Le repos du sabbat

2 views
Skip to first unread message

Roger Fiset

unread,
Nov 12, 2013, 4:39:11 AM11/12/13
to GroupeGoogle

Le repos du sabbat

Chers amis,
          Voici un extrait de la lettre aux Hébreux (4.1-16) :
          Dieu nous a laissé la promesse que nous pourrons entrer dans le repos qu'il nous a préparé. Prenons donc bien garde que personne parmi vous ne se trouve avoir manqué l'occasion d'y entrer. Car nous avons reçu la Parole de Dieu tout comme ceux qui étaient dans le désert. Or, ils ont entendu ce message sans aucun profit, car lorsqu'ils l'entendirent ils ne le reçurent pas avec foi. Nous qui croyons, nous allons entrer dans ce repos, dont Dieu a dit :
          « Dans ma colère j'ai fait ce serment : Ils n'entreront jamais dans le pays où je leur ai préparé le repos! » Il l'a dit alors que son œuvre avait été achevée dès la création du monde. En effet, quelque part dans l'Écriture il est dit ceci à propos du septième jour : « Dieu se reposa le septième jour de tout son travail. » Il est dit aussi dans le texte ci-dessus : « Ils n'entreront jamais dans le pays où je leur ai préparé le repos. » Ceux qui avaient été les premiers à entendre la Parole de Dieu ne sont pas entrés dans ce repos parce qu'ils ont refusé d'obéir. Par conséquent, il est encore possible pour d'autres d'y entrer. C'est pourquoi, Dieu fixe de nouveau un jour appelé « aujourd'hui ». Il en a parlé beaucoup plus tard par l'intermédiaire de David, dans le passage déjà cité : « Si vous entendez la voix de Dieu aujourd'hui, ne refusez pas de comprendre. »
          En effet, si Josué avait conduit le peuple dans ce repos, Dieu n'aurait pas parlé plus tard d'un autre jour. Ainsi, un repos semblable à celui du septième jour reste offert au peuple de Dieu. Car celui qui entre dans le repos préparé par Dieu se repose de son travail comme Dieu s'est reposé du sien. Efforçons-nous donc d'entrer dans ce repos; faisons en sorte qu'aucun de nous ne tombe, en refusant d'obéir comme nos ancêtres.
          En effet, la parole de Dieu est vivante et efficace. Elle est plus tranchante qu'aucune épée à deux tranchants. Elle pénètre jusqu'au point où elle sépare âme et esprit, jointures et moelle. Elle juge les désirs et les pensées du cœur humain. Il n'est rien dans la création qui puisse être caché à Dieu. À ses yeux, tout est à nu, à découvert, et c'est à lui que nous devons tous rendre compte.
          Tenons donc fermement la foi que nous proclamons. Nous avons, en effet, un grand-prêtre souverain qui est parvenu jusqu'en la présence même de Dieu : c'est Jésus, le Fils de Dieu. Nous n'avons pas un grand-prêtre incapable de souffrir avec nous de nos faiblesses. Au contraire, notre grand-prêtre a été tenté en tout comme nous le sommes, mais sans commettre de péché. Approchons-nous donc avec confiance du trône de Dieu, où règne la grâce. Nous y obtiendrons le pardon et nous y trouverons la grâce, pour être secourus au bon moment.

-------------------------------------------------------------

          Hier c’était jour férié national en mémoire du 11 novembre 1918, date où a pris fin la Première Guerre mondiale. J’ai prié pour tous ceux qui ont perdu la vie lors des deux horribles conflits qui ont marqué le XXe siècle. Et j’ai demandé à Dieu de nous épargner une autre guerre mondiale.

          Vous trouverez ci-dessous le message que Notre-Seigneur, le Fils de Dieu, a donné au Père Melvin. Jésus lui a adressé les paroles suivantes :
          « Vous êtes appelés, toi mon frère Melvin et vous tous mes frères et mes sœurs, à croire que tout ce qui existe dans le monde a été créé par Dieu. Le Père a travaillé six jours, et le septième il s’est reposé. C’est pourquoi les Hébreux gardaient le sabbat, le septième jour, comme un jour saint. Ils ne travaillaient pas ce jour-là et allaient dans leurs synagogues en ce dernier jour de la semaine.
          « Avec les chrétiens, cela a changé. Le grand jour de ma Résurrection est survenu un dimanche, premier jour de la semaine. Ma Résurrection avait une grande importance pour tous ceux qui croyaient en moi. Par ce grand miracle j’ai montré que je suis vraiment le Rédempteur, le Sauveur du monde. Mes disciples reconnurent alors que je suis le Fils de Dieu. Les apôtres commencèrent donc à se réunir pour prier le dimanche, premier jour de la semaine. Celui-ci devint le jour du Seigneur. Ainsi depuis le début de l’Église, mes disciples ont toujours gardé le dimanche saint. Ils ne travaillent pas ce jour-là et ils vont à l’église pour entendre la Sainte Messe. J’ai accepté que le dimanche soit le jour sacré de la Création nouvelle, amenée par ma Résurrection et par la venue de l’Esprit Saint. La venue de l’Esprit Saint sur les apôtres réunis dans la salle d’en haut est arrivée elle aussi un dimanche, et ce jour a marqué le début de mon Église. C’est pourquoi tous ceux qui me reconnaissent comme leur Sauveur se rassemblent à l’église le premier jour de la semaine. Continuez ces rassemblements hebdomadaires, et vous serez bénis. »

Père Melvin
Traduction : RF
Mardi 12 novembre 2013


Archives et abonnement aux messages : http://groups.google.ca/group/Le-Ciel-nous-parle

HORAIRE DU PETIT SANCTUAIRE DE NOTRE-DAME DE L’ILE-DU-PRINCE-ÉDOUARD

Cet horaire est sujet à changer selon les engagements du Père Doucette. Le petit sanctuaire est normalement ouvert le jour, mais il est préférable de téléphoner pour annoncer votre venue.

Père Melvin Doucette, M. Afr.
1704, Palmer Road, RR 2
Tignish PE (Canada) C0B 2B0
Téléphone : 902 882-2004
Courriel :
melvin....@bellaliant.net
Site web anglais : www.ourladyofpei.com – On peut s’y inscrire au Livre du souvenir, commander des livres en français ou faire des dons en ligne.

 

Reply all
Reply to author
Forward
0 new messages