisation intrinsèque de l'information que son
organisation extrinsèque dans le plan visuel.
Et si je me trompe ou m'égare dans cette interprétation, dites-le
moi :)
À bientôt
Aline

arnaud velten

non lue,
12 sept. 2008, 00:56:0712/09/2008
à carto...@googlegroups.com
je regarde ca avec intérêt un peu plus tard, mais promis je fait une réponse ;)

2008/9/11 Aline <aline.cr...@gmail.com>

arnaud velten

non lue,
13 sept. 2008, 01:51:0113/09/2008
à carto...@googlegroups.com
Comme promis je réponds...
A ma manière c'est en posant des questions ;)
Dans le corp du text :)

2008/9/11 Aline <aline.cr...@gmail.com>


Personnellement j'aime bien expliquer de quoi il en retourne quand on
parle de 2.5D versus 3D.

C'est tout à ton honneur, et c'est bien la volonté que nous avons au sein de se forum.
C'est d'ouvrir le débat. Merci d'y contribué d'une manière aussi intéressante ;)

 
Quand j'ai commencé à faire cette distinction
repéré d'abord dans la littérature, puis reprise texto, je me suis dit
que ce n'était pas nécessairement la meilleure expression pour le
concept. Par ailleurs, expliciter ce qu'est la 2.5 m'a permis de bien
distinguer deux éléments de la visualisation d'information :
l'information et le substrat spatial dans lequel l'information est
mise en scène (après je complexifierai un tout petit peu).

Pourrait t'on parlé selon toi d'un acteur et d'une scéne?
Peux t'on dire que la mise en scéne vise à valoriser l'information (dans son contexte) pour en faciliter son assimilation cognitive?
Cela reviendrait t'il a réinventer une "grammaire" visuelle adapaté à la complexité informationnelle contemporaine
 
En fait, ce que j'ai compris c'est qu'avant d'être visualisée dans une
espace graphique, l'information doit d'abord être traitée de manière à
être révélée visuellement.

A mon humble avis il y a deux sorte maniere de visualiser de l'information:
- Une mise sous un axe choisit, revenant à un parti pris de la part de celui qui presente et qui souhaite que l'information soit vu sous un axe précis.
- Une mise en scéne exploratoire c'est les algos qui feront ressortir quelque chose auxquel on n'aurait pas penser (trends)
voir :
source : http://www.actulligence.com/accueil/actualites-intelligence-economique-3.html

 
Il n'est pas toujours simple d'extraire les
éléments saillants d'une information (entendre par là quels aspects de
l'information vont être visualisés).

Saillants as t'il le sens de caracteristique?
Le coté saillants peux t'il etre assimilé a un effet Fish EYES ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Objectif_fisheye
D'autre part le choix du caractére sailant ne risque t'il de mettre en avant une parcelle de l'information et non l'information dans sa globalité?
 
Il faut extraire des variables
informationnels fidèle à toutes les informations à représenter (très
épineux problème que cette organisation, pour l'instant les principes
d'organisations automatisés s'effectuent selon des algiorithmes
statistique et résultent en deux modes d'organisation de
l'information : la classification et la catégorisation). Donc il est
extrait des variables de l'informations et de l'organisation des
informations. Maintenant que les informations sont traités et
organisés, comment vont ils être visualisés?
On peut très bien faire figurer des informations multidimensionnelles
dans un espace unidimensionnel.
On peut faire figurer des informations bidimensionnelles (qui font
donc ressortir deux facettes (exemple : point = une information et
couleur du point = type de l'information) dans un plan bidimensionnel
et même dans un plan tridimensionnel (où une des variables de l'objet
information sera amplifié par une dimension de perspective cf le
perper3d de la semaine dernière). C'est dans ce dernier cas, qu'il
s'agit de 2.5D : le plan est tridimensionnel et l'information est un
objet bidimensionnel dans le plan.
Je sais pas trop si j'ai été clair. Mais il me semble important de
vraiment séparer l'organisation intrinsèque de l'information que son
organisation extrinsèque dans le plan visuel.

Pour ma part l'explication me va bien :)
Je penses que l'information doit etre visible sous plusieur angle
Que l'information est comme la lumiere, passé au prism on doit pouvoir la décomposé et en lire la "composition" 

Et si je me trompe ou m'égare dans cette interprétation, dites-le
moi :)

Pour ma part je trouve ton deroulé trés interesant
Je ne me permettrait peu étre de juger, mais en tout cas pas de condamer ;)
Le simple fait de te questionner et la nature de tes questionnents étant déjà la construction d'une démarche que l'on se doit de respecter ;)
Je me susi juste permis les questions qui me venaient à lecture... de ton interpretation esperant que j'apporte de l'eau à ton moulin

Arnaud V.
 

À bientôt
Aline

Répondre à tous
Répondre à l'auteur
Transférer
0 nouveau message