CFP: The Intersection of Journalism and Books

3 views
Skip to first unread message

Caroline Nappo

unread,
Aug 9, 2011, 3:11:17 PM8/9/11
to biblione...@googlegroups.com
(Version française ci-dessous)



Call for Papers:
The Intersection of Journalism and Books
May 29, 2012

A Special Joint Session
Sponsored by

The CHA Media and Communication History Committee,
The Bibliographical Society of Canada
and
The Canadian Association for the Study of Book Culture


The Media and Communication History Committee of the Canadian Historical Association, the Bibliographical Society of Canada and the Canadian Association for the Study of Book Culture seek paper proposals for a special joint session to be held at the Congress of the Humanities and Social Sciences in spring 2012.

The theme of this special joint session is “The Intersection of Journalism and Books.”

Journalism is usually associated with regular, periodical publication or broadcast, while books are typically published individually, the timing of their appearance linked to the broad seasonal schedules of their publishers’ spring and fall lists. Yet there is an ongoing interplay between journalism and book publication that pre-dates the rise of the mass-audience newspaper in the late-nineteenth century and endures to the present day.

In this special joint session, we would like to explore from an historical perspective “The Intersection of Journalism and Books.” As a starting point, we pose two basic questions: first, in what ways and for what reasons have journalists turned to book publication as a significant means of journalistic expression?; and, second, how and why have book publishers looked at journalists as valuable authors to place on their lists? Papers for this session might examine particular journalists whose careers encompass book publishing or book publishers whose lists are notable for the number of journalist-authored titles. Are there particular “journalistic genres” of book publication that merit attention, such as collections of previously-published newspaper columns, memoirs, or interviews originally produced for broadcast? Are there specific books that have effectively functioned as works of journalism (either non-fiction, such as Isabel LeBourdais’
work about Steven Truscott, or fiction, such as Upton Sinclair’s The Jungle) or more generally had a journalistic impact? Would a closer examination of the history of book publication call into question the definition of what we consider “journalism”? Is a journalist’s movement into book publishing from other forms of journalistic expression (eg. print periodicals, broadcasting, internet) simply a normal trajectory largely driven by an ambition to address a topic at greater length than other media allow, or is there a hierarchy of value among various forms of journalistic expression that attracts journalists to the medium of the book? These are just some of the questions that might be posed in relation to the theme of this special joint session.

We invite proposals for papers that reflect on particular occurrences of “The Intersection of Journalism and Books” from any part of the world, and in any period of the past.

Please submit a 250-word proposal, a one-page curriculum vitae, your contact information, and a description of AV needs to:  prop...@bsc-sbc.ca (for members of the BSC or CASBC) or vip...@alcor.concordia.ca (for CHA members).

Deadline for Proposals:  Sept. 25, 2011


Appel à communications
Le croisement du journalisme et des livres
29 mai 2012
Une séance conjointe parrainée par

Le Comité de l’histoire des médias et de la communication de la Société historique du Canada,
La Société bibliographique du Canada
et
L’Association canadienne pour l’étude de la culture du livre


Le Comité de l’histoire des médias et de la communication de la Société historique du Canada, la Société bibliographique du Canada et l’Association canadienne pour l’étude de la culture du livre sont à la recherche de propositions en vue d’une séance spéciale conjointe qui se tiendra lors du Congrès des sciences humaines et sociales au printemps 2012.

Cette séance spéciale conjointe a pour thème « Le croisement du journalisme et des livres ».

Le journalisme est généralement associé à la publication régulière périodique ou à la diffusion. Les livres sont plutôt de coutume publiés de manière individuelle, le moment de leur publication étant intimement lié aux catalogues printaniers et automnaux des maisons d’édition. Pourtant, les interactions sont constantes entre le journalisme et la publication de livres, des interactions qui précèdent l’avènement des journaux de masse et qui se poursuivent jusqu’à aujourd’hui.

Dans cette séance spéciale conjointe, nous voudrions explorer, dans une perspective historique, « Le croisement du journalisme et des livres ». Comme point de départ, nous nous posons deux questions fondamentales : d’abord, de quelle manière et pour quelles raisons les journalistes se sont-ils tournés vers la publication de livres comme moyen fondamental d’expression journalistique? Comment et pourquoi les éditeurs ont perçu ces mêmes journalistes comme de précieux auteurs dont la place était valorisée dans leurs catalogues respectifs? Les communications pour cette séance pourraient s’intéresser aux journalistes particuliers dont les carrières comprennent l’édition de livres, de même qu’aux maisons d’édition de livres dont les catalogues sont notablement constitués de livres d’auteurs-journalistes. Y a-t-il des « genres journalistiques » particuliers dans la publication de livres qui méritent l’attention, notamment
les collections de chroniques publiées précédemment dans les journaux, les Mémoires et les interviews initialement produits pour la diffusion? Y a-t-il des livres particuliers qui ont été de véritables œuvres journalistiques ou qui ont eu un impact journalistique, notamment parmi tous ces livres de la littérature non romanesque – citons ici les œuvres d’Isabel LeBourdais à propos de Steven Truscott -- et ceux de la littérature romanesque, comme « The Jungle » de Upton Sinclair? Est-ce qu’un examen approfondi de l’histoire de la publication de livres remet en cause la définition de ce que nous considérons comme du « journalisme »? L’implication des journalistes dans l’édition de livres plutôt que dans d’autres formes d’expressions journalistiques (ex. : périodiques imprimés, radiodiffusion, Internet) constitue-t-elle une trajectoire naturelle largement inspirée par l’ambition d’aborder des sujets qui commandent
plus de temps et d’espace que dans les autres médias, ou a-t-on à faire ici à une échelle de valeurs particulière qui attire les journalistes dans le média du livre parmi d’autres formes d’expressions journalistiques? Ce ne sont là que quelques-unes des questions qui pourraient être posées en lien avec le thème de la présente séance conjointe.

Nous encourageons les conférenciers potentiels à nous soumettre des propositions de communications, de réfléchir sur les circonstances particulières du croisement du « journalisme et des livres », peu importe le lieu et la période.

Soumettez-nous une proposition de 250 mots, un curriculum vitae d’une page, vos coordonnées et une description de vos besoins audiovisuels à : prop...@bsc-sbc.ca (pour les membres de la SBC et de l’ACECL) ou vip...@alcor.concordia.ca (pour les membres de la SHC).

Date limite d’envoi des propositions : 25 septembre 2011.
Caroline Nappo
Doctoral student, Information in Society fellow
Graduate School of Library & Information Science
University of Illinois at Urbana-Champaign

-------------

"Il pessimismo della ragione, e l'ottimismo della volontá." - Antonio Gramsci






Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages